tentative de suicide et adolescent

Réalisée par Marylise · 15 sept. 2015 Psychologue ado

Bonjour,


J'ai peur que ma fille fasse une tentative de sucicide, comment aborder le sujet avec elle ?


Dois-je lui conseiller de voir un psy ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 16 SEPT. 2015

Bonjour Marylise,
Il est très difficile de vous donner des conseils en quelques lignes sans connaître les difficultés que vit votre fille. Le malaise vient t-il de l'environnement familial ? de l'école ?
Peut être vous-même vivez vous dans une situation personnelle difficile, de couple, de travail ?...
Mais je pense avant tout que vous devez vous rapprocher de votre fille et peut être même revoir votre mode de communication avec elle ?
La tentative de suicide même simulée est toujours un appel au secours.
Si votre fille est mineure, vous devez être celle qui l'accompagne dans une démarche thérapeutique.
Cordialement
Nathalie Follmann - Hypnothérapeute à Clichy

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2946 réponses

11666 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 SEPT. 2015

Bonjour Mme,
L'adolescence peut être très compliqué pour quelqu'un. Vous devriez conseiller à votre fille d'aller chez un psy qui a les instruments pour l'aider !
Cordialement,
MA.

Monica Allegranzi Psy sur Beausoleil

15 réponses

338 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2015

Bonjour,

Je suppose que votre peur repose sur des indices précis. Peut-être pourriez vous partir de ces indices qui vous inquiètent pour entrer en communication avec votre fille et la rassurer sur votre amour, votre disponibilité pour elle, votre désir de l'aider si elle veut bien ou de l'accompagner vers un professionnel. Elle ne laisse pas des indices par hasard, c'est important que vous les voyez et qu'elle le sache. Cependant si vous sentez qu'elle vous échappe totalement, qu'elle se renferme et/ou qu'elle se mutile, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou les urgences.

Cordialement
C.Aupée

Catherine Aupée Psy sur Mont-Saint-Aignan

13 réponses

14 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2015

Bonjour Marylise
Entrez en communication......non violente avec votre fille,en lui exprimant ce que vous ressentez. Cela facilite l'ouverture d'un dialogue
Ecoutez vous l'une ,l'autre et peut-etre que la question du psy se posera plus facilement,en évitant le coté obligation....
Bien à vous

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2015

Bonjour Marylise,
Il serait bon de rompre le silence et de renouer le dialogue dans une communication non violente. Exprimez lui ce que vous ressentez et non pas lui dire ou elle en est en lui donnant le sentiment d'etre obligée de.....
C' est une façon d'ouvrir le dialogue...
Prenez soin de vous
Flor Lésiard

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2015

Oui je vous le recommande vivement.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 SEPT. 2015

Bonjour
il est difficile de vous répondre dans l'absolu. 'où donc vous vient cette "peur" d'une "tentative de suicide"?
Cette peur vous a t elle envahie déjà pour d'autres personnes?

Que vous dit elle qui vous le laisserait supposer?
Est elle en âge d'être à votre domicile? si oui, la question est surtout de trouver une qualité de parole qui lui permette de se rapprocher de vous et de se confier à vous en cas de difficulté. Sinon trouvez un moyen de vous rapprocher d'elle délicatement et créez la confidentialité nécessaire à sa parole. La souffrance en effet a de multiples résolutions possibles dont celle de consulter
Cordialement
Isabelle Thomas
Psychologue psychanalyste

Isabelle Thomas Psy sur Paris

664 réponses

2540 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2015

Bonjour,

En effet, rompre le silence est encore la meilleure solution pour renouer le dialogue. Le sujet étant délicat voir tabou, le passage à l'acte hypothétique, vous pouvez tourner autour (car vous ne savez pas réellement si elle pense à la TS et quels signes vous y fait penser?) en posant des questions sur son état actuel, comment elle se sent, si elle a des ami(e)s à qui parler en ce moment, si elle a des souci, lui dire que vous êtes là, que vous l'a soutenez et qu'elle peut vous parlez sans que vous l'a jugiez. Ou qu'elle peut en parler à un médecin si elle le souhaite (qui l'orientera si besoin vers un thérapeute). Lui tendre la main sans appuyer directement sur vos inquiétudes concernant un possible passage à l'acte, c'est lui montrer que vous êtes là pour elle, pour l'entendre, l'écouter sans jugement, l'a rassurer aussi et surtout. Les adolescents ont souvent peur de se confier à leur(s) parent(s) suivant le type de relation car ils ont peur des conséquences et des réactions. Il s'agit donc d'instaurer un dialogue serein pour parler d'elle et qu'elle se sente suffisamment sécurisée pour lâcher-prise à un moment donné ou à un autre. Car, suite à une discussion, ce ne sera peut-être pas maintenant, mais plus tard. Les effets ne seront peut-être pas immédiats mais en tout cas, en lui prêtant une oreille attentive, elle saura que vous êtes là, attentive à elle et à ce qui se passe dans sa vie.

Cordialement,

Audrey Villard - Cabinet de Psychologie - Hérault.

VILLARD Audrey - Cabinet de psychologie. Psy sur Juvignac

76 réponses

206 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2015

Bonjour Marylise,

Le dialogue est effectivement une approche très appréciable. Si votre fille sent une oreille attentive, cela n'en sera que mieux. Cependant, si vous avez le sentiment que son état nécessite une urgence, il ne faut surtout pas hésiter à contacter un psy ou une structure qui pourra vous aider.

