Quand la tête s'embrouille les pinceaux.

Réalisée par Lucie18 · 1 juil. 2020 Aide psychologique

Bonjour, je ne pensais pas écrire sur ce genre de forum un jour mais de toute évidence cela devient nécessaire.

Pour commencer je suis une jeune femme de 25 ans actuellement sans emploi pour des soucis de santé.
Je pense qu'il est important de préciser qu'un diagnostique de cyclothymie puis de bipolarité type 2 a été posé il y a plusieurs années par des médecins/psy consultés soit en cabinés privés soit lors d'hospitalisations.

J'ai dû commencer a voir des psychologue/psychiatre a partir de mes 16 ans il me semble mais le premier diagnostique n'est tombé qu'à mes 20 ans lors de ma première hospitalisation.

Evidemment les professionnels de santé que j'ai pu voir m'ont toujours assommée de médicaments et aujourd'hui encore mon traitement est assez lourd (Théralène 4% 50 gouttes, Hydroxyzine 25mg 3xjrs, Zopiclone 7,5mg 1 au couché, Quétiapine LP 300mg 2xjours et Dépakote 500mg 2xjours. J'ai eu des anti-dep mais je déteste l'état dans lequel ils me mettent donc j'ai simplement arrêté de les prendre depuis environs 1 an, sans avis pro, je sais ce n'est pas bien mais de ce coté-ci ca va plutôt bien.)

Bon, maintenant que le background est posé je vais aller droit au problème.
Je ne sais pas vraiment comment expliquer ce qui me chafouine…

Je dirai que ca a commencé en janvier de cette année, peut-être avant mais je crois m'en être réellement rendu compte en janvier 2020.
Qu'est-ce qui a commencé ? Le brouillard entre rêves et réalité.

Je ne sais plus faire la différence entre ce que je vis vraiment et ma vie "rêvée". Les deux se confondent sans ligne de sécurité.
Mais je ne m'en rends pas compte au réveil. Le problème est bien plus insidieux que ca.
Ce sera au cours de ma journée, en parlant avec mon entourage que je comprends que quelque chose cloche quand on me réponds que non, nous n'avons jamais eu cette conversation. Maintenant je me pose toujours la question quand je repense à un quelconque souvenir, et même en me concentrant de toutes mes forces je n'arrive pratiquement jamais à défaire le vrai du faux.

Mes rêves sont donc hyper réalistes, ca ok, le plus souvent je rêve de scènes bêtes du quotidien, de discussion, de ménage etc. Mais parfois, allez savoir pourquoi je rêve d'une scène bien réelle, et là c'est encore pire pour trier les infos. Dans ces cas là j'ai deux versions du même souvenirs, c'est assez… Etrange a expérimenter.

Mais ca ne se passe pas tout le temp dans ce sens là. Il arrive que l'inverse se produise. Soit je suis persuadée d'avoir imaginée tels ou tels événements alors que pas du tout, soit… Comment dire, soit presque tout d'un coup alors que la situation n'a rien d'anormale je vais commencer a douter du réel.
Je me sens comme emportée loin de mon corps, extérieur a lui, il bouge, par exemple pour boire et je n'ai pas l'impression que l'ordre vient de moi, la sensation du verre froid dans la main est amoindrit, comme celle de l'eau dans ma bouche et ma gorge, je sais que je suis en train de boire mais, je n'en ressens pas les effets. Ce n'est pas exactement comme ca que ca se passe mais je n'arrive pas a mieux décrire le phénomène.
C'est juste comme si ce n'était plus moi aux commandes. Ca peut parfois aller très loin, jusqu'à ne pas réaliser que c'est moi qui parle ou alors à avoir comme un mini trou de mémoire d'un moment donné.
Quand je reviens à moi et en pleine conscience je suis exténuée et ca se voit. Ce que je décrit là est cependant bien plus ancien que le brouillard entre rêve et réalité.
D'aussi loin que je me souvienne, cette sensation de ne plus être moi, de ne plus être là, a toujours été là. Je pensais ca normal d'ailleurs.

Mes proches savent que je fais des rêves plus vrai que nature mais je n'ai rien dit à personne pour la dernière partie citée plus haut. Au fil du temps j'ai mis ca sur le dos d'une fatigue extrême, des médicaments et de tout un tas de choses mais une réponse un peu plus professionnelle ne serait pas de refus.

