Psychothérapie ou analyse ?

Réalisée par Esther 121 le 27 août 2014 Psychothérapeute

Bonjour à vous,


J'ai suivi durant 8 ans une psychothérapie. Je sentais que je tournais en rond et que je n'avançais plus dans mon travail, j'ai donc cessé d'un commun accord avec ma thérapeute.


Je me suis dirigée vers une psychanalyste avec qui j'ai entamé un travail qui ne me convenait pas. Je ne me sentais pas à l'aise, pas en confiance et, surtout, j'avais le sentiment que rien n'était abouti. Les séances se terminaient pas un mot en suspens. J'ai donc mis fin à cette analyse.


Aujourd'hui, je ne sais plus que faire, ni vers qui me tourner. Je souffre et j'ai réellement besoin d'une aide. Mais je désespère car je ne sais pas vraiment ce vers quoi je dois me tourner : une psychothérapie, une psychanalyse ? Quelles sont les différences ? Quelles questions est-il d'usage de poser lors du premier entretien ? Je suis perdue.


Merci à vous

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,

Huit ans de psychothérapie ce n’est pas rien !

Je remarque que dans votre écrit vous précisez que, dans votre psychothérapie, votre travail n’avançait plus et qu’en analyse votre travail ne vous convenait pas. Ce qui me laisse penser qu’une partie de vous même ne veut plus "travailler". Il existe donc un blocage auquel vous n’arriver pas à faire face. Ce n’est donc pas tant un problème de "technique" qu’une problématique sur laquelle vous bloquez.

Vous devez avant tout trouver un praticien avec lequel le courant passe. Mais surtout vous devez accepter l’idée que si votre travail ne se fait pas, c’est cela qu’il faut analyser et travailler plutôt que de mettre fin à vos séances.


Cordialement,
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Vous vous demandez, vers quiv ous tourner. J'ai envie de vous répondre : vous. Et cette fois pour de bon. Vous cherchez, je le vois bien. Vous n’avez pas peur de travailler. Ce que j’entends c’est que vous êtes prêtes à vous tourner vers vous. Portez ce regard en vous pour accueillir ce qui vient et avancer sur un chemin, sans avoir peur.

Avec l'aide que vous trouverez pour vous accompagner, je vous souhaite de bien vous retrouver. La carte est en vous. Bien à vous.

Samira

Samira Sofi Psy sur Paris

37 réponses

106 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Esther,

Pouvoir résoudre la problématique le plus rapidement possible ? Voilà le challenge pour vous Esther. Je pense que la thérapie brève d'après la méthodologie de Palo Alto pourrait être la la thérapie adéquate.

Cordialement,
Olivier DAWANT
Psychologue à caen

Olivier Dawant - Psychologue Psy sur Caen

182 réponses

558 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

En lisant votre complément d'information, j'ai l'impression que vous êtes dans une situation de blocage face à l'inacceptable (pour vous) qui se produit dans votre réalité.

Que vous n'arrivez pas/plus à trouver l'équilibre satisfaisant et que vos ressources s'épuisent à avoir l'impression de toujours prendre sur vous ou d'être incomprise.

Comme l'a dit un confrère, réfléchissez à ce qui fait obstacle, quelque chose est sans doute à comprendre dans la répétition qui exacerbe votre sentiment d'échec et de culpabilité.

Une autre piste de travail serait de définir l'acceptable pour vous et de négocier l'écart avec la situation afin de ne plus faire rupture personnelle ou relationnelle.

Bien cordialement,
Peggy CAPERET - Psychologue interculturelle

Peggy Caperet - Psychologie & Culture Psy sur Paris

31 réponses

77 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Merci à vous toutes et tous d'avoir tenté de répondre à mon message. Cependant je tiens à apporter quelques précisions :

- durant les huit ans de thérapie, je n'ai pas raté une seule séance même malade et me suis investie tant j'avais la volonté de comprendre pourquoi je souffrais tant et faisais souffrir mon entourage.

- Les quatre mois d'analyse, c'est mon analyste qui par 3 fois a "oublié" notre rendez-vous! J'ai donc mis fin à nos séances profondément blessée du sms qu'elle m' a envoyée pour s'excuser et me dire qu'elle avait besoin de vacances !

- Je souffre de jalousie, de bipolarité, de rapports exécrables avec ma mère, ma sœur et ma fille.

- Je n'ai pas de vie sociale, je n'ai pas le courage de mettre fin à mes jours pour cesser de souffrir.

- Je suis de confession juive et le mariage mixte que ma fille s'apprête à faire me rend malade de honte. Un échec de plus à mon actif.

Merci à vous

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Plusieurs éléments me viennent à l'esprit à la lecture de votre commentaire.

