Vous ne pouvez pas vous déplacer en cabinet ?
Trouvez un psy en ligne

Une mère abuse de sa petite

Réalisée par Aititeal le 28 janv. 2020 Parentalité

Ma belle fille de 11 ans vit avec nous a temps complet depuis l âge de 9 ans. Le climat est tendu avec la maman, qui est instable à tout niveau, chaque compagnon présentés à l enfant doivent être appelés papa par la petite, la maman à été expulsée 2x, a été sdf, la drogue aussi y a sa place...Elle voyait sa maman un we /2 et la moitié des vacances.

Février 2014, la petite me raconte alors que nous regardions la tv, que sa maman abuse d'elle, que ça se passe après le bain, qu elle regarde le plafond jusqu a ce que sa maman termine (je passe les détails)...Nous allons porter plainte, audition vidéo filmée, la policière sort, bouleversée la petite a raconté. Deux semaine plus tard, plainte classée sans suite, la petite a tout inventé ...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse

Bonjour,
Je sais que cela peut être frustrant pour les personnes.
C est compliqué de savoir où s arrête le fantasme et où est la vérité.
Le fantasme est un cheminement normal, je ne dis pas que votre belle-fille a menti, mais avec le dur parcours qu elle a eu avec sa maman c est possible que cela soit uniquement fantasmé.

Maintenant les propos de cet enfant doivent être pris en considération évidemment. Peu importe qu elle aie menti ou pas, elle en a parlé, il faut donc accueillir sa parole. Je n ai aucun doute que votre belle-fille soit suivie par un pédopsychiatre ou/et un autre psy. Si ce n est pas le cas il est très important qu'elle le soit, des associations peuvent vous orienter et où des psy sont parfois mis à disposition gratuitement, pour ceux qui n ont pas les moyens. Les pédopsychiatres eux sont remboursés, votre médecin traitant peut vous donner des noms et des adresses.

Peut-être que c est déjà fait et que vous ne l'avez pas mentionné mais si vous pensez que votre belle-fille est en danger vous pouvez soit appeler le numéro 119, c est anonyme pour la personne qui appelle et on vous écoutera et vous guidera. Soit vous-même écrire au tribunal de grande instance de votre domicile, pour demander la saisie du juges pour enfants. Vous trouverez l adresse sur internet et des modèles de lettres.
Dans cette lettre vous donnez toutes les informations que vous possédez avec des photocopies; dépôt de plainte, jugement du tribunal de famille, si vous avez des preuves de la toxicomanie de la maman...
Si le juge pense qu il est bon d intervenir et au vu de ce que vous racontez il le fera, les parties seront convoquées dans son bureau pour défendre ce qu il avance, pas besoin d avocat, c est gratuit.
Il sera fait une enquête auprès de vous, de la maman, de son école, ... La juge pourra alors prendre des mesures éducatives pour accompagner l enfant avec son parent défaillant. C est à dire, avoir un éducateur qui aide la maman, ou imposer que la maman voit son enfant uniquement en présence d'éducateur....

À vous de voir, mais sachez que si un jour votre belle-fille parle à des adultes et que ces adultes font un signalement, vous risquez d être vous aussi mise en cause pour non-assistance à personne en danger, de plus sur une enfant. Le risque est aussi que le juge estime que son père n'est pas capable de protéger son enfant, et donc lui retirer la garde.
Mon but n est pas de vous faire peur mais juste de vous informer de comment les choses peuvent se passer.

Vous n avez pas besoin de rester seule face à tout ceci, des structures existent.

Bien à vous
Céline Naud
Psychopraticienne, Sophro-analyste, Coach, Thérapeute de couple et familial.

Céline Naud Psy sur Cabasse

27 réponses

31 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
A mon tour de vous demander : quelle est votre question.
Néanmoins on peut supposer une déception.
Que s’est il passé entre le moment où la petite a été auditionnée et le classement sans suite ? Personne ne le sait.
Les parents ont ils été auditionnés, des personnes tierces ont-elles été auditionnées….la petite aurait elle déjà été mise en cause pour des propos mensongers ?
Tout cela nous l’ignorons.
Il n’en reste pas moins que les témoignages d’enfants sont toujours extrêmement délicats à étudier.
Il arrive que des enfants disent la vérité sans être pris au sérieux
Il arrive que des enfants mentent pour manipuler des parents séparés en désaccord.
Il arrive que des enfants soient eux-mêmes manipulés par des parents qui les prennent en otages
Il arrive que des affaires soient classée alors que le gosse disait la vérité
Il arrive aussi que des parents soient brisés sur la base de témoignages mensongers……
Il arrive que des enfants se rétractent à la vue des uniformes, par peur de voir un parent aller en prison
Vous voyez, la conviction personnelle n’est pas synonyme de preuve…. Même quand des présomptions de culpabilité semblent aller de soi.
Il reste le signalement auprès du JAF, le renouvellement d’une plainte auprès du procureur, de même auprès d’un juge d’instruction avec constitution de partie civile… de même aussi des rendez-vous de cet enfant avec un(e) psy si nécessaire…. Et si possible de sa maman.

