Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Peur d'un conjoint colérique

Réalisée par Marie-Anne le 31 mai 2018 9 réponses  · TDAH

Cela fait 3 ans que moi et conjoint faisons vie commune, nous nous sommes séparé 8 mois, pour ensuite revenir ensemble. Avant qu'on se sépare il était jaloux, possessif, colérique. Ça fait maintenant 1 an que nous sommes de retour ensemble, les premiers mois était presque parfait. Il est presque plus jaloux mais très colérique, maintenant quand il se fâche (Pour habituellement n'importe quoi) il m'insulte, me lance des choses, me pousse, crit... hurle! À chaque fois je pars... je reviens après 2-3 jours, cette fois-ci ça fait 5 jours que je suis partis et j'essaie de lui faire comprendre qu'il doit consulter si je reviens. (Il a aussi un TDAH qui ne traite pas, pensez-vous que c'est ça qui le rend comme ça ou peut-être un problème d'agressivité ou impulsivité... Comment le convaincre d'aller voir un psy?

peur , jaloux

Meilleure réponse

Bonjour
Vous dites que cela fait 3 ans que vous êtes ensemble, avec une séparation de 8 ans, et des séparations ponctuelles, et vous êtes consciente qu'il a besoin d'aide.

Mais vous, êtes vous bien consciente pourquoi vous restez avec lui avec une ambiance aussi tendue ? vous l'aimez vous allez me dire ?... mais être insultée, subir ses humeurs en permanence, est ce vraiment de l'amour où vous aussi auriez vous besoin de consulter ?

Je vous laisse méditer sur cette éventualité, ce qui fait que vous restez avec votre conjoint.

Restant à votre écoute,

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Anne-Marie,

Votre situation doit être très douloureuse et vous avez bien fait d'écrire ici.
Le seul qui puisse convaincre votre compagnon d'aller consulter un psy, c'est lui et lui seul. Vous avez fait votre possible, vous l'y avez engagé, vous le lui avez dit et redit... Vous êtes maintenant face au constat qu'il ne suit pas votre conseil pourtant très éclairé.
La question que je vous pose est : pourquoi revenir chaque fois au domicile commun ? Par amour ? Mais lorsqu'on est pris dans un amour gorgé d'une telle violence c'est que quelque chose ne fonctionne plus. Alors que faire ? Faut-il continuer à subir cette violence ? Personne n'a à subir la violence de qui que ce soit. Même par amour.

Pour ma part, c'est à vous que je conseillerai de prendre rdv chez un thérapeute qui vous aidera à y voir clair dans cette situation difficile et à avancer: car là, vous partez et vous revenez (sauf pour l'instant). Un psy vous écoutera et vous aidera prendre les décisions qui seront les meilleures pour vous. Rester avec lui ou ne pas rester avec lui. Ce choix vous appartient entièrement : on peut aimer un homme qui est colérique. Mais ne restez pas seule avec vos problèmes : allez les partager chez un professionnel qui vous aidera à passer ce cap et à vous orienter vers ce qui est le meilleur pour vous.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez en parler davantage.

Cordialement

Frédérique Le Ridant
Psychanalyste, thérapeute

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

5 JUIN 2018

Logo Anonyme-331608 Anonyme-331608

170 réponses

893 J'aime

Bonjour,
je pense comme mes collègues qu 'une thérapie de couple vous
conviendrait très bien.
Gardez le courage de faire la démarche,le premier Rendez Vous est toujours
le plus important.
Je reste à votre disposition.

Florence Anézo
Psychanalyste -Thérapie de couple

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

1 JUIN 2018

Logo Florence Anezo Florence Anezo

66 réponses

224 J'aime

Bonjour,

Répondre à quelqu’un par écrit et selon la description que le sujet fait de lui-même est assez difficile. C’est encore plus délicat quand le sujet décrit quelqu’un et qu’un avis ou un conseil est demandé pour ce tiers.

Par conséquent, c’est à votre sujet que je pose certaines questions que voici : Quel est l’attachement qui vous lie à cette personne au point de supporter sa violence verbale et physique ? De quoi est fait votre attachement affectif pour ne pas prendre plus de recul en termes de temps ou de géographie ?

Questions plus abruptes : Ressentez-vous une certaine satisfaction dans votre relation ? Arrivez-vous à exprimer votre mal à votre compagnon ? etc.

Vous comprendrez aisément qu’une démarche thérapeutique vous permettrait d’envisager vos enjeux dans cette relation plus ou moins toxique et dans laquelle vous persistez.

Également aller voir un psy est une démarche personnelle qui quand le premier pas est fait, souvent le premier rendez-vous pris par téléphone, alors 50 % du travail est entamé. Donc, il ne s’agit pas de convaincre. D’autre part si votre compagnon est atteint de TDAH est-il suivi par un médecin, un psychiatre ? Si oui peut-être que votre compagnon et vous-mêmes devriez-vous vous diriger vers ceux-là pour demander de l’aide.

AGiraud
Psytherapie Analytique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Alain GIRAUD Alain GIRAUD

236 réponses

511 J'aime

Bonjour,

Répondre à quelqu’un par écrit et selon la description que le sujet fait de lui-même est assez difficile. C’est encore plus délicat quand le sujet décrit quelqu’un d'autre et qu’un avis ou un conseil est demandé pour ce tiers.