Cordialement,

Arnaud George (psychanalyste dans l'Essonne)

Arnaud GEORGE Psy sur Champlan

20 réponses

60 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2015

Bonjour
Il est important d en parler avec votre fille. Peut être a t elle des choses à vous dire..
Si cela est complique vous pouvez aussi prendre un rv avec elle pour que la communication soit facilitée par la présence d un professionnel. Suivant ce qui aura été dit il vous sera proposé des rv ensemble ou séparément
Bien cordialement

Sophie Genin Psy sur Saint-Germain-en-Laye

102 réponses

111 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2015

Le suicide est le deuxième cas de mortalité chez les moins de 20 ans en France. Mais est-ce pour cela qu'il faut dramatiser toute situation chez son adolescent ? La difficulté est qu'il ne faut pas banaliser le risque non plus compte-tenu de la réalité du passage à l'acte suicidaire à l'adolescence.Vous ne nous dites pas ce qui vous alerte , si vous avez des doutes ou s'il y a des signes tangibles ou des précédents chez votre adolescent, parlez-en avec lui(elle) , en cas de difficulté proposez lui(elle) de rencontre un psychologue seul(e) ou avec vous, un psychologue est le mieux placé pour vous aider.

Dominique Cuny Psy sur Poissy

310 réponses

2007 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 SEPT. 2015

Bonjour,

Votre question provient certainement de certains signes qui chez votre fille, qui vous alertent. Peut-être encore a t-elle déjà tenté de se suicider et vous êtes inquiète?
Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à faire part de votre inquiétude à votre fille et avec elle d'opter pour une rencontre avec un psychothérapeute.
Le suicide est un geste fréquent chez les jeunes et en aucun cas, vous ne devez minimiser vos craintes.
Bon courage,

Evelyne Ridnik
Psychothérapeute Paris 9e

Psychologue Ridnik Psy sur Paris

24 réponses

17 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2015

Bonjour, Madame,

Votre question est assez troublante..., et nous ne savons pas comment vous êtes arrivée à avoir cette peur : est-ce lié à un changement de comportement inquiétant, à des conflits relationnels avec elle, à un malaise que vous constatez, à des histoires de suicide adolescent que vous entendez autour de vous, ou à une autre raison ?

Si vous pensez que votre inquiétude est justifiée..., il est urgent de parler à votre fille et d'écouter ce qu'elle vous dit.
Ceci étant, si vous avez posé la question sur ce site, c'est que vous avez du mal à le faire ?
Vous ne mentionnez pas quelle est la position du père, c'est un élément important de votre histoire.

Demandez vite un conseil plus adapté (en racontant tous ce qui vous inquiète, en détail) à un thérapeute qui a l'habitude de voir des adolescents et leurs parents : il me semble qu'il est urgent d'agir pour protéger votre fille... ou pour dépasser vos peurs.

Le problème que vous soulevez concerne toute votre famille : je vous conseille de vous tourner vers une thérapie familiale qui vous aidera tous à mieux comprendre, gérer et dépasser les problèmes qui se posent actuellement à vous (avec votre fille).
Il se peut d'ailleurs que votre fille soit plus facilement intéressée (et qu'elle s'implique plus) par une thérapie familiale qu'individuelle.

Bon courage !
Bien cordialement,
sp

Silvia PODANI Psy sur Issy-les-Moulineaux

1748 réponses

5419 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2015

Bonjour,
Vous pouvez aborder ce sujet en exprimant votre tristesse de la sentir souffrir, et votre crainte de ce qu’elle peut faire. Trouver un moment calme, où vous ne serez pas dérangées.
Dites-lui que vous avez conscience de son mal-être, que vous avez vu, que vous vous inquiétez pour elle. Exprimez-lui qu’elle a besoin d’aide et qu’il ne faut pas qu’elle reste seule avec sa souffrance.
Engager là à oser parler de ses difficultés avec un adulte : un ami de la famille, un oncle, une voisine… Et proposer de l’accompagner chez votre médecin, qui pourra l’inciter à consulter un spécialiste. Parfois, proposer de voir un psy est peut-être un peu « brutal » pour un adolescent.
L’essentiel est que votre fille sente qu’elle est entourée et qu’elle entrevoie des solutions pour aller mieux.
Bon courage.

Anonyme-198143 Psy sur Dijon

17 réponses

51 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 SEPT. 2015

Bonjour Madame,

Oui, si vous sentez un risque suicidaire chez votre fille, vous devez lui en parler, chercher à comprendre ce qu'il se passe. Et bien sur, l'orienter chez un psychologue pour faire une thérapie, et éventuellement un psychiatre si son cas nécessite un traitement médicamenteux en plus.

En espérant avoir pu vous aider.
Bon courage et bonne journée.
Jessica Sotto - Psychologue clinicienne - Psychothérapeute (Ile de France - Essonne).

Jessica Sotto - Thérapie (TCC) enfant / ado / adulte / couple Psy sur Champlan

30 réponses

19 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychologue ado

Voir plus de psy spécialisés en Psychologue ado

Autres questions sur Psychologue ado

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11100

psychologues

questions 7300

questions

réponses 37850

réponses