Ascendance mentale

Réalisée par Mairhdu · 27 déc. 2023 Aide psychologique

Bonjour alors j'ai aménagé avec mon frère depuis le décès des nos parents ( nous avons presque le même âge debut vingtaine) mais voilà que aujourd'hui je me retrouve seul à faire toutes les tâches ménagères et à tout payer quand je lui en parle ça part en bagarre franchement je ne sais plus quoi faire et je songe réellement à abandonner mes études sachant que je travail a temps partiel (lui travail puis ce fait virer à chaque fois ) pour pouvoir payer les dettes que j'ai contracté car oui il m'a demandé de grosses sommes d'argent sans quoi je me fais tabasser si je ne donne pas je me sens comme une merde et pas respecté je ne sais plus quoi faire je suis fatigué

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 12 JANV. 2024

Bonjour,


Vous êtes victime de violences psychologiques et physiques ne pouvant pas perdurees.
Votre frère agit de la même manière que si vous étiez un couple où l'homme vous supplante par le chantage, les menaces, les reproches et toute la machine de destruction mise en place.
Votre frère vous a par ailleurs mise en difficultés financières puisque vous payez pour lui et pour tout, il ne travaille pas et se fait mettre dehors. Son arrogance agit aussi sur sa sphère pro.
Vous devez demander de l'aide aux services sociaux de type CCAS, Département, pour déjà être aidée sur le volet financier et social et ne plus habiter avec lui.
Sortir de ce cadre malsain et totalement destructeur

Vous devez également prendre contact le plus vite possible avec le CMP de votre département pour être prise en charge par des psychologues et soutenue, vous n'aurez pas à les rémunérer, c'est votre droit.

Vous me dites parfaitement, vous êtes épuisée.
Vous devez sortir de cette spirale infernale de violence déclinée sous tous ses pans.

Je reste à votre disposition en téléconsultation pour vous aiguiller si vous le souhaitez.

Sachez que je suis particulièrement sensible à votre appel de détresse.


Tenez bon et ne restez pas avec lui, c'est impensable même si nous savons que c'est bien plus fréquent qu'avoue. Car caché. Ne vous sentez surtout pas coupable. Je vous le répète, vous êtes victime.

Très chaleureusement.


Bénédicte ESCARON
Psychanalyste
Praticienne en Psychothérapie intégrative et humaniste.

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9150 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 JANV. 2024

Bonjour,

Il est probable que la mort de vos parents vous ai amené à vous sentir responsable de votre frère, qui, avec son comportement, vous a poussé à le prendre en charge tout en vous culpabilisant et se montrant violent si vous ne le faites pas.

Vous avez besoin de vous entourer de gens bienveillants et qui peuvent vous soutenir devant votre frère.
Il est possible que ce positionnement soit engendré par vos propres parents, qui n’ont pas su agir pour responsabiliser votre frère et le rendre respectueux avec vous et les autres.

Aujourd’hui vous devez oser demander à votre frère de changer de comportement et arrêter de faire à sa place, voire lui expliquer que vous n’êtes pas responsable de lui.
Dites lui que s’il vous agresse vous allez déposer plainte et qu’il risque la prison. Et, si par malheur il vous fait mal allez vraiment déposer plainte à la police.

Il y a une question qui se pose : est ce que votre frère ne serait pas gravement dépressif (la colère peut cacher cela…) ou pire… malade psychique ?!
Il me semble utile d’aller parler de votre frère et de ses relations (avec vous et à son travail) à votre médecin traitant qui, vous connaissant peut vous donner son avis et des conseils.
Faire appel aux services sociaux serait aidant aussi.

Ne restez pas seul dans cette situation, voyez des amis, et surtout ne lâchez pas vos études. Ne laissez pas votre frère détruire votre avenir.

