Pourquoi cette relation est-elle vouée à l'échec?

Réalisée par vaima3 le 26 juil. 2017 Thérapie couple

Bonjour,


Si je me livre aujourd’hui c’est parce que j’ai besoin d’aide et que je n’arrive plus à me reconnaître.

J’ai vis une relation à distance difficile et déchirante avec un homme depuis bientôt trois ans. Nous nous sommes rencontrés lors de nos études et nous sommes rapidement tombés éperdument amoureux.

Plus notre chemin avançait, plus notre amour s’intensifiait et plus nous avions peur : il est d’une confession différente que la mienne, chose qui ne m’a jamais dérangé.

Cela a toujours été un problème pour lui, car il souhaitait élever ses enfants dans le judaïsme. Nous avons tout de même décidé de poursuivre cette relation pour ne pas regretter plus tard d’avoir empêché une belle histoire.

À mesure que cette relation se développait, il changeait d’avis et me disait qu’il ne voulait jamais que cela s’arrête. Nous nous projetions loin, très loin et j’imaginais un jour me convertir (à l’époque pour lui).

Mais un jour, son père s’y est mêlé et l’a fait choisir entre sa famille et moi. Cela a été très difficile pour nous deux, car nous étions fous l’un de l’autre mais qu’il a toujours été très proche de sa famille (j’avais rencontré ses frères et sa mère).

Officiellement, nous n’étions plus un couple, mais officieusement nous ne pouvions arrêter de nous voir, de nous écrire et de penser l’un à l’autre malgré la distance causée à cause de nos études.

À partir de cette séparation, notre relation n’a fait que se détériorer. Les disputes étaient fréquentes, les réconciliations aussi mais la peur de devoir vivre cachée était insurmontable.

Il était devenu beaucoup plus simple pour nous de nous dire des choses regrettables et de nous infliger des ruptures de quelques jours. Malgré tout cela, nous avons toujours été persuadés qu’il était l’homme et que j’étais la femme de sa vie.

Lorsque nous étions ensemble, tout était parfait : nous étions comme un seul et même membre. Mais dès que la distance reprenait le cours de choses, les disputes recommençaient. Malgré tout, nous avons toujours essayé de nous voir tous les mois.

Il est ensuite parti faire un échange universitaire au cours duquel il a coupé les ponts avec moi : différence de religion, distance, disputes en étaient les raisons. J’ai accepté ses raisons, car il n’avait pas tort.

Quelques semaines plus tard, il est venu me voir pour s’excuser. Il a pleuré dans mes bras, il m’a dit qu’il regrettait et que j’étais la femme de sa vie mais que la pression de son père et du mensonge étaient trop importants. Nous nous sommes réconciliés et nous avons continué notre chemin semé d’embûches.

Depuis quelques mois, je sentais qu’il était moins présent, occupé sur son téléphone et il s’énervait quand je lui demandais s’il avait quelque chose à cacher. Nous sommes partis un week-end en voyage et j’ai découvert qu’il parlait à d’autres filles depuis qu’il était parti en échange.