Je précise aussi avoir fait une amnésie dissociative après un événement traumatique à l'âge de mes 7 ans. Le souvenir n'est remonté à la surface qu'il n'y à 5 ans.
Je n'ai plus non plus de suivi psy actuellement. Ma psychiatre était une femme formidable mais est en retraite depuis octobre 2019 et je n'ai jamais eu le courage de contacter quelqu'un d'autre. Mon parcours est long et compliqué, tout recommencé me donne des angoisses, sans compté ma confiance limitée liée à plusieurs désagréments de professionnels pas si professionnels que ca.

Il y a certainement beaucoup d'autres choses à dire mais je crois avoir écrit suffisamment pour aujourd'hui.
Merci à ceux qui auront la patience de lire jusqu'au bout et de répondre.

Lucie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 4 JUIL. 2020

Bonjour Lucie,

Vous écrivez : "D'aussi loin que je me souvienne, cette sensation de ne plus être moi, de ne plus être là, a toujours été là. "
C'est très parlant, comme tout votre texte d'ailleurs.
Mais cette phrase évoque un passé lointain dont il serait peut-être bon pour vous de parler à un dont le métier est l'écoute.
Il est aussi très important de noter qu'un an après l'arrêt de votre traitement, vous dites aller bien "de ce côté-là".
Nous sommes nombreux ici à être prêts à vous écouter si vous avez le désir d'engager une psychothérapie.

Bien à vous,
Frédérique Le Ridant


Frédérique Le Ridant Psy sur Marseille

146 réponses

845 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIL. 2020

Bonjour Lucie

Merci beaucoup pour votre témoignage aussi précis que précieux. La transcription de vos sensations intérieures est si vibrante, si réel. Et, à mon avis, il est important de faire ce que vous faites sur cette plateforme, de partager. Dire, écrire, exprimer votre ressentis, encore mieux à qn de concret, et encore mieux à qn qui est prêt de vous accueillir, vous entendre, serait le début de la construction du pont entre la réalité de votre éprouver et la réalité extérieur. C'est pour cela qu'il est important pour vous de rétablir le liens avec le psychiatre ou le psychologue.

Bien sincèrement

Tatyana Nourrit.

Tatyana Nourrit Psy sur Montpellier

30 réponses

15 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JUIL. 2020

Bonjour Lucie,
Ce que vous décrivez ressemble à la dépersonnalisation ou déréalisation. C est un symptôme assez fréquent à vrai dire où la personne a l impression d être dissocié de son corps. C est dû à un fort traumatisme ou un cumul. Il y a un événement dans la vie qui rappelle ce que l on a vécu au mental et il bascule en mode "protection " c est à dire qu il dissocie le corps du mental afin de ne pas ressentir les émotions qui sont beaucoup trop fortes.
Cela se traite très bien avec une psychothérapie. Au vu de votre parcours, je vous conseille de vous tourner vers un psychiatre qui travaille sur l inconscient, c est à dire qui est également psychanalyste. Cela vous permettra d être remboursée, d avoir un suivi pour vos traitements médicamenteux ( indispensable) et de travailler sur ce que vous avez enfoui.
Maintenant si vous le pouvez je vous conseille de voir un psychiatre et un autre thérapeute car le travail n est pas du tout le même et très complémentaire; l un s occupe de la partie médical l autre de votre reprogrammation mentale. C est le combo gagnant.

Il est important également d éliminer toutes causes médicales. Si vous ne l avez pas déjà fait, le médecin prescrit un IRM en général pour être sûr qu il n y a rien physiquement.
C est le premier réflexe, ensuite quand on sait que physiquement tout va bien alors on peut traiter les symptômes.

Au vu de votre traitement, il est quand même bon d aller parler de tout ceci à un médecin psychiatre. Il est possible qu il y est aussi des effets secondaires et qu il faille adapter votre traitement.

Il est important d écouter et de prendre en compte ce que votre corps vous envoie comme information. C est vous respecter.
Rien n arrive par hasard, tout a une raison d être. Et lorsque l on est accompagné tout devient tellement plus simple :)

Prenez bien soin de vous
Céline Naud
Psychopraticienne, Sophro-analyste, Thérapeute de couple

Céline Naud Psy sur Cabasse

85 réponses

171 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11900 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 11900

questions

réponses 70400

réponses