Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Dépendance aux écrans

Réalisée par Géraldine le 14 oct. 2015 11 réponses  · Psychologue

Ma petite fille de 7 ans est toujours collée à un écran, la télévision avant d'aller à l'école, le téléphone de sa maman le soir, ou encore l'ordinateur avant d'aller au lit.


J'ai peur pour son avenir.

peur

Meilleure réponse

Bonjour Madame,
Par rapport à votre énoncé, je me pose la question comment savez vous que votre petite fille de 7 ans est toujours collée devant un écran ? Vivez vous avec la mère de la petite ?

Dans le cas contraire, il apparaît que la mère de la petite fille n'a pas beaucoup de temps à lui consacrer, malheureusement c'est le gros problème de la famille aujourd'hui.

Il est certain que tout cela est nocif, il est préférable que la mère (ou le père) prenne le temps de lire une histoire à son enfant plutôt qu'elle joue sur l'ordi. L'ordinateur stimule le cerveau et empêche l'endormissement naturel.

Cordialement
Nathalie Follmann - Hypnothérapeute à Clichy 92

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

Bonjour
Les enfants sont ainsi aujourd'hui. Si je comprends bien vous êtes sa grand mère? Vous êtes peut être plus disponible pour l'emmener se promener, faire des gâteaux etc.
Ce qui est certain c'est que le monde dans lequel ses parents évoluent -téléphone portable etc. l’intéresse, si elle est vive et enjouée, il n'y aura pas de souci
A chaque époque son éducation, à chaque grand mère sa façon de transmettre ce qu'elle a à transmettre
Cordialement
Isabelle Thomas

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

20 OCT. 2015

Logo Isabelle Thomas Isabelle Thomas

1090 réponses

3596 J'aime

Bonjour Madame,

Il me semble un peu fort d'avoir peur pour l'avenir de votre petite fille de 7 ans parce qu'elle a l'habitude d'utiliser beaucoup les nouveaux appareils qui font maintenant partie de la vie de tous, enfants compris.
Les nouvelles générations bénéficient d'une explosions de moyens d'information et de jeux qui contribuent aussi à leur éveil et à des formes de précocité intellectuelle accrue.

Il est important, avant de s'en inquiéter, d'analyser la globalité de sa situation : comment va-t-elle en général ? Comment se comporte-elle à l'école, avec les amies (en a-t-elle ?), avec sa mère/ses parents, vous même ?
A-t-elle des difficultés d'apprentissage, d'intégration, ...?
Et encore..., même si le résultat de cette analyse serait inquiétant, rien de dirait que ça soit à cause de ça, et surtout pas uniquement à cause de ça.

La "consommation d'écrans" par un enfant s'inscrit dans un ensemble de règles et habitudes de vie familiale que les parents transmettent.
Il est bon que le temps occupé ainsi soit limité en fonction de l'âge de l'enfant, imposé aux petits et négocié ensuite avec les plus grands.

Je ne sais pas si vous êtes la grande mère maternelle ou paternelle, et quelles sont les relations que vous avez à la fois avec votre petite fille et avec ses parents.
En fonction de ça, il vous serait plus ou moins aisée de donner votre avis sur cette question qui vous préoccupe, surtout si on ne vous demande pas votre avis...

De votre place, vous pouvez jouer un rôle de grande mère un peu "classique", et inciter votre petite fille à des échanges réciproques basés sur la différence de vos compétences : apprenez-lui à faire la cuisine, par exemple, et demandez-lui de vous montrer et apprendre ce qu'elle sait faire sur ses écrans.

Bien cordialement,
sp

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

18 OCT. 2015

Logo Silvia PODANI Silvia PODANI

1961 réponses

5259 J'aime

Bonjour Géraldine,
Les appareils mobiles et connectés ont fait leur apparition récemment dans la vie de tous. Nous manquons de recul et d'études sur les effets potentiels d'un usage régulier voire intensif de ces appareils, sur la structuration (ou le remodelage) ainsi que sur le fonctionnement du cerveau.
Les parents, les enfants mais aussi les spécialistes et les pouvoirs publics manquent encore de recul également sur la prévalence au sein de la population de 2 syndromes récemment classifiés : la cyberdépendance et le SICEM (Syndrôme d'Intolérance aux Champs Electro-magnétiques).
Selon les pays, les estimations de prévalence de l’électro-sensibilité dans la population varient, de quelques individus par million, à des taux bien plus élevés. Nous ignorons encore comment se prémunir avec certitude de l'apparition des troubles associés à ces 2 syndromes.
Nous savons en revanche comment traiter les cas d'addiction et les thérapies comportementales et cognitives présentent, dans ce domaine comme dans d'autres, de bons résultats.
Puisque nous parlons d'une enfant, votre inquiétude peut peut-être être "relativisée" si son comportement de consommation du numérique (jeux, appareils...) n'est pas associé à des difficultés scolaires, ni à des troubles affectifs (apathie) ou relationnels (avec les copains d'école et ses parents), ni à des troubles physiologiques (troubles du sommeil ou alimentaires...) ? Je me permets de vous indiquer la définition de la dépendance pathologique :
« La dépendance devient pathologique à partir du moment où elle envahit l’existence du sujet au point de devenir le principal centre de préoccupation au détriment d’autres investissements affectifs, relationnels, sociaux, professionnels, familiaux, etc. ».
En espérant que cette réponse vous sera utile.
Cordialement
Carole Blancot

