Trouble alimentaire

Réalisée par Emilie Mornet · 15 janv. 2021 Aide psychologique

Bonjour, j'ai 20 ans et depuis petite j'adore manger mais plus les années passent et plus je vois mon poids augmenté et je n'arrive pas à m'arrêter. Avant le covid j'allais à la salle de sport mais maintenant comme je reste à la maison hors des cours je mange tout le temps, et tout devient une tentation meme le moindre petit bout de pain. Même si je me dis que c'est mal je mange puis je regrette mais je n'ai jamais vomi ce que j'ai manger. Quand je vais en magasin et j'achète ce qui me fait envie mais je sais que je vais le regretter mais je ne peux pas m'en empêcher. Mon médecin m'a dit d'entamer un régime alimentaire plus correct mais je n'y arrive pas... Je suis désespéré je ne m'aime pas, je me dégoute...
Mes parents et mon médecin me font toujours remarquer que je prends du poids mais ils ne comprennent pas cette addiction. Mon copain lui me dit que je suis jolie peut importe mon poids mais je culpabilise parce que lui est plutôt musclé et sportif et je l'envie beaucoup.
Suis je boulimique ou est ce que j'ai un trouble compulsif de l'alimentation ?
Je ne sais plus quoi faire pour sortir de cet enfer...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 16 JANV. 2021

Bonjour Emilie,
La boulimie est de l'ordre du trouble du comportement alimentaire. Il serait intéressant pour vous de comprendre ce que vous exprimez à travers cette compulsion, afin de vous aider à la stopper, si votre diagnostic est juste bien sûr.
Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie.

Marjorie LUGARI - Psychanalyste - Sexothérapeute - Praticien en psychothérapie
Retrouvez moi également en visio sur Doctolib

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1276 réponses

1111 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JANV. 2021

Bonjour Emilie,

On peut parler d'une forme de compulsion à "manger", et cette compulsion quand elle est devenue chronique, depuis plusieurs mois, voir des années, s'inscrit dans un trouble du comportement alimentaire.
J'accompagne régulièrement des personnes présentant ce trouble, avec des variantes, et c'est possible de diminuer l'activité de cette "pulsion" , et de réduire les "crises". La thérapie par hypnose vise à réo-orienter l'esprit vers des pensées ou des activités plus bénéfiques, et les techniques de libération émotionnelle de la psychologie de l'énergie permettent travailler sur les kilos "émotionnels".

Je reste à votre disposition,

Christiane Moyaux Ledour
Hypnose, techniques de l'énergie, coach de vie

Moyaux Ledour Psy sur Carqueiranne

373 réponses

168 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JANV. 2021

Bonjour
Le fait de manger est sûrement la solution pour vous de combler un vide, la question est quel est ce vide que vous voulez combler et pourquoi ?
Le regard des autres est important peut être, la perfection....ou êtes vous dans la peur du jugement, de la critique ?
Je propose des séances en visio ou par telephone, toutes aussi efficaces qu en presentiel et sur une courte durée
A bientôt
Kevin

Kevin Tournois Psy sur Angers

45 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JANV. 2021

Bonjour Emilie,
Ce qui me vient en vous lisant c'est qu'un accompagnement psychologique associé à un accompagnement avec un/une nutritionniste dont l'approche est psychologique également (c'est-à-dire qui vous considère dans votre globalité), vous aideront beaucoup.
Vous avez besoin d'être aidée, mais surtout pas uniquement sur un plan alimentaire. Je suis certaine que vous savez comment manger pour être plus mince. Le problème n'est pas là. Souvent le fait de se nourrir lorsque ce n'est pas nécessaire, est un symptôme qui permet d'"étouffer" ce que vous ressentez. J'imagine que vous n'avez pas de difficulté à exprimer de la joie, par contre les émotions dites "négatives" comme la peur, la tristesse, la colère, peut-être même la rage, je suppose qu'elles vous font trop peur sans doute à cause des conséquences si vous commencez à les manifester, et du coup vous mangez pour ne pas les ressentir. Mais elles reviennent toujours, car elles ont besoin que vous les écoutiez et en preniez soin.
L'expression des ressentis s'apprend, et les conséquences ne sont pas celles redoutées.
Je vous aide dans cette démarche (je suis Gestalt-thérapeute) , et je connais une nutritionniste qui pourrait vous aider également.
Bien cordialement
Inès AVOT