Je vous souhaite de pouvoir tenir tête et vous opposer aux abus de votre frère et de réussir votre vie à vous, tous points de vue.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4354 réponses

11951 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,
L'urgence pour vous est de sortir de cet environnement où vous n'êtes pas en sécurité. Je vous suggère de vous protéger en portant plainte au prochain épisode de violence et de prendre un logement pour vous seul.
Bon courage à vous!
Frédéric Duquerois
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

352 réponses

88 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour, vous êtes apparemment dans une relation d'emprise, c'est à dire que vous vivez dans un climat de violence physique et psychologique de la part de votre frère, un mode de relation pervers qui utilise l'autre, vous en l'occurrence, à son propre profit.
Dans un premier temps, vu qu'il y a de la violence physique, même si ce n'est pas forcément toujours évident, vous pouvez vous diriger vers le commissariat de votre quartier, ensuite évidemment consulter un professionnel de la relation d'aide pour pouvoir sortir de cette situation, trouver les ressources en vous pour pouvoir le faire.
Je reste à votre écoute en cabinet à Nice, la première consultation est gratuite et sans engagement,
cordialement,
Laurent Stevenoot
Psycho analyste clinicien.

Laurent Stevenoot Psy sur Nice

189 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,

Je vous présente tout d'abord mes plus sincères condoléances.

Au vue de la situation, je vous dirais de vous protéger dans un premier temps, physiquement et mentalement, en essayant de quitter ce foyer ou règne une insécurité grandissante.
Vous semblez être en quelque sorte sous l'emprise de votre frère et il est important que vous repreniez confiance en vous en vous détachant de lui.

Signalez aux autorités les comportements violents de votre frère, essayez de discuter avec des personnes proches de vous (amis, famille, centre d'écoute...) pour qu'ils vous aident matériellement parlant ou même psychologiquement.

Les blessures dont vous souffrez tous les deux ne devraient pas être une raison pour qu'il se comporte de la sorte.

Je reste à votre disposition si besoin,

Prenez bien soin de vous.

Manon Lacroix
Psychopraticienne

Manon Lacroix Psy sur Marseille

32 réponses

47 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour,

Vous décrivez une situation très préoccupante. Il est primordial que vous soyez protégée, mise à l'abri.
Le fait que vous ayez perdu vos parents et que ce soit votre frère ne justifie en rien son comportement, c'est totalement inacceptable, et condamnable au yeux de la loi.

Vous vivez une situation d'emprise dont vous ne parvenez pas à vous défaire. Vous vous pliez à ses exigences de peur de sa violence, violence qui lui permet d'obtenir de vous ce qu'il désire, de vous soumettre à ses moindres volontés.
Vous ne dites rien de votre entourage avez-vous des proches à qui vous confier, des amis, de la famille? dans un premier temps vous pouvez également appeler le 3919, numéro d'appel pour les violences faites aux femmes, qui pourrons vous écouter et vous conseiller dans les démarches à enclencher pour vous protéger.

Malgré votre jeune âge vous avez vécu des épreuves qui ont laissé des traces, des traumas. Vous semblez souffrir d'un manque d'estime, et d'un manque de confiance en vous qui vous empêchent de vous affirmer et vous font vous juger de manière très négative. Je vous invite fortement à mettre en œuvre une démarche psychothérapeutique. La thérapie vous offrira un espace d'écoute, de soutien, et vous permettra tout d'abord de comprendre pourquoi vous avez si peux de confiance et d'estime, et d'apprendre à fonctionner différemment pour acquérir cette assurance qui vous manque pour poser vos propre limites.

Restant à votre écoute.

Agnès FAVARD
Psychopraticienne

Consultations en ligne et en cabinet

Agnes Favard Psy sur Gardanne

179 réponses

472 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour,

La priorité dans votre cas, c'est de pouvoir être dans un environnement sécurisant. N'hésitez pas à contacter les services comme The sorority ou à appeler le 3919 qui est le numéro d'aide pour les femmes ayant subi ou ayant peur de subir des violences.

Dans cette période, il est important de penser à vous et à vos besoins. Il n'est pas normal que vous soyez en train de tout payer et que votre frère vous menace. Vous avez le droit de continuer vos études et de partie de cet appartement si vous ne vous y sentez pas en sécurité.

Il pourrait également être intéressant de contacter un.e assistante sociale afin de savoir s'il y a des aides auxquelles vous pouvez éventuellement prétendre.