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

17 OCT. 2015

Logo Carole Blancot Carole Blancot

11 réponses

31 J'aime

Je pense que vos interrogations ou vos craintes seront vaines tant que les adultes agiront comme ils agissent, c'est-à-dire comme votre petite fille.
Peut-être même que vous-même, êtes collée à un écran... ?
Les enfants font comme les grands, par mimétisme ou par fidélité avant que ce soit par ennui ou par dépendance.
Qui doit montrer l'exemple ?

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

16 OCT. 2015

Logo Elisabeth Magerus Elisabeth Magerus

246 réponses

192 J'aime

Le collage quel qu'il soit n'est jamais bon, pour exister par soi-même et avec une autonomie psychique et intellectuelle, il faut une coupure, du vide, de l'absence. C'est ainsi que les enfants ne restent pas passifs qu'ils inventent, créent, raisonnent en intériorisant leur environnement à partir de leur désir et non par un besoin d'absorption pour remplir le vide créé par l'ennui.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2015

Logo Dominique Cuny Dominique Cuny

516 réponses

2463 J'aime

Bonjour,

Un écran quel qu'il soit permet de s'occuper, de se stimuler, de ne pas avoir l'impression de s'ennuyer... C'est aussi un excitant que vous devez en effet limiter. Pour cela, avec plaisir, proposez des activités dès que vous le pouvez ce qui ravira votre enfant avec laquelle vous aurez de l'intérêt, de l'échange, de bons moments partagés. Initiez là à d'autres jeux socio-éducatifs, tous budgets dans certains magasins accessibles à tous (Gifi, Mcdam...).
Le "faire-avec" est toujours assez miraculeux car les enfants apprécient de partager une activité avec leurs parents. Toutefois et parce que les adultes ont beaucoup à faire quotidiennement, l'initier à ces activités (au début avec vous) lui permettra d'y aller + facilement après toute seule. Mais pas toujours toute seule quand-même car c'est toujours mieux avec papa et/ou maman. Vaux mieux donner 5-15 mn par jour de plaisir autour d'une activité avec son enfant le soir plutôt que de passer son temps à courir et limiter la télévision ou l'ordinateur en s'énervant. Il suffit d'essayer pour y prendre goût dès qu'on peut et pour le plus grand bonheur de votre fille je vous le souhaite bien.

Cordialement,

Audrey Villard - Cabinet de Psychologie - Hérault.

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2015

Logo VILLARD Audrey - Cabinet de psychologie. VILLARD Audrey - Cabinet de psychologie.

137 réponses

248 J'aime

Bonjour,


Effectivement, les écrans sont très attractifs pour les enfants.
Pour leur bon développement, il est nécessaire de doser leur usage.

Vous trouverez dans les écrits et vidéo de Serge Tisseron les "règles" de base pour la durée d'exposition de votre enfant aux écrans.
http://www.sergetisseron.com/blog/la-regle-3-6-9-12-relayee-par-l

Cordialement,
Véronique de Lagausie

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

15 OCT. 2015

Logo Anonyme-236321 Anonyme-236321

645 réponses

1123 J'aime

Bonsoir Madame,
En matière d'éducation rien ne vaut l'exemple. Choisir un livre, lire une histoire avant d'aller au lit, faire les courses, bricoler ou cuisiner avec vous, aller à la piscine ou faire du vélo... Il y a beaucoup d'activités que vous pouvez faire avec une petite fille de 7 ans.
Bien à vous, Chantal Paugam

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2015

Logo Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute Chantal Paugam - Psychologue et psychothérapeute

446 réponses

1123 J'aime

Bonjour,

Votre inquiétude est légitime. La fascination engendrée par les écrans bloque beaucoup d'aspects du développement de l'enfant, ne serait ce que par le temps passé à ne pas jouer concrètement,... mais pas seulement.
Rien ne vaut avant de s'endormir le classique et bon échange enfant adulte autour d'une histoire... et surement pas un écran laissant l'enfant seul pour la nuit avec ses ressentis, interrogations, ...

Que vous en disent ses parents ? leur avez vous fait part de votre inquiétude ?

Bien cordialement,

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2015

Logo de Silvestri Monique de Silvestri Monique

371 réponses

455 J'aime

Bonjour,
vous avez raison de vous inquiéter de cette situation, la concentration prolongée sur un écran n'est pas une bonne chose ni sur le plan individuel et encore moins au niveau relationnel. Pouvez aborder le sujet avec la maman (et le papa) ?
Cordiales salutations

Cela vous a été utile ?

Oui Non

Merci d'avoir donné votre avis !

14 OCT. 2015

Logo Maurice Gaillard Maurice Gaillard

2454 réponses

6272 J'aime