AVOT INES Psy sur Lille

1493 réponses

652 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 JANV. 2021

Bonjour à vous,
La faim et l'amour, les deux grandes passions humaines ;) C'est difficile à contrôler, car manger est à la fois une nécessité, mais aussi un plaisir. Même si certains y arrivent (mais à quel prix?), nous ne sommes pas tous égaux en cela. Et en plus, comme vous le dîtes si bien, c'est pris dans des enjeux psychologiques et sociaux très importants. Avant de poser un diagnostic de ce genre (psychiatrique ou quasi), il serait important de comprendre la façon dont ce "symptôme" prend place dans l'ensemble de votre vie psychique, de votre histoire. C'est-à-dire un véritable diagnostic psychologique sur l'origine et le fonctionnement de ce que vous décrivez. C'est un préalable nécessaire à toute orientation thérapeutique, centrée sur un aspect ou plusieurs (complémentaires).
Bien à vous,
Yann Lauté
Psychanalyste clinicien
(Psychologue-Psychothérapeute ADELI 259304715)
Consultations à distance (mail/messagerie/téléphone/visio)

Anonyme-383744 Psy sur Besançon

248 réponses

96 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JANV. 2021

Bonjour Emilie
Vous adorez , vous avez envie , vous êtes tentée et « je ne m’aime pas », « je culpabilise », » je me dégoûte « «  c’est mal »; plus loin mes parents , le médecin me disent , mon copain me dit plus loin encore je faisais du sport , il est musclé... »c’est l’enfer « , « je désespère »
Depuis la covid vous tournez en rond en un mot vous êtes stressée , vous êtes revenue spontanément à ce qui vous faisait plaisir : « manger » cependant ce comportement génère une prise de poids et vous interroge . La satisfaction que vous donne la nourriture s’éloigne de vos besoins et vous n’êtes plus en lien avec ce que dit votre corps ainsi le regard des autres devient votre baromètre. Votre copain est musclé et cela vous rappelle que vous ne bougez plus assez , il existe plein de possibilités de faire du sport en ligne cela vous permettra de vous relier à une part de vous et de vous rassurer . Peut être ne manger vous pas tout le temps ( la nuit? Les cours ? ) , peut être qu’il n’y pas besoin « d’un régime plus correct », mais d’une nourriture plus équilibrée. Ce qui donne envie est souvent plein de calories vides , il vous manque peut être les nutriments ( micro et macro ) nécessaires pour calmer votre faim et vos pulsions alimentaires. Tout devrait rentrer dans l’ordre si vous acceptez qu’une nourriture équilibrée n’est pas un régime et donne du plaisir et satisfait nos besoins physiologiques.. La covid a modifié nos habitudes et nous oblige à être créatif pour retrouver du bien être . N’hésitez pas à vous faire accompagner par un thérapeute si vous souffrez de ce comportement qui était là pour vous rassurer au départ et qui maintenant vous piège .
Bien à vous
Psy- Véronique-Eyraud-les Angles-Gard