Je reste à votre écoute,

Gwenaël THING-LÉOH
Psychologue - Psychothérapeute

Gwenael Thing-Leoh Psy sur Lyon

277 réponses

1039 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,
Vous et votre frère avez dû faire face au décès de vos parents, alors que vous êtes très jeunes. Cet évènement est douloureux et difficiles à surmonter, pour l'un comme pour l'autre. Vous faites face à cette situation comme vous le pouvez et chacun à votre manière.
Cependant, votre cohabitation n'est pas facile et, vous décrivez dans votre message, des faits qui vous font souffrir : violence physique, manque de respect, domination... Votre frère semble porter une colère qui se retourne contre vous.
Même si c'est votre frère, et peut-être le seul membre de votre famille, vous ne devez pas rester dans cette situation. Chacun à droit au respect et la relation actuelle avec votre frère est en train de porter atteinte à vos conditions de vie, à votre avenir professionnel, ainsi qu'à votre santé physique et mentale. Vous devez vous protéger.
Si vous le souhaitez vous pouvez vous faire aider. Commencez par contacter une assistante sociale, pour envisager de trouver un logement pour vous permettre de continuer vos études dans de bonnes conditions. cette même assistante pourra éventuellement vous orienter vers un soutien psychologique.
Je reste à votre écoute,

Bien à vous,

Philipepe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

196 réponses

102 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,

Tout d'abord je vous présente mes condoléances pour le décès de vos parents, vous êtes encore bien jeune pour vous retrouver orphelin...

Vous dites que vous vous faites tabasser par votre frère, c'est bien ça ?
Il est probablement submergé par ses émotions, la colère fait partie du deuil, pour autant il n'a aucune légitimité à vous faire porter le poids de sa colère.
Vous ne devez en aucun cas laisser faire. Personne, jamais, ne doit utiliser la violence envers qui que ce soit. C'est répréhensible par la loi.
Je vous invite à porter plainte, à aller voir une assistante sociale pour qu'elle vous aide à trouver des solutions, un logement indépendant et que vous puissiez poursuivre vos études.

Je reste à votre écoute avec empathie et bienveillance.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1906 réponses

2128 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2024

Bonsoir Mairhdu,

Merci Mairhdu de vous être autorisé à nous livrer à travers ces lignes la situation extrêmement délicate que vous vivez depuis le décès de vos parents et l’emménagement avec votre frère. Prendre le temps d’écrire ses mots a dû être terriblement coûteux et nous ne pouvons imaginer ce que vous pouvez vivre au quotidien. Merci d’avoir osé ouvrir une lucarne, si vous le souhaitez, il serait bon de trouver des personnes qui puissent être la sur la route pour vous accompagner dans l’ici et maintenant à experimenter l’unité de son soi corporel, dans sa relation au monde, dans sa relation à l’autre, dans sa relation au monde de ses représentations. Que cela soit moi ou quelqu’un d’autre la mains est tendue si vous souhaitez la prendre.
Marie

Marie Hambersin Psy sur Sèvres

5 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,

Je suis vraiment navrée de lire votre situation et vous remercie de vous confiez ici car parler n'est pas une tâche facile.

Tout d'abord je pense qu'il est important pour vous et votre sécurité de vous retirer de cette cohabitation car cela semble représenter une très grosse charge mentale, en plus de la perte de vos parents, de vos études et de votre travail.
Si vous le pouvez, approchez-vous de personnes de confiance et n'hésitez pas à demander de l'aide afin d'être épaulée mentalement dans cette épreuve. Je pense que vous avez fait tout votre possible pour que cette cohabitation se passe bien et pour prendre soin de lui, maintenant il est grand temps de prendre soin de vous.

Si vous êtes victime de violence, n'hésitez pas à le signaler aux autorités compétentes pour votre sécurité.

Prenez soin de vous avant tout.

Joséphine

Joséphine Coquelle Psy sur Marseille

20 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2024

Bonjour,

Votre message me préoccupe. Vous vivez dans une violence quotidienne et vous faites bien de la partager ici.

Premièrement, mettez vous en sécurité. La cohabitation avec votre frère n'est plus possible à ce stade. Trouvez vous une solution provisoire (amis, famille etc) pour quelque temps.

Puis, ne laissez pas votre frère détruire votre avenir. Il va falloir sortir de son emprise et se renforcer mentalement pour ne plus avoir à le subir et surtout réclamer ce qu'il vous doit. Un travail est nécessaire sur ce point.

Allez voir les services sociaux et alerter les des violences que vous vivez.

