Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Trouble anxieux ou peur irrationnel

Réalisée par Un.Autre.Ete le 11 mars 2019 5 réponses  · Anxiété

Bonjour,

Je suis une étudiante de 20 ans. La question qui m'intéresse s'est de savoir si quelqu'un a vécu quelque chose de semblable à mon état et comment il/elle a luter contre.
Car ça affecte réellement ma qualité de vie.

Tout d'abord j'aimerai noter que j'ai été exposé à un environnement extrêmement stressant pendant des années. Il s'en est suivis dépression et isolation sociale. Maintenant je vais mieux mais ce qui me dérange c'est un état permanent d'alarme. Je n'arrive pas à me détendre. Mes réactions à des événements quotidiens sont démesurées. Par exemple je sursaute si quelqu'un me touche l'épaule pour demander un tipex. Lors de jogging à 3 mètres de moi j'ai vu courir une souris et j'ai failli me frôlé la cheville, je pense que j'aurais limite grimpe sur l'arbre d'a côté. Quand j'entends la sonnette j'ai une sueur froide, je ne répond pas. J'attends que ça passe. En fait toute énergie/interaction non planifiée d'extérieur me surprend. Un mouvement brusque ou un buit, c'est assez pour que mon cerveau passe en mode danger, je n'arrive plus à réfléchir, c'est l'autopilote qui prend le commandement. Dans le passé dans les situations stressante il m'arrivait de passer dans un état second, je ne me souviens pas de ces moments. J'avais des trous de mémoire entre action A et B.
J'imagine que c'est un comportement appris. Auparavant je pensais toujours à ne jamais baisser la garde, contrôler ce que je dis et ce que je pense. Maintenant mon subconscient entraîné pendant des années à réagir de la sorte à du mal à s'habituer à une nouvelle réalité ou l'agresseur est absent. Cela fait trois ans que la situation a changé, mais mon organisme vi toujours dans le passé.
Comment agir face à ces états anxieux? Quand tout ce qu'on a envie de faire c'est fuir tout et tous ? L'énergie que je perds à supporter ce régime d'alarme est trop important. Impossible de vivre pleinement quand vous voyez une potentiel catastrophe dans tout ce qui bouge.

Merci de m'avoir lu.
Qui aurait un conseil pour vaincre cet état ?

comportement

Meilleure réponse

Bonjour,
Ce que vous énoncez est plutôt classique, votre environnement extrêmement stressant vécu pendant des années a laissé un mode de fonctionnement et surtout des blessures inconscientes.

Vous êtes donc sur un mode d'alerte en permanence qui vous pompe l'énergie.
Vous dites allez mieux, mais à vous lire, je ne vois pas en quoi ?...
Avez vous suivie une thérapie, si oui quel type de thérapie.

Pour moi, il reste un travail de fond à faire. D'après votre énoncé, j'ai l'impression qu'un trouble anxieux généralisé est présent.

L'hypnothérapie que je pratique serait tout à fait adaptée pour faire ce travail (voir mon profil).

Quoi qu'il en soit, je vous conseille vivement de vous faire aider.

Restant à votre écoute,
Nathalie FOLLMANN - Hypnothérapeute clinique à CLICHY

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Vous n'en dîtes presque rien mais ce que vous avez dû vivre très jeune est sans doute de l'ordre du traumatisme.
Ne restez pas seule à vous débattre avec votre hypervigilence. Allez en parler avec un psychologue de vitre choix ou un psychiatre.
Vous avez 20 ans. Si vous êtes étudiante, adressez vous au BAPU (bureau d'aide psychologique universitaire). Vous pourrez rencontrer un psychologue gratuitement pour vous aider à sortir de ce fontionnement psychique.
Sinon vous avez le Centre medico-psychologique de votre domicile (CMP adulte ) qui propose aussi des consultations gratuites.
Bien à vous.
Andrée Anne zazzera
Psychologue psychanalyste