Il cachait le fait que j’étais dans sa vie et cherchait à connaitre de nouvelles personnes. Lorsque je l’ai confronté, il s’est effondré et n’a pas arrêté de pleurer. Il s’est excusé, m’a demandé de lui pardonner, m’a dit que la raison pour laquelle il leur parlait était pour ne pas décevoir son père. Il n’a jamais rencontré ces filles et apparemment cela avait toujours été virtuel. Il a aussi toujours insisté sur le fait qu’il ne m’avait jamais trompé et je le croyais, car sa dernière relation s’était terminée par une infidélité de sa partenaire et une tentative de suicide de sa part. Je n’ai jamais douté qu’il me trompait. Il a juré qu’il arrêterait et qu’il ferait tout pour me récupérer. Je suis rentrée chez moi en étant terrifiée de le perdre, triste de sa trahison et complètement perdue. Il était cependant impensable pour moi de le laisser partir. Je n’en ai jamais eu la force. La relation n’a cependant pas tenu bien longtemps, nous avons recoupé contact et je pensais que c’était définitif. Sans nouvelles en 2 mois, j’ai pleuré tous les jours, je ne mangeais plus et je n’arrivais pas à penser à autre chose que ça. Les gens autour de moi se faisaient beaucoup de soucis mais j’étais tétanisée à l’idée de passer à autre chose. J’ai appris entre temps qu’il avait eu une aventure avec quelqu’un d’autre et cela m’a déchiré. Je lui ai envoyé des messages très blessants pour me défouler, car j’étais déçue de lui et de son comportement. J’ai regretté par la suite et me suis rendue compte que la raison qui m’empêchait de passer à autre chose était cette haine que j’avais envers lui. Pour avancer, j’ai décidé de m’excuser et de le pardonner pour tout ce que nous avions pu dire et faire. Cela a été une vraie libération et j’allais foncièrement mieux. Quelques jours après, il m’a envoyé un e-mail, car il avait besoin de me parler. Il recommençait à me dire qu’il m’aimait, que j’étais la femme de sa vie mais que la religion et son père nous avaient séparés. Nous nous sommes revus à un Gala et le simple regard que nous avons échangés a tout pardonné. Il m’a promis qu’il allait annoncer à son père que c’est moi qu’il choisissait mais qu’il aurait besoin de temps. La relation à distance est toujours présente et il est compliqué pour nous de communiquer. Dès qu’il ne me répond pas vite, je perds patience, dès que je vois qu’il se connecte sur les réseaux sociaux mais ne me répond pas, je pense qu’il me cache quelque chose et je lui fais ces reproches. De nature, je suis loin d’être jalouse mais avec lui j’ai peur. Je pensais pouvoir pardonner ces dérapages précédents mais je n’arrive pas à arrêter d’être rancunière. Il en a marre de mes réflexions et de mes reproches et c’est compréhensible mais il ne comprends pas que j’ai besoin qu’il soit là pour moi. Comment se fait-il que deux personnes qui s’aiment profondément puissent se faire autant de mal ? Comment est-il possible que je n’arrive pas à le laisser partir/à accepter un rejet de sa part ? Comment se fait-il que je n’arrive pas non plus à lui refaire confiance et à le pardonner ? Parfois, je me demande si ce n’est pas à cause du départ de mon père quand j’étais petite (provoquant le divorce de mes parents) que j’ai peur du rejet comme ça ? Mais d’un autre côté mon père est présent maintenant et je lui ai pardonné en grandissant. J’ai besoin d’avis objectifs et de conseils, car je pense être complètement perdue.


Je vous remercie d’avoir lu ce long message et suis reconnaissante pour toutes les réponses que vous m’apporterez. Merci !

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,
Vous vivez une relation fusionnelle qui vous pompe votre énergie.
Vous avez toutefois des ressources en vous qui vous permettent de prendre du recul et de voir ce qui est bon pour vous.
Le jour où l'homme que vous aimez et qui vous aime se positionnera face à son père, c'est-à-dire qu'il exprimera son refus de faire un choix entre sa famille et vous, alors vous pourrez vous projeter dans un avenir ensemble.
La religion me paraît être un faux prétexte puisque vous étiez prête à vous convertir.
Je vous propose de vous faire aider par un thérapeute de couple pour faire le point sur votre relation si cela est possible.
Sinon vous pourriez rencontrer un thérapeute qui pourra vous accompagner dans votre réflexion.
Cordialement,
Agnès CHAMOREY
Psychologue

Agnès Chamorey - Thérapie de couple, familiale et individuelle Psy sur Toulon

62 réponses

73 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie couple

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie couple

Autres questions sur Thérapie couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10200

psychologues

questions 5450

questions

réponses 28850

réponses