pression au travail et vie de famille

Réalisée par Anonymus · 27 janv. 2018 Thérapie brève

Bonjour,

Je suis en impasse et je ne sais pas quoi faire.

Je décris un peu le contexte. Je travaille à la hotline depuis 1 an et demi. Notre service est en sous effective depuis septembre 2017 (on est 8 au lieu d'être 11). Il y a ENNORMEMENT de travail. Et dans un mois encore un collègue quitte l'entreprise, donc on sera 7 au lieu d'être 11. Je travaille au moins 10 heures par jours. Mon responsable me force de prendre des heures supplémentaires en argumentant qu'il y a beaucoup de travail et je serais payé plus si je travaille plus. Il me convoque régulièrement, parfois même plusieurs fois par jours (2-3 fois par jour). Quand on est dans son bureau (seuls avec la porte fermée) il ressort les statistiques et l’historique de mon travail et il dit que je ne travaille pas bien, que les clients se plaignent souvent après moi (sans me donner les cas concret), que je ne suis pas assez impliqué dans le travail et comme en plus je suis une femme (je suis seule femme dans notre service) je dois travailler plus que mes collègues-hommes pour m’intégrer dans l’équipe des hommes, et comme je suis une étrangère je dois travailler encore plus que mes collègues français car pour eux le travail est facile et moi je ne suis pas assez bien pour ce poste et il m’a fait confiance quand il m’a embauché, donc je dois être reconnaissable et je dois être plus impliqué, par exemple, venir faire des heures supplémentaires et travailler le soir. Il m’a convoqué une fois après mon arrêt de travail pour une maladie : « C’était quoi ça ?! Tu penses que j’ai cru en ton arrêt de travail ?! Explique mois ce qui se passe ! ». J’ai su juste pleurer et dire que j’étais malade…. Quand je ne suis pas au téléphone avec des clients il m'appelle et me dit "Qu'est-ce tu fous?! Prends des appels!" Quand je me mets en pause pour travailler sur quelque chose que je n’ai pas pu gérer en ligne directement il me remet en présent et mon téléphone sonne donc je suis obligé de prendre l’appel sans finir l’appel donc je m’occupe déjà. Une fois j’ai osé de raccrocher parce que j’étais déjà en train de régler un autre problème. Il m’a convoqué directement et m’a dit que j’ai aucune conscience professionnelle et qu’il va me mettre un avertissement. Une fois il a piqué une crise parce que je suis arrivé en retard 14 minutes après la pause déjeuné : il criait « je m’en souviendrais !!! Je ne te pardonne pas ! » Oui certes, c’est de ma faute, je suis arrivée en retard, je n’aurai pas dû, mais je trouve que sa réaction était un eu trop exagéré… J’ai l’impression qu’il me surveille tout le temps, mon bureau est placé de manière qu’il puisse toujours voir ce que je fais. Apres chaque convocation j’ai envie de pleurer, parfois je pleure même devant lui et je me déteste qu’il me voie pleurer parce que je suis trop faible. A chaque fois que je vois son nom s’affiché sur mon téléphone mon cœur commence à battre très très fort et j’ai le sens qui monte vers ma tête. J’ai trop peur de lui… Je ne dors plus bien. J’ai du mal à m’endormir, je me tourne dans le lit pendant une ou deux heures. Je repense à tous ce qui s’est passé dans la journée et je me dis que je n’aurais pas dû réagir comme j’ai réagis, que je suis un torchon et je ne vaux rien. Je fais des cauchemars, je rêve du boulot, de mon responsable comment il crie sur moi.... Le matin j’ai souvent la diarrhée, il est déjà arrivé que mon responsable m’ait convoqué parce que j’ai passé trop long temps aux toilettes (il m’a demandé de travailler plus le soir parce que j’étais trop long aux toilettes). J’ai souvent mal au ventre et j’arrive rien manger. Mon généraliste a même remarqué que j’ai perdu 6 kg.

Ma famille souffre de cette situation aussi. Je n’ai pas le temps de m’occuper de ma fille qui a 4 ans. Elle m’énerve de plus en plus et je crie souvent sur elle. Apres je m’en veux et je pleure… Mon homme me dit qu’il ne me reconnaît plus, que je ne suis plus la femme dont il est tombé amoureux, que mon comportement a changé : je ne suis jamais contente, je suis toujours irrité, que je fais toujours la gueule et qu’on ne peut pas discuter avec moi sans que je m’emporte et crie. Il me dit que c’est mon travail qui m’a changé et qu’il faut que je démissionne. Mais j’ai tellement peur de ne pas trouver un autre travail et rester sans revenu enfermé à la maison, j’ai peur de tombé dans la dépendance financière de mon homme, de ne même pas pouvoir m’acheter l’essentiel et de me justifier à chaque fois que je dépense l’argent…

Qu’est que je dois faire ? Démissionner et on va vivre à un salaire à trois ? On ne pourra pas, mon homme ne gagne pas assez. Continuer de travailler là où je suis et voir ce que ça donne ? Mais je n’ai pas envie de détruire ma famille… J’aime mon homme et ma fille mais je n’arrive pas à me contrôler quand ils m’énervent. Ce sont deux personnes que j’aime le plus au monde à qui je fais le plus du mal ! Par contre je me comporte comme un torchon devant celui qui me fait le plus mal (mon responsable). Je ne sais plus quoi faire…