Si vous avez besoin d'aide, je reste a votre disposition pour une première séance gratuite afin d'échanger sur la situation.
Bon courage
Sara TIJ

Sara Tij Psy sur Paris

67 réponses

55 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour et merci de votre témoignage.
Il me semble que vous tirez la sonnette d'alarme avec votre message, afin que l'on confirme que ce que vous vivez ressort d'une situation injuste, dangereuse et préoccupante.
Une séparation s'impose rapidement afin que vous retrouviez votre espace vital et un équilibre financier.
Votre frère représente un danger pour vous, éloignez vous de lui rapidement et travaillez en thérapie sur la guérison du décès de vos deux parents, c'est indispensable et cela vous aidera pour pouvoir vous séparer de votre frère.
Bien à vous.
Véronique Le Bideau.

Véronique Le Bideau Psy sur Paris

140 réponses

182 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour,
Je comprends votre situation délicate en plein moment difficile de votre vie. Le deuil des parents est une étape compliquée. vous n'êtes pas dans l'obligation de continuer à partager la vie quotidienne de votre frère, ni de lui donner de l'argent, ni d'accepter son comportement violent. Des associations pour la violence intrafamiliale peuvent vous aider. Je vous conseille de continuer vos études, et pourquoi pas prendre une chambre étudiante ? vous pouvez obtenir des aides pour cela. Il faut prendre soin de vous et de votre estime de vous même et penser à votre avenir (professionnel, social..).
Je suis disponible à répondre à vos questionnements lors d'une première consultation gratuite.
Nathalie Dodret
Psychopraticienne spécialisée dans la psychologie du travail et en aide à la parentalité

Nathalie Dodret Psy sur Carentan

61 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Madame,

Je tiens tout d'abord à exprimer ma profonde empathie face à la situation difficile que vous traversez actuellement. Il est indéniable que vivre dans un environnement où l'on se sent exploitée, maltraitée et menacée physiquement est extrêmement éprouvant.

Votre sécurité et votre bien-être sont primordiaux. Si vous êtes confrontée à une menace immédiate, je vous encourage à composer le numéro d'appel d'urgence 17. Les autorités pourront intervenir rapidement pour assurer votre protection.

Par ailleurs, le numéro d'écoute, d'information et d'orientation dédié aux femmes, le 3919, est une ressource précieuse à laquelle vous pouvez accéder gratuitement. Des professionnels formés sont disponibles pour vous écouter, vous conseiller et vous orienter vers les services appropriés.

Voici une définition de la violence conjugale ou domestique : (source = https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12544)

La violence conjugale ou domestique peut être de la violence physique ou sexuelle, de la violence psychologique ou de la violence économique.

La violence physique se caractérise par l'emploi de gestes violents dans le but de vous blesser.

La violence sexuelle est un geste à caractère sexuel commis sans votre consentement, sous la menace ou le chantage.

Voici quelques exemples de violence physique et/ou sexuelle :

- Être giflé
- Recevoir des coups de poing, des coups de ceinture ou autre
- Être tiré par les cheveux ou être poussé
- Subir des attouchements sexuels sous la contrainte
- Subir une relation sexuelle sous la contrainte

La violence psychologique est un comportement ou un ensemble d'actes qui visent à vous rabaisser ou à vous dénigrer.

Voici quelques exemples de violence psychologique :

- Propos dévalorisants ou dénigrants, tenus en privé ou en public
- Insultes
- Menaces, quel-qu’elles soient.
- La violence économique est un comportement qui vise à vous priver d'autonomie financière, et à vous placer sous le contrôle de - votre conjoint, ou de votre partenaire de Pacs ou d'union libre. (J'ajouterais que cela concerne également tout membre de votre entourage, familial ou amicale)

Voici quelques exemples de violence économique :

- Contrôle total des ressources du couple et de leur utilisation
- Privation de ressources de l'autre membre du couple
- Mise en danger de votre patrimoine (signature d'hypothèque, souscription de crédits à la consommation)

Vous êtes victime de violence conjugale ou domestique si vous subissez un ou plusieurs des faits cités ci-dessus de la part de votre conjoint, ou de la part de votre partenaire de Pacs ou d'union libre, ou d'un membre de votre famille.

