Pensées incessantes, doutes amoureux

Réalisée par loops · 2 oct. 2021 Aide psychologique

Bonjour,
Alors voici mon histoire.

J'ai actuellement 20ans et en 3ème année de psychologie.

Il y a un peu plus d'1an, j'ai eu une longue relation à distance (fragmentée sur 6ans) avec mon ex. J'ai décidé de mettre fin à notre histoire pour cause de disputes incessantes, pertes de sentiments et un début d'attirance pour un autre garçon, qui était mon ami. La rupture a été un déchirement pour mon ex, moi je n'ai pas trop réagi et je suis vite passée à autre chose.

Après avoir quitté mon ex (septembre 2020), je suis restée 2 mois célibataire, je pensais et je parlais en même temps beaucoup à mon ami, sans savoir ce qu'il pensait de moi en retour.

Arrivée à la Toussaint on se revoit après 2 mois s'en s'être vu et je lui déballe tous mes sentiments. Il était assez étonné mais il lui a fallu quelques jours pour y réfléchir et accepter que l'on sorte ensemble.
Toute contente, car c'est un garçon qui me correspond beaucoup plus que mon ex (quelqu'un de posé, pas prise de tête, très mâture...).
De la Toussaint au mois d'avril, on se voyait à chaque vacances ou quelques week end par-ci par là. Cela m'allait tout à fait car j'ai toujours eu des relations à distance et cela m'a jamais dérangé.
Cependant très vite des pensées style "ne suis je pas trop gamine pour lui ? Est ce que je le mérite ?...". Je voulais donc l'impressionner, chercher son approbation ect et ça me ressemblait pas. J' avais du mal à lui parler, je begayais et ça m'énervait, j'étais toute timide, je pense qu'il m'impressionnait (cela ne m'étais jamais arrivée auparavant). Alors que finalement quand on était ami, j'étais naturelle, je me posais pas de question.

Toutes ces pensées m'empêchaient de vivre ma relation à fond et d'être heureuse, et cela a duré plusieurs mois malgré qu'il m'a prouvé qu'il m'aimait (sans forcément le dire) et que tout se passait bien dans notre relation.

Puis au fil du temps, ces pensées se calmaient, je devenais de plus en plus naturelle avec mon copain, même si elles revenaient de temps en temps.
Quand ces pensées (qui m'angoissaient beaucoup quand même) sont revenus au mois d'avril (très intenses), je n'ai pas perdu de temps, je suis allée consulter ma psychologue. Je n'ai fait qu'une séance avec elle puis le lendemain j'ai eu le déclic de tout dire à mon copain (et en même temps lui reprocher qu'il me répondait pas beaucoup par message). Il m'a rassuré, s'est excusé et ces pensées ont disparu (merci la communication).

Après cela, nous avons passé 4 mois à se voir très souvent, on a passé de super bons moments, il m'a dit son premier je t'aime, j'ai eu des déclics, je me sentais amoureuse. Enfin je me posais plus de questions (ou quasi plus)

Voilà la rentrée qui arrive, on reprend chacun notre rythme dans des facs différentes, donc on se voit 1 week end sur 2. Et les angoisses sont revenus : "Et si j'étais finalement pas amoureuse ? Est ce qu'il me plaît vraiment ou j'ai juste besoin d'attention ? Est ce qu'on est fait pour être ensemble parce que c'est vrai qu'il y a certains traits que j'aime pas trop chez lui ? Et si, et si, et si'' et ça n' en finit pas, j'angoisse, je déprime sur plusieurs jours. Par moment ça se stoppe et je me sens ridicule d'avoir eu toutes ces doutes. Puis ça recommence et j'essaye de régler le problème par moi même, mais ça n'en finit pas.

J'ai peur de lui dire mes doutes car je n'ai pas envie de l'effrayer et de le rendre triste, puis je me dis que c'est un problème qui vient de moi et que je dois régler par moi même. Au final, il n'a rien fait de spécial pour que je me sentes comme ça et c'est ça le pire, il se comporte d'une façon tout à fait correcte avec moi mais je continue toujours à douter de mes sentiments.
Cependant je n'arrive pas à imaginer une éventuelle rupture et ça me rassure finalement.

