Une thérapie peut-elle être dangereuse ?

Réalisée par Killerz · 20 janv. 2017 Psychothérapie

Bonjour,

Je suis soumise à un problème qui me questionne. J'ai commencé une psychothérapie analytique il y a 3 ans pour des problèmes d'anxiété avec 2 changements de psy (un différent par an en moyenne). Avec le second au bout d'un an j'ai commencé à ressentir des symptômes dépressifs s'intensifiant au fil des semaines jusqu'à avoir des idées suicidaires très fortes. J'ai donc coupé court à la thérapie par un arrêt brutal et violent (passage à l'acte agressif en séance) et les symptômes se sont très vite dissipés. J'ai néanmoins voulu reprendre il y a 5 mois avec un autre thérapeute mais cela a recommencé : symptôme dépressifs, aboulie sévère, idées suicidaires. J'ai donc de nouveau du stopper la thérapie et je vais de fait mieux quand je ne le vois pas.

Quand je lui ai expliqué pourquoi je ne pouvais pas continuer celui-ci ne semblait pas comprendre , me disant que la thérapie procure normalement un mieux être , que ça ne peut pas être ça qui me met dans ces états là. Et pourtant si, je suis catégorique, dès que j'arrête les séances, les idées suicidaires disparaissent, ma tête est plus légère, je respire.

Je sais néanmoins que quand je vois un psy, mon psychisme est envahi par l'espace thérapeutique, je m'introspecte en permanence comme si j'étais en séance à tel point que je ne peux plus rien faire d'autre de mes journées , et c'est ça qui fini par provoquer les idées suicidaires, car je ne supporte pas cette envahissement psychique.

Alors d'un côté je me dis que je devrais reprendre et surmonter ce problème mais d'un autre côté je me demande si ce n'est pas dangereux ? Si je me force à continuer coûte que coûte j'ai peur de mettre ma vie en danger ....

Que me conseilleriez -vous de faire ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 21 JANV. 2017

Bonjour Killerz

Votre dernière phrase est : Si je me force à continuer coûte que coûte j'ai peur de mettre ma vie en danger...

Je pense que vous analysez assez clairement votre rapport à la thérapie et aux thérapies. Je crois qu'une thérapie si elle est vécu comme intrusive, comme la cause des symptômes, il n'y a à mon sens aucune nécessité de la poursuivre surtout si vous constatez par vous même qu'arrêter ce type de travail psychique fait disparaître vos symptômes. Vos problèmes d'anxiété peuvent être atténués par une prise médicamenteuse.
Je crois que votre problématique ne vous est pas clair et que la thérapie vous amène à vous fragiliser d'avantage ce qui est dommage.

Posez-vous la question : A quoi cela me sert de soulever des couvercles où mettre en lumière des zones inconnues, étrangères ou d'ombres qui au lieu de de me permettre de mieux me connaître me fragilisent d'avantage?

Ce que je vous conseille c'est que lorsque vous êtes dans une période d'anxiété, de rencontrer votre médecin traitant pour qu'il vous aide avec un traitement à vous apaiser.

Je pense que vous avez une personnalité fragile voire très fragile avec une sensibilité, un regard, un rapport particulier au monde. Lorsque le thérapeute vous effleure ou vous perce à des endroits très fragiles, votre réaction est à la hauteur de l'attaque que vous présentez. le thérapeute devient un intrusif, voir un persécuteur, dont la seule façon que vous avezt de vous en dépêtrer c'est la fuite en arrêtant la thérapie ou bien dans le passage à l'acte en étant hétéroàgrêssive.

Je pense que mes collèges thérapeutes qui vous ont accompagné ont fait selon leurs compétences, cela leur a permis de prendre la mesure de votre fragilité.

Comme vous l'avez écrit, vous ne devez pas mettre votre vie en danger. Mais en dehors d'une thérapie, il y a tant de choses à investir (un compagnon ou une compagne), des amis, des activités de loisirs, un travail, etc.

Bon courage à vous et bonne continuation.

