Transpiration du visage

Réalisée par Rororororo · 18 oct. 2019 Aide psychologique

Bonjour,

D'abord merci de prendre le temps de lire ma question :)
J'ai 30 ans, et depuis l'âge de 15 ans je souffre de transpiration excessive. Pas tant excessive, mais surtout visible (visage, zone T). Le regard des gens qui se pose sur mon front humide est une véritable phobie.
Cela m'handicape, puisque c'est ce qui m'a fait me renfermer sur moi même à partir de 15 ans (je ne sortais plus en ville, je n'allais plus en cours, j'évite les endroit clos (salle d'attente, transports en commun)). Depuis donc 15 ans, ma vie est un véritable calcul pour savoir s'il y a un risque que je transpire ou pas dans telle situation.
Ce qui est paradoxal, c'est que chez moi, même par forte chaleur je ne transpire pas (ou disons, normalement).

Quelle thérapie serait adaptée ? On m'a parlé de TCC ou thérapie brève, est ce efficace pour ce genre de problème ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 18 OCT. 2019

Bonjour Coraline,
A vous lire, j'ai l'impression que cette transpiration excessive localisée au niveau du visage serait plutôt due à une anxiété chronique. Est ce le cas ? Mise à part cette transpiration, avez vous une difficulté dans les relations sociales ? timidité ? phobie sociale ?...

Je ne suis pas sûr qu'une TCC à elle seule sera pas suffisante pour travailler sur les raisons inconscientes de votre problématique.
Je vous conseillerai donc une approche comme la mienne (voir mon profil).

Restant à votre écoute si vous êtes de ma région.

Cordialement
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Nathalie FOLLMANN Psy sur Clichy

2935 réponses

11635 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 OCT. 2019

Bonsoir Rororororo (monsieur ou madame...)
Cela fait 15 ans que vous souffrez. Avez-vous pu en parler à quelqu'un avant vos 30 ans?A vos parents ou au médecin de famille puisque les premiers symptômes datent de l'adolescence?
A priori vous nous décrivez un symptôme psychosomatique vous ayant conduit à développer une forme de phobie sociale. Vous avez mis en place des stratégies d'évitement face à des situations que vous avez identifiées comme potentiellement anxiogènes, sources de stress.

Vous devez impérativement mobiliser votre énergie pour vous sortir de cette situation. Actuellement, vous l'utilisez contre vous-même pour ainsi dire. C'est dommage. Je rejoins les premières réponses qui vous ont été apportées. Selon moi vous devez envisager une thérapie cognitivo-comportementale associée à une thérapie analytique. Vous vous "cachez" depuis 15 ans. Aujourd'hui vous voulez vivre pleinement. Vous devez bien entendre et comprendre qu'il vous faudra du temps afin d'identifier l'origine de cette gêne, de ce complexe. Interroger votre incapacité à demander de l'aide plus tôt, ou si vous l'avez demandée, pourquoi personne n'y a répondu? Etc Votre situation amènera beaucoup de questionnement. Je vous encourage à entamer une psychothérapie que vous décidiez ou non de faire une thérapie brève..

Bien à vous
Rosine
Psychologue clinicienne-Psychothérapeute

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 OCT. 2019

Les symptômes physiques que vous décrivez semblent être associée à une forme d'angoisse et/ou un manque de confiance en vous.
Une thérapie TCC semble tout à fait adaptée afin de vous aider à comprendre l'origine de cette/ces angoisses et également pour vous aider à les gérer. Elles sont également adaptée afin de travailler la confiance en soi qui peut également être touchée par les angoisses (je m'en réfère à votre discours disant que vous vous êtes renfermé).
L'hypnose peut également être complémentaire à ce type de thérapie: certains praticiens proposent les deux approches.
N'hésitez pas vous renseigner sur les praticiens de votre région.
Après, nous vous forcez pas à tout prix à faire une TCC, il faut que vous trouviez la thérapie la plus adaptée à vous et à vos besoin.

Cordialement
Mélodie Pialot
Psychologue

Mélodie Pialot Psy sur Clarensac

11 réponses

4 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 OCT. 2019

Bonjour,

Apparemment, il s'agit d'une réaction psychophysiologique, sinon psychosomatique dont le soubassement doit être assez difficile d'accès. Une approche qui permette une effet sur les structures profondes de la psyché devrait être envisagée !

Bien à vous, Radu CLIT

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

91 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 OCT. 2019

Bonjour,
La sudation excessive (d'ordinaire ce sont plutôt les mains) est souvent le signe d'une grande anxiété. Pour vous cela s'accompagne de phénomènes plutôt phobiques. Il est vrai qu'une approche comportementaliste peut vous apporter soulagement et amélioration de votre situation.
Alain MIGUEL - AVIGNON

Alain MIGUEL Psy sur Avignon

345 réponses

169 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 OCT. 2019

Bonjour,
Si je m'en réfère à une traduction psychosomatique, laquelle étudie le langage corporel, "la personne qui transpire beaucoup (sans pour cela sentir mauvais) est nerveuse et insécurisée (fréquent chez les agoraphobes) ; si elle dégage une mauvaise odeur (même après une douche), cela peut traduire soit de la colère, soit de la haine ou de la rancune."
Autrement dit, il pourrait en effet être judicieux de consulter un psy- qui saura déterminer avec vous la/les raison(s) du mal-être que vous ressentez en public, notamment, afin d'y trouver des solutions.
Une méthode psychosomatique, une TCC ou une thérapie analytique sont, à mon sens, des approches tout à fait pertinentes dans le traitement de votre problématique.
Bien à vous.

Carlier Sandrine Psy sur Charleville-Mézières

247 réponses

232 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 OCT. 2019

Bonjour,
Vous avez raison d'envisager une thérapie pour résoudre ce genre de problème. Vous avez bien compris vous-même que l'origine de cette manifestation corporelle n'est pas d'ordre physiologique.
Les TCC peuvent vous aider à diminuer l'intensité de cette manifestation excessive. L'EMDR aussi. Mais il me semble qu'il s'agit d'abord de faire émerger la cause pour vous en libérer. L'hypnose peut vous aider en ce sens. Les approches analytiques intégratives également, généralement un peu plus longues.
Il me semble que le plus important, au-delà de la méthode proprement dite, est l'alliance que vous nouerez avec votre thérapeute. Meilleure elle sera et plus votre thérapie aura de chance d'aboutir comme vous le souhaitez.
J'espère que ces quelques éléments vous aurons été utiles.
Bien cordialement.
Charles GEORGE

GEORGE Charles Psy sur Nîmes

24 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 7250 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 11100

psychologues

questions 7250

questions

réponses 37600

réponses