Psychologue.net
GRATIS - Sur Google Play GRATIS - Sur la App Store
Installer Installer

Se remettre d'un deuil

Réalisée par ValérieM le 13 juil. 2017 4 réponses

Bonjour,
Cela fait maintenant 11 mois que mon mari est décédé brutalement.
Je n'arrive pas à le laisser partir , le quotidien est de plus en plus difficile sans lui.
Je ne sais plus comment avancer et j'ai peur de l'avenir.
J'ai 40 ans et 2 enfants.

Sujets similaires

4 réponses

  • Meilleure réponse

    Bonjour Valérie,
    Je comprends votre souffrance et le sens de solitude après la disparition de votre mari. Perdre un être cher et dans des conditions brutales est très plus difficile.
    Le travail du deuil est très long et il faut parfois se faire aider par un/une thérapeute, pour pouvoir avancer.
    Retrouver vous même à travers les différentes étapes du deuil vous aidera à mieux vous sentir et à pouvoir dépasser ce moment terrible.
    Regardez sur le site s'il y a un/une psy près de chez vous ou n'hésitez pas à m'écrire sur mon espace perso.
    Courage c'est un moment difficile mais vous verrez que vous pourrez remonter et retrouver la sérénité.
    Bien à vous
    Livia CLARA-VILNAT
    Praticienne en psychologie

    Téléchargé le 15 Juillet 2017

    Logo Livia CLARA-VILNAT

    1269 réponses

    4093 J'aime

Expliquez votre cas à notre communauté de psychologues !

Quelle est votre question ? Des psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens répondent à vos questions.
Vérifiez s'il existe des questions similaires déjà répondues :
    • Écrivez correctement : évitez les fautes d'orthographe et les mots en majuscules
    • Soyez clair et concis : utilisez un langage direct et incluez des exemples concrets
    • Soyez respectueux :utilisez un vocabulaire adéquat et restez poli
    • Évitez le Spam :n'incluez pas d'informations personnelles (téléphone, e-mail, etc.) ni de publicité

    Si vous souhaitez demander des informations cliquez ici
    Comment souhaitez-vous envoyer votre question ?
    Supprimer
    Nom / prénom ou pseudo (il sera publié)
    E-mail où recevoir les réponses
    Pour qu'ils puissent vous aider par téléphone
    Pour sélectionner des experts de votre zone
    Pour sélectionner les experts les plus adéquats
    • 7700 Psychologues à votre disposition
    • 4550 Questions posées
    • 26800 Réponses obtenues
    • Bonjour Madame,

      Vous avez vécu un drame et un traumatisme réel : la disparition inattendue et brutale de votre mari.

      C'est l'équivalent de la perte physique d'un organe vital, d'un membre (bras, jambe...), d'une partie de soi.
      Il est donc naturel et assez "normal" d'avoir du mal à intégrer cette perte, de l'admettre et de s'adapter à une nouvelle vie, "sans"...la présence, l'amour, l'attention, les actes et toutes ses contributions à la vie familiale de celui qui a été votre mari.

      Ce que vous décrivez ici (la peur de l'avenir, le sentiment d'être perdue sans lui) sont une conséquence de ce que vous avez vécu et des difficultés naturelles de vous adapter à ce changement brutal.

      Vous êtes encore jeune et vous avez deux enfants.
      Il est important pour vous et pour eux de vous faire aider à traverser cette douloureuse épreuve de vie et arriver à pouvoir 'laisser partir" votre mari et regarder vers l'avenir, tout en gardant son tendre souvenir.
      Ce souvenir même pourrait se transformer petit à petit en force de vie... pour vous et vos enfants, ce que, je suis sûre, votre mari aurait encouragé.

      Une thérapie familiale pourrait vous permettre à vous, vos enfants et le reste de votre famille d'exprimer tout ce que vous avez sur le coeur, partager des souvenirs de votre mari, vous comprendre, vous soutenir et vous aider à surmonter la perte à votre rythme.

      Vous pouvez également bénéficier d'une thérapie individuelle.

      Je vous souhaite la force de demander une aid

      Voir plus

      Téléchargé le 14 Juillet 2017

      Logo Silvia PODANI
      Silvia PODANI Issy-les-Moulineaux

      1259 réponses

      2772 J'aime

    • Bonjour Valérie,

      Il n'est guère simple de donner la recette magique pour faire face un deuil et la souffrance qui en incombe; cependant nous pouvons compatir à votre souffrance et la comprendre. Votre démarche de demande d'aide est un premier pas, où il vous a fallu d'ores et déja beaucoup de courage et de force, bravo.
      il y a sur ce site des thérapeutes qui peuvent vous aider et vous écouter, la démarche de consulter peut vous sembler difficile également, et d'ailleurs prenez le temps qui vous est nécessaire. Sachez que vous avez sûrement autour de vous de la famille, des ami(e)s qui peuvent vous soutenir. Essayer de ne pas restez isolée dans votre solitude et avec vos pensées, croyant qu'autour de vous nul ne peut vous comprendre et vous entendre. Je vous soumets l'idée suivante : pourriez vous réaliser un "cahier" contenant vos plus beaux souvenirs avec votre époux , et y écrire ce que vous ressentez ?
      Dans l'attente de continuer votre démarche avec un thérapeute, cela pourrait vous permettre d'extérioriser vos sentiments, émotions et de mettre mots et images. Qu'en pensez vous

      Je vous souhaite beaucoup de courage et de force dans cette épreuve. Bien cordialement

      Laëtitia Monget

      Téléchargé le 16 Juillet 2017

      Logo Monget Laetitia
      Monget Laetitia Narbonne

      4 réponses

      2 J'aime

    • Bonjour Valérie,
      La perte du conjoint, qui plus est, de manière brutale, est un séisme dont les effets se font sentir de longs mois, sinon plus. Sur le plan affectif, familial, social, matériel... c′est une épreuve difficile surtout quand on essaie d′épargner aux enfants comme aux proches, sa propre souffrance, pour faire bonne figure.
      Vous trouverez sur ce site des articles auxquels j′ai collaboré et qui apporteront de petits éléments de réponse. Il n′y a pas un chemin unique pour vivre son deuil, chacun le vit à son rythme, à sa manière, et les conseils du genre : y a qu′à … il faudrait ….à ta place je ferais ;... sont bien souvent contre-productifs. C′est un parcours intime que chacun construit pas à pas selon son vécu.
      Comme dit Michel Onfray : « on fait son deuil, mais le deuil aussi nous fait.»
      Si cela est possible, il me semble que quelques rendez-vous avec un professionnel vous aideraient à poser une partie du fardeau afin de revisiter le passé, le présent, envisager l′avenir, de manière plus apaisée.
      Courage, cordialement à vous.

      Téléchargé le 14 Juillet 2017

      Logo Maurice Gaillard

      1812 réponses

      3483 J'aime

    Questions similaires Voir toutes les questions