Je lis que vous avez suivi une psychothérapie durant 8 ans que vous avez arrêté du fait d'un sentiment de ne "plus avancer". Comme cela a pu être évoqué, il peut s'agir d'un refus inconscient d'affronter des éléments auxquels vous n'êtes pas encore en mesure de vous confronter. Il peut également être question d'une réalité d'avoir été au bout de quelque chose. Aussi, il convient de vous interroger sur cette sensation qui vous a amené à mettre fin à votre suivi. Avez-vous le sentiment d'être en mesure d'appliquer, dans le réel, les apports de votre suivi ? Avez-vous le sentiment que ce qui vous avez conduit à prendre rendez-vous 8 ans auparavant a été résolu ?

Peut-être qu'en ce moment vous êtes, bien qu'il y ait, comme vous le soulignez, toujours de la souffrance, proche de pouvoir avancer sans le soutien d'un psychologue ou d'une psychanalyste ? Auquel cas, d'autres psychothérapies seront peut-être plus appropriées dans ce processus de "détachement psychothérapeutique". Car, sur une longue durée de prise en charge, se crée une sorte de dépendance. Et il convient, en effet, de prendre le temps de pouvoir s'en détacher. Je pense, par exemple, à une psychothérapie brève ou à une thérapie cognitivo-comportementale (selon la nature de votre souffrance).

Mais, pour répondre à votre question initiale, il n'y a pas de bon ou mauvais choix dans le fait de consulter tel professionnel ou tel autre. C'est avant tout la manière dont le lien va résonner en vous qui fera qu'une thérapie vous conviendra plus qu'une autre. Le lien entre vous et le professionnel, le lien avec vos associations d'idées et votre vécu immédiat.

Bien cordialement,
Christophe Vermeulen

Anonyme-215467 Psy sur Nantes

8 réponses

36 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Peu importe le terme que l'on emploie pour parler de ce qui se passe dans une séance. A part lorsqu'on est un analyste soi-même et que l'on veut faire partie d'une société psychanalytique bien précise, qui réclame un cadre rigoureux, alors c'est autre chose. Mon opinion, c'est que lorsque l'on est en souffrance, le principal c'est d'aller mieux, peu importe le nom de ce qui vous aide. Ce qui est important c'est la confiance que vous mettez en votre thérapeute et le contact que vous avez avec lui quelle que soit sa méthode et sa formation.

Pour aller mieux il faut aussi que vous soyez régulière et persévérante dans vos séances et dans la durée. Certaines souffrances prennent leurs racines au début de notre vie, il est donc long de les comprendre et notre inconscient nous pousse souvent à arrêter le processus, ce sont les "résistances" qui peuvent être très fortes.

D'autre part, il faut souvent voir plusieurs thérapeutes avant de trouver le bon, je suis certaine que vous allez trouver, mais surtout ne négligez pas votre besoin de parler c'est essentiel.

Je vous souhaite courage et persévérance,

Très cordialement,
Christie Nester
Cabinet Thérapies Mère Enfant Couple Paris 17ème

THÉRAPIES PARENT ENFANT COUPLE Psy sur Paris

120 réponses

584 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Ce n'est pas l'outil ou la technique, l'approche ou la théorie derrière qui vous permettra d'avancer. C'est la qualité de présence à votre être de la personne, du thérapeute en face de vous. C'est le choix du chemin qui est devant vous : clarifier et vous connaître pour être libre... changer de chemin de vie pour mieux être... ôter un symptôme pour mieux vivre... ou cacher le symptôme-expression pour moins souffrir.

Cordialement,
Thierry BUNAS

Thierry Bunas Psy sur Blois

36 réponses

196 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Il existe de nombreuses approches thérapeutiques. Une psychanalyse est une forme de psychothérapie spécifique. Si cette méthode ne vous convient pas, ni celle de votre précédent thérapeute, vous pouvez tenter une autre approche. Pour vous conseiller, il faudrait en connaître davantage sur vos attentes.

Donc, je ne peux que vous inviter à vous renseigner sur les approches qui pourraient correspondre à vos attentes. Je peux vous inviter à regarder les approches dites humanistes ou encore l'EMDR.

Belle suite !

Bien cordialement,

Anonyme-145714 Psy sur Toulouse

81 réponses

285 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Je comprends que cela soit difficile d'entamer des démarche, investir en temps et en argent et avoir le sentiment que les choses n'avancent pas. Ceci étant dit, ce qui semble aquis, dans votre expérience, est qu'il n'est pas facile de trouver la personne qui conviendrait. Il s'agit, en effet, plus une question de personne que de méthode.