J'essaye de voir à quel moment ces doutes arrivent, les déclencheurs. Parfois c'est quand il me répond pas, ou des phrases que j'ai mal interprèté et des fois j'ai l'impression qu'il n'y a pas de moments déclencheurs, ça vient d'un coup quand je suis seule et je m'y attends pas. Parce que oui quand je suis avec lui, tout va pour le mieux, je me sens bien et dès qu'il part, ces angoisses reviennent.

Je n'aime pas ne pas être sûre de moi, surtout quand il s'agit de sentiments et ça me fait peur à l'idée de lui en parler ou même de se quitter.
J'aimerais être plus stable dans ma tête et dans ma relation. Et ce qui m'attriste le plus, c'est que j'ai l'impression de passer à côté du bonheur et vivre ma relation à fond sans se poser autant de question.

De base, je suis quelqu'un qui réfléchit beaucoup, mais je pensais avoir passé cette période quand j'étais ado. Pendant plusieurs années j'avais confiance en moi, je me posais plus de questions existentielles ou concernant la relation avec les autres. Et d'un coup c'est revenu depuis que je suis avec mon copain actuel et cela va faire bientôt 1an.

J'ai pris un rendez vous avec une psy spécialisée en TCC. Mais en attendant, j'aimerais avoir l'avis de plusieurs psy, du moins pour me rassurer ou modifier ces pensées incessantes et éventuellement me donner des conseils en attendant mon rendez vous.

Merci d'avoir lu mon histoire
Merci d'avance pour votre aide !
Très bonne journée

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 OCT. 2021

Bonjour Loops,

Merci déjà de votre confiance à vous livrer ainsi.

Tout d'abord on a quand même, à vous lire, l'impression que vos doutes et vos angoisses peuvent être liés à quelque chose, qui dans votre histoire personnelle, pourrait ressembler à un sentiment d'abandon.

Ensuite il y a peut-être le fait que, comme vous nous l'indiquez, vous réfléchissiez trop sur vos sentiments (et en ce sens le fait de faire des études de psycho peut renforcer cette attitude) Dans ce sens c'est parfait de consulter. Ca ne peut que vous être utile pour vous et pour l'avenir.

Puis il faudrait voir ce que vous attendez de cette relation.
Je dis souvent sur ce site que pour envisager une vie durable avec quelqu'un il faut d'abord définir son projet de vie personnel, et ses valeurs personnelles. Ensuite il faut être capable de faire la même chose, en pensée, au sujet de votre compagnon, pour voir si votre projet de vie personnel s'accorde avec le sien, de même pour les valeurs.

Bien sûr cela suppose que vous en soyez là dans votre relation. En êtes vous au même point dans cette relation ? En attendez vous la même chose.

Voilà les quelques pistes que je propose à votre réflexion, sans bien vous connaître.

Je reste à votre disposition si vous le souhaitez

Bien à vous

Michel le BAUT

PS / je ne crois pas qu'il soit utile de faire part de vos doutes à votre copain à ce stade là

