Que dois-je faire ? faut t-il que attend encore ?

Réalisée par Anonyme · 2 mars 2018 Homosexualité

bonjour je suis gay 28ans

Je sors avec un garçon 33ans qui était tout autant gay que moi au moment de n'autre rencontre. C'était un hétéro il a eu plusieurs aventure avec des filles et des périodes ou il était en couple mais toujours en échec (pendant 15ans) il ce sentait pas si a l'aise dans sa couple donc sa a jamais trop marché sérieusement avec les filles. Jusqu'au jour il y a deux ans il c'est mis sur des sites de rencontre gay et a rencontré des garçons fait des plans jusqu'à tombé sur moi 1ans et 4mois plus tard. Depuis notre rencontre en Avril 2017 tout ce passé très bien Avril Mai Juin Juillet arrivé en Aout on dirait que son passé la rattrapé en ce disant : " Mais qu'est ce que tu fais ? tu sors avec des mec ? mais j'avais pas prévu sa pour ton avenir ! je veux une femme et des enfants et tout abord tu n'ai pas gay!

Arrête tout ça et reprend tes esprits "


Et malheureusement nous sommes vraiment tombé totalement amoureux l'un de l'autre d'Avril a Juin les sentiments son tellement fort.

Mais depuis le mois Aout il est mal dans sa peau il ce pose beaucoup de question il est totalement perdu il ne sait plus qu'elle identité a avoir alors que avant le mois aout tout allé bien il ce posé pas de question il vivait le moment présent.


En octobre j'ai chopé son téléphone j'ai découvert des conversations hard avec des mecs vu tout ces mots j'avais l'impression de pas connaitre la personne avec qui jetait sexuellement ce n'était la personne avec qui je faisait l'amour. Même si il ma prouvé que c'était purement virtuel depuis ce moment je le sens de moins en moins bien donc son cas s'aggrave j'arrive plus a le comprendre.


Dans sa tête il ce sent pas gay mais y'a toute ces choses la. Il est attiré par aucun mec sauf moi.


Personne est au courant pour lui moi selon moi il est gay mais il ne l'assume pas. Il renie totalement sa sexualité.


Pour me prouvé qu'il veut avancer y'a une semaine il la avoué a son frère. Mais il ce sent toujours pas gay il ne ce voit pas avancer dans cet direction.


La situation est très compliqué sexuellement il ny arrive plus depuis le mois de Novembre.

Quand on ce retrouve on n'est bien calins et quelque bisous. Moi je suis sur mes gardes je me sens très mal d'aimer quelqu'un autant frustré et bloqué par notre relation.

Je suis très patient j'ai pardonné des choses qui ce sont passé je l'aime tellement ce mec mais des fois j'ai envie de le quitter mais jy arrive pas pour moi c la première personne que j'aime a 100% et pour lui aussi la même chose.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 5 MARS 2018

Bonjour Enzo,

Il est difficile de répondre à ces questions : il y a deux personnes qui, chacune, on des problèmes différents.

Vous savez bien qu'il vous est impossible de résoudre les problèmes de votre ami : lui seul peut le faire.

En revanche, vous pouvez décider de prendre soin de vous, décider d’aller faire le point avec l'aide d'un professionnel, de parler de cette histoire d'amour qui est compliquée et qui vous fait souffrir mais à laquelle vous n'êtes pas prêt à renoncer.

Pour votre ami, s'il souffre de cette situation lui aussi, vous pouvez lui suggérer de se consulter lui aussi.

Je reste à votre écoute, si vous le souhaitez

Frédérique Le Ridant
Thérapeute - Psychanalyste

Anonyme-331608 Psy sur Saint-Michel-de-Chabrillanoux

170 réponses

969 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MARS 2018

Bonjour Enzo,
Ce que vous décrivez est une situation difficile à vivre pour vous et certainement aussi pour votre ami, mais votre souhait d’y voir plus clair est là. Cependant comme vous l’exprimez « vous vous sentez sur vos gardes » désormais. Il s’est donc passé quelque chose qui a fait coupure entre un moment idyllique et un moment révélateur d’angoisse. Désormais, vous vivez avec de l’inquiétude. Ce qui peut alimenter une légitime tension dans vos relations quotidiennes avec votre ami.
Il se peut qu’il ne soit pas que « gay » et qu’il veuille sentir en ce moment ce qu’il peut vivre de ce côté de sa sexualité. Mais il se peut que la difficulté ne vienne pas tant de son orientation sexuelle, variable, que de l’idée d'être en couple avec quelqu’un (homme ou femme).
C’est autour de cette notion de vie à deux qu’il serait probablement utile de parler avec lui, ou avec l’aide de quelqu’un (thérapie de couple). Même si peut-être, qu’il faudra entendre de sa part, qu’il préférera en parler seul, sans vous, directement à un thérapeute. Car il y a quelque chose qui est vécu par lui (d’après vos explications) comme une sorte de culpabilité, d’avoir découvert qu’il pouvait aimer prendre du plaisir avec des hommes.
Ce qui montre que d’une certaine manière vous semblez représenter pour lui une image d’un désir plus "soft", plus "normal". Avec vous, il transgresse moins qu’il ne le souhaiterait. Vous semblez plutôt représenter pour lui une sorte d’attitude « gay » rassurante pour lui, presque maternelle, parce que vous cherchez à le protéger, le guider et le « surveiller », comme un parent ou un éducateur pourrait le faire.

Il y a ainsi certainement beaucoup de choses à explorer chacun de votre côté, ou ensemble, pour faire un point sur les réactions semblent-ils nouvelles pour vous, et pour lui, que suscitent cette rencontre sexuelle, d’un autre type. Chacun à votre manière vous rencontrez en l’autre, quelqu’un avec lequel vous n’étiez pas préparé ! C’est un choix intéressant.
Une autre personne avec qui, selon vous, logiquement cela devrait marcher « puisque vous vous aimez à 100% » ! Alors bien sur la logique n’a rien à voir dans les histoires d’amour. Car en plus de la situation particulière que vous décrivez, viennent se greffer tous les doutes habituels liés à un début de relation amoureuse (est-ce la « bonne personne » ? Comment être sur de lui surtout, s’il semble ne pas être sur de lui ? Qui est-il vraiment ? Pourquoi ne me parle t-il pas de tout ? Comment agir sur lui ??....).
Toutes questions si légitimes, que parfois il est presque nécessaire d’en suspendre les réponses. Et au lieu d’interroger votre ami et de lui demander des garanties, sur son orientation « gay » (pour vous rassurer?) plutôt serait-il plus profitable pour vous de vous interroger. Ce sera peut-être plus difficile, mais au moins certainement moins pesant dans la relation quotidienne avec lui.
Et puisque vous souhaitez que nous répondions à votre question à savoir « que faut-il attendre encore» ? Que vous faut-il encore attendre ? Question très pertinente à explorer. Que souhaitez-vous idéalement de cette relation et peut-être de toute relation, qui fait que cette attente sans réponse, puisse vous mettre dans une situation, de doute et de confusion, envahissante pour vous ?
Il se pourrait que parler d’une manière ou d’une autre, avec des amis, un groupe de paroles gay, ou un groupe de paroles sur l’amour, ou alors un thérapeute pour quelques séances, par internet ou en face à face, suffisent à vous permettre d’être moins en demande urgente d’une réponse, et ainsi abaisser votre anxiété.
Il semble aussi que vous vous méfiez de votre ami, d’avoir du mal à naître à ses désirs. Il sent certainement votre méfiance à son égard, et bien sur cela engendre chez lui un vouloir être à la hauteur de vos espérances encore plus fort. Il est parti d’une pseudo-normalité (hétérosexuelle), pour retomber dans une pseudo-normalité (gay) avec exigence de votre part de se définir pour vous rassurer. Demande émanant de votre part, et à laquelle il ne peut pas répondre, et qui vont l’angoisser encore plus, et le rendre sans doute impuissant à votre égard.
Vous n’y êtes pour rien, mais le temps d’appropriation de son désir est long, même pour des personnes qui savent d’emblée leur orientation sexuelle et y adhèrent volontairement. Vous êtes un tout jeune couple. Parlez, faites d’autres activités ensemble, prenez le temps de vous découvrir des points communs. Et si vous voulez l’aider peut-être que ce serait l’occasion de faire un point en thérapie individuelle, sur ce que vous pouvez attendre vous-même de votre désir de couple. Ce qui serait peut-être pour lui une autre manière d’être ému par vous, en votre engagement à clarifier votre questionnement à son égard. Qui sait ?
Bien à vous,
Charles Suaudeau-Séroude
Psychothérapeute agréé agence régionale de santé IDF
(enfant-adolescent-adulte en face à face ou online)

Charles Suaudeau-Séroude Psy sur Paris

122 réponses

812 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MARS 2018

Bonjour Enzo,
Vous le percevez, vous le savez, pour votre compagnon il ne semble pas facile non seulement de savoir s'il est gay ou pas, mais surtout d'en assumer les conséquences: car il semble avoir le désir de fonder une famille et d'avoir des enfants.
C'est effectivement une vision "classique" de la vie qui n'est pas simple pour lui à abandonner ou garder.
Je pense que vous comprenez son questionnement qui peut être aussi le vôtre ou l'a été.
Il est important de pouvoir aborder ces questions entre vous.
Bien entendu, si besoin, n'hésitez pas à aller voir un thérapeute de couple voire à consulter un sexothérapeute.

Je reste à votre disposition si besoin.
Cordialement

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

869 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 MARS 2018

Bonjour Enzo,
je pense qu'il serait vraiment important pour vous et pour votre couple et pour la personne que vous aimez que vous suiviez une thérapie de couple afin de trouver un équilibre entre vous et que tous les deux vous puissiez trouver des réponses pour les doutes qui vous empêchent de vivre heureux et en harmonie ensemble!
Bien à vous
Livia CLARA VILNAT
Praticienne en psychologie et psychothérapie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4419 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MARS 2018

Bonjour Enzo,

la question n'est pas s'il "faut" que vous attendiez encore, mais vous l'aviez déjà compris. Vous savez bien que vous ne pouvez pas grand chose pour aider votre ami à se clarifier lui-même. Lui seul peut le faire, et nul ne peut prédire si et quand il le fera.

Éventuellement, quand même, puisque vous l'aimez, vous pouvez lui suggérer de se faire aider par un psy. Éventuellement encore, si, tel que vous le connaissez, vous craignez qu'il n'accepte pas votre suggestion, vous pouvez lui proposer de faire une telle démarche à deux, en couple, ce qui pourrait vous aider vous aussi...

Xavier Martin-Prével Psy sur Retournac

490 réponses

712 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Homosexualité

Voir plus de psy spécialisés en Homosexualité

Autres questions sur Homosexualité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 15750 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13500

psychologues

questions 15750

questions

réponses 97700

réponses