Recevez mes salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

1993 réponses

5808 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Au vu de votre résumé, je sens un désarroi voire une incompréhension de la situation.
Finalement on ne voit pas d'interrogation de votre part, et les 3prtits points en disent long
Il sera difficile de vous donner une pensée exacte au vu du peu d'information sur la situation que vous décrivez.
Je vous expose donc mes hypothèses
La petite a peut être inventé ou non ces faits. Elle semble être partagé, dans un conflit de loyauté entre ces deux parents. En allant au commissariat, sachant que c'est la loi et ce qu'elle représente, elle doit décider d'elle même d'accuser ou non sa mère, choix très compliqué pour une enfant car ils veulent souvent protéger leurs parents.
D'autre part, cette petite fille a t elle eu un suivi psychologique permettant de faire sortir sa parole et l'accompagner pour ces traumatismes s'il y a
Si vous vous interrogez sur la démarche que vous avez faites, je pense que c'est la bonne.
Maintenant il sera important de comprendre exactement ce qui s'est passé. L'accompagnement psychologique de la petite sera important
Mais je pense aussi celui des 'parents ou vous tout simplement, par rapport à votre rôle et votre place dans la famille, pour vous soutenir et peut être voir d'autres manière de faire pour améliorer vos relations avec la petite fille.
Et votre conjoint qu'en dit il de cette situation ??
Je reste à votre disposition pour tout échange.
Bien cordialement

Vous ne

LABRANA France-Lise Psy sur Vernouillet

19 réponses

12 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour Aititeal,

Beaucoup de temps est passé depuis février 2014..., mais qui sait, les enfants ont de l'imagination. Il est toujours difficile d'évaluer un histoire raconté par une enfant. Mais si elle était suivie - et sa situation l'exigerait -, les professionnels seraient plus à même de ne pas se tromper. En conclusion, je vous conseille de consulter, de préférence en institution publique, du type centre médico-psychologique pour enfant, où il y a une équipe pluridisciplinaire qui pourra s'occuper d'abord d'elle, et du passé, et solliciter aussi la mère.

Si vous voulez continuer le dialogue, je reste disponible.
Bien à vous, R CLIT
Docteur en Psychologie clinique, psychothérapeute, analyste sur Paris

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

89 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Dans un premier temps continuer à protéger cette petite fille d'une mère qui pour le moment, n'est pas en mesure de s'occuper d'un enfant (drogue, environnement insécure, etc)
Lui apprendre les bons réflexes quand il s’agit de son intimité est une priorité. En tant que parent, on n’y pense pas toujours surtout quand l’enfant est petit(e) mais lui inculquer les notions d’interdit quant à son rapport à son corps est essentiel.
L'écouter, la soutenir sont des gestes essentiels.
Il existe des associations qui pourront vous accompagner dans vos démarches et y trouver également du soutien pour vous en tant que parent et beau parent.
Je vous souhaite tout le courage nécessaire pour persévérer vers la voie de guérison pour votre belle fille
Fabienne Villagrasa, IDF

FABIENNE VILLAGRASA Psy sur Magny-les-Hameaux

28 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,

Qu'est ce qui fait qu'aujourd'hui vous cherchiez une aide (cet événement se serait passé en 2014) ?
Même si votre belle fille a "raconté" un abus, avec des détails, à l'âge qu'elle avait à ce moment là, on invente pas. Soit disant, elle n'aurait pas subi de contraintes physiques (selon les conclusions de l'enquête) les détails racontés ne s'inventent pas à cet âge.
Il faudrait qu'elle parle de cet événement et de l'ensemble de la symbolique qui est présente autour avec un psychologue spécialisé dans les traumatismes infantiles

Bon courage

Véronique Stilgenbauer,
Psychologue dans le 04

Stilgenbauer Véronique Psy sur Sisteron

16 réponses

17 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour,
Vous parlez d'un évènement de 2014, en disant que la petite a tout inventé, mais le titre de votre message semble dire le contraire. Il me semble que vu ce que vous nous dites dans le premier paragraphe, vous avez donc maintenant la garde de votre belle-fille à temps complet.
Quelle est du coup votre question ? Ou est-ce juste un témoignage sur le manque de réactivité de la police ?
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff - Psychologue Psy sur Paris

648 réponses

345 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonsoir,
Je ne comprends pas toute la chronologie de cette histoire.
J'essaie de résumer. En 2014 la petite a 5 ans et c'est à ce moment qu'elle vous dit que sa maman abuse d'elle. Dans quels termes vous a t-elle expliqué les faits?
La plainte est déposée, audition. Je suppose qu'il y a eu une enquête. En deux semaines à peine je trouve que c'est surprenant. Puis classée sans suite car la petite a tout inventé. Quelles explications vous a t-on données. La preuve formelle vous -a t-elle été apportée? La petite a t-elle reconnue avoir menti ou est-ce la conclusion de l'enquête de police? Le papa dit quoi et fait quoi dans cette affaire?
Depuis 2017 ou 2018 elle vit avec vous. Vous dites "elle voyait sa maman", doit-on comprendre que depuis 2 ans environ elle ne voit plus sa maman?
Comment se comporte la petite aujourd'hui? Que dit-elle aujourd'hui à propos de sa maman? Comment se comporte t-elle à l'école et avec ses camarades de classe?
Il nous faudrait un résumé plus complet pour évaluer la situation, revenez vers nous avec plus de précisions.
Cordialement
Fabienne Rius-Vesperini Psychopraticienne à Marseille.

Fabienne Rius-Vesperini Psy sur Marseille

100 réponses

185 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour.
Quelle est votre question ? L'abus sexuel sur un enfant est un délit, puni par la loi.
Pourquoi la parole de l'enfant n'a pas été entendue dans ce cas précisément ?
Quel âge a votre petite-fille ?
Avez-vous aujourd'hui la garde complète ?
Bien à vous.
Laurence Traineau

Laurence Traineau Psy sur Lorient

33 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psychologues spécialisés en Parentalité

Voir plus de psychologues spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 6300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 10750

psychologues

questions 6300

questions

réponses 32750

réponses