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MARS 2019

Logo Andrée-Anne Zazzera Andrée-Anne Zazzera

118 réponses

77 J'aime

Bonjour,
Vous avez besoin d'aide et mes confrères vous ont conseillé l'hypnose qui est une excellente thérapie.
L'EMDR a également de très bons résultats dans le traitements des traumatismes.
Cette méthode à été créée pour lutter contre le syndrome post traumatique des soldats soumis à de graves traumatismes et les revivant sans cesse lors de leur retour à la vie civile.
La kinésiologie est également une excellente thérapie pour communiquer avec son corps et ses mémoires.
Il y a également les thérapies par la parole que l'on peut faire en parallèle.
De nombreuses aides sont possibles, ne restez pas seule avec ces craintes.
Cordialement,
Patricia Berna Thérapeute analytique

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2019

Logo BERNA Patricia BERNA Patricia

119 réponses

66 J'aime

Bonsoir,

Dans votre écrit, vous parlez « d’agresseur » et d’expositIon longue à un environnement stressant.
Vous expliquez parfaitement les mécanismes que vous avez développés et entretenus pour faire face/anticiper des hypothèses de danger..
Vous avez certainement vécu des situations traumatiques....
C’est là où pourrait se situer la difficulté et sa solution : vous avez la vision rationnelle de votre histoire et de ses conséquences sur votre comportement (partie gauche du cerveau : siège de notre pensée rationnelle) cependant, les émotions liées à cette période de surexposition sont bien engrammées (partie droite du cerveau : siège des émotions, de la créativité, du subconscient)
Même en ayant conscience, rationnellement parlant, de ces problèmes de comportement... ils perdurent voire se développent par des pensées anticipatrices, car se sont les émotions engrammées qui nous régissent (au grand damne du cerveau gauche qui croit faire la loi)
Voici ce que je comprends de votre écrit.
Si ma perception est juste, alors je vous recommande l’hypnose qui permettra d’ajuster vos émotions et de neutraliser cette émotion qui provoque votre anxiété et vos comportement inadaptés.
Nous pouvons en parler plus longuement si vous le souhaitez.
Bien cordialement
Catherine Candel Baillau
Maître Praticienne en hypnose

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2019

Logo Catherine Candel-Baillau Catherine Candel-Baillau

49 réponses

27 J'aime

Bonjour
Il est un peu difficile de vous éclairer totalement
Toutefois à vous lire il y a en effet un système que vous avez mis en place pour vous défendre.
Dans ce qu’on appelle le cerveau émotionnel c’est celui qui est le plus proche de notre passé d’animal...
Celui qui nous permet de fuir lorsqu’il y a du danger.
Maintenant que le danger n’est plus il faut l’aider à se déprogrammé pour que vous puissiez trouver un peu de sérénité.
Je ne sais si vous avez consulté un thérapeute mais je ne peux que vous le conseiller vivement
Restant à votre écoute
Bien cordialement
Dominique Bartoli

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MARS 2019

Logo Dominique Bartoli Dominique Bartoli

162 réponses

207 J'aime

Questions similaires

Voir toutes les questions
Les troubles anxieux peuvent t-ils mener à une schizophrénie ?

4 réponses, dernière réponse le 31 Mars 2017

Dépression, troubles anxieux, inhibation sentiment

2 réponses, dernière réponse le 20 Août 2018

Peur de tomber dans la folie

6 réponses, dernière réponse le 07 Février 2017

Peur de ne plus l'aimer, retour en France difficile, Ambivalence...

3 réponses, dernière réponse le 02 Septembre 2015

Peur de la folie

8 réponses, dernière réponse le 11 Avril 2016

peur schizo

2 réponses, dernière réponse le 14 Juillet 2017

Je ne comprends plus rien... Que m'arrive t'il ?

3 réponses, dernière réponse le 08 Juin 2017

Suis-je malade ?

1 réponse, dernière réponse le 26 Mai 2017

Peut-on guérir de la dépersonnalisation / déréalisation ?

4 réponses, dernière réponse le 14 Avril 2018

Trop d'émotions qui se bousculent... Suis-je normale ?

2 réponses, dernière réponse le 30 Novembre 2017