Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Se construire malgré une mère culpabilisante

Réalisée par Alice le 9 déc. 2016 10 réponses  · Aide psychologique

Bonjour,

Depuis toute petite, j'ai eu une relation compliquée avec ma mère. J'avais peur d'elle, de ce qu'elle pouvait penser de moi, de la décevoir, de ne pas être assez. Jusqu'à mes 16 ans, tout ce que je faisais n'était destiné qu'à lui plaire. Et puis l'arrivé au lycée m'a fait prendre conscience qu'il fallait aussi que je vive ma vie, pour moi, pas pour une personne, qui de plus me terrorisait. J'ai donc commencé à évoluer. Pas de grande crise d'ado, quelques conflits certes, mais je ne dirais pas que j'ai réellement eu une crise d'adolescence. Mes petites révoltes consistaient simplement à affirmer mes choix, des choix que n'importe quel enfant avait déjà fait depuis longtemps : son style vestimentaire, sa couleur préféré, son film préféré... vraiment du basique.

Mais ma mère a vu ses changements comme une attaque et est devenue très dure avec moi, dans son comportement et ses propos. A cela s'ajoutait sa préférence pour ma sœur, et mon mal être que peut être de nombreux ado peuvent ressentir. J'étais donc très mal, je me faisais vomir, je pleurais beaucoup, et à chaque fois ma mère se mettait en colère contre moi, parce que j'étais malheureuse... Elle en vint même à me dire que je ne servais à rien, que je la rendais malheureuse, et que je le faisais exprès, et enfin : qu'elle m'avait raté.

Les relations s'apaisèrent si je puis dire ensuite, car je fis tout pour partir faire mes études loin. Elle a dut comprendre qu'elle y était pour quelque chose, et la distance aidant, les fois où l'on se retrouve sont plus calme. Pour deux jours, au delà tout redevient comme avant.

Mais aujourd'hui je me fiche bien de ce qu'elle peut me dire, ce qui me fait souffrir, c'est ce qu'elle m'a dit. Car je n'étais pas la même, j'étais fragile et extrêmement malheureuse. Et je n'arrive pas à aller de l'avant. Je me renferme, je vois peu de gens, je m'isole et je sens que je n'ai pas su me construire correctement à cause de tous ces propos blessants. Je ne vis pas vie aujourd'hui, et j'aimerais réellement pouvoir goûter à des plaisirs simples sans être noyée sous une tonne de stress (c'est surtout par un stress maladif que se traduisait et se traduit toutes ces critiques de ma mère).

Comment tourner la page ?

comportement , crise

Meilleure réponse

Bonjour,
Comment tourner la page ?..

Au vu de vos écrits, je vous conseille vivement de consulter un thérapeute.

Votre passé vous a stigmatisé et ces blessures profondes vous conditionnent et vous influence dans vos choix de vie.

Vos peurs d'aujourd'hui sont alimentées par vos peurs de l'enfance, de l'image construite par votre mère sur vous même...

Ne vous trainez par ce fardeau, vous pouvez vous en libérer par un travail sur soi.

Sachez qu'il existe différentes approches thérapeutiques dont celle que je pratique l'hypnothérapie clinique qui est une thérapie pluridisciplinaire et non uniquement une thérapie verbale.

Restant à votre disposition

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Alice,
Je pense que c'est le moment de penser à vous de prendre soin de vous! Faites le en allant consulter un/une thérapeute afin que vous puissiez retrouver l'estime et l'amour propre et ainsi avancer dans votre vie.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie clinique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 FÉVR. 2017

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1109 réponses

4162 J'aime

Bonjour Alice,
je trouve que vous avez fait des choix courageux et que vous avez malgré tout réussie à faire votre chemin. Mais je comprends votre désir de vos sentir plus libre de ce passé et de ses conséquences encore sur des aspects de votre vie. Comme disait un philosophe: "ce qui importe c'est ce qu'on fait de ce que la vie a fait de nous". Tout est entre vos mains. Notre liberté s'exprime au coeur même de ce que nous sommes. L'hypnothérapie ou une autre approche qui vous convienne, peut vous aider à laisser ce qui appartient au passé pour assumer plus librement, joyeusement le présent. Mais vous avancez. Félicitations!

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Jean-Luc KERDRAON Jean-Luc KERDRAON

440 réponses

735 J'aime

Bonjour Madame
merci de votre sincérité.
Vous avez pu constater dans votre existence que l'on voyage toujours avec ses valises. Pour se séparer du passé il est important comme vous l'avez fait de faire des choix singuliers, ce qui est bien plus important que de piquer des crises d'adolescence, mais cela ne règle pas cette voix intérieure.
N'avez vous jamais songé à consulter pour vous permettre de vous faire entendre autrement?
Très cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 DÉC. 2016

