peur panique d'être schizophrène ..

Réalisée par Thoms · 2 juin 2018 Thérapie brève

Bonjour,
C'est la première fois que j'écris sur un forum de ce genre, et je ne sais pas trop comment développer tout ça. Je vais essayer d'être précis .
Je suis un homme de 23ans, étudiant. l'année dernière à la suite d'un stage dans une unité sécurisée de psychiatrie, j'ai développé une peur intense de la schizophrénie .. il faut savoir que j'ai eu une grande consommation de cannabis pendant plusieurs années et que j'ai tout arrêté pour mes études (étudiant dans la santé) .

Bref, plus le stage se déroulait et je voyais certains antécédents de patients schizo qui avait consommé du cannabis, du coup j'ai commencé à me dire " bon sang et si moi aussi je devenais comme eux " ça été le début de l'engrenage.. cette idée à pris de plus en plus de proportion dans ma tête et la dernière semaine de mon stage j'ai fait une très grosse crise d'angoisse ( la première de ma vie ) j'avais l'impression que j'allais littéralement exploser et je me suis dis "ça y'est , tu décompenses, tu deviens fou " j'ai finis aux urgences de ma ville ou j'ai immédiatement demandé à voir un psychiatre dés le lendemain.

J'ai donc expliqué la situation au psychiatre en n'oubliant aucun détails . il m'a assuré que je n'étais pas schizophrène . ses mots " j'ai très rarement vu un schizophrène se demander s'il était schizophrène " et il m'a prescrit du zoloft (0.5 mg) et du Xanax (0,25) .

Diagnostic : névrose d'angoisse
aujourd'hui ça fait un peu plus de un an que je suis sous traitement, je vois toujours un médecin et le fait est que parfois tout va bien et parfois cette angoisse reprend le dessus et occupe tout mon esprit.. j'analyse tout , je m'inquiète, je rumine, et je consulte évidemment tout mes cours ainsi que des forums et sites internet pour trouver des témoignages de personnes dans la même situation que moi..

Ma famille est au courant de cette peur ainsi que mes amis proches . Ils essayent tant bien que mal de me rassurer. parfois ça marche mais parfois rien n'y fait .. enfin voila désolé pour la longueur mais j'avais besoin de partager ce sentiment .
Merci d'avoir lu.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour Thoms,
Difficile de vous apporter un éclairage pertinent sans vous connaître davantage, votre éducation, votre vécu personnel, votre enfance...

Avant ce stage dans cette unité de psychiatrie, aviez vous les mêmes peurs ? ou cela s'est déclenché à ce moment là ?

Ce choix d'études est-il le vôtre ou a t-il été conditionné par votre entourage ?

Moi ce qui m'interpelle, c'est le fait que vous dites avoir eu une grande consommation de cannabis pendant plusieurs années.

Il faut faire la différence entre fumer un joint très ponctuellement et fumer régulièrement.
Plus le sujet est jeune, plus la durée toxique est longue plus le sujet sera impacté.

Alors oui le cannabis pris à une dose régulière et répétive à des effets sur les neurones, et modifie donc le comportement. Et à très haute dose, peut modifier la perception même des capacités cognitives et amener à des troubles mentaux.

Mais les crises d'angoisse et trouble panique sont le plus souvent le signe du manque du produit dans l'organisme ou une réaction face à une réalité comme dans votre stage qui vous a fait prendre conscience de la dangerosité du produit toxique.

Mais si le psychiatre a enlevé toute suspicion de ce trouble de schizophrénie, il reste seulement une peur irrationnelle.

A priori, on vous a prescrit des antidépresseurs et des anxiolytiques.
Depuis quand les prenez vous ?

Mise à part ce traitement avez vous un suivi thérapeutique ?

Je pense qu'il serait judicieux de traiter cette peur.