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour, ceux qui devraient vraiment consulter, c'est ceux qui dirigent une telle organisation du travail délétère aujourd'hui pour votre santé. Ce n'est pas votre fragilité personnelle qui est en cause, mais les stratégies managériales que vous décrivez. Vous avez le droit aujourd'hui à alerter de votre situation par un "accident du travail" reconnu pour des états de stress aigus, n'hésitez pas à l'utiliser, c'est une loi récente et que vous pouvez appliquer. Rendez-vous auprès d'un délégué du personnel du CHSCT ou délégué syndical pour évoquer cette surcharge de travail et ce "flicage" en dehors de la loi. N'oubliez pas que l'employeur a une obligation de santé et de sécurité envers ses employés selon l'article L 4 121... Retirez vous par un arrêt maladie, de nouveau si nécessaire, c'est un acte thérapeutique que votre médecin traitant comprendra. Il s'agit aujourd'hui au entreprise de préserver ses salariés et non pas de les faire réparer chez les psychologues. Par contre, si vous avez besoin de soutien, n'hésitez pas, le psychologue spécialisé en souffrance au travail peut vous aider à agir.
Bien à vous
Beaudour ALLALA COULOMBEL
Psychologue psychopathologue souffrance et travail

Beaudour ALLALA COULOMBEL Psy sur Le Perreux-sur-Marne

20 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Vous êtes entrain de développer un burn out professionnel.
Consultez un médecin sans tarder qui vous mettra en arrêt maladie.
Si vous le pouvez, commencez à rechercher un autre emploi.
Il n y a aucun bénéfice à continuer à exercer dans de telles conditions de travail où se mêlent devalorisaton humiliation. ..
Attention une telle pression mettra votre santé psychologique en péril( perte de l estime de soi, de ses propres capacités, fatigue extrême. soumission, depersonnalisation, stress, depression..)
Plusieurs patientes viennent me consulter à ce sujet et celà demande du temps pour qu elles puissent récupérer leur santé.
Je reste à votre disposition pour de plus amples informations.
Chantal BONHOMME
Psychologie clinique et Santé
Hypnose

BONHOMME Chantal Psy sur Sisteron

12 réponses

4 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour, ceux qui doivent vraiment consulter, c'est l'organisation du travail délétère aujourd'hui pour votre santé. Ce n'est pas votre fragilité personnelle qui est en cause, mais les stratégies managériales que vous décrivez. Vous avez le droit aujourd'hui à alerter de votre situation par un "accident du travail" reconnu pour des états de stress aigus, n'hésitez pas à l'utiliser, c'est une loi récente et que vous pouvez appliquer. Rendez-vous auprès d'un délégué du personnel du CHSCT ou délégué syndical pour évoquer cette surcharge de travail et ce "flicage" en dehors de la loi. N'oubliez pas que l'employeur a une obligation de santé et de sécurité envers ses employés selon l'article L 4 121... Retirez vous par un arrêt maladie, de nouveau si nécessaire, c'est un acte thérapeutique que votre médecin traitant comprendra. Il s'agit aujourd'hui au entreprise de préserver ses salariés et non pas de les faire réparer chez les psychologues. Par contre, si vous avez besoin de soutien, n'hésitez pas, le psychologue spécialisé en souffrance au travail peut vous aider à agir.
Bien à vous
Beaudour ALLALA COULOMBEL
Psychologue psychopathologue souffrance et travail

Beaudour ALLALA COULOMBEL Psy sur Le Perreux-sur-Marne

20 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
les employés ont des droits et des devoirs et les managers ou patrons également.
le harcèlement professionnel est punit par la loi. Les téléphones portables sont dotés de dictaphone et par ex: vous pouvez enregistrer vos entretiens discrètement et accumuler des preuves contre cette personne.
Vous écrivez que vous êtes étrangère et je ne sais pas si vous y êtes légalement ou non mais la question est de vous demander si ce travail vaut la peine de vous détruire la santé.
Au vu de la loi vous n'avez pas à entrer en compétition avec les hommes pour vous intégrer mais au manager ou patron de créer une cohésion d'équipe.
Certains manager préfère la division que la cohésion pour éviter la rébellion et pouvoir ainsi instiller un climat de crainte et donc d'obéissance.

bon courage

Ph NAPPEY

Cabinet Philippe NAPPEY Psy sur Saint-Avé

70 réponses

160 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Personne n'a le droit de vous traiter comme vous le relatez.
Certes, il y a l'aspect financier mais posez-vous juste la question : Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Qu'est-ce qui est le plus important pour moi mon travail ou mon équilibre personnel et familial ?
N'hésitez pas à consulter pour vous permettre de mieux envisager la suite à donner à votre situation.
Prenez soin de vous.
Bien cordialement.

Ghislaine PATTE Psy sur Montrouge

568 réponses

1263 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psychologues spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10800

psychologues

questions 6350

questions

réponses 32950

réponses