Peut-on soigner des symptômes psychotiques sur une jeune grâce à l'hypnose ?

Réalisée par stef le 9 janv. 2017 Dépression

Ma fille traverse une dépression sévère avec troubles psychotiques comme des troubles schizophréniques ...

Je suis désespérée je ne sais plus quoi faire .. elle sort de 2 mois et demi d'hospitalisation dans un centre spécialisé Avec psychiatres

Elle à reçu plusieurs traitements (anti dépresseurs - anxyolitique - neuroleptiques )

À ce jour Elle est sous neuroleptique (1 comprimé 300mg le Soir

Et temesta si besoin en journée le soir et la nuit.

Le traitement la fatigue énormément et je ne vois aucune amélioration depuis son entrée dans Ce centre je dirai même pire c'est que je La Trouve "pire" qu'à son entrée dans Ce centre !!


Elle à la volonté de s'en sortir !

Elle en souffre énormément elle qui etait si joyeuse si aimer de ses proches de ses amis ...

Je ne reconnais plus ma fille c'est un drame pour moi je suis triste je n'arrive plus à vivre ..

Je vis un cauchemar horrible au quotidien ..

Pourquoi moi pourquoi ma famille pourquoi Ma fille ... personne dans la famille n'a de soucis psychologiques ou psychiatriques ni du côté de Son pere (je suis separee) à Ma connaissance.

Alors je cherche toutes les solutions possibles pour l'aider à se sortir de cette mauvaise passe en espérant que les psychiatres se trompent et Que je peux espérer croire que Ma fille va redevenir comme avant ..

Elle me manque..

Alors je voulais savoir si l'hypnose peut aider guérir soigner et/ou améliorer ses troubles psychotiques et la dépression ?!

Je Cherche un psychiatre-hypnotiseur Sur La Region du nord pas de calais j'habite entre valenciennes et douai.

Mais je ne Trouve pas ..


Si quelqu'un peut m'aider svp

A trouver un psychiatre-hypnotiseur dans mon secteur et me dire si des séances chez ce dernier pourraient améliorer la santé psychologique de Ma fille et apaiser ses souffrances.

Merci beaucoup du fond du cœur pour vos réponses et votre aide éventuelle.

Je suis ouverte à toutes propositions toutes aides possibles et si j'ai le bonheur de trouver un professionnel pour m'aider ça serait vraiment super.

Merci encore,

Bonne journée

Cordialement,

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour, la schizophrénie sur une jeune adulte est éprouvante pour la personne et pour sa famille qui ne la reconnait plus et qui est touchée par sa souffrance. Je vous conseillerai de vous rapporcher d'association de famille concernées comme l'UNAFAM de votre région qui peut vous mettre en contact avec des professionnels sérieux et de confiance. La stabilisation de ces pathologies prend du temps et l'intensité de la souffrance est difficilement compatible avec la patience nécessaire à l'amélioration. J ai travaillé avec des personnes souffrant de schizophrénie chronique qui ont fini par trouver une façon de vivre qui associe la prise de médicaments et le soutien des structures de santé et sociales. La diminution des symptômes est une priorité mais dans la mesure ou ce sont les pensées de la personne qui en sont à l'origine, il faut être prudent car ces personnes sont vulnérables et leur souffrance peut s'intensifier. Prenez le temps de rencontrer d'autres familles avant d'entreprendre votre démarche pour connaitre leurs expériences. A votre disposition par mail si vous le souhaitez
Bon courage. Catherine TUDAL. Psychologue.

TUDAL Catherine Psy sur Boulogne-sur-Gesse

237 réponses

1718 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

bonjour,

je lisais votre histoire et ce que vous vivez avec votre fille. Je lisais ce que mes collègues vous répondaient et chacun a pu proposer un certain nombre de réponse. je n'avais pas de réponse à vos questions.Je me sentais juste présent avec votre peine et votre épuisement que je devinais à travers votre écrit. Je vous sentais impuissante face à l'intense parcours de votre fille. Avez vous pense à vous aménager à vous un espace où vous pourriez vous sentir soutenu épaulé et écouté dans ce que vous vivez? Prendre des forces ! se ressourcer! cela aide dans les combats à mener. Prendre soin de soi peut constituer un outil pour être présente avec votre fille et lui proposer un soutien moins en tension intérieure, c'est ce qui me venait et cela sans être une vérité! chaleureusement