Par conséquent, c’est à votre sujet que je pose certaines questions que voici et qui vous permettront peut être d'entamer votre propre réflexion: Quel est l’attachement qui vous lie à cette personne au point de supporter sa violence verbale et physique ? De quoi est fait votre attachement affectif pour ne pas prendre plus de recul en termes de temps ou de géographie ?
Questions plus abruptes : Ressentez-vous une certaine satisfaction dans votre relation ? Arrivez-vous à exprimer votre mal à votre compagnon ? etc.
Vous comprendrez aisément qu’une démarche thérapeutique vous permettrait d’envisager vos enjeux dans cette relation plus ou moins toxique et dans laquelle vous persistez.

Également aller voir un psy est une démarche personnelle qui quand le premier pas est fait, souvent au premier rendez-vous pris par téléphone, alors 50 % du travail est entamé. Donc, il ne s’agit pas de convaincre. D’autre part si votre compagnon est atteint de TDAH est-il suivi par un médecin, un psychiatre ? Si oui peut-être que votre compagnon et vous-mêmes devriez-vous vous diriger vers ceux-là pour demander de l’aide.


AGiraud
Psytherapie Analytique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Alain GIRAUD Alain GIRAUD

236 réponses

511 J'aime

Bonjour Marie-Anne,
Il est difficile de convaincre votre conjoint d'aller voir un psy. Il est nécessaire que la décision vienne de lui pour que cela puisse avoir un réel impact.
Mais la question qui peut se poser c'est pourquoi vous revenez vers lui après ce qu'il vous fait subir...
Peut-être que si vous ne pouvez le convaincre d'entamer une thérapie seul vous pourriez l'inciter à entamer une thérapie de couple tous les deux ce qui vous permettrait d'y voir plus clair sur vos sentiments respectifs et sur les comportements à améliorer et ainsi vous pourrez prendre la décision qui s'impose aux vues de tous ces éléments.
Restant à votre disposition.
Bien cordialement.
Ghislaine PATTE - Thérapeute Conjugal et Familial

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Ghislaine PATTE Ghislaine PATTE

531 réponses

1159 J'aime

Bonjour,

Votre conjoint décharge son mal-être sur vous, et pourtant vous n′arrivez pas, (ni l′un ni l′autre d′ailleurs), à une séparation. Comme si une voix intérieure disait « si l′autre ne part pas, il n′y a pas de raison pour que moi je parte..... c′est forcément qu′on est destinés à vivre ensemble ! ».
Sauf que chacun renforce l′autre dans cette croyance et que chacun en souffre aussi longtemps qu′une mise à plat psychologique ou une rupture n′aura pas eu lieu.

Ou alors, y a t′il d′autres impératifs : financiers, sociaux, regard de la famille, milieu culturel...
Ce qui ne règle pas le problème, de toute façon.
En tout cas, il me paraît peu probable que votre conjoint accepte de consulter tant cela le ferait passer pour seul responsable de cette situation complexe. Consulter à deux ou vous seule (dans un premier temps) sera une étape bien utile pour vous aider dans cette situation difficile.

Cordialement à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1805 réponses

5355 J'aime

Il faut lire séparation de 8 mois ( et non 8 ans)...Vous l'aurez bien compris !

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

1868 réponses

8449 J'aime

Bonjour Marie-Anne,

Je ne sais pas si quelqu'un peut réellement convaincre votre conjoint de se soigner pour souffrir et vous faire souffrir moins, pour changer de comportement avec vous...
Certaines personnalités ne peuvent pas remettre en cause leurs façon d'être au monde.
Vous pouvez tenter de lui proposer une thérapie de couple...: s'il s'y accroche et s'y implique ça montre qu'il veut s'en sortir, pour son bien être et celui de votre couple.
Il y a une toute petite lueur d'espoir, puisque vous écrivez qu'il a pu faire des efforts pendant quelques mois après votre réconciliation.

Il y a aussi quelque chose qui m'interroge par rapport à vous : qu'est ce qui fait que vous aimez un homme qui a ce comportement avec vous... ? et dont vous avez peur ?
Quand vous quittez la maison... vous le faites pour vous... ou pour "lui faire peur" à lui aussi / le "menacer" ainsi avec l'abandon ?
Ce "jeu" qui se joue entre vous finit par plus avoir aucun sens..., si rien ne change. Et ce n'est pas comme ça qu'il voudra changer, je crois.

Bon courage pour sortir de cette situation qui me semble destructrice à terme : à vous de décider de quelle façon vous vous en sortirez.
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

31 MAI 2018

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1476 réponses

4506 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Conjoint colérique

2 réponses, dernière réponse le 30 Septembre 2018

Comment vivre la pornodépendance de son conjoint ?

4 réponses, dernière réponse le 12 Juillet 2016

Consultation d'un psychologue sans avis des deux parents ?

1 réponse, dernière réponse le 06 Juillet 2018

Peur de ne plus l'aimer, retour en France difficile, Ambivalence...

3 réponses, dernière réponse le 02 Septembre 2015

Suis je victime d'une personne pervers narcissique? J'ai besoin d'aide

5 réponses, dernière réponse le 05 Septembre 2017

Besoin d 'aide - se relever d'une relation perverse

5 réponses, dernière réponse le 06 Février 2019

Peut on avoir un avenir? Devrais je continuer...

4 réponses, dernière réponse le 24 Septembre 2018

attouchement demi frère : comment les aider?

3 réponses, dernière réponse le 05 Mai 2018

Problème de famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 13 Octobre 2017

Grossesse, pression familiale et angoisses

5 réponses, dernière réponse le 02 Juin 2017