Souffrance morale permanente depuis... toujours.

Réalisée par AMELLA Marie-Véronique · 5 juil. 2017 Aide psychologique

Bonjour,


J'ai 40 ans et j'en parais 25. Et mentalement, peut-être bien 15. Je cherche toujours le pourquoi de ma vie, le sens profond des choses. Je ne me satisfais jamais de la surface des réponses données par ma culture, la société... une société où je n'ai jamais eu de place. J'ai le goût de la philosophie et de la métaphysique, des sciences et des arts (je chante, dessine). J'ai un esprit très solitaire (incommunicabilité de fond avec l'Autre) plutôt calqué sur le modèle naturaliste (j'adore classer idées et choses afin de les expliquer).


Actuellement je suis en Doctorat de sciences humaines, mais je vais arrêter. Trop de divergences théoriques et méthodologiques indépassables avec mon directeur. Énième échec et conflit, énième burn-out au sortir d'une loooongue série de redirections professionnelles manquées (j'ai exercé au moins 20 métiers différents jusqu'alors).


Ben oui, je m'ennuie depuis toujours.


Il me faut une grande motivation pour entreprendre quelque chose et lorsque un défi me plaît, je prends tous les risques, je relève tous les challenges, je suis heureuse pour un temps (le temps de décortiquer l'idée, le boulot, le projet). Or, ma vie ne correspond pas à cela (ou y a très peu correspondu de manière ponctuelle). Je m'ennuie, et je suis toujours très déçue par les relations humaines, et c'est pour cela aussi que je vis recluse dans mon studio depuis de nombreuses années. Ce qui m'intéresse n'intéresse JAMAIS les autres. C'était pareil à l'école, et je me souviens qu'à l'âge de 4 ans, toute fière de savoir lire et écrire, je dessinais en écrivant. Ma mère fut convoquée à cause de cela et violemment rabrouée à cause de moi. Du coup, j'ai passé le reste de ma vie "à faire semblant", à être ce que les autres voulaient que je sois. Même auprès de mes parents, qui ne me comprenaient pas du tout. Bref, j'ai toujours recours à une personnalité extérieure lorsque je sors de chez moi, mais une fois revenue at home, je tombe le masque et je déprime, je pleure.


Mes émotions sont horribles à vivre et sont hors-contrôle. Elles sont trop. Je ressens même trop la lumière et les sons ! Rien à voir avec une quelconque volonté. Comme les gens jugent facilement, je déguise ma pensée et ils me croient toujours heureuse car je souris. S'ils savaient à quel point je veux mourir pour avoir la paix et que ce foutu cerveau de m... s'éteigne pour de bon ! Il ne m'a apporté que malheur et insatisfactions.


Voilà. Je ne sais pas à qui parler, vers qui me tourner pour avoir un conseil. J'ai trouvé votre site, et c'est pour cela que je vous écris. Mon compagnon me supporte depuis 20 ans mais étant lui-même mon opposé (un "handicapé des émotions" très jugeant), je ne peux lui parler sans craindre une forte culpabilisation de sa part. Je n'ai plus personne, mes parents sont morts, pas de fratrie, pas d'enfants, pas d'amis. Et maintenant que mon cerveau n'a plus d'objet auquel se raccrocher et sur lequel cogiter, il ne sert à nouveau qu'à me tourmenter (je suis très mentale, une "théoricienne" au penser complexe et encombrant). Je pensais me réaliser dans la recherche, mais je constate, qu'en plus d'une mésentente avec mon directeur, le fait d'être d'une "basse extraction" sociale et galérer financièrement fait aussi une réelle différence entre les doctorants.


Que faire ? J'aimerais me suicider car cette vie d'"actrice" ne m'intéresse pas, mais j'ai peur d'avoir mal et je ne veux pas faire de peine à mon compagnon. Du coup, cette vie est un sacrifice permanent de mon désir de mort.


Je ne sais pas qui je suis, ce que je dois faire. Je ne comprends pas le sens de ce monde même si j'imite les autres pour mieux faire semblant de m'intégrer (je déteste les groupes). Je suis profondément malheureuse.


Merci pour vos réponses, quelles qu'elles soient.


Au secours.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 6 JUIL. 2017

Bonjour Madame,

La souffrance vive sur fond de hypersensibilité et l'histoire de vie que vous décrivez dans votre message me font penser qu'il y ait des fortes chances que vous ayez un niveau d'intelligence et des capacités qui sont probablement au dessus de la moyenne.
Malheureusement ce potentiel et vos différences de percevoir et penser le monde n'ont pas été identifiés et canalisés à temps..., et c'est bien dommage.
Comme il est bien dommage que personne ne vous "secoue" un peu pour vous faire comprendre que vous avez besoin d'une thérapie pour sortir de ces souffrances, des croyances négatives et de la vision pessimiste que vous avez de la vie et des autres, afin de mieux vous connaître et vous accepter, et... petit à petit trouver et donner du sens à ce que vous faites..., sans plus aller "dans tous les sens"..., et...vous ouvrir aux autres aussi, en s'intéressant à eux, en apprenant à comprendre et à accepter des points de vue différents des votre.

Oui, vous vous sentez malheureuse dans votre "bulle"... qui vous isole mais aussi vous protège un peu des réalités que vous avez du mal à accepter.

Votre vie serait "un sacrifice permanent de" votre "désir de mort"...écrivez-vous.
Je pense que votre façon de vous situer et de vivre est plutôt un acharnement inconscient contre la vie...: d'où vous vient cette manière de voir la vie comme un fardeau ?
Quels messages vous ont transmis vos parents..., qu'ont-ils vécu...? ils sont morts assez jeunes, s'ils ne sont plus là...

Je vous souhaite de trouver en vous la force de vous mobiliser pour vivre une bonne thérapie et supporter des sérieuses remises en question...SI vous voulez vraiment sortir de votre malheur...et donner une direction et un sens à votre vie.
Bon courage !
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1739 réponses

5389 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JUIL. 2017

Bonjour Amella,
Je comprends votre "cris au secours" votre profonde souffrance. En lisant votre écrit je vois la petite fille de 4 ans les yeux tristes car déçue d'avoir été "stoppée" si brutalement et injustement dans son élan artistique. Mais comme vous a bien conseillé la collègue Mme Verstraeten ne permettez pas que votre projet en Science humaines soit "violemment rabroué" par les autres. Votre directeur de thèse a des divergences avec vous, le milieu social vous dites... ne permettez alors pas que ces éléments extérieurs bloquent vos rêves, vos projets! Le sillon Universitaire que vous avez entrepris vous plait et vous enthousiasme, ne lâchez pas! Voyez dans la réussite de ce doctorat l'annulation de cette première déception: permettez à la petite fille qui est en vous de s'épanouir!
Pour vous accompagner dans ce projet il serait important de vous appuyer à un/une thérapeute afin de pouvoir avoir le soutien nécessaire pour "tenir bon"!
N''hésitez pas à regarder sur le site s'il y a un/une thérapeute près de chez vous qui puisse vous convenir, ou adressez vous à qui travaille avec Skype ainsi vous pourrez trouver l'aide qu'il vous faut pour avancer et vous épanouir!
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4229 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JUIL. 2017

Bonjour Amella,
Je comprends votre "cris au secours" votre profonde souffrance. En lisant votre écrit je vois la petite fille de 4 ans les yeux tristes car déçue d'avoir été "stoppée" si brutalement et injustement dans son élan artistique. Mais comme vous a bien conseillé la collègue Mme Verstraeten ne permettez pas que votre projet en Science humaines soit "violemment rabroué" par les autres. Votre directeur de thèse a des divergences avec vous, le milieu social vous dites... ne permettez alors pas que ces éléments extérieurs bloquent vos rêves, vos projets! Le sillon Universitaire que vous avez entrepris vous plait et vous enthousiasme, ne lâchez pas! Voyez dans la réussite de ce doctorat l'annulation de cette première déception: permettez à la petite fille qui est en vous de s'épanouir!
Pour vous accompagner dans ce projet il serait important de vous appuyer à un/une thérapeute afin de pouvoir avoir le soutien nécessaire pour "tenir bon"!
N''hésitez pas à regarder sur le site s'il y a un/une thérapeute près de chez vous qui puisse vous convenir, ou adressez vous à qui travaille avec Skype ainsi vous pourrez trouver l'aide qu'il vous faut pour avancer et vous épanouir!
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT
Praticienne en psychologie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4229 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2017

Bonjour,
A vous écouter, j'ai l'impression que vous avez beaucoup de potentiel, de capacités peut-être pas reconnues à leur juste valeur. Pourquoi?
Vous dites que vous avez une incommunicabilité de fond avec l'Autre. Est-ce parce que vous n'avez pas besoin ou plutôt parce que vous n'avez peut-être pas pu vivre des relations à coeur ouvert, comprise pour ce que vous étiez et qui vous habitait?
Et vous avez choisi un homme qui communique peu, semble-t-il.
Oui, on peut comprendre ces désirs de mort comme un ras le bol, une impasse dans laquelle vous vous sentez.
Il serait important de pouvoir suivre une thérapie pour accueillir pleinement qui vous êtes et pouvoir le vivre sans masque, en un lieu où vous pourriez exprimer ces capacités.

Tout n'est pas fini. Acceptez l'aide d'un professionnel. Votre écrit sur ce site est un premier pas.

Je reste à votre disposition si besoin.
Cordialement

Jean-Luc KERDRAON Psy sur Cormelles-le-Royal

455 réponses

772 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JUIL. 2017

Bonjour Marie-Véronique,

Votre message exprime une très grande souffrance qui à la fois s'ancre profondément en vous - ce jour où enfant âgée de 4 ans, l'on a bridé votre créativité puisque vous dessiniez en écrivant, ce qui est très joli et plein de fantaisie; mais qui aussi surgit au moment présent au moment où vous décidez d'interrompre votre thèse.

Vous parlez de différence sociale entre votre directeur de thèse et vous-même: cette différence serait-elle à l'origine de votre décision d'arrêter, bien plus que les divergences théoriques éventuelles?

Premier conseil: persévérez dans ce projet de thèse, menez-la jusqu'au bout puisque vous en avez les capacités et sans doute le plaisir de la recherche. Ne prenez pas de décision abrupte, ne vous sabotez pas! Cette thèse est votre travail et vous avez un devoir de respect vis-à-vis de vous-même.

Ensuite, il faut que vous consultiez absolument: puisque vous appelez "au secours" sur ce site, c'est bien que vous souhaitez sortir du cercle infernal de votre ennui, de votre distance par rapport au monde et aux autres. Un travail de psychothérapie en profondeur vous aidera pour autant que vous décidiez de vous investir dans cette exploration de vous-même, de votre histoire, de vos affects...

Ce site vous offre bien des ressources, n'hésitez donc pas à y recourir selon l'endroit où vous vivez.

Enfin, n'hésitez pas à m'écrire sur ma messagerie personnelle si vous le souhaitez.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

967 réponses

3720 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11000

psychologues

questions 7000

questions

réponses 36150

réponses