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4280 réponses

22126 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour,

Le passage d’une relation amicale à une relation amoureuse n’est pas toujours évident. Le registre affectif se modifie et les relations qui étaient naturelles dans le cadre d’une amitié, comme vous l’écrivez, peuvent prendre une couleur différente et se compliquer dans une relation amoureuse car celle-ci suscite souvent plus d’attente affective qu’une relation amicale.
Il semble que vous ayez besoin de preuves d’amour de la part de votre petit ami, peut-être, justement, au moins pour une part, parce qu’il était votre ami auparavant, ce qui perturbe peut-être la façon dont vous ressentez cette relation qui a pris un tournant inattendu.
Vous écrivez que les pensées qui vous tourmentaient et vos peurs, qui semblent témoigner d’un manque de confiance en vous et d’une peur d’être quittée, s’étaient calmées, mais sont revenues plusieurs mois après le début de votre relation et de façon très intense. S’est-il passé quelque chose entre vous pour que cette angoisse qui s’était apaisée resurgisse ? Ou y a-t-il eu une période temporelle plus longue entre vos rencontres à ce moment-là ?
La distance est un élément qui peut amplifier les doutes et les peurs. En effet, vous dites vous être posée moins de questions lorsque vous vous êtes vus beaucoup plus souvent pendant 4 mois. Trouvez-vous que le lien s’effiloche trop lorsque vous n’êtes pas ensemble ? La séparation physique est-elle compensée par des échanges téléphoniques, par exemple, ou restez-vous plusieurs jours sans communiquer ?
Vous commencez votre message par des questionnements sur les sentiments de votre ami, mais vous évoquez plus loin un questionnement sur vos propres sentiments. Peut-être y a-t-il un lien entre les deux ? Il se peut que vous ne soyez pas vraiment amoureuse de votre ami, et l’absence vous fait alors réévaluer ce que vous ressentez. Mais il se peut aussi que l’absence réactive la peur de son indifférence, la peur qu’il vous quitte éventuellement, ce qui pourrait induire chez vous une sorte de mécanisme d’anesthésie amoureuse, un processus de doute. Qu’il s’agisse du premier cas ou du second, votre relation est récente. Il est fréquent de ne pas savoir exactement où l’on en est dans les premiers mois d’une relation amoureuse. Cela peut même quelquefois durer plus longtemps.
Vous faites clairement le lien, en tout cas, entre l’apparition de vos angoisses et l’absence de votre ami, ou son absence de réactivité à vos messages. Absence, silence, donc. Attente. Peut-être serait-il intéressant de questionner ce que cette absence, cette distance, cette attente d’un signe de sa part, génèrent en vous ? Avez-vous déjà ressenti ce type d’anxiété par rapport à une distance imposée dans la relation ? Je note que vous aviez déjà une relation à distance avec votre ami précédent. Est-ce que c’est un schéma amoureux qui se répète dans votre vie ?
Que vous vous posiez des questions sur ce que vous êtes, ce que vous voulez de votre vie est tout naturel. Cependant, lorsque vous dites « Je n’aime pas ne pas être sûre de moi », on peut entendre cette phrase de deux façons : sûre de vos sentiments, bien sûr, mais aussi sûre de vous, sûre de vos qualités, de votre capacité à attirer, à être aimée. Cela fait écho aux peurs que vous évoquiez au début de votre message lorsque vous disiez vous être demandé si vous n’étiez pas trop gamine, si vous le méritiez. On dirait que vous percevez votre ami comme supérieur à vous et que vous ne vous sentez pas digne de son amour.
Avant d’exposer les doutes que vous avez à votre ami (il n’y a aucune urgence à cela puisque vous vous sentez bien lorsque vous êtes ensemble), peut-être pourriez-vous tenter de clarifier de quelle nature sont les doutes que vous ressentez. En effet, votre doute d’être aimée, ou aimable, semble avoir basculé vers votre doute d’aimer. Il est tout à ait possible que vos questionnement ressurgissent justement parce que cette relation est importante pour vous.
Aussi, c’est une bonne initiative d’avoir engagé une démarche thérapeutique. Prendre rendez-vous avec une psychologue spécialisée en TCC, pourquoi pas ? Mais une thérapie analytique pourrait également être intéressante car ce que vous éprouvez semble plus du ressort de mécanismes affectifs inconscients que de mécanismes cognitifs et comportementaux.

Bien cordialement,
Clara Maïda (psychanalyste - consultation en ligne) - À votre écoute si vous le désirez.

Clara Maïda Psy sur Paris

105 réponses

288 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour Loops,

Bonjour Loops,

Ce que je lis au travers de ces lignes c'est ces angoisses de perte de l'être d'amour quand vous êtes seule. Nous pouvons relié cela a des angoisses de séparation. C'est ce qui arrive à un enfant qui a par exemple été sevré trop violemment lors de la petite enfance. Le fait d'être rassuré stop instantanément les angoisses. Je vous conseille de vous reconnecter à chaque angoisses au moment où vous en avez parlé à votre copain et durant lesquels il vous a profondément rassurée. Voyez ce que cela génère dans votre corps :)


Je reste à votre disposition si vous en avez besoin.

Julia Bouchinet
Je suis à votre écoute si vous souhaitez approfondir vos questionnements, en toute bienveillance.
Consultations par visio ou téléphone ( Psychologues.net & Doctolib)
-Hypersensibilité, couple, sexualité, violence, agressivité, culpabilité, angoisse, gestion des émotions, communication, deuil....

