Pourquoi je souhaite être malade?

Réalisée par Marie-Blanche · 3 avril 2017 Aide psychologique

Bonjour,


Cela fait quelques mois que je consulte un psychologue suite a mes questionnements existentiels qui restaient sans réponse et m’obsédaient complètement. Durant nos rencontres, nous parlons beaucoup de mon anxiété qui se situe principalement dans la crainte d’échouer ma vie et ma crainte de déranger ou plutot de ne pas être parfaite dans mes relations sociales.


Même avec mon psychologue, j'ai le besoin de plaire et le stress d’être a la hauteur ce qui m’empêche d'aborder certains sujets. De fait, celui-ci me parle beaucoup de mon stress et de mon intolérance a l'incertitude mais ne me donne jamais d’étiquette. Dans un sens on dirait que j'attend de lui qu'il me dise que j'ai un trouble de l’anxiété, que je fais tel type de dépression épisodique, que je souffre d'une personnalité perfectionniste, etc.


J'ai fais bcp de recherche sur tout ce qui est en lien a mes "symptômes " et ressent de la joie quand cela semble coïncider. En lien à cela, ce qui m’obsède ces temps-ci est de savoir s'il se peut qu'on désire être malade. Je pense a ma vie et je ne vais pas si mal, on dirait que je me créer un drame mental. J'ai du mal a différencier si je souffre vraiment de tel chose a se point ou si j'aime me dire que je souffre autant.


Ce peut-il que je cherche a faire pitié en voulant pouvoir dire que je souffre de tel ou tel chose? Il m'est arrivé après une rencontre avec mon psychologue de commencer un régime radical pour qu'a notre prochaine rencontre il le remarque et s’inquiète pour moi. On dirait que je veux attirer la sympathie. J'ai rêvé dernièrement que j’étais anorexique et que mes amies revenait tous vers moi en voyant ma maigreur et en réalisant que je souffrais vraiment et en m'éveillant, j’étais vraiment motiver à devenir anorexique même si depuis ma motivation n'est pas très stable.


Des jours, je ne mange presque rien et d'autre ou je vais mieux je me dis que je laisse tomber et que je vais recommencer qu'une semaine avant ma rencontre avec mon psy. Je sais que cela est stupide mais on dirait que ça me motive. Avec tout le monde, je fais souvent des petites allusions pour les mettre sur la piste que je vais mal mais avec le sourire et ensuite j’espère qu'il voient l’étendu de ma douleur.


Je ne sais pas ce qui m'arrive, on dirait que je veux faire pitié, ou donner du poids à ma douleur pour moi même ou pour les autres je ne sais pas...j'aimerais juste savoir si il y a une explication logique à ce comportement. Je ne veux pas me croire davantage victime que je le suis. Merci d'avance.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 3 AVRIL 2017

Madame,

Ce besoin de vouloir plaire, de vouloir attirer l'attention, quitte à vous complaire dans la plainte est bien sûr révélateur de schémas dysfonctionnels qu'il est nécessaire de travailler en thérapie.

Etant déjà consciente de votre manière de réagir, de vous comporter, vous pouvez vous débarrasser de ce mode de fonctionnement.
Toutefois, la thérapie verbale à ses limites, je vous conseille plutôt l'hypnothérapie (voir mon profil).

Restant à votre disposition pour tous renseignements.

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3516 réponses

13876 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2017

Bonjour Marie-Blanche,

Il est naturel pour toute personne qui s'engage dans une thérapie de souhaiter, au début, plaire, faire "bonne impression", se faire aimer par son thérapeute. Faire pitié... aussi, si par le passé la personne a reçu de l'attention seulement/ou plus quand elle était souffrante. Est-ce votre cas ?

Il est donc probable qu'une partie de vous aimerait "être malade" pour que son mal être "existentiel" devienne visible..., et pour avoir la certitude d'être soignée.
Faites confiance à votre thérapeute, et osez lui raconter ce que vous avez écrit sur ce site : c'est effectivement avec lui que vous pouvez dénouer les fils de vos souffrances, qui ont besoin d'être mises en mots une à une..., afin d'être comprises et dépassées à la lumière de votre propre histoire, qui est unique.
Un "diagnostic" ne vous mènerait pas bien loin...

Je vous souhaite le courage de pouvoir dire tout ce qui vous passe par la tête..., tout ce qui vous interroge ou vous fait souffrir... sans avoir peur de "déranger" ou de plaire moins à votre thérapeute... et ainsi aller au bout du travail entrepris et réussir votre thérapie !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1914 réponses

5887 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 AVRIL 2017

Bonjour Marie-Blanche,

Vous êtes engagée dans une thérapie et ce que vous décrivez s'inscrit dans ce travail que vous faites sur vous-même avec votre psy.

C'est un peu comme si ce qu'on appelle "le transfert" en psychanalyse ou en psychothérapie s'exprimait sur ce site plutôt que dans l'espace de vos séances. N'hésitez pas à parler de tout ceci à votre psy, si vous ne le faites pas déjà...

N'hésitez pas aussi à voir avec votre psy s'il ne serait pas approprié de revoir le rythme de vos séances (1 ou 2 par semaines)...

Après, vous attendez de sa part (et de la nôtre) des réponses ou des "étiquettes" comme vous l'écrivez que ni lui ni nous ne vous donneront. Au fil du temps, vous trouverez les réponses, non pas dans des diagnostics extérieurs (telle ou telle pathologie) mais en regard de votre propre histoire.

Je vous souhaite une bonne continuation du travail que vous avez entamé.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne analytique

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3788 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 10200 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12350

psychologues

questions 10200

questions

réponses 58300

réponses