Jean-Yves CAEN Psy sur Wasquehal

6 réponses

7 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Je comprends votre désespoir et votre sentiment d'impuissance. Je suis d'accord avec les collègues adressez vous à UNAFAM ou cherchez sur le site de SNPpsy (syndicat National des psychologues), où ici même, vous pourrez ainsi trouver l'adresse d'un thérapeute sérieux près de chez vous, qui puisse aider votre enfant à aller mieux et à retrouver la joie de vie. Par expérience je peux vous assurer qu'on peut y arriver! Comme la collègue Mme Silva s'il y a symptômes schizophrènes l'hypnothérapie est fortement déconseillée. Ne vous découragez pas avec un bon suivi votre fille peut aller mieux et retrouver le sourire.
N'hésitez pas à me contacter par email, ou allez sur mon site internet Clara.psy.sancerre et vous aurez mes coordonnées directes.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4200 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
En effet l'hypnose est contre indiquée dans la situation dont vous décrivez.
Renseignez vous bien avec le médecin de votre fille. Moi quand je lis votre message, il me semble que vous parlez d'une dépression avec des épisodes psychotiques ? C'est en effet un type de dépression qui se rencontre assez souvent. Cela ne veut pas dire que votre fille est schizophrène??. Vous ne précisez pas son âge,
Par ailleurs il n'y a pas d'antécédents dans la famille c'est plutôt bon signe.
N'hésitez pas à me contacter je vous donnerai les coordonnées d'un psychologue compétent dans votre region.

Cordialement

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Antibes

431 réponses

2351 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

Votre souffrance est à fleur de peau. Ce que vous exposez de la maladie de votre fille est quelque chose qui s'entend souvent lors de l'annonce du diagnostic qui passe par une hospitalisation.

La psychose peut se comparer à un coup de tonnerre dans un ciel serein. Et voilà, il faut faire avec car si le diagnostic a été posé, et bien il faut savoir que cette maladie psychiatrique ne se guérit pas.

Ce qui peut être amélioré c'est les états d'angoisses, réduire ou supprimer les délires qui sont vécus par les malades. Une prise en charge psychiatrique est de mise et indispensable. Un traitement médicamenteux à vie est nécessaire ainsi qu'un suivi psychiatrique.

Ce qui peut être fait pour que la personne puisse avoir une vie sociale c'est des prises en charges conjointement éducatives, ateliers thérapeutiques, appartements thérapeutiques etc.

Mais voici que l'enfant que nous avions avant n'est plus. IL n'est plus celui que nous reconnaissions comme le nôtre, son comportement change, ses liens affectifs s'en trouvent perturbés ou modifiés, il se désadapté socialement, il peut perdre ses amis, son conjoint, son travail etc. Comment faire et que faire avec cet enfant qui est toujours le nôtre mais que nous ne reconnaissons plus?
L'une de mes collègues vous conseille de vous rapprocher d'associations de familles ayant un parent atteint de psychose, cela me semble judicieux car vous trouverez un soutien, vous vous sentirez moins seul, vous pourrez voir les diverses évolutions de la maladie et ce que ces personnes peuvent réaliser dans la vie de tous les jours avec de l'accompagnement.
Vous vous questionnez sur les raisons de sa maladie et vous cherchez des réponses dans sa filiation, à savoir si quelqu'un de la famille est atteint de cette maladie. Il est documenté qu'il y a parfois, mais pas dans tous les cas une part d'hérédité mais ce n'est pas une condition essentielle pour diagnostiquer une psychose. Alors en tant que parent on passe par des phases de culpabilisation, d'impuissance, de mise en doute du diagnostic et l'on cherche des solutions pour son enfant, cela est tout à fait normal. Cependant, ce que vous vivez est un réel traumatisme, une grande souffrance pour lesquels vous avez besoin d'être aidée et accompagnée car cela vous permettra d'être disponible pour accompagner votre enfant. Un thérapeute psychanalyste ou psychologue en ville peut le faire pour vous aider à travailler sur ce traumatisme et toutes les modifications que cela engendre dans votre vie.