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

665 réponses

2516 J'aime

Bonjour,
vous avez déjà commencé à tourner la page! Bravo
En prenant conscience du rapport difficile que votre mère a instauré entre vous deux depuis votre enfance vous avez réussi à prendre de la distance d'elle. Le fait que vous aviez réussi à vous éloigner d'elle, pendant vos études, vous à aidé à prendre du recul! Vous avez déjà commencé à faire un important travail sur vous, très bien, maintenant si vous voulez avancer encore plus et enfin pouvoir vous épanouir, cherchez un thérapeute qui vous convienne, il pourra vous aider dans vos démarches!
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat psycho-praticienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Livia CLARA-VILNAT Livia CLARA-VILNAT

1109 réponses

4162 J'aime

Bonjour Alice, vous avez déjà une première réussite pour sortir de l'emprise de votre mère : ne plus vous préoccuper de ce qu'elle vous dit maintenant. Ce que vous avez vécu a été destructeur pour la construction de votre personnalité car c'est la personne qui doit vous sécuriser qui vous a insécurisée en vous faisant douter de vous même. Les propos de votre mère ont été violents et il en reste des traces au fond de vous. Vous vouliez être acceptée comme vous êtes, lui faire plaisir...Mission impossible qui vous a culpabilisée et continue à vous mettre en tension et à vous stresser car vous avez intériorisé ces critiques désastreuses. Vous pouvez demander l'aide d'un thérapeute pour continuer cette réparation de vous-même qui passe par un travail sur l'estime de soi et sur les moyens de vous mettre à distance de cette emprise.N'hésitez pas à me contacter sur mon mail.
Bon courage à vous.
Catherine TUDAL. Psychologue.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo TUDAL Catherine TUDAL Catherine

237 réponses

1702 J'aime

Bonjour Alice
Il me semble que vous avez déjà commencé à tourner la page et c'est très positif, cependant vous avez des " marques profondes " sur ce que vous avez vécu. Les propos dont vous nous faites part, sont très négatives dans la construction, d'une personne, la confiance en soi, l'estime de soi, etc...

Traiter cela me semble le plus urgent, il me semble que voir votre mère réactive encore plus votre souffrance, vos souvenirs,

La " réparation", la reconnaissance de la part de votre mère en ce qui concerne votre souffrance, vos souvenirs, tout ce qu'elle vous a fait endurer, me semble très importante dans votre guérison, ainsi qu'un travail sur votre "état" anxieux.

N'hésitez pas à consulter un professionnel pour vous aider dans ce travail,

Je reste à votre disposition

Isabelle Silva, psychologue clinicienne

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne

432 réponses

2353 J'aime

Bonjour
Un travail psy vous aidera à revisiter votre passé, non seulement à travers les cicatrices qui n’ont pu se refermer, mais en abordant des éléments qui y sont peut-être pour quelque chose.
Vous évoquez principalement – vous et votre mère- .
Et le père dans tout cela ? La place ancienne et actuelle de votre sœur ? Qui vous a comprise, soutenue ?
Il y a des non-dits dans votre histoire qu’il faudra aborder.
Cordialement à vous.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

1871 réponses

5548 J'aime

Bonjour Alice,

J’entends votre souffrance. Les blessures de votre enfance ne sont pas cicatrisées et conditionnent encore vos comportements actuels.


Au delà, c’est votre estime de vous et votre confiance qui on été mis à mal pendant toutes ses années.

Pour aller de l’avant, je vous conseille de consulter pour réparer vos blessures d’enfance et vous libérer. Vous serez, alors, capable d'aller vers et dans la vie.

De nombreuses approches sont possibles. Les thérapies cognitives et comportementales et les thérapies brèves peuvent vous aider.

Si vous souhaiter échanger ou avez besoin de renseignement complémentaires, n’hésitez pas à me contacter directement.

Restant à votre disposition,

Bien cordialement

Nathalie Delmotte

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Nathalie Delmotte Nathalie Delmotte

152 réponses

627 J'aime

Bonjour,

Les relations Mère Fille sont parfois compliqué liées quelquefois au miroir qu'elles proposent.
Parfois et régulièrement , une mère et une fille luttent par jalousie (rivalité) l'une envers l'autre.
Écrasée sous un modèle de réussite de femme qu'elles ne parviennent pas à devenir.

Je vous conseillerai d'aller discuter de tout cela avec un psy.
Il pourra vous éclairer sur ces difficultés renforcées par la présence d'une soeur rivale.

Je vous souhaite de chercher à comprendre et de ne pas vous décourager.

Avec toute mon attention.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

12 DÉC. 2016

Logo Marie-Claire BINETTE Marie-Claire BINETTE

102 réponses

634 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Construire une relation amoureuse saine

7 réponses, dernière réponse le 08 Novembre 2017

Mère pathologique, ou bien c’est moi qui a un problème?

5 réponses, dernière réponse le 28 Février 2019

Suite suis je bête ?

1 réponse, dernière réponse le 31 Octobre 2018

Suite 3 - Séparatiion famille recomposée

4 réponses, dernière réponse le 05 Février 2017

Grossesse, pression familiale et angoisses

5 réponses, dernière réponse le 02 Juin 2017

Besoin d'aide pour vivre

4 réponses, dernière réponse le 24 Mars 2018

En perdition, je consulte mais rien ne bouge

13 réponses, dernière réponse le 19 Février 2017