Quels professionnels/thérapeutes peuvent aider une adulte de 28 ans dysphasique?

Réalisée par Ambre Lun Saw · 13 févr. 2019 Neuropsychologue

Bonjour, ma soeur est dys.

Pour faire une histoire courte, elle vit chez mes parents qui sont dépassés depuis qu'elle est jeune. Elle n'a aucune notion du concept d'argent et a un comportement à risques (très influençable sur le plan sexuel et mythomane).

Elle a un emploi mais ne sait pas gérer son argent. C'est mon père qui lui donne au fur et à mesure mais sans lui expliquer comment l'utiliser ou la valeur. Et pour être honnête, il est loin d'être un exemple. Mon père veut la garder sous contrôle en lui passant tous ses caprices et en l'infantilisant.

J'habite au Québec et je vois ça à distance. Ça me frustre, j'essaie de trouver des solutions mais je me heurte au déni de mes parents.

Je sais qu'elle est capable d'être autonome dans une certaine mesure et qu'il faut juste qu'elle soit accompagnée. Mais je sais aussi que pour y arriver, il faut que mes parents fassent des efforts et acceptent de changer aussi.

Tout ça pour en venir à ma question: quels seraient les professionnels les plus adaptés pour les aider dans un processus de rééducation?

J'ai fait beaucoup de recherches mais je ne sais pas par où commencer. Au Québec nous avons des psychoéducateurs. Qu'est-ce qui pourrait s'en rapprocher ici?

Je vous remercie pour toutes les réponses que vous pourrez m'apporter.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 14 FÉVR. 2019

Bonjour,
Vous nous dites que votre sœur souffre de dysphasie, mais également de mythomanie et de comportements sexuels à risque et que vos parents (surtout votre père) la maintiennent dans un état de dépendance en l'infantilisant.

Pour entamer une thérapie et espérer la voir aboutir, il est fondamental que la personne concernée soit l'instigatrice de celle-ci.

De plus, si l'environnement familial est contre cette démarche (désir de maintenir la personne dépendante), cela complique encore la tâche.

Votre sœur manifeste-t-elle le besoin de voir les choses changer ? Souhaite-t-elle sortir de cette dépendance ?

Si l'objectif est uniquement de lui permettre d'apprendre à gérer un budget (et qu'elle est en demande), une association d'aide aux jeunes adultes en difficulté pourrait sans doute répondre à cette demande.

Je reste à votre écoute,
Patricia Berna Thérapeute analytique

BERNA Patricia Psy sur Lavérune

120 réponses

85 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 FÉVR. 2019

Bonjour Ambre.

La situation que vous décrivez semble beaucoup vous affecter. Il s'agit de votre famille et votre inquiétude paraît normale.
Mais vous êtes loin et vous ne pouvez pas intervenir.
Cependant, votre soeur et vos parents sont les seuls à pouvoir décider d'une possible thérapie. Il vous appartient peut être d'accepter de lâcher prise, d'accepter de les laisser vivre cette situation qui semble leur convenir.
Bon courage.
Cordialement.

Catherine Vidal, psychologue clinicienne.

Anonyme-232222 Psy sur Vitry-sur-Seine

142 réponses

1516 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 FÉVR. 2019

Bonjour,
Vous ne dîtes pas quel âge à votre soeur.
D'après les troubles que vous décrivez elle n'est pas que dysphasique.
Vous dites qu'elle travaille mais que fait-elle ? Quelle formation a-t-elle ?
En France il existe des services médicaux sociaux pour accompagner leur enfant porteur de handicap. Il faudrait que vous vous adressez à la MDPH de votre département 《la maison du handicap 》.
Il en existe pour les enfants et pour les adultes.
Bien à vous
Andrée Anne zazzera
Psychologue psychanalyste

Andrée-Anne Zazzera Psy sur Fontenay-sous-Bois

153 réponses

125 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 FÉVR. 2019

Bonjour Ambre,

La situation, du moins telle que vous la décrivez (donc de votre point de vue) montre que tout le monde trouve plus ou moins son "compte" : votre soeur est prise en charge et elle doit apprécier, votre père contrôle en partie, et votre mère laisse probablement faire...(sinon ils en seraient pas là...).
Ce qui me semble poser le plus problème c'est le comportement "à risque" de votre soeur : est-ce que vos parents sont inquiets ou pas vraiment ?
Parce que... s'ils étaient inquiets... c'est par ce biais là qu'un changement pourrait être attendu (vu comme positif) et tenté.
Une thérapie familiale me semble la plus adaptée... à condition qu'elle soient désirée et demandée par vos parents, qui doivent lui trouver un intérêt (auquel cas votre soeur suivra..., je pense) .
Par ailleurs, toute bonne thérapie comporte un coté "psychoéducation" (sauf peut être une psychanalyse "classique", et encore moins une qui soit d'influence lacanienne).

Vous concernant : il est naturel de vous sentir concernée par ce qui se passe dans votre famille d'origine..., mais si vous n'arrivez pas vraiment à leur faire voir la situation différemment (et à vouloir agir pour rendre votre soeur plus autonome) c'est... peine perdue, et beaucoup d'énergie psychique dépensée au détriment de votre propre vie et bien être.

Je vous souhaite d'arriver à prendre la bonne distance par rapport à la vie de vos parents avec votre soeur.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

2896 réponses

7843 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Neuropsychologue

Voir plus de psy spécialisés en Neuropsychologue

Autres questions sur Neuropsychologue

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 17050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 13700

psychologues

questions 17050

questions

réponses 105300

réponses