Voici quelques suggestions supplémentaires pour vous aider dans cette situation difficile :

1. Parler à quelqu'un de confiance : Si vous ne l'avez pas déjà fait, cherchez du soutien auprès d'amis proches, de membres de votre famille ou de toute personne en qui vous avez confiance. Le partage de vos sentiments peut vous apporter un soulagement émotionnel.

2. Consulter des ressources locales : Recherchez des organisations locales spécialisées dans l'aide aux victimes de violence domestique. Elles peuvent vous fournir des conseils, un soutien émotionnel et des ressources pour vous aider à sortir de cette situation.

3. Assistance financière : Si vous faites face à des difficultés financières en raison des dettes accumulées, explorez les programmes d'aide sociale et les organisations caritatives qui pourraient vous apporter un soutien financier temporaire.

4. Réflexion sur vos études : Plutôt que d'abandonner vos études, examinez des options telles que le soutien financier, les bourses d'études ou les conseils de votre établissement scolaire pour trouver des solutions qui vous permettront de poursuivre malgré les défis actuels.

5. Développer un plan d'évasion : Envisagez la possibilité de déménager dans un lieu sûr, que ce soit chez un ami, un membre de la famille ou en utilisant des ressources locales pour les personnes en situation de violence. Un plan d'évasion peut être essentiel pour votre sécurité.

6. Protéger vos finances : Si possible, consultez un professionnel des finances pour protéger vos avoirs et élaborer un plan de gestion des dettes.

7. Renforcer votre réseau de soutien : Entourez-vous de personnes bienveillantes qui peuvent vous aider moralement et émotionnellement tout au long de cette période difficile.

VOUS NE DEVEZ PAS RESTER DANS CETTE SITUATION QUI NE VA PAS S'ARRANGER D'ELLE-MÊME !

Rappelez-vous que vous méritez d'être traitée avec respect et dignité. N'hésitez pas à demander de l'aide et à prendre des mesures pour vous protéger. La violence et l'exploitation ne sont jamais acceptables, et il existe des ressources et des personnes prêtes à vous aider à sortir de cette situation.

En ces moments difficiles, je tiens à vous transmettre un message d'espoir. Même si la situation actuelle semble insurmontable, rappelez-vous que chaque étape que vous prenez pour vous protéger constitue un pas vers un avenir meilleur.

La première démarche, celle de partager vos sentiments et chercher de l'aide, est un signe de force et de résilience. Vous n'êtes pas seule, et il existe des ressources et des personnes prêtes à vous accompagner vers un environnement plus sûr et plus épanouissant.

En dépit des obstacles, gardez à l'esprit que vous avez le droit de vivre une vie exempte de violence et d'exploitation. Votre sécurité et votre bien-être sont des priorités absolues. En prenant les mesures nécessaires, en vous entourant de soutien, et en faisant appel aux ressources disponibles, vous pouvez progressivement sortir de cette situation difficile.

L'espoir réside dans votre capacité à prendre des décisions positives pour votre propre bien-être. Il y a des solutions, des personnes prêtes à vous aider, et des possibilités de reconstruction. Les moments sombres ne durent pas éternellement, et avec le temps et le soutien approprié, il est possible de retrouver la paix, la sécurité, et de reprendre le contrôle de sa vie.

N'hésitez pas à solliciter l'aide professionnelle et à vous entourer de personnes bienveillantes. Vous méritez d'être respectée, protégée, et de vivre une vie épanouissante. Prenez chaque jour comme une nouvelle opportunité de progresser vers un avenir meilleur.

Si vous avez besoin d'un soutien continu ou de plus d'informations, n'hésitez pas à me le faire savoir. Vous êtes une personne forte, et il y a de l'espoir même dans les situations les plus difficiles.

Je vous souhaite courage et force dans les démarches que vous entreprenez pour votre bien-être.
N'oubliez pas que votre sécurité et votre dignité sont des priorités absolues.

Bien à vous,

Laurent FARRET
Gestalt-Praticien
Accompagnement humaniste pour le bien-être mental, émotionnel, et relationnel

Laurent Farret Psy sur Nantes

200 réponses

2090 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour

Vous nous décrivez une situation d'une grande violence familiale, a ce titre vous pouvez vous sentir victime de ces violences et vous pourriez aussi vous rapprocher d'une association d'aide aux victimes de violences familiales, vous y trouveriez de l'écoute du soutien ainsi que de nombreux conseil.