Véronique EYRAUD Psy sur Les Angles

199 réponses

131 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 JANV. 2021

Bonjour Emilie,
Je suis coach neurocomportemental spécialisée en nutrition, diplômée Méthode Meer.
J'accompagne les personnes en surpoids, en sous-poids, qui ont des troubles du comportement alimentaire, dans leurs objectifs de se libérer de la nourriture, de leurs émotions et de retrouver un équilibre dans leur tête et leur corps.
Je travaille sur deux axes:
1) la reconnexion aux ressentis de faim, de rassasiement et de satiété pour manger de manière instinctive,
2) décoder les émotions qui vous poussent à manger sans faim dans le corps ; et ensuite, vous aider dans le changement de vos comportements en lien avec la nourriture et la vie.
La nourriture stimule de manière éphémère les ressentis de plaisirs, sert de béquille à des peurs conscientes ou inconscientes, mais ne règle pas le problème.
Pas de régime, pas de frustration, pas de complément alimentaire, juste apprendre à se reconnecter à soi et à donner à son corps ce qu'il le demande lorsqu'il le demande.
N'hésitez pas à me contacter ou à prendre un rendez-vous via l'agenda.
Je serai ravie de vous renseigner et peut-être de vous aider.
Le premier entretien est gratuit.
Bien à vous, Florence BESSONNEAU

Florence BESSONNEAU Psy sur Saint-Aubin-de-Médoc

28 réponses

32 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2021

Bonjour Emilie,
Ce n'est pas en vous raisonnant et en essayant de modifier de force votre comportement que vous règlerez votre problème de rapport à la nourriture. Vous adorez manger, mais surtout, c'est ce que vous avez trouvé pour combler votre sentiment de vide affectif, comme d'autres choisissent l'alcool, la drogue, le sexe, le travail etc...
Manger fait temporairement et rapidement augmenter l'hormone du plaisir, ce qui explique le côté addictif. Mais comme cela ne règle rien sur le long terme et a des effets secondaires (surpoids), on peut finir par remanger pour éprouver de nouveau l'instant plaisir qui vient calmer, combler le stress lié au dégoût de soi-même.
C'est donc un travail sur soi qui permet de s'en sortir, en recherchant l'origine de la carence affective et en initiant le processus de guérison. Vous avez besoin d'apprendre à vous aimer.
Je peux vous accompagner sur ce chemin, n'hésitez pas, si vous souhaitez en savoir plus sur ma thérapie, à me demander un premier échange téléphonique, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

1285 réponses

852 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2021

Bonjour Émilie,
le plus problématique dans ce que vous dites, c'est : "je mange tout le temps". C'est cela qu'il vous faut changer. Toutes les publicités pour de l'alimentation vous le rappellent : "évitez de grignoter entre les repas", alors combien plus "évitez de manger entre les repas" !
Choisissez le nombre de repas qui vous sont nécessaires par jour (pour la plupart des personnes, c'est : matin, midi et soir), et à chacun de ces repas mangez largement, copieusement, jusqu'à n'avoir plus faim. Ensuite, ne prenez plus rien jusqu'au prochain repas. Et ne vous inquiétez pas pour votre ligne, du moment que vous n'arrivez pas à l'obésité.

Xavier Martin-Prével Psy sur Retournac

490 réponses

693 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 JANV. 2021

Bonjour Émilie,
Il faut savoir que si vous voulez avoir un diagnostique sur ton état de santé et ton comportement alimentaire, il existe des professionnels tout à fait compétentes dans ce domaine qui pourront vous aiguiller.
Vous avez déjà un médecin qui vous alerte sur prise de poids.
Vous pouvez consulter un nutritionniste qui est spécialisé dans l'alimentation quotidienne et les troubles alimentaires. Elle pourra vous aider àvoir une alimentation plus équilibrée et adaptée à vos besoin énergétiques et physiologiques
Si besoin celle ci vous dirigera si besoin vers un psychiatre pour obtenir un diagnostic plus précis

Par ailleurs, ou en complément vous pouvez consulter un therapeute, car souvent les difficultés alimentaires jouent sur le psychique et cache certains choses personnelles que l'on arrive pas à solutionner seule. Vous dites que vous ne vous aimez et que vous vous dégoutez. Ces sentiments et émotions sont assez fortes et renvoie souvent vers un manque de confiance en soir et d'estime soi, et bien autres sujet. Aller chercher ce qui se passe 'vous et comment vous pouvez modifier ces comportements

Je reste à votre disposition pour tout information ou accompagnement

LABRANA France-Lise
Psychopraticienne
Coach en développement personnel


LABRANA France-Lise Psy sur Achères

69 réponses

32 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 9300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12050

psychologues

questions 9300

questions

réponses 53300

réponses