Peur des relations avec les autres

Réalisée par D.Jeune · 11 juil. 2016 Psychothérapie

Bonjour,


Je suis une jeune fille de 18 ans.

Je voulais parler à quelqu'un de ce que j'éprouve. Quand j'ai eu 10 ans j'ai commencé à avoir la phobie de me faire kidnapper et violer car les médias m'avaient fait peur. J'avais entendu des histoires affreuses et en ayant l'âge de comprendre, je me sentais en extrême insécurité. C'était obsessionnel, le soir je rentrais chez moi en courant en regardant derrière moi et je fermais tout les volets de ma maison ainsi que la porte à clef.

Ça a commencé quand ma grande soeur me disait comment me comporter en société, comment m'habiller, comment faire pour plaire, elle voulait pas que je sorte car elle me disait de me méfier des gens et j'adorais le fait de me sentir comme "sa poupée". Pourtant, je n'ai pas pu me construire seule et avec le temps je le regrette un peu. J'étais surprotégé par ma sœur. Elle avait 14 ans et elle avait des troubles alimentaires. Elle était en pleine recherche d'elle même et ayant eu des traumatismes avec les autres qui la critiquait sur son poids, elle voulait pas que je vive la même chose.

Mon père était dépressif, il buvait, rentrait très tard, il me faisait très peur et je haïssais ma mère car elle ne changeait pas la situation. Je me sentais en insécurité. L'année de mes 10 ans a été bouleversante car on a déménagé, mon père à perdu son entreprise et j'ai eu mon premier petit copain. J'étais très amoureuse de lui. La rupture m'a anéantie.

Quand je suis rentré au collège, j'avais plus confiance en moi à cause de cette rupture mais mon père avait remonter la pente. Il est devenu un être exceptionnel à mes yeux. J'ai mis du temps à ne plus le voir comme un monstre distant qui m'avait trahit.

Ma sœur à eu son premier petit copain, elle était heureuse et grandissait vers un bon chemin.


Vers 13 ans, j'ai commencé à avoir la phobie d'impulsion. J'étais hyper jalouse du copain de ma sœur et je l'aimais pas. Je me faisais insulter par des mecs parce que je commençais à avoir des seins... des formes de femme quoi. Ma confiance et mon estime était très basse. J'ai commencé à avoir peur de tuer ma mère dans son lit car je me voyais comme étant un monstre capable de commettre ce crime. J'ai eu des crises d'angoisses juste après avoir mis un incendie involontairement. Je me disais être un monstre. (Quand j'avais 6 ans on m'a séparé de ma meilleure amie car on me trouvait turbulente. Je me suis vu comme la méchante qui fait que j'ai fait des conneries qui va finir par vendre de la drogue et qui va entraîner les autres à cause de la mère de ma meilleure amie qui voulait que sa fille arrête de jouer avec moi.


Depuis je refoule mes pulsions, de faire rire les autres, de m'autoriser à vivre au présent etc... en me disant que je vais conduire les autres dans des bêtises et qu'ils vont finir par être des délinquants). On m'a mis ou je me suis mise une très mauvaise image de moi même à cause de mon enfance. Le rejet me ronge encore aujourd'hui. Je me suis également sentie profondément humiliée. Je me cherche beaucoup en ce moment. Je ne sais pas qui je suis vraiment.


Apparemment, à l'adolescence les problèmes d'enfances reviennent pour être réglé mais je souffre d'un mal être et je ne sais pas vers quoi me diriger pour me sentir enfin dans une paix intérieure.


Récemment j'ai fais une dépression. Les relations avec autrui me font très peur car j'ai peur de mes actes. Je doute tout le temps de moi. Dès que je me force à aller vers les autres je panique.


Je passe mon temps seul dans mon lit à être sur internet. J'ai l'impression que ça me protège.


Auriez-vous des solutions pour moi ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 11 JUIL. 2016

Bonjour,
J'ai lu votre histoire avec attention qui reflètent des traumatismes importants depuis certainement la petite enfance.

Vous avez grandi dans un environnement peu sécurisant, votre père alcoolique, et votre mère ne réagissant pas, et une grande soeur qui elle même souffrait de son surpoids et vous a englouti dans son mal être.

L'enfant que vous étiez s'est construite sur des fondements instables, peu sécurisants, ce qui a créé cette instabilité émotionnelle et ces peurs diverses et variées.

Je vous conseille vivement et urgemment de consulter un thérapeute.

Si vous n'avez pas les moyens financiers, consulter un CMP dans votre région.
Sinon n'hésitez pas à faire appel à l'hypnothérapie.

Restant à votre disposition.
Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3025 réponses

11873 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 JUIL. 2016

Bonjour,

Le mieux est de consulter un thérapeute qui vous accompagnera à retrouver toutes ces libertés que vous avez perdues, le plaisir de vivre et le bonheur d'être vous.

LE MOULLEC Sylvie Psy sur Quimper

158 réponses

403 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

11 JUIL. 2016

Je suis en accord avec la réponse de Nathalie Follmann, Prenez contact avec un service qui vous proposera un thérapeute. Également, vous avez besoin de vous raconter, alors n'hésitez pas à poursuivre votre initiative

Alain GIRAUD Psy sur Avignon

236 réponses

534 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11400

psychologues

questions 7750

questions

réponses 41150

réponses