Votre situation ne semble pas tenable, il vous faut envisager d'en sortir, vous ne pouvez rester vivre ainsi avec votre frère qui vous maltraite et qui pèse sur votre vie jusqu'à vous faire renoncer à poursuivre vos études. N'oubliez pas qu'elles sont essentielles pour votre avenir.

Sortir de cette situation peut sembler difficile, j'imagine en premier lieu sur le plan financier. Mais vous pouvez certainement obtenir des aides. Je vous invite à prendre rendez-vous avec une assistante sociale qui pourra vous éclairer sur ce point. Vous en trouverez une au CCAS de votre commune.

Enfin, toute cette violence et ces brimades ont un impact sur vous, votre confiance et votre estime de Soi, vous parlez même d'ascendance mentale. Pour envisager de sortir de cette situation il va falloir faire montre de confiance et de force. je vous engage à penser un travail thérapeutique qui viser a restaurer cette confiance et cette estime de Soi qui visera à mettre au jour vos compétences et aptitudes pour traverser cette situation difficile.

Je reste à votre disposition si vous souhaitiez approfondir cet échange, n'hésitez pas à ma contacter.

Bien cordialement

Bruno BRICE

Bruno Brice Psy sur Aix-en-Provence

415 réponses

199 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour,
Tout d'abord, je vous souhaite énormément de forces, de courage et de lucidité face à cette situation.
Toutefois, je tiens à soulever un premier point majeur : la toxicité de la relation actuelle.
Qu'importe la proximité fraternelle, rien n'excuse les menaces physiques et verbales. Il est primordial, que vous pensiez à votre propre sécurité ! Abandonner votre vie, vos études, ou encore accepter, conjuguer avec ses menaces, ne vous permettra ni à lui, ni à vous, d'avancer et de vous épanouir sur du long terme. Cette tragédie que vous avez tout deux vécu, à engendrer une répartition et une définition de rôle. Il vous faut vous réapproprier le rôle de votre vie. La fatalité du décès de vos parents, devrait à ce jour vous unir et non vous désunir.
Pour le moment, il est urgent, de redéfinir vos limites, à votre frère, par un discours clair et précis, accompagner d'actions concrètes, tout en veillant à votre sécurité (rapprochez vous de centres, même des autorités adaptées en amont), afin d'éviter tout débordements éventuels. La colocation peut s'avérer à ce jour une prison dorée pour votre frère, et un véritable enfer pour vous.
En travaillant, tout deux de façon personnelle, à votre épanouissement, vous deviendrez le soutien, le pilier sain l'un comme pour l'autre. Votre frère nourrit certainement une colère, de l'incompréhension suite à cette tragédie, qui sur du long terme, peut s'accentuer, car non accompagnement sur le plan psychologique et émotionnel.
En vous souhaitant beaucoup de courage, et une très belle année 2024 !

Marie Christelle Benard Psy sur Saint-Denis (La Réunion)

27 réponses

9 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour Mairdhu,
votre témoignage m'alerte, et au-delà de vous aider dans l'ascendance de votre frère, il me semble urgent de vous dire que votre frère ne doit pas se comporter de la sorte avec vous et que si il vous frappe ce n'est pas normal et que vous n'avez pas à subir cela. Il existe le 3919 qui est un numéro vert et qui accompagne les femmes violentées.
Je suis disponible pour toute aide dont vous auriez besoin.
Bien à vous.
Anne-Sophie

Anne-Sophie Lohio Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

79 réponses

27 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Votre situation semble incroyablement difficile et il est évident que vous portez un lourd fardeau émotionnel et financier. Dans des cas comme le vôtre, la dynamique découle souvent d'un deuil non résolu et de problèmes de dépendance non traités. La perte de vos parents a probablement perturbé la structure familiale, laissant un vide que vous avez dû combler, peut-être prématurément. Le comportement de votre frère - qui perd son emploi et réclame de l'argent - suggère qu'il a du mal à assumer ses responsabilités et son indépendance d'adulte, ce qui peut être sa façon de faire face à la perte et au changement.