Ensuite, vous emmenez l'hypothèse de faire pratiquer de l'hypnose pour votre enfant. Tout psychiatre sérieux vous le déconseillera car le risque de décompensation psychique est très important dans la psychose. Donc, il n'est absolument pas recommandé de pratiquer de l'hypnose sur ce type de patient (vous devriez en parler avec le psychiatre de votre fille) et il vous expliquerait pour quoi c'est contre indiqué.
Il existe une multitude de thérapie diverses et variées mais en ce qui concerne la prise en charge d'une personne souffrant d'une psychose, il est indispensable d'être suivi par un psychiatre et que celui-ci soit informée de toute thérapie annexe car comme je vous l'ai dit la plupart sont contre-indiquées car elles sont contre productives et risquent d'amener le patient à la décompensation.

Je comprends votre désir d'aider votre enfant et de trouver des solutions pour l'aider.
Vous savez dans ces histoires tout le monde souffre, le malade et son entourage. IL me semble nécessaire de rencontrer lors d'un entretien le psychiatre de votre fille pour que vous puissiez lui exposer toutes vos questions, même si je sais que vous aurez besoin de temps pour accepter le diagnostics et les changements chez votre fille. Je pense qu'il a un rôle essentiel à jouer dans sa prise en charge.

Ne restez pas sans aide, vous avez aussi besoin d'être accompagnée comme votre fille.

Je vous souhaite beaucoup de courage à toutes les deux et de trouver l'aide dont vous avez besoin pour vous accompagner dans ce changement de vie.

Cordialement,


R.Perinetti

Psychanalyste

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

245 réponses

1506 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Madame,
J'ai répondu à votre message privé.
Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2549 réponses

10499 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Madame,

La maladie de votre fille vous déstabilise, inquiète et attriste, et il est naturel d'être très impliquée dans son évolution.

D'après mes connaissances, il peut être dangereux de pratiquer l'hypnose sur les personnes ayant des souffrances comme celles de votre fille..., mais je comprends que vous voulez "tout" essayer pour l'aider à aller mieux.

En complément à la réponse de Madame Tudal, je vous conseille de vous renseigner auprès des divers médecins et associations sur un endroit (CMPP, où ça serait pris en charge par la collectivité, donc gratuit pour vous / ou dans le privé) où vous pourrez bénéficier d'une thérapie familiale, très indiquée dans votre cas.
Celle-ci pourrait vous aider à mieux comprendre la maladie et le contexte de sa survenue chez votre fille, et comment faire pour vous faire aider par toutes les ressources dont vous pouvez disposer. Il serait plus que bénéfique d'impliquer également le père de votre fille.

Je vous souhaite beaucoup de courage pour pouvoir aider votre fille à trouver un mieux être, une autonomie et une vie sociale intégrée (en dehors de vous même et de la maison).
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1699 réponses

5239 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Pour Catherine Vidal,

J'adore votre type de commentaires...

On lit des trucs sur une personne qu'on ne connait rien de lui, de son parcours, et on émet des hypothèses ?

Pas très sérieux tout ça...

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2549 réponses

10499 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Mme TUDAL Catherine,

Vous répondez à côté de la demande. Ce n'est pas la question de Stef...

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2549 réponses

10499 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Stef.

Voilà ce qu'écrit Olivier Lockert, qui semble être une personne très en vue dans le monde de l'hypnose, je cite : "L'hypnose dissociante est contre-indiquée aux personnes présentant une tendance psychotique, en raison du risque de décompensation lié aux inductions hypnotiques conçues pour créer une dissociation."
Si vous voyez un psychiatre qui pratique l'hypnose, il ne peut que vous dire la même chose. La prise en charge de votre fille sera sans doute de longue durée. C'est difficile pour des parents de voir leur enfant en souffrance et il est normal de vouloir essayer des méthodes alternatives. Ce doit être avec un minimum de prudence.
Bon courage à vous.

Catherine Vidal, psychologue clinicienne.

Catherine Vidal Psy sur Vitry-sur-Seine

142 réponses

1486 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Madame,
Je ne suis pas de votre région, mais vous pouvez m'envoyer un message et vous communiquerait des contacts.

Cordialement

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2549 réponses

10499 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Dépression

Voir plus de psychologues spécialisés en Dépression

Autres questions sur Dépression

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10750

psychologues

questions 6000

questions

réponses 32000

réponses