Réponse à Xavier Martin-Prével

Réalisée par Adlibitum le 20 mars 2018 1 réponse  · Approches psychologiques

Bonsoir Monsieur,


Je n'attendais pas de réponse précise. Merci tout de même pour les vôtres. Ma décision n'était pas véritablement actée lors du tout premier message. Je ne sais pas, je voulais douter et que ce doute bénéficie au suivi. Mes idées se sont éclaircies depuis : je ne veux pas d'un suivi psy plus blessant qu'aidant. Je n'éprouve aucun plaisir à souffrir et depuis que j'ai décidé d'arrêter le suivi cette lourdeur à ma poitrine m'a quittée. je ne palpite pas en allant au travail, mais j'ai gardé ma concentration. Ma qualité de sommeil ne s'est pas améliorée mais elle n'a pas empirée, entre autres : je fais la liste des plus et des moins ne sachant pas identifier mes ressentis avec clarté. Donc pour l'instant, et sans remettre en cause la psy (c'est un rapport interpersonnel qui n'a pas fonctionné), évidence ou pas quitter cette psy me fait plus de bien que de mal.


Cordialement.

Meilleure réponse

Bonsoir Adlibitum,

vous êtes donc capable d'une grande souplesse d'adaptation, sachant vous rendre compte qu'une personne qui correspondait parfaitement à vos besoins d'un temps en vienne plus tard à ne plus répondre à vos attentes.

Peut-être ceci a-t-il été dû à ce que cette psy a changé dans le temps, peut-être est-ce vous qui avez changé. Peut-être est-ce lié à la méthode pratiquée par cette psy ? En ce cas, n'hésitez pas, éventuellement, à vous renseigner sur d'autres méthodes qui pourraient mieux vous correspondre, aujourd'hui.

Puissiez-vous en tout cas poursuivre ce beau chemin qu'est la découverte de soi-même !

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Questions similaires

Voir toutes les questions
jouer la sauveuse / psy en herbe

3 réponses, dernière réponse le 14 Mars 2018