Quand on a l'impression que ca ne finira jamais ( suite )

Réalisée par Étonnée · 26 nov. 2018 Thérapie brève

Bonjour,

Tout d'abord merci pour vos réponses ... Vos différents horizons professionnels apportent toujours une réflexion a plusieurs niveaux qui est très intéressante !!

Pour revenir sur les différentes questions qui m'ont étaient posées : oui les premiers problématiques évoquées avec ma psychologue étaient déjà présente avant le début de la thérapie mais j'avais appris à prendre sur moi et à continuer ma vie et essayant d'en limiter l'impact sur moi ( les gens m'ont toujours vu comme quelqu'un de forte qui arrivé a avancer malgré les événements difficile ) l'accumulation de tout cela sur les 5 dernières années m'a un jour amené à demander de l'aide a une psychologue chose qui était pour moi inenvisageable car j'avais toujours jusque la réussi à régler mes problèmes seule ...

Il m'a fallut 5 mois de thérapie pour poser une par une les choses et prendre les bonnes decisions ... une fois le calme revenus dans ma vie j'ai remercié ma psychologue et j'étais prête à arrêter quand un "souvenir enfouie " est revenu dans ma vie venant chambouler mon calme a peine instauré , même si tout n'étais pas réglé j'ai réussi à apaiser certaines choses au bout de 6 mois je propose de recomencer a espacer les séances et la nouvel épisode , cet été me sentant mieux je lui ai proposé confiante de ne pas se voir pendant presque 1 mois et demi (conges oblige ) et le retour à était terrible me projetant dans un nouvel épisode difficil ...

Enfin voilà c'est toujours comme ca , avant je savais gérer tout j'étais même dans l'hyper control mais maintenant on dirait que ma tête ne veut plus prendre cette responsabilité a gérer tout toute seule et que dès que ca va mieux et que j'envisage d'espacer les séances elle me remet en avant une histoire de mon passé qui me déstabilise complètement au point de ne plus retrouver mon calme sans l'aide de ma psychologue ...

Alors il a était évoqué dans vos réponses ma relation de dépendance a ma psychologue et c'est quelque chose dont nous parlons souvent ... au début elle était ma seule interlocutrice et je lui avait bien exprimé la sensation d'être coincé dans ce duo que nous faisions, elle l'avait bien identifié aussi et m'a aidé à m'ouvrir j'ai put évoquer différentes choses avec mon compagnon et des amies qui ,pleines d'empathie, se sont un peu approprié mon histoire on voulu "prendre le rôle de psy" et me donnant milles conseils sur comment je devrais faire pour regler mon probleme, se que je devrais dire et meme sur se dont il faudrait que je parle à ma psy la prochaine fois ....

Ca a était pour moi tellement envahissant que je me suis braqué contre cet excès de gentillesse amicale et que je suis totalement fermées préférant revenir dans mon duo avec ma psychologue en attendant de trouver une autre solution ...

Et j'en suis la ... avec elle a passer chaque étape une par une en attendant la prochaine , le prochain boulversement

Quelqu'un a évoqué également le contenu de mes rêves et il est vrai que mon sommeil étant très agité depuis 1 an se qui n'était pas le cas avant , j'ai également découvert les maux de têtes , les nausées et les troubles de l'attention, la fatigue extrême dont j'ai d'abord pensé trouver une cause organique (j'ai même fait un bilan medical) avant que ma psychologue évoque le lien psychologique des ces symptômes associé à des rêves ou ma maison s'écroule , ou m'a maison brûle ou ma mère me persuade de tuer mon bébé ...

Tout ca est tellement nouveau et déstabilisant la personne que je suis aujourd'hui est tellement différente de celle que j'étais avant ... et la Stéphanie d'avant insouciante qui trouvé une solution a chaque problème me manque ... la Stéphanie d'aujourd'hui regrette parfois d'avoir démarrer cette psychothérapie , de ne pas avoir tenu plus le coup il y a 2 ans avant d'appeler pour demander de l'aide pour la première fois de sa vie !!

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 27 NOV. 2018

Bonjour Madame,

Je me permets de réagir aussi à vos messages... (j'avais lu le premier et j'avais considéré que les conseils donnés par la plupart de mes collègues étaient les bons...) en vous encourageant à comprendre que vous aviez probablement un besoin "vital" (de survie psychologique) de commencer cette thérapie qui vous est somme toute très bénéfique..., malgré les moments difficiles que vous traversez, et qui sont certainement à la hauteur d'une forme de déni du mal être d'avant...

Oui, une bonne longue thérapie fait passer par des moments douloureux et difficiles, étapes indispensables à la re-construction d'un fonctionnement psychique qui ne (vous) permet(ait) pas de voir et de (vous) s'adapter aux réalités et vérités de la (votre) vie.

Faites confiance à votre bonne psy... elle va vous amener petit à petit vers une sécurité intérieure qui vous permettra d'aller bien, de savoir trouver la bonne distance avec les autres et faire vos bons choix, seule, sans trop d'hésitations, ni regrets.

Bon courage pour traverser et sortir, à l'aide de votre psy, de cette zone d'inconfort et d'incertitude que vous ressentez actuellement !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

2291 réponses

6494 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 NOV. 2018

Bonjour Stephanie,

C'est bien aussi une métamorphose que vous décrivez à la fin de votre message et comme toute mue, celle-ci ne va pas sans mal, sans douleur.

Avant vous étiez dans l'hyper contrôle, aujourd'hui vous ne l'êtes plus sauf que vous aimeriez encore maîtriser tout ce qui vous arrive dans la thérapie, donner à chaque moment un sens. Or vous êtes aussi, à travers ce travail, confrontée à l'insensé de votre histoire, enfouie si je comprends bien pendant tellement d'années...

Essayez d'accepter le mouvement, essayez - et je sais combien cela peut être agaçant de se l'entendre dire, de lâcher prise. Pensez aussi que ce travail entamé est votre choix...

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psychanalyste

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

966 réponses

3801 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 NOV. 2018

Merci pour votre retour.
Mais je maintiens ce que j'ai dit précédemment.
Tant qu'on ne tire pas le 1er fil d'une pelote de laine, elle se ré emmêle aussi rapidement qu'on l'a démêle...
Comprenez ce qui vous est possible de comprendre !

Bonne chance

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

3737 réponses

15170 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie brève

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie brève

Autres questions sur Thérapie brève

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12800

psychologues

questions 12000

questions

réponses 71450

réponses