prise en charge de ma fille de 16 ans mal être général

Réalisée par domelfic · 6 nov. 2019 Psychologue ado

Bonjour,
ma fille de 16 ans me dit ressentir un mal être inexplicable depuis quelques temps. Elle est plus sensible qu'à l'ordinaire et ses résultats scolaires chutent. Son passé est assez "traumatique"; elle a fait un AIT à l'âge de deux ans (rémission totale en 48h00), elle a perdu son père (suicide) à l'âge de six ans (en 2009), elle a perdu son grand-père (figure "remplaçante" paternelle) il y a quatre ans d'un cancer. De mon côté, je me suis remariée et ai eu une petite fille en 2014.
Même si la discussion est ouverte à la maison, ,je pense qu'elle a besoin d'un professionnel pour l'aider à surmonter ses difficultés.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 7 NOV. 2019

Bonjour,
Votre fille est consciente de son mal-être et c'est une "bonne" chose. Ce qu'elle vit aujourd'hui (amitié, amour, famille) ravive peut-être des grosses blessures. C'est sans doute le moment pour elle d'aller à la rencontre d'un thérapeute qui l'aidera à mettre des mots sur ce qu'elle ressent et vit si profondément.
L'adolescence est une grande période de chamboulement, de construction et de remises en question, on se demande qui on est, d'où l'on vient, à qui on va ressembler plus tard. On veut devenir adulte et en même temps on veut être encore protégé.

Vous concernant, pensez-vous qu'elle ait vraiment réussi à trouver sa place dans votre nouvelle vie ? Culpabilisez-vous de ce qu'elle a vécue ?

Même si elle est mineure, c'est elle qui doit décider (c'est toujours mieux) mais n'hésitez pas à lui conseiller de voir un thérapeute
ou en cas de troubles qui vous semblent préoccupants, de prendre vous-même RDV en lui laissant le choix de l'horaire (par exemple).

Bien sincèrement,
Corinne Domer, Châteauroux, Indre.

Corinne Domer Psy sur Châteauroux

40 réponses

115 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 NOV. 2019

Bonjour Madame,

Vous avez une analyse pertinente de ce qui pourrait être à l'origine ou facteur maintien du mal-être de votre fille. Autre point positive, vous semblez entretenir un bon rapport (attention positive, échange...) avec votre enfant. Aussi, je vous encourage à faire avec elle la démarche d'un suivi surtout si vos discussions ne suffisent plus pour l'extraire de ce cycle.
Une prise en charge auprès d'un psychologue spécialisé pourra faire la différence et l'amener à identifier la ou les sources de sa souffrance.

En restant à votre écoute,
Marie-josépha Cardoso

Marie-josépha CARDOSO Psy sur Enghien-les-Bains

25 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour,

Tous ces épisodes traumatiques laissent des empreintes . Et les empreintes gardent la rémanence du ressenti au moment des faits. Elles continuent à émettre en quelque sorte , dans l'espoir d'être entendues et apaisées . On ne peut changer la réalité historique, mais on peut adoucir les empreintes, de sorte que la Vie reprenne ses droits.

Aléna Sindilaire Psy sur Toulon

188 réponses

347 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour,

Votre fille vous parle et ça c'est merveilleux. Je vous invite a profiter de cette ouverture et de toute cette confiance pour lui proposer de consulter.
Son mal être peut être du effectivement aux épreuves traversées mais aussi à un dérèglement de la sérotonine, mélatonine, dopamine et gaba très fréquents a cette age. Ces hormones sont naturelles et absolument pas médicamenteuses ce ne sont que des compléments alimentaires.
Il existe des test qui permettent de déterminés et d'approfondir sur les causes de son état et avec un suivi thérapeutique, elle pourra surmonter tout cela.
N’hésitez pas à lui proposer d'en parler à un professionnel.
Il existe pour les jeunes de son age différentes formes de consultation qui ne l'oblige pas forcement à se retrouver dans un cabinet un peu formel et intimidant mais qui peuvent se faire par e-consultation ( skype, téléphone, mail , tchat).
Les test pour les hormones sont des tests écrits donc peuvent aussi se faire à distance sans probleme.
Prenez soin d'elle et bravo pour votre communication familiale.
Sabine DUMAS
Praticienne PNL - EFT
Cabinet et e-consultation


.