Il est essentiel que vous fixiez des limites. Vous avez droit au respect et au soutien, surtout dans une situation de cohabitation. Communiquez vos besoins de manière claire et cohérente. Envisagez de rechercher un soutien extérieur pour vous deux.

Si vous êtes ouvert à cette idée, je vous propose une première consultation gratuite. Nous pouvons explorer des stratégies sur mesure pour améliorer votre situation et aborder les problèmes sous-jacents dans un environnement sûr et favorable. N'oubliez pas que demander de l'aide est un signe de force et non de faiblesse.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

815 réponses

2776 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour

Cette situation n'est tout simplement par normale. Vous n'avez aucune obligation de subvenir aux besoins de votre frère, surtout s'il profite de vous. Vous n'avez non plus aucune, absolument aucune raison d'arrêter vos études. Ce serait la pire des choses.
Le décès de vos parents a sûrement été très perturbant et vous avez tenté de maintenir une famille en vivant ainsi en colocation. Votre frère vous maintient sous sa coupe et le fait que vous répondiez tout le temps à ses sollicitations ne l'aide pas à grandir, et de plus cela vous étouffe. Vous n'avez pas à culpabiliser. Il est temps que vous preniez vos distances avec lui. Vous êtes tous les deux majeurs et devez faire vos vies respectives séparément.
Cherchez le moyen de trouver un autre logement pour vous, quitte à envisager une autre colocation qu'avec lui.
S'il devient violent avec vous osez lui dire que vous allez porter plainte. Il faut que vous lui opposiez une "force" identique à celle qu'il met contre vous. C'est le seul langage qu'il comprendra pour l'instant.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21596 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 JANV. 2024

Bonjour,

Je comprends que la situation de violence intrafamiliale que vous décrivez est compliquée, d'autant plus qu'elle fait suite à la perte de vos parents. Outre une éventuelle aide psychologique qui peut s'avérer pertinente, il peut être utile de solliciter l'aide de votre famille et de votre entourage, ainsi que des dispositifs ou associations dédiés aux victimes de violences intrafamiliales. Quoi qu’il en soit, ne restez pas seul, cette situation n’est pas tenable.

Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

530 réponses

4843 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JANV. 2024

Bonjour Mairhdu,

Je suis vraiment désolé d'apprendre la situation difficile que vous traversez. Il est compréhensible que cela soit très éprouvant pour vous, tant sur le plan émotionnel que financier. La violence et les menaces ne sont jamais acceptables, et il est crucial de prendre des mesures pour vous protéger.

Voici quelques suggestions pour vous aider à naviguer dans cette situation :

Assurez votre sécurité : Si vous vous sentez en danger, envisagez de contacter les autorités locales ou une organisation d'aide aux victimes de violence domestique.

Parlez à quelqu'un de confiance : Partagez votre situation avec des amis proches, des membres de la famille ou toute personne en qui vous avez confiance. Ils pourraient vous offrir du soutien émotionnel et des conseils.

Consultez un professionnel : Un professionnel de la santé mentale ou un conseiller peut vous aider à élaborer des stratégies pour faire face à cette situation, à renforcer votre estime de soi et à prendre des décisions éclairées.

Services sociaux : Renseignez-vous sur les services sociaux locaux qui pourraient vous fournir de l'aide en termes de logement, de soutien financier et d'assistance sociale.

Planifiez votre avenir : Si la situation à la maison est insoutenable, envisagez des options telles que le logement étudiant, le soutien du gouvernement ou d'autres solutions qui pourraient vous permettre de poursuivre vos études.

N'oubliez pas que votre bien-être est essentiel. Si vous avez besoin d'une assistance immédiate, n'hésitez pas à contacter les services d'urgence de votre région.

Prenez soin de vous,

Kévin Monteiro Psy sur Pérols

36 réponses

61 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 JANV. 2024

Bonjour
Vous décrivez courageusement une situation très difficile qui s’apparente à de l’asservissement. Où est votre place aujourd’hui ? Comment vous situez-vous dans cette histoire ? Comment pouvez-vous envisager votre avenir personnel ? Autant de questions qui pourraient être posées en thérapie, ce que je vous conseille vivement de faire pour y voir clair, car c’est véritablement le premier pas franchir. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses