Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Problème de violence, que faire ?

Réalisée par Marie -Ève le 2 juil. 2014 10 réponses  · Agressivité

Bonjour,


Maman d'un petit garçon de 3 ans, j'ai été interpellée par les animatrices du jardin d'enfants pour un problème de comportement violant avec ses camarades. Depuis sa naissance, j'ai très souvent été avec lui. J'ai repris le travail quand il avait 13 mois et il a été gardé par une assistante maternelle. Ça c'est très bien passé avec ses enfants de 8 et 11 ans, ainsi qu'avec le petit de 6 mois.


Nous avons déménagé et il a commencé le jardin d'enfants. En août, je reprends mon métier d'assistante maternelle avec une petite de 13 mois en plein temps et son frère de 2 ans 1/2, qui lui est en périscolaire avec mon fils. Une première semaine d'adaptation est en cours et je vois bien qu'avec mon fils, il se passe des choses, comme un comportement violent, il n'arrive pas à jouer avec les autres et il est très excité, on voit qu'il est submergé par ses émotions, j'arrive à l'aider mais me sens parfois démunie.


En juillet, nous allons voir une pédopsychiatre, quel conseil ou idée pourriez vous me donner ?


Cordialement

travail , enfants , comportement , violence

Meilleure réponse

Bonjour,

Ce qui est étonnant de votre écrit c'est que vous parlez plus de vous que de votre fils. Comme si vous culpabilisiez de quelque chose... des changements survenus peut-être, de ses comportement sûrement. Le "nous" est là mais il y a surtout le "je".

Vous avez pris la bonne décision, mais je pense qu'il faudra vous centrer sur votre relation à votre fils. Une psychothérapie de couple pourrait être intéressante pour resituer le rôle de chacun des parents et les angoisses qui transparaissent dans votre écrit.

Bonne continuation,
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Peut-être serait-il intéressant que l'enfant comprenne que vous n'êtes pas que pour lui. Peut-être est-il intéressant aussi qu'il y ait des ajustements entre lui et ses autres frères et sœurs. Peut-être serait-il aussi intéressant qu'il puisse y avoir pour lui des activités spécifiques et propres à la maison qu'il reconnaisse dans son jeune âge différemment des autres.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Jérôme Launay Jérôme Launay

47 réponses

129 J'aime

Bonjour,
Je ferais court, mais avant d'aller chercher trop compliqué, il vaut mieux d'abords explorer les hypothèses les plus simples. Et la plus simple selon moi est d'abord d'aller voir du coté de la jalousie naturel d'un enfant de cet âge, qui doit désormais vous partager avec d'autres enfants dans un contexte qui vient de changer et qui est donc susceptible de le placer en état d'insécurité.

La première chose à faire serait donc de lui ré-expliquer avec des mots simples les différents changements qui ont eu lieu y compris l'arrivée des autres enfants. Puis, de pouvoir lui autoriser la jalousie qui est ici un phénomène normal mais l'aider à exprimer son agressivité de manière différentes. Il faut comprendre et lui faire comprendre que la jalousie est compréhensible et que ce ne doit pas être agréable pour lui de devoir partager sa maman, mais il va devoir faire avec.

Comme vous aller devoir faire avec sa frustration légitime et l'aider à la gérer. D'autre part vous devez aussi clarifier pour vous même votre propre positionnement entre maman et assistante maternelle ce qui n'est pas si simple. Une supervision vous aiderait a faire cette clarification. J'ai travaillé avec des assistantes maternelles, et dès qu'on creuse un peu, ce n'est pas toujours évident de faire ce tri entre son rôle de maman naturelle et le rôle de "maman" professionnelle.

Trés cordialement
Pascal Acklin Mehri

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Pascal Acklin Mehri Pascal Acklin Mehri

2 réponses

Bonjour,

L'essentiel est dit, vous avez pris une bonne décision de demander de l'aide.

Avec votre bienveillance et votre volonté, je vous souhaite traverser positivement cette période charnière du développement de l'enfant où il a à la fois besoin de sécurité affective mais aussi doit construire pas à pas une relation sociale positive avec les autres.

Bon courage et continuez sans vous culpabiliser....

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Dire Pour Réussir - Sima Toomari Dire Pour Réussir - Sima Toomari

13 réponses

53 J'aime

Bonjour,

Votre démarche est positive. Il est très important pour un enfant de poser un cadre et surtout des limites. L'angoisse traduit ce manque de cadre et de limites et pousse votre petit vers des violences qui expriment un malaise ou un sentiment d'insécurité. Partager l'amour de sa maman - cela veut dire en avoir moins ... dans sa compréhension, entre autre ...

Le cadre, quoique l'on en pense, permet à l'enfant de se sentir en sécurité et diminue l'angoisse chez lui qui est très présente. Votre petit garçon doit être relativement dominant.

Il est donc très important de lui expliquer la place de chacun et également des petits que vous gardez.

Voilà, bon courage
Isabelle Dlubek

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Dlubek Isabelle Dlubek Isabelle

33 réponses

80 J'aime

Bonjour Madame,

Les comportements de votre enfant ne sont en rien exceptionnels. Vous donnez peu d'éléments, ce qui m'amène à vous donner une réponse très théorique. Cependant, il faut que vous sachiez qu'un enfant de 3 ans n'est tourné que sur lui même et a peu de contacts avec les autres. Les cours de récréations de petites sections de maternelles sont le théâtre d'enfants qui jouent individuellement, sans se soucier des autres, si ce n'est parce qu'il veut le jouet de son voisin...ce qui peut alors déclencher des comportements "violents". L'enfant VEUT l'objet convoité et l'obtiendra quelle que soit la manière utilisée : charme, pleurs, violence. Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est à moi! Voilà par quoi est animé un enfant de 3 ans.

Vous avez raison de consulter si cela peut vous rassurer et vous aider à retrouver une sérénité avec votre fils. L'idéal serait de pouvoir vous exprimer face à ce professionnel et lui expliquer vos inquiétudes et vos ressentis. De plus, vous pouvez dire à votre enfant que vous êtes inquiète en reprenant avec lui des éléments précis, des évènements qui vous amènent à vous questionner. N'oubliez pas que votre enfant est une personne, et qu'il peut vous entendre, vous comprendre et adapter son comportement en fonction de son univers.

Ne focalisez pas sur cette "violence" afin d'éviter qu'il ne construise sa personnalité autour de ces mécanismes. Dites lui que la violence est INTERDITE, que vous ne pouvez l'accepter, que cela vous dérange. Evitez de le culpabiliser.

Cordialement

Th.B

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Thierry Bunas Thierry Bunas

36 réponses

193 J'aime

Bonjour,

Il est important d'expliquer à l'enfant quand il y a un changement. (Un déménagement , de nouveaux enfants...) parfois l'enfant ne comprend pas tout.

Aussi vous dites que votre enfant est en périscolaire avec un autre enfant, il peut s'installer un rapport de jalousie que votre enfant ne supporte pas.

N'hésitez pas si vous avez d'autres questions.

Cordialement
Psychanalyste A Fleur de Peau

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Psychanalyste - À Fleur De Peau Psychanalyste - À Fleur De Peau

60 réponses

89 J'aime

Bonjour Madame,

Vous tentez de comprendre la raisons des difficultés de votre fils. Mais il est prématuré d'apporter des réponses. Il est important dans un premier temps d'interroger la situation, le contexte... Je ne peux que vous encourager dans votre démarche. Consulter un psy ce n'est pas facile et le fait que vous mobilisiez votre réflexion est une très bonne chose. Cela témoigne de votre implication et c'est un pré-requis important pour toute démarche auprès d'un thérapeute.

Bien à vous, Chantal Paugam

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JUIL. 2014

Logo Chantal Paugam Chantal Paugam

268 réponses

1040 J'aime

Bonjour,
Je partage l'avis donné.
Votre démarche de consulter est très positive.
On peut en effet faire l'hypothèse que tous ces changements aient pu insécuriser votre enfant.
La personne que vous allez rencontrer devrait vous aider à faire face à cette "épisode de vie" et si cela devait perdurer, le sentiment d'abandon et l'insécurité liés peuvent être traité au niveau inconscient par l'hypnose.
Ne culpabilisez surtout pas, vous êtes très attentive à votre enfant et vous faites face à la situation. Votre démarche est bienveillante, poursuivez en ce sens.
Bien à vous

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JUIL. 2014

Logo Christophe Gobin Christophe Gobin

68 réponses

396 J'aime

Bonjour,

Le comportement de votre petit garçon dérange, il est agressif avec ses camarades, c'est très important de prendre maintenant certaines dispositions comme consulter un pédopsychiatre.

Une certaine dose d'agressivité est normale en grandissant, cependant il me semble que pour votre garçon c'est comme s'il devait se défendre d'une manière explosive avec de l'agressivité envers les autre enfants, pour sauver son territoire qui apparemment semble menacé pour lui.

Lui-même a été séparé de vous en étant gardé par une assistante maternelle apparemment cela s'est bien passé. Avez-vous gardé des contacts avec cette personne ? Combien de temps votre fils a-t'il été gardé par son assistante maternelle ?

Même à l'âge de votre enfant, le déménagement a pu perturber certains de ses repères, malgré toutes vos meilleures intentions, j'imagine pour qu'il ne soit pas trop déboussolé dans son nouvel environnement.

Je pense que votre fils a vraiment besoin d'être encore rassuré sur un sentiment d'abandon qu'il peut ressentir même s'il ne pleure pas quand vous le laissez au jardin d'enfants mais il manifeste peut-être sa colère en molestant ses camarades.

En provoquant ainsi les auxiliaires de puériculture il manifeste sa peur de l'abandon. Je pense que c'est la seule manière pour lui d'avoir de l'attention, ce qu'il demande. Je suis persuadée que vous le rassurez très bien mais sachez que cela se joue au niveau inconscient.

Votre démarche d'aller consulter un pédopsychiatre est judicieuse il lui expliquera que ce n'est pas la meilleure manière d'agir envers ses camarades pour que l'on s'occupe plus de lui.

Pour votre part, si vous le pouvez, il faudrait qu'à la maison sa chambre lui soit réservée uniquement à lui et que lui-même puisse décider si les enfants que vous gardez pénètre dans sa chambre ou non pour jouer. C'est peut être déjà ce que vous faites.

Cordialement,
Ch. Pironi

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIL. 2014

Logo Chantal Pironi Chantal Pironi

44 réponses

139 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Violences sexistes : comment faire comprendre que c'est interdit ?

7 réponses, dernière réponse le 24 Octobre 2018

Comment faire pour ne plus être dans cette violence

3 réponses, dernière réponse le 14 Mai 2018

Comment faire avec une ado qui a des problèmes de comportement ?

5 réponses, dernière réponse le 13 Novembre 2013

que faire?ma fille a des problemes en maths elle a 13 ans

4 réponses, dernière réponse le 19 Décembre 2017

Dénoncer des violences conjugales psychologiques

13 réponses, dernière réponse le 26 Avril 2016

Enfant adopté, violence psy et divorce

5 réponses, dernière réponse le 15 Mars 2019

Pour quoi mon fils pleure lors des disputes et réagit avec violence ?

2 réponses, dernière réponse le 12 Novembre 2018

Violence et insultes venant de mon épouse devant notre enfant

6 réponses, dernière réponse le 18 Septembre 2017