Pourquoi je n’arrive pas à l´oublier ? (prof)

Réalisée par Marie · 29 mars 2018 Thérapie brève

J’ai 19 ans et j’aime un Homme qui en a une trentaine et qui a été mon prof pendant 2 ans au lycée. Il y avait un sérieux jeu de séduction entre nous pendant environ ces 2 ans .. des regards, des sourires.. et un jeu de séduction même lorsqu’on se parlait ! Peut être meme’ une certaine tension que l´on ressentait tous les deux. Pourtant il ne s’est jamais rien passé. maintenant nous sommes dans des villes différentes et je me rend compte que je n’arrive pas a l'oublier .. je me pose beaucoup de question car je me demande si cela est normal d’aimer un homme plus âgé que moi.. personne n’est au courant de ce que je ressens mais mes amies avaient remarqué que cet homme avait un comportement étrange à mon égard, il

Je crois bien que je l’aime mais en même temps je n’en suis pas certaine.. j’ai besoin d’avoir une réponse .. car cette situation me trouble enormement !

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 8 AVRIL 2018

Bonjour Marie
vous vous posez la question de normalité. en matière d’amour ou d'émotions y aurait il une "normalité" et plus qui serait définie par qui? par des à priori sociétaux?? si pour le moment la situation vous convient, vivez là dans le présent. si les choses doivent évoluer dans un sens ou un autre vous vous positionnerez alors.
nous avons souvent tendance à sacrifier le présent au bénéfice du futur, c'est dommage.
bien à vous
Josie Laure Rubinstein

Josie Laure Rubinstein Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

215 réponses

806 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2018

Bonjour Marie,

D’après ce que vous expliquez vous ressentez avoir un problème lié à l’interprétation du comportement d’un professeur à votre égard. "Regards", "sourires", seraient des situations que vous auriez ressenties comme « jeux de séductions ». Un regard reste un regard, un sourire aussi, c’est leur interprétation qui devient donc complexe à analyser, surtout si comme dans votre cas, aucune parole explicite d’amour n’a pu accompagner ces regards ou ce sourire. Ou dit différemment pour qu’un jeu, surtout s’il est de séduction, ait lieu, il faut au moins être deux ? Est-ce le cas selon vous ? Ce qui est intéressant, c’est que certainement des tas de gens ou d’autres professeurs vous ont souri, mais vous n'avez interprété les sourires et les regards que de ce professeur là.

Aussi deux choses que vous mentionnez d’une manière tout à fait explicite. D’une part, qu’il ne se serait « jamais rien passé ». Et d’autre part, que vous habitez désormais dans une autre ville qu’auparavant (donc il ne se passera peut-être jamais rien...).

Enfin, vous partez d’une certitude (je l’aime) puis au cours de votre mail, vous arrivez à douter vous-même de cette certitude « je crois bien que je l’aime ». Ça peut paraître étrange, mais finalement d’une certaine manière en écrivant ce mail, vous réussissez à percevoir sans doute que cet amour est une croyance certainement étayée sur très peu d’éléments en communs avec lui. Cela peut être une des raisons de votre trouble, mais il en existe certainement d’autres.

Vous vous dites"troublée" c’est me paraît-il bien légitime, puisque oui vous l’avez semble-t-il été, troublé par ce jeune professeur. Mais ce trouble, peut venir aussi du décalage que vous ressentez et exprimez par ce mail, entre votre interprétation d’actes après tout anodins « sourires » et « regards » , et ce que vous-même soudain constatez comme absence d’actes significatif de sa part. Car il y a un grand absent : ce sont les paroles, les pensées, ou les actes réels de votre professeur.

Il semble que tout ce qui se soit passé ne l’ait été que dans le cadre d’un rapport élève-professeur, sympathique cadre certainement, mais sans plus. Si vous avez pu y voir ou sentir autre chose n’est-ce pas plutôt que vous auriez souhaité qu’il se passa autre chose ?

Enfin, vous posez une question sur la différence d’âge. Il n’y a fort heureusement pas de normalité en amour à ce sujet. Les statistiques ne forment pas une norme, elles montrent juste ce qui est commun à un certain nombre. La norme est essentiellement relative au droit.

Bien entendu, je vous conseille d’aller déplier toutes vos interrogations auprès de quelqu’un qui saura les écouter, et pourra vous aider à sortir de votre trouble actuel, pour gagner en sérénité.

Je vous souhaite une vie remplie de belles rencontres plus explicites.
Charles suaudeau-seroude
Psychothérapeute agréé

Charles Suaudeau-Séroude Psy sur Paris

122 réponses

790 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 MARS 2018

Bonjour Marie,

Il est possible que le statut, la maturité et "l'aura" intellectuel de ce professeur vous aient "conquis" au point de rester bloquée dans un "rêve" idéalisant ce qui "pourrait" éventuellement se passer entre vous.

Vous avez été amoureuse de votre "prof"..., situation très courante à l'adolescence..., et dont les profs qui aiment les jeux de séduction profitent avec joie.

Maintenant..., d'être amoureux à aimer c'est un long chemin qui passe par les réalités d'une relation vécue et la connaissance de la personne qui nous a attiré aux débuts de cette relation.

Commencez à regarder autour de vous : il y a certainement des jeunes de votre âge qui méritent que vous intéressiez à eux... et osez vivre une histoire d'amour réelle.

Bon courage et bonne chance !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2280 réponses

6467 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 MARS 2018

Bonjour,
L′attirance pour un prof, pour une figure masculine plus âgée, est fréquente.
D′une certaine manière elle sécurise, en s'adressant à quelqu′un de plus mature, tout en protégeant de la part de risque, d′inconnu, d′une relation véritable. Car une distance existe de toute façon : différence d′âge, qui peut être importante, homme marié fidèle (?) , statut, fonction, qui créent une frontière entre les deux.
Qu′il y ait eu jeu de séduction d′un côté comme de l′autre, c′est compréhensible. Et si cela a duré 2 ans sans suite, c′est que tout cela n′avait pas vocation à se concrétiser.
Maintenant vous sentez bien qu′une fois le petit jeu de séduction passé, vous n′êtes pas certaine de vouloir aller réellement plus loin et « transformer l′essai ».
Il a déménagé, vous êtes encore jeune, il y aura encore pas mal d′eau qui coulera sous les ponts !
Cordialement à vous.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2193 réponses

6287 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70400

réponses