Pour répondre à votre question, je dirait que la psychanalyse vise une voie vers l'inconscient et le sens du désir. Ce désir qui nous conduit, parfois, vers des choix qu'on ne peut pas toujours comprendre. Ce désir qui peut, par moment, nous jouer des tours. Dans ce cas là, il s'agit d'un travail de font.

Les différentes méthodes de la psychothérapie telle que, par exemple, l'analyse transactionnelle, vise une prise de conscience de la nature de nos échanges avec les autres. De comprendre les enjeux qui nous poussent vers nos choix de vie.

J'espère avoir pu vous apporter des éléments de réponse et vous souhaite de trouver rapidement quelqu'un avec qui vous puissiez commencer un travail et avancer.

Dire Pour Réussir - Sima Toomari Psy sur Strasbourg

13 réponses

53 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Esther,

Avant de vous orienter vers une ou autre thérapie, il est primordial de savoir ce dont vous souffrez. Quel est votre problème ou problématique et ainsi, il nous sera plus facile de vous orienter ?

Cordialement,
Dorian PIQUET

Cabinet de Psychologie APEA Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

11 réponses

22 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Dans ce que vous dites, il semblerait qu'il s'agit d'une affaire de personnes plus que de techniques. Comme pour toutes les choses importantes de notre vie, il convient de choisir quelqu'un avec qui "ça passe". C'est seulement comme ça que ça avancera et qu'il se passera quelque chose. Souvent, inconsciemment, on choisit mal (ou bien!) pour ne pas que ça bouge dans le psychisme, chose que tout le monde déteste !

La psychanalyse est bien installée dans nos vies, on la trouve un peu partout; je trouve ça plutot bien pour ma part !

Bien à vous,
Didier Bodin

Didier Bodin Psy sur Bonneval

80 réponses

589 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Effectivement le but d'une psychanalyse n'est pas, en premier lieu, la résolution des symptômes, mais une meilleure connaissance et compréhension de vous-même. Pour arriver à cela, au cours de la thérapie, vous dénouez, avec votre psy, des "nœuds", ce qui vous redonne du potentiel, ce qui peut avoir pour effet, pour vous, d'aller mieux. À mon sens, une psychanalyse n'intervient pas en première intention.

Il semble que vous ayez besoin d'échange, la psychothérapie analytique pourrait être une bonne solution pour vous, elle vous permettra d'aller plus loin que dans une psychothérapie de soutien, mais sera plus dynamique qu'une psychanalyse.

Bonne continuation,
SURRIBAS ROSA Marjolaine

Marjolaine Surribas Rosa Psy sur Bellegarde

23 réponses

49 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Dans un premier temps, regardez ce que vous attendez, quelles sont vos attentes, ça vous dirigera vers quelque chose de plus juste.

Psychanalyste - À Fleur De Peau Psy sur Gaillard

60 réponses

89 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Esther,

Tout dépend de votre problème et de votre demande. Le but d'une psychanalyse est généralement d'acquérir une meilleure connaissance de soi-même et de son fonctionnement psychique et d'être davantage dans l'acceptation de ce que l'on est. La souffrance morale et les symptômes peuvent disparaître mais ce n'est pas systématique.

En effet, parler de ses problèmes et même comprendre leur fonctionnement n'aide pas forcément à leur résolution.

D'autres thérapies sont davantage axées sur la résolution des problèmes comme les thérapies comportementales et cognitives, les thérapies brèves, l'EMDR, l'hypnose, ...

Bonne continuation,

Cécile

Cécile Elorriaga Psy sur Sainte-Catherine-de-Fierbois

28 réponses

115 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Vous avez, semble-t'il, opté pour deux méthodes finalement assez proches : psychothérapie d’inspiration analytique et psychanalyse, sans obtenir les résultats escomptés.

De nombreux paramètres peuvent expliquer ce qui vous semble un semi-échec. Par ailleurs, il n’est pas certain que ces méthodes, considérées durant de nombreuses années comme la voie royale vers la solution des problèmes, soient adaptées à toutes les problématiques. D’autres thérapies existent et ont fait leurs preuves.

Dans un premier temps, il conviendrait de mieux délimiter ce qui fonde vos attentes, votre demande. A la suite de quoi, nous serions plus à même de vous conseiller. D’autant qu’une thérapie peut fort bien en compléter une autre. Et puis, il n’y a pas que la thérapie stricto sensu, d’autres formes de travail sur soi, développement personnel, créativité, pourraient tout aussi bien vous convenir.

Le champ des possibles est ouvert, alors courage.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

1991 réponses

5783 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Psychothérapeute

Voir plus de psychologues spécialisés en Psychothérapeute

Autres questions sur Psychothérapeute

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 5950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10700

psychologues

questions 5950

questions

réponses 31900

réponses