Restant à votre écoute,

Nathalie Follmann - Hypnothérapeute clinique à Clichy 92

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2662 réponses

10765 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Thoms,

Vous voilà donc rassuré, vous n'êtes pas schizophrène. En revanche, vous êtes angoissé et les médicaments vous apaisent mais ne vous guérissent pas de ces angoisses. Et pour cause : l'angoisse n'est qu'un symptôme.

Il faut donc aller à la recherche de ce qui est la cause de votre angoisse. Puisque vous avez épluché beau coup d'articles, beaucoup de sites sur le sujet, vous avez compris que la réponse n'est pas dans les livres...mais en vous.

En vous, mais très bien enfouie. Ce symptôme qu'elle vous envoie n'est qu'un précieux indicateur de quelque chose qui ne va pas et qui vous fait souffrir.

Je vous suggère de consulter un thérapeute analytique qui saura vous guider et vous épauler dans cette recherche. Oui ça prend du temps, il ne s'agit pas d'expédier votre demande en vous faisant croire qu'une thérapie dite "brève" fera l'affaire ...

Car cette angoisse est un symptôme très dur à vivre et il vaut bien le coup de s'en occuper pour que vous puissiez vivre pleinement et harmonieusement votre vie.

Je reste à votre disposition sur mon espace personnel si vous le souhaitez

Cordialement

Frédérique Le Ridant
Psychanalyste, thérapeute

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

170 réponses

924 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Thom,

Vous étudiez dans le domaine de la santé et vous avez fait un stage en psychiatrie. Avez-vous songé qu'il n'y a là peut-être pas de hasard? Non pas au sens ou vous seriez schizophrène bien sûr et vous pouvez faire confiance au psychiatre qui vous a reçu, mais au sens où vos pas vous mènent précisément à l'endroit où vous cherchez à explorer qui vous êtes. Un stage en psychiatre ce n'est pas anodin!

Peut-être avez-vous envie (et peur aussi) d'explorer votre histoire, de vous comprendre vous-même en profondeur. Et la névrose d'angoisse ne serait ici qu'une façade du conflit psychique inconscient?

Avez-vous pensé à consulter? Vous êtes-vous posé la question d'une thérapie? D'une psychanalyse?

Ce pourrait être bien...

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3695 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Thoms,
Oui cette peur, cette angoisse prend parfois toute la place. Malgré les informations rationnelles que tu lis ou qui te sont exprimées à ce sujet, l’angoisse revient.. jusqu’à la crise.
Il me semble important que tu poursuives ton travail sur toi. Et j’aurais envie de te poser cette question, à laquelle tu es libre de répondre ou pas, à moi ou à une autre personne : que se passerait-il pour toi si tu étais schizophrène ?
Bien cordialement,
Sébastien,
Accompagnant centré sur la personne et la relation.

Sébastien Irola (Français/English) Psy sur Le Peyrat

200 réponses

275 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour

Névrose d’angoisse peut n’être pourquoi pas et plus spécifiquement vous montrez une obsessionalité à vous poser cette question qui déclenche votre angoisse. En ce sens on pourrait faire l’hypothèse que l’angoisse devient un mécanisme de défense qui vous protège d’une angoisse inconsciente. Alors névrose obsessionnelle derrière laquelle se cache une angoisse ?

Au traitement par chimiothérapie je vous propose de suivre une psychothérapie Analytique qui vous accompagnera sur le chemin de la conscientisation de votre angoisse qui se cache dans les bas-fonds de votre inconscient. D’ailleurs, je suis certain que votre psychiatre vous a conseillé de suivre une thérapie dans le cas contraire il faudrait l’avertir que traitement médicamenteux + thérapie font très bon ménage. La thérapie Analytique visant à baisser le traitement.

Le travail analytique relie le présent au passé puis au présent pour construire votre avenir.

Alain Giraud
Psychothérapie Analytique

Alain GIRAUD Psy sur Avignon

236 réponses

524 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10750

psychologues

questions 6300

questions

réponses 32900

réponses