Peur de quitter le cocon familial

Réalisée par Mimi · 27 févr. 2015 Psychothérapie

Bonjour, je suis une jeune fille de 22 ans, je vis toujours chez mes parents. J'ai toujours eu de très bonnes relations avec mes parents, et particulièrement avec ma maman. Mais depuis quelques temps, je ne supporte plus la moindre remarque de leur part, je ne supporte pas de devoir rendre des comptes. Ca fait quelques mois que je regarde les appartements pas très loin de chez moi, j'en ai trouvé un qui m'intéresse mais j'ai peur de faire le grand saut, me rappelant l'expérience quand j'avais 17 ans où j'avais dû quitter la maison pour pouvoir faire mes études...

De plus, j'entretiens une très bonne relation avec ma petite soeur, c'est un peu elle qui me retient, j'ai l'impression de l'abandonner en partant.

Bref, j'ai envie d'avoir mon chez moi, mais j'ai peur de m'ennuyer seule si je prends un appartement, j'ai besoin d'avoir du monde autour de moi...

Qu'en pensez-vous? Merci d'avance pour vos réponses :)

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 MARS 2015

bonjour,
quitter le nid des parents demande du temps. Certains expérimentent des petits départs (stage, études, travail au pair...), d'autres font des faux départs à plusieurs reprises. Vous n'êtes pas obligée de commencer par vivre seule. Colocation, partage d'un appartement avec une amie, votre sœur pourquoi pas...
Vous ne supportez plus le quotidien avec vos parents. C'est un bon indicateur qu'il est temps de rendre votre envol (et d'y renoncer dans quelques mois!).
bien à vous

Florence Vales Psy sur Bazas

15 réponses

30 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2015

Bonjour Mademoiselle,

entendez-vous ce que vous dites ? Il me semble que vous avez votre réponse d'en avoir précisé la question.

Cordialement.

Degenne Christian Psy sur Le Cannet

14 réponses

21 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2015

Bonjour Mimi
« Quand j’avais 17 ans et où j’avais dû quitter la maison.... »
Et oui, à cette époque ce n’était pas un choix et ça a été difficile.
Maintenant vous réalisez que la chrysalide va devenir papillon et que vous allez bientôt voler de vos propres ailes.
Comme tout changement, cela n’ira pas de soi, il y aura du bon, du moins bon, et vous avez raison de commencer à faire le tri.
La petite sœur ? Quel âge ? Et si elle était contente de vous accompagner dans cette nouvelle vie, de participer à cette installation, de venir vous voir ?
Les copines ? Idem, impliquez les, invitez les...
Bref, prenez les choses en main, le reste viendra ensuite.
Recevez mes sincères salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6792 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MARS 2015

Vous êtes tiraillée entre votre envie d'autonomie, de prendre pleinement votre envol et votre attachement à vos parents et votre soeur. Quelles sont vos peurs profondes, et vos désirs profonds aussi? Analyser plus en détails ce qui vous pousse à quitter le nid et ce qui vous y retient. Des expériences de séparations dans l'enfance peuvent vous freiner dans votre envol. Un thérapeute peut vous aider à y voir plus clair. Bonne continuation.

Marie Peraldi Decitre Psy sur Lyon

2 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2015

Bonjour Mimi,

Vous avez déjà l'expérience d'une vie plus autonome et vous hésitez à prendre vraiment votre envol.
Partir de chez ses parents n'est pas une obligation, qu'est-ce qui vous y pousse ? l'idée que cela "se fait" compte tenu de votre âge ? de votre autonomie financière ? ... l'envie de vous sentir plus libre ?
Si vous reprenez un autre départ du foyer parental, un retour en cas d'échec est-il envisageable ? ou avez-vous l'impression que ça risque d'être un départ définitif sans possibilité de retour en arrière ?

Vous avez peur de la solitude. Les autres, parents et amis, ne pourront toujours palier à ce besoin de compagnie. Peut-être devez-vous "creuser" un peu cette peur. Avez-vous des activités amicales ? des loisirs ?

Plus concrètement, en ce qui concerne le logement, pourquoi ne pas chercher à partager une colocation ? Cela peut être une expérience. Beaucoup de jeunes passent par cette expérience.

Bien cordialement


Anonyme-236321 Psy sur Toulouse

379 réponses

964 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses