Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Qu’est-ce que j’ai? Suis-je normal ?

Réalisée par Mathieu le 3 déc. 2018 5 réponses  · Thérapie brève

Bonjour,
Cela fait un moment (7mois environs)
Que j’ai l’occasion pour la première fois de me construire. J’ai 25 ans
Et j’ai passé mes 13 à 18 ans sous drogues et 18a 25 sous antipsychotiques.
Depuis que je peux réfléchir par moi même et enlever le flou sensoriel, et émotionnel qui m’habitait jusqu’à présent, je me rends compte que c’est toujours étrange et que mes sens réagissent très intensément aux différentes informations sensorielles, surtout aux relations sociale, qui me laissent dans une régurgitation quasi perpétuelle.
J’ai posé la question de l’autisme pour laquelle, suite à une consultation, j’ai pu entendre que ma personnalité et mon discours ne collait pas.
La psychose n’existe plus vraiment, bien que mon monde imaginaire soit lui omni présent.
Voila, je me souvient de mon enfance et je n’ai rien de particulier à raconter, de violence ou bien de parcourt spécifique pour expliquer cela.
Mise à part la prise de drogue, alcool et cannabis.
Pour tout ceux qui seraient tenté de me parler de diagnostique psychotique, sachez que cela ne m’interesse Pas j’ai passé les 7 dernières années à y réfléchir et je ne vais me prendre pour ce que je ne suis pas.
Je suis une psychanalyse d’inspiration analytique et travail sur moi même en attendant. Merci.

enfance , personnalité

Meilleure réponse

Bonjour Mathieu,

Votre message est impressionnant : c'est quand même pas banal... (et heureusement) de se droguer de 13 à 18 ans.
Vous écrivez peu sur votre histoire familiale... mais ce besoin de vous évader du réel par divers drogues montre que vous aviez une grande souffrance (des angoisses) impossible à affronter et que vous tenté de faire "taire" de cette manière là...
Vos parents n'ont pas pu et pas su vous aider à acquérir une bonne sécurité intérieure et à évoluer "naturellement" de l'enfance vers l'âge adulte, à travers l'adolescence. Quelque chose s'est mal passé pour eux aussi, probablement... pour que vous soyez si mal...

Vous décrivez aussi une sensorialité/sensibilité qui semble hors commun...(qui faisait penser à l'autisme) et non contenue psychiquement, ce qui a certainement contribué à votre mal être général.
Il est d'ailleurs probable que le traitement antipsychotique vous ait été administré pour soigner à la fois vos angoisses et vos dépendances.

J'espère que vous pouvez maintenant mener une vie à peu près "normale"... et que vous ne soyez pas isolé : la famille, les amis, les activités (sportives, artistiques..., mais aussi tout travail) sont aussi importants pour soigner et permettre d'aller mieux.

Votre message montre que vous êtes sur la "bonne voie"... : vous avez commencé à réfléchir... et "à travailler" pour comprendre votre souffrance et la dépasser petit à petit.

Bonne continuation de votre psychothérapie !
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour

Peut être vous accepter telle que vous etes réglerait certains de vos problèmes. Vous dites ne pas avoir eu de problèmes particuliers alors pourquoi une conduite de fuite au travers des addictions ? D où mon hypothèse qui vaut ce qu elle vaut : est peut être vous que vous fuyez.
Dites moi ce que vous en pensez ca m intéresse.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2018

Anonyme

Bonjour Mathieu,
Je lis deux choses: intensité des émotions ou des sensations et problème de relations sociales. Si vous n'êtes ni psychotique, ni autiste, peut être que vous êtes Haut potentiel. Peut être pas mais dans le doute vous pourriez demander à passer un test de QI afin de savoir. Vous pourriez également avoir un problème pour vous affirmer dans les relations sociales et donc vivre les situations de façon plus intenses en émotions que la plupart des personnes. Vous ne dites pas quelles sont les raisons qui vous ont poussées à vous droguer ni qu'est ce que vous aviez du mal à gérer. Toutefois, l'addiction à une substance permet de donner l'illusion que l'on est en capacité d'affronter le monde et que cela est beaucoup moins difficile que lorsqu'on ne prend pas de substance. En espérant que ces quelques pistes vous serons utiles.
Cordialement, Sabrine Mounier

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 DÉC. 2018

Logo Sabrine Mounier Sabrine Mounier

26 réponses

128 J'aime

Bonjour

En dépit de l'adolescence difficile que vous avez traversée, vous faites preuve de beaucoup de courage et montrez à travers votre témoignage touchant, qu'il est possible d'avancer malgré les difficultés et surtout qu'être sous l'emprise de drogues n'est pas une fatalité. La thérapie que vous suivez actuellement vous aide sans doute à comprendre ce qui vous a conduit pour un temps à la dérive de vous-même et va vous permettre de vous construire en tant qu'adulte en capacité de consoler l'enfant qui a souffert en vous. Quels que soient les ressorts qui vous ont conduit à adopter des comportements à risque et à vous mettre en danger par le passé, il est maintenant temps de prendre un grand soin de vous, en vous appuyant sur des professionnels à l'écoute. Je vous souhaite une bonne route sur la voie de la guérison.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

4 DÉC. 2018

Logo Nathalie Mathé Nathalie Mathé

4 réponses

4 J'aime

Bonjour,
En vous lisant, je me demande quelle est votre demande précisément ? Etant donné que vous avez eu un diagnostic et un suivi psychiatrique, et qu'à ce jour vous faites une thérapie d'approche psychanalytique.

Donc quelle est votre demande sur ce forum ?
Etant donné que votre question repose sur un parcours plutôt lourd de conséquences,...

Restant à votre écoute,

Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2018

Logo Nathalie FOLLMANN Nathalie FOLLMANN

2060 réponses

9177 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
J’ai changé et je n’aime pas qui je suis en train de devenir

1 réponse, dernière réponse le 12 Septembre 2018

Je suis vraiment bipolaire, j’ai peur de moi

2 réponses, dernière réponse le 03 Février 2018

Est ce normale l’envie d’épier sa thérapeute ?

4 réponses, dernière réponse le 30 Avril 2018

Es que je suis normal ?

2 réponses, dernière réponse le 07 Août 2019

je me pose toujours des questions, suis-je normal ?

10 réponses, dernière réponse le 30 Janvier 2017

Je ne sais pas si je suis normale ?

10 réponses, dernière réponse le 04 Novembre 2016

Est ce normal d’etre Jalouse ?

3 réponses, dernière réponse le 04 Juillet 2019

Est ce que je dois dire tout à la psychologue.?

2 réponses, dernière réponse 17 Août 2019

pression au travail et vie de famille

5 réponses, dernière réponse le 01 Février 2018