Cordialement,

R.Perinetti

Psychanalyste

Rodrigo Perinetti Psy sur Saint-Yzan-de-Soudiac

246 réponses

1680 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

25 JANV. 2017

Bonjour,
une thérapie, ne peut pas en principe être dangereuse, cependant quand un professionnel fait son travail, il est important de le faire complètement, c'est à dire, si pendant une séance, le patient est perturbé, ou devient trop anxieux, angoissé, etc., le psy doit tout faire pour que le patient reste le temps nécessaire pour revenir à son état "normal". C'est donc important dans chaque séance, laisser le temps nécessaire pour finir la séance en abordant d'autres sujets pour clôturer la séance sans problème.
Une thérapie ne peut pas être dangereuse, en principe elle doit aider le patient.
Dans votre cas, vous pouvez essayer un psy utilisant une autre approche pour voir si cela pourrait mieux convenir a votre personnalité?


Isabelle Silva, Psychologue Clinicienne

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Marigny

430 réponses

2460 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 JANV. 2017

Bonjour,

D'abord, sachez que la relation qui se crée avec le/la thérapeute nous ramène à nos problèmes psychiques profonds, à des remises en questions qui nous remuent et qui, à certains moments de l'analyse/ou de la thérapie peuvent nous attrister au point de devenir déprimés.
Le passage à l'acte agressif en séance (que vous mentionnez dans votre message) montre que vous avez des problèmes importants de régulation de vos émotions, ce qui participe également à l'installation incontrôlable des pensées "introspectives" à caractère obsessionnel.

Vous ne donnez pas ici des détails sur votre vie affective et les relations que vous pouvez avoir en dehors de la thérapie, or, j'imagine que ces sentiments d'intrusion/envahissement peuvent se faire sentir avec d'autres personnes (que le thérapeute) aussi.

Il est possible qu'un traitement médicamenteux antidépressif temporaire puisse vous aider à poursuivre les séances de thérapie avec moins d'angoisse, et progresser sur le chemin d'une meilleure gestion de vos émotions.

Certaines souffrances psychiques qui apparaissent en cours de toute thérapie de changement profond (comme la dépression) nécessitent parfois un aménagement particulier des séances (rythme, durée...).

Ce n'est pas la thérapie en elle même qui est "dangereuse"..., mais les souffrances psychiques profondes qu'elle réveille..., et qui vont de toute manière se faire sentir à un moment ou à un autre de votre vie, si vous ne les soignez pas par une thérapie.
Si vous n'expliquez pas à votre thérapeute tout ce que vous ressentez..., il ne peut pas vous accompagner convenablement et efficacement.

Il me semble bon de parler de vos sentiments et impressions actuelles avec votre thérapeute.

Vous pourrez aussi encore changer de thérapeute et de technique thérapeutique..., en commençant peut être par des méthodes corporelles ?
Difficile de vous donnez des conseils très adaptés sans vous connaître.

Je vous souhaite d'arriver à trouver le chemin vers un apaisement durable de vos souffrances !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4435 réponses

12201 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 JANV. 2017

Bonjour Killerz, à la lecture de votre message, je ressens une grande difficulté à distinguer ce qui relève de votre mal-être et de votre problématique de fond et ce qui est induit par la thérapie. Qu'en est-il de ce qui provoque chez vous cette anxiété que vous voulez diminuer et cette tentation suicidaire? Avez vous avancé là dessus? Si vous poussez l'introspection au maximum jusqu'à l'envahissement de toute votre vie, cela ne peut pas être productif et je crois que vous vous en rendez compte. Il se peut que votre questionnement soit devenu obsessionnel et ce, quelque soit le thérapeute ou le type de thérapie. C'est, à mon avis, ce que vous devez essayer de diminuer pour retrouver de la liberté et de l'espace psychique pour vivre...Votre anxiété peut être dûe à une insécurité existant depuis votre enfance ou à autre chose... C'est la façon de la comprendre et de la gérer, par exemple en ayant de nouveaux centres d'intérêts, de nouvelles rencontres,en faisant de la méditation-relaxation que vous pouvez desserrer l'étreinte de l'angoisse. N'attendez pas tout de votre thérapeute, vous pouvez agir!
Bon courage à vous.
Catherine TUDAL. Psychologue.

TUDAL Catherine Psy sur Boulogne-sur-Gesse

237 réponses

1799 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 JANV. 2017

Bonjour,
vous avez déjà de bonnes pistes de réflexions avec les réponses de mes collègues. Effectivement, vous ne dites pas ce qui vous a amené à suivre une psychanalyse. C'est la première chose à éclairer: quel est votre attente, votre demande, votre objectif si vous en sentez toujours le besoin.
Concernant vos réactions aux deux tentatives que vous avez eu auprès de deux professionnels différents, il n'est pas simple de les interpréter car cela dépend de votre réponse à la première question.
Soit, effectivement, quelque chose se dévoile dans cette rencontre avec le psy comme un appel à creuser, aller au delà pour en être "délivrée"...
Soit, ce n'est pas le genre d'approche qui vous convient et il vous faut vous orienter vers d'autres types d'accompagnement thérapeutique. Là encore, tout dépend de votre réponse à ma première question.
Quoiqu'il en soit, au vu de l'écho trés fort en vous de ce sentiment d'envahissement thérapeutique, il y aura quelque chose à travailler peut-être. Trouver un espace thérapeutique qui vous permette de respirer, de vous sentir libre...
Si cela vous parle, voyez aussi si vous êtes plus à l'aise avec une femme ou un homme ou si cela vous est indifférent.
Cordialement

Jean-Luc Kerdraon Psy sur Cormelles-le-Royal

488 réponses

911 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 JANV. 2017

Bonjour,
Au travers de vos mots j'entends que votre inconscient semble mettre massivement en oeuvre des défenses très actives pour que vous cessiez les séances.
Sans savoir les raisons qui vous ont amenée à consulter il est difficile de vous conseiller en respectant la problématique qui vous occupe.
Toutefois il me semble qu'une discussion avec celui de vos thérapeutes qui vous inspire le plus confiance, notamment sur la question du transfert, pourrait vous apporter des éléments de compréhension sur ce qui se passe en vous, tant au niveau de vos tendances suicidaires qu'en ce qui concerne le ou les passages à l'acte en séance.
Une thérapie procure un mieux-être à partir du moment où les défenses ont pu être identifiées, comprises et réaménagées.
La question qui reste en suspens, en vous lisant, est : le remède (les thérapies) est-il plus toxique que le mal (raison des consultations dont vous ne nous dites rien) ?
Les termes "forcer" et "coute que coute" semblent indiquer une forme de contrainte, que vous pourriez vous imposer, mais s'agit-il de la thérapie ou de ce qui vous y a amenée ?
Il est indispensable que vous trouviez une personne compétente en qui vous pourrez avoir confiance, homme ou femme, cette dernière précision n'étant peut-être pas anodine.
Bien cordialement.
B. Gatard, Le Perreux sur Marne

Béatrice Gatard - Cabinet De Psychologue Psy sur Le Perreux-sur-Marne

23 réponses

19 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

21 JANV. 2017

bonjour,
Je comprends votre état d'esprit , la thérapie analytique amène bien sûr à explorer les "recoins plus profonds de notre esprit" , et probablement pour vous est trop prenant et trop engeant! Comme il vous conseille ma Consœur, il serait, peut-être, plus efficace et moins fatiguant pour vous d'essayer des autres approches, peut être les Thérapies Cognitivo-comportamentales (les TCC), ou la sofrologie, ou encore la relaxation... cherchez dans le milieu où vous vivez s'il y a des thérapeutes qui exercent ainsi!
Revenez vers nous s'il vous faut des adresses ou des autres conseils!
Bien à vous
Livia CLARA-VILNAT PSYCHO-PRATICIENNE

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4545 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 JANV. 2017

Bonsoir,

Vous ne dites pas pourquoi, pour quelle raison vous avez commencé une psycho-thérapie analytique? Vous dites en revanche assez clairement que ce type de thérapie ne vous convient pas puisque vous constatez un "envahissement psychique" et que vous avez consulté 3 psys différents en deux ans...

En fonction des questions qui se posent à vous et qui vous ont motivée à entamer ce travail qu'il vous faut interrompre, peut-être pouvez-vous avoir recours à un autre type de thérapie: hypnose, sophrologie, autre... qui vous conviendra mieux et ne créera pas cet effet d'envahissement psychique que vous décrivez...

Par ailleurs dans tout travail analytique il y a des moments de stagnation, de régression, souvent après un certain temps de travail.

Vous aurez l'occasion d'avoir d'autres réponses sur ce site, à partir d'autres approches qui vous conviendront peut-être mieux.

Bonne chance à vous,
Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3934 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Psychothérapie

Voir plus de psy spécialisés en Psychothérapie

Autres questions sur Psychothérapie

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13400 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13400

questions

réponses 137000

réponses