SABINE DUMAS Psy sur La Ciotat

183 réponses

73 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour,
Votre fille a, en effet, traversé pas mal d'épreuves qui semblent l'avoir perturbée.
Vous dites penser qu'elle a besoin d'un professionnel pour l'aider et vous avez raison. Mais celà ne sera efficace que si la demande vient d'elle. Il faut qu'elle soit volontaire pour échanger, car sous la contrainte, ce serait stérile.
Vous dites aussi que la discussion est ouverte à la maison, alors discutez-en avec elle. Par contre, c'est elle qui doit choisir son "psy", car toute l'efficacité d'une thérapie repose sur la confiance qu'il y a entre le professionnel et son patient.

Bon courage
Patricia PECORELLA BRUN

Patricia PECORELLA BRUN Psy sur Moustiers-Sainte-Marie

30 réponses

136 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour Domelfic,
Effectivement, vous faites bien d'écrire ici, vous sentez que votre fille pourrait tirer bénéfice de séances de thérapie.
Différentes options s'offrent à vous. Il me semble que l'idéal est d'essayer une thérapie présentielle, où votre fille sera en présence physique avec la personne professionnelle. Ainsi la relation de confiance a plus de chances de s'installer. Ce qui est délicat c'est que c'est vous qui faites la démarche pour elle, c'est souvent le cas pour les adolescents.

Cherchez autour de votre lieu géographique pour voir qui sont les professionnels présents. Prenez un premier rendez-vous et remettez vous en à ce qu'en aura ressenti votre fille. Il est essentiel qu'elle se sente à l'aise avec la personne qui l'accompagnera. Il est parfois nécessaire d'essayer plusieurs professionnel/les avant qu'elle se sente à l'aise. Au delà de l'approche pratiquée, la qualité de la relation est très liées aux personnes qui les pratiques et aux affinités que pourrait développer votre fille avec ces personnes.

Il existe également les thérapies à distances via visioconférence ou même par texte sur des applications de tchat. Ces dernières peuvent présenter l'avantage d'être plus proche de son univers à elle ?
N'hésitez pas si vous avez d'autres questions.

Bien cordialement,
Sébastien,
psychopraticien centré sur la personne.

Sébastien Irola (Français/English) Psy sur Le Peyrat

210 réponses

298 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Vous avez raison mais vous ne nous dites pas si elle en est d’accord. Car à son âge, vous ne pouvez pas la contraindre.
Avez-vous investigué l’éventualité d’un harcèlement scolaire ?
Bien à vous
Sylvie Protassieff

Sylvie Protassieff - Psychologue Psy sur Paris

789 réponses

460 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour,

Vous semblez être à l’écoute et présente, Comme vous je Pense qu’une écoute extérieure peut être d’une grande aide.
Ma vision de l’accompagnement est celle d’un guide, d’un compagnon de route. Soutenir écouter encourager, reformuler, entendre différemment. Ainsi cette nouvelle rencontre peut lui apporter une nouvelle vision, une nouvelle compréhension.
Parlez lui en et peut être proposez lui de choisir un praticien qui lui parle (en lisant ensemble les descriptions des praticiens, parcourir leur site internet...) plus que l’approche, c’est le « feeling » qui compte et aussi son investissement personnel. Plus elle sera actrice de cette action plus la rencontre aura l’occasion de lui apporter quelque chose.

Bon courage à vous sur ce chemin.

Cordialement,

Caroline Ferrand

Ferrand Caroline Psy sur Labège

6 réponses

3 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 NOV. 2019

Bonjour,
Je pense que vous avez bien saisi la situation et que de votre côté vous avez toutes les cartes en main. Il semble pertinent, sinon urgent que votre fille consulte un professionnel. Il ne doit pas en manquer dans votre secteur géographique. La seule difficulté avec les adolescents, c'est que parfois l'abord de la consultation leur est difficile, souvent par méfiance, manque de confiance en eux et peur de l'abandon. La mort des parents ou autres objets d'investissement affectif peut être vécu comme un abandon, et donc engendre la crainte que ça se reproduise.
Puisque la discussion est ouverte, parlez-en avec elle. Mais c'est à elle de choisir.
Cordialement.
Alain MIGUEL - AVIGNON

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

328 réponses

166 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36350

réponses