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

903 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour Loops (pseudo très bien choisi),

En effet, d’après votre récit vous vous interrogez beaucoup. Bien souvent, ces réflexions naissent de peurs inconscientes que l’on se forge. Cela peut aussi parfois venir du fait que l’on se voile la face.
Bien entendu, vous doutez de temps à autre de vos sentiments, mais est-ce que ces doutes sont fondés ou non ? Vous indiquez que vous êtes bien lorsque vous êtes avec ce garçon, mais est-ce bien de l’amour, car j’imagine que vous étiez bien ensemble tant que vous étiez amis. C’est d’ailleurs peut-être cette ambivalence qui vous pose problème.
Il me semble important de réfléchir réellement à vos sentiments. Vous en avez éprouvé au départ de cette relation, cela semble indéniable puisque vous avez voulu que cet ami devienne plus que ce qu’il n’était. Cependant, aujourd’hui, ces sentiments se sont-ils émoussés ?
Doutiez-vous aussi avec vos anciens copains ? Est-ce constant chez vous ? Dans ces cas-là, pourquoi doutez-vous ? Qu’est-ce qui pourrait vous mettre en danger par rapport à cette relation ?
Voici donc quelques pistes à suivre.

Je reste à votre disposition et à votre écoute,

Christophe
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement pour plus d’intimité par téléphone, visioconférence ou mail à votre convenance.

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3596 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour,
Le fait que vous ayez quitté votre ex pour quelqu'un d'autre vous laisserait-il penser que votre conjoint actuel pourrait faire de même?
Avez vous encore des doutes ou des interrogations avec cet ex avec qui vous avez été ?

Le fait d'avoir peur de perdre votre conjoint est normal et cela vous rend parfois vulnérable.
Le fait d'avoir changé cette amitié en amour peut vous faire penser que peut être vous avez peur que ce ne soit pas compatible et que cette relation fonctionnait mieux en amitié ou même de perdre cette amitié et cet amour ?

Ce qui est sûr c'est que les doutes que vous ressentez montre quelque part un blocage que vous n'arrivez pas à résoudre mais si il y a de la communication et de l'amour entre vous et que vous êtes tous les deux d'accord avec ce nouvel aspect de votre relation alors c'est ce qui est le important.

Mélissa - Shiva Coaching
Accompagnement vers soi
Thérapie en ligne

Mélissa Shiva Psy sur La Courneuve

585 réponses

257 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour Loops,
Beaucoup d'évènements bouleversent votre vie: vous êtes dans un cursus universitaire, qui vous remet en question.
Je pense qu'en même temps que de faire ces études de psychologie, il est nécessaire de faire une psychothérapie personnelle.
Vous verrez bien si la TCC vous convient.
Ce que je lis dans votre message c'est que vous vous sentiez bien et vos inquiétudes s'étaient apaisées lorsque vous avez passé quasiment 4 mois à être ensemble régulièrement.
Arrêtez de vous remettre en question, et de vous demander si vous êtes réellement amoureuse, le problème se situe dans la forme de votre relation. Vous avez besoin d'une relation au quotidien: le rythme de chacun dans sa fac et sa vile n'est plus supportable pour vous. C'est sur cela qu'il vous est nécessaire d'échanger avec votre compagnon. Comment pouvez-vous trouver, ENSEMBLE, une solution satisfaisante pour vivre votre relation de façon plus satisfaisante.
Il semble que vous ayez du mal à exprimer ce que vous ressentez, ce que vous voulez (déjà la première séance chez un psy vous avait aidée à parler de vous à votre copain). C'est sur ce sujet que va sans doute porter votre accompagnement en TCC.
Bonne chance
Inès AVOT

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3470 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 OCT. 2021

Bonjour,
De deux choses l'une : soit vous n'aimez pas vraiment ce garçon, ce serait alors plus de l'amitié-amoureuse, soit vous avez peur d'aimer et c'est votre mental qui vous freine par ces pensées incessantes.
Dans les deux cas, j'y verrais la peur du rejet, contractée pendant l’enfance et qu'il faudrait alors guérir en recontactant votre enfant intérieur. Je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même", vous y trouverez des clefs de compréhension.
Je vous souhaite un bon parcours avec votre psy.
Si vous souhaitiez en savoir plus sur mon approche et mes techniques, n’hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4568 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses