Agressivité, violence d’une fille de 8 ans dans le cadre familiale

Réalisée par Nina · 21 mai 2023 Aide psychologique

Bonjour, ma fille de 8 ans et demi fait depuis 1 ans des épisodes de crises, cela se manifeste par de la violence envers moi ou sa petite sœur de 6 ans que je cherche alors à protéger et isoler. Au quotidien, hormis ces épisodes, cela se passe plutôt bien. À l'école tout se passe bien, ainsi qu'avec les autres enfants. Il y a eu également une période quand elle avait entre 2 an et demi et 4 ans, ou elle faisait des crises très intenses et longues (sans agressivité à ce moment).
Elle est suivie par une psychologue mais qui ne connaît pas tout car ma fille minimise la situation. Également j'ai remarqué que ma fille développe des angoisses et par exemple ne supporte pas que sa sœur rentre dans sa chambre, touche à ses affaires...cela peut déclencher une crise. Le papa est aussi démuni, elle me repousse fréquemment et n'est pas très affective avec lui, avec moi oui. Il prend ma défense et nous essayons de rester dans le dialogue. Merci pour votre aide.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 22 MAI 2023

Bonjour Nina,

Je ne vais volontairement pas parler des crises que votre fille a pu avoir plus jeune car elles peuvent être en lien avec l'arrivée de sa petite sœur mais également avec les fameux “tantrums”.

Concernant son comportement actuel, j'ai deux questions:
-Savez-vous depuis quand les crises de votre fille ont commencé à être plus agressive ? C'est en lien avec un événement particulier ?
- Vous parlez de sa relation avec sa sœur, mais les crises arrivent-elles également dans d'autres contextes?

Je trouve important de connaître les raisons possibles aux crises de votre fille car cela va grandement aider pour les comprendre et donc les prévenir. Par exemple: votre fille recherche votre attention ? elle a des difficultés à gérer certaines émotions (colère, jalousie, frustration ? ); elle apprend et teste les limites ? Elle veut éviter une situation ? Elle demande à être plus autonome ?

Pourquoi partir des raisons ?
Car en guidance parentale, j'ai pour habitude de demander aux parents d'observer et prendre en note les moments où leur enfant est en "crise" en fonction du modèle ABC c'est à dire :
- Avant "la crise": il se passe quoi? vous avez dit quoi? vous êtes où ?
- Le comportement de votre fille: elle crie? elle tape? elle jette des choses? elle fait tout en même temps?
- Les conséquences: comment la crise termine? vous trouvez une solution pour l'apaiser? Vous utilisez de la distraction ? Vous lui proposez un câlin tout en l'écoutant ? Vous répondez à sa demande (regarder encore la tv, manger un autre bonbon, sa sœur sort etc...)?
Votre fille vous connait parfaitement bien et elle arrive peut être à obtenir ce qu'elle souhaite une fois que vous êtes épuisés par ses cris, ses mots...

De plus, votre fille est à un âge où elle devient de plus en plus défiante et à un grand besoin d’autonomie!! En rapport avec cela, je vous donne d’autres pistes pouvant vous aider:
1) Rendez la encore plus autonome. Il est important qu’elle ait l’impression de contrôler les choses, que vous n’êtes pas là pour faire à sa place. Pour cela, donnez lui des choix, donnez lui des responsabilités, demandez lui son avis etc..
2) Privilégiez des conséquences logiques. En effet, à partir de 8 ans il est important que l’enfant comprenne le lien entre ses actes, ses actions et les conséquences. Par exemple, si elle casse quelque chose durant sa crise (un jouet plus particulièrement), il se sera pas remplacé mais elle peut aider pour le réparer (colle, scotch etc..)
3) Qu’elle fasse plus de sport, qu’elle puisse se dépenser ou même taper sur quelque chose à la maison (coussin, punching ball). Elle a besoin d’un espace où elle aura le droit d’être agressive si elle a besoin d’exprimer son mécontentement.

Concernant son suivi actuel, je ne sais pas si vous pouvez être présente ou non lors des séances mais il pourrait être intéressant de revenir une fois sur la crise la plus récente toutes les trois afin de trouver des moyens pour votre fille de s'exprimer différemment lors des désaccords.

Je reste disponible si vous avez des questions

Bien à vous

Chloé Vermeersch
-----
Psychologue spécialisée dans le développement de l'enfant et de l'adolescent
Guidance Parentale
Consultation en ligne uniquement

Chloé Vermeersch Psy sur Montpellier

56 réponses

643 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 MAI 2023

Bonjour,
Vous dites que votre fille est suivie par une psychologue et qu'elle minimise la situation.
Je pense qu'à ce stade, il est préférable de changer de psy... Car à vous lire, il est urgent de trouver un(e) psy à même de dénouer la problématique qui se joue dans votre famille.

Votre fille manifeste beaucoup de souffrance à travers sa colère. Il est important d'explorer les tenants et aboutissants de son comportement, surtout que cela se passe uniquement chez vous, car à l'école tout se passe bien d'après ce que vous dites. Donc il est important de rencontrer les parents et de leur poser des questions bien ciblées en présence de votre fille de 8 ans.

Un conseil, changer de psy au plus vite et dirigez vous vers une approche plus intégrative (voir mon profil) Je reçois des enfants à partir de 4 ans.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5365 réponses

31383 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2023

Bonjour Madame,

Le cas de votre fille montre clairement l’importance de la thérapie familiale dans des situations de difficultés avec un enfant ou un adolescent.
Votre fille va à ses séances de thérapie et elle dit ce qu’elle peut, ce qu’elle veut…
Et cela ne change pas à la maison, où elle manifeste de l’agacement et même de l’agressivité vis à vis de sa sœur.
Et vous, parents, vous ne savez plus quoi faire, et en tous cas vous faites au mieux, comme vous avez toujours fait.
Or…, il faut que tout le monde change de comportement pour qu’une évolution puisse se produire.

Je vous conseille vivement de faire tous une thérapie familiale qui permettra à chacun d’exprimer ses griefs et ses attentes par rapport aux autres, qui remettra chacun à sa bonne place dans votre famille. Petit à petit vous pourrez comprendre ce qui se joue entre les sœurs (et qui peut s’inscrire dans l’histoire familiale) et comment faire pour cadrer, améliorer et apaiser les relations entre vous tous.

Je vous souhaite de réussir à mieux vivre ensemble.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4374 réponses

12000 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

23 MAI 2023

Bonjour Nina,

On note que les problèmes n'apparaissent qu'à la maison. On note aussi qu'ils ont commencé avec l'arrivée de sa petite soeur qui a deux ans de moins qu'elle.
Il semble que votre fille ait mal vécu l'arrivée de cette petite soeur. Le problème semble être uniquement là. Ce serait bien que vous fassiez des choses toutes les trois, que vous manifestiez autant d'amour à l'une qu'à l'autre et qu'éventuellement vous lui expliquiez que votre amour est complètement égal pour l'une que pour l'autre.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4218 réponses

21760 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour,

Les parents dans votre situation éprouvent souvent de la frustration et de la colère et ne savent pas comment agir au mieux, ce qui est compréensible. Votre enfant peut présenter cette réaction parce qu'elle est incapable de gérer certains sentiments ou frustrations, ou simplement parce qu'elle veut attirer l'attention de la famille sur quelque chose qu'il a vécue. Il est très important que votre fille ait l'espace et la sécurité pour exprimer ce qu'elle ressent avec des mots, sans agressivité ni violence. Les enfants ont besoin des conseils des membres de la famille pour les aider à exprimer verbalement leurs émotions et leur mécontentement. Des études montrent que jusqu'à l'âge de sept ans, les enfants ne sont pas pleinement conscients qu'ils vivent en société et ne pensent qu'à leurs désirs. Votre fille est peut-être en transition par rapport à cette phase. N'hésitez pas à demander l'aide d'un/e thérapeute spécialiste de l'enfance. Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

540 réponses

4948 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour,
Un élément déclencheur a fait que votre fille a commencé à faire ses crises peut-être dû à la naissance de sa petite sœur.
Une peur d'être abandonné qu'elle extériorise par la colère.
C'est crise de colère comme vous l'avez compris bien évidemment d'écrire un mal-être profond chez votre fille qu'elle ne sait pas elle-même d'écrire ni même contrôler.
Il me semble qu'une thérapie avec une approche différente serait la bienvenue, je reçois souvent en consultation art-thérapie les enfants de l'âge de votre fille ou plus petit ou plus grand et grâce aux côtés artistique dans la thérapie cela leur permet d'exprimer des choses qu'ils ne peuvent exprimer verbalement.
Un enfant ne sait pas exprimé jusqu'à l'adolescence le pourquoi profond de son mal-être et la seule façon qu'il a de le faire comprendre passe souvent par la violence et l'angoisse qui résulte de ses crises.
Je vous encourage donc fortement pour votre fille une démarche similaire à celle-ci.
Bien à vous

Cynthia Dauchel
Psychopraticienne et Art-thérapeute

Cynthia Dauchel Psy sur Lucéram

41 réponses

33 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Il est important de s'attaquer à ces problèmes pour assurer son bien-être émotionnel. D'après les informations fournies, il semble que plusieurs facteurs contribuent à sa colère.

Tout d'abord, il est positif d'entendre que les choses se passent généralement bien pour elle à l'école et avec les autres enfants. Cependant, il est essentiel de reconnaître que les troubles émotionnels peuvent se manifester différemment selon l'environnement. Ce n'est pas parce qu'elle semble aller bien à l'extérieur de la maison qu'il faut ignorer ses épisodes de colère.

Le fait qu'elle ait eu des crises intenses et prolongées au cours des premières années de sa vie suggère qu'il pourrait y avoir des problèmes émotionnels sous-jacents qu'elle n'a pas encore complètement résolus. Il est important d'explorer ces expériences passées et de voir comment elles peuvent être liées à ses problèmes de colère actuels.

L'anxiété peut également jouer un rôle dans ses réactions, comme le montre son incapacité à tolérer que sa sœur touche à ses affaires. Il est possible qu'elle ressente un fort besoin de contrôle et qu'elle éprouve des difficultés lorsque ses limites ne sont pas respectées. Comprendre ses angoisses et y répondre peut l'aider à gérer ses accès de colère.

Je vous recommande vivement de parler de vos préoccupations à son psychologue, même si votre fille minimise la situation. En tant que professionnels, les psychologues pour enfants sont formés pour identifier les schémas et comprendre les causes sous-jacentes des comportements. Ils peuvent fournir des informations précieuses et des conseils adaptés aux besoins spécifiques de votre fille. Une communication ouverte avec le psychologue permettra à votre fille de recevoir le meilleur soutien possible.

Entre-temps, continuez à maintenir un dialogue ouvert avec votre fille, à écouter ses préoccupations et à la rassurer. Encouragez-la à exprimer ses émotions par des moyens plus sains, comme l'art, la tenue d'un journal ou l'activité physique. La cohérence, la patience et la compréhension sont essentielles pour l'aider à gérer efficacement sa colère.

N'oubliez pas qu'il est essentiel de faire appel à un psychologue pour aborder et résoudre ces problèmes. Il peut fournir des stratégies personnalisées pour aider votre fille à gérer ses émotions et à mettre en place des mécanismes d'adaptation plus sains.

Prenez soin de vous, et bonne chance pour soutenir le bien-être émotionnel de votre fille.

Lorena Salthu
Psychothérapeute -Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Français, Anglais et Espagnol

Lorena Salthu Psy sur Paris

816 réponses

2808 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Madame,

Votre fille de 8 ans éprouve au regard de votre récit une souffrance psychique en lien avec le fait de devoir vous"partager" avec sa petite sœur.
Sans revenir sur son comportement lors de l'arrivée du petit bébé, elle transcrit par ses crises, ses émotions de colère, de tristesse aussi à prendre en grande considération et à signaler de nouveau à la psy qui a pris en charge votre enfant. Cela sera extrêmement précieux pour elle afin d'ajuster sa thérapie. D'ailleurs, cette thérapie déjà en place prouve combien vous avez pleinement conscience de s difficultés de votre fille depuis un certain temps déjà.
Votre fille suscite votre attention à sa manière, par ses crises de colère mais derrière se cache son angoisse, notamment l'angoisse d'abandon et la peur du rejet de votre part. Ce serait extrêmement opportun de travailler en thérapie analytique de votre côté sur ce sujet entre autre pour mieux vous positionner dans ce lien si prégnant qu'est la parentalité.

Je suis à votre écoute en téléconsultation en toute bienveillance et avec empathie si vous souhaitez être guidée pour avancer sur ce chemin parallèlement à votre fille afin de renforcer le liant entre vous, papa et elle mais aussi intégrer au mieux sa sœur.

Bien chaleureusement.

Bénédicte ESCARON
Thérapeute d'aide à la parentalité et familiale
Praticienne en psychothérapie

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9291 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour,
Quel sens donner à ces crises ? A quoi servent t-elles dans vos relations familiales ?
Chacun doit arriver à trouver et/ou prendre sa place.
Il me semble que vous pourriez envisager quelques entretiens familiaux afin d'échanger tous ensemble sur ce qui se joue dans votre famille et ce qui se joue particulièrement pour vos filles mais aussi entre tous les membres de la famille.
Je reste à votre écoute si besoin.

Marie Cerulli
Thérapeute systémique
Couple - Famille- Individu

Cerulli Marie Psy sur Grenoble

292 réponses

119 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Nina,
Je vois clairement un lien entre ce que manifeste votre fille et sa petite sœur. A l'arrivée d'un nouvel enfant, un sentiment d'abandon (par rapport au parent du sexe opposé) et/ou un sentiment de rejet (par rapport au parent du même sexe) peuvent apparaître. Cela peut résulter d'une mauvaise interprétation de paroles, de comportements. Votre fille se sent en "concurrence" avec sa sœur et elle traduit sa jalousie (et donc sa peur) par la violence parce qu'elle voit que vous ne mesurez pas l'importance de sa détresse. Et quand vous lui faites des remontrances, que vous protégez votre autre fille, cela renforce son sentiment d'injustice.Elle est suivie par un psy, dites vous, mais il serait bon que vous consultiez aussi séparément pour faire émerger les causes de cette situation : il ne s'agit pas de se culpabiliser mais de recenser ce qui a pu laisser ce sentiment s’installer dans le cœur de votre fille; sachant qu'il faut parfois peu de choses....votre rôle est de la rassurer, de lui consacrer du temps rien qu'à elle, sans sa sœur et en profiter pour discuter et je vous invite à lire cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même", vous y trouverez des clefs de compréhension sur ce qui se joue pendant l’enfance.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4502 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Nina, merci pour votre partage et votre sincérité, la démarche de parler de soi est toujours compliqué alors je vous félicite pour cette démarche. Lorsque les enfants sont agressifs, vous savez c'est un peu comme les bébés lorsqu'ils sont incalmables, ils essayent d'exprimer un mal-être mais n'ont pas les moyens verbaux de nous expliquer, alors ils pleurent, tapent, gémissent, s'en prennent à tout ce qui passe. Votre histoire me rappelle une expérience que j'ai eu avec un couple en besoin, je ne dis pas que c'est la même cause évidemment, mais je trouve important de vous le partager, je leur ai conseillé de raconter l'histoire de l'enfant à l'enfant, avant sa conception (histoire du couple), à sa conception (grossesse) et la naissance jusqu'au 3 ans, l'enfant s'est alors apaisé parce qu'il avait de l'incompréhension. J'aurais grand plaisir à vous aider sur ce chemin. Valérie, Cabinet de thérapie limoges, en présentiel ou Visio

Valérie Garnier Psy sur Limoges

56 réponses

18 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Nina,

je vais essayer de vous apporter quelques réponses mais sachez que le cas de l'enfant, est un cas délicat. A savoir, qu'un individu, pour bien se développer, à besoin de métaboliser ses enjeux développementaux, tel que l'enjeu de l'attachement (la sécurité intérieure) lié à la mère et l'enjeu de l'estime de soi (la confiance) lié au père.

Un enfant va se construire comme il peut en fonction de son environnement avec comme modèle son père et sa mère pour construire sa personnalité.

Le comportement de votre fille, aujourd'hui, est surement dû à une métabolisation incomplète de ces enjeux qui entraine ces comportements tel que son agressivité.
A savoir, avec bienveillance, vous et votre conjoint avez fait se que vous avez pu avec les connaissances que vous avez pour être un bon père et une bonne mère.

A mon humble avis, pour aider votre fille, je vous conseille, vous et votre conjoint, de suivre une thérapie afin de comprendre vos enjeux à vous, vos blocages et vos croyances... Sachez qu'un enfant, la plupart du temps, est dans la reproduction ou la contre reproduction.

L'enfant a surtout besoin, comme tout enfant, d'un modèle, d'un cadre et d'amour. Donc aujourd'hui, vous lui apportez déjà de l'amour. Il faudrait aller voir du côté du cadre que vous avez mis en place dans la famille.
Effectivement, le cadre est essentiel au développement de l'enfant car celui ci lui permet de connaitre ces limites, de savoir se qu'il a le droit de faire ou non.
Un enfant pour connaitre son cadre, ne va pas vous le demander mais va tester les limites et en fonction de vos réactions émotionnelles et de vos comportements, il va s'adapter et va finir par inscrire toutes ses informations dans sa personnalité.

Pour moi, si vous résolvez vos enjeux développementaux, vous résoudrez les enjeux de développement de vos enfants.
Je suppose que se que je vous dis est peut être difficile à entendre mais je suis passé par là pour comprendre votre situation, au delà de mon savoir faire de gestalt thérapeute.

En phrase de conclusion, en changeant vous (votre intérieure) vous allez changer l'autre (l'extérieure) par inspiration car dans les relations les comportements et les émotions s'équilibrent.

Chaleureusement
Jean Olivier HUYNH, Gestalt praticien

Jean-Olivier Huynh Psy sur Boissets

10 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Nina
Je comprends que votre situation doit être vraiment épuisante au quotidien.
Je pense que vous devriez dire à la psychologue qui suit votre fille la réalité de la situation. Vous ne devez pas laisser votre fille minimiser les choses. Les enfants ne racontent les choses que comme ils les voient. il est nécessaire que la psychologue ait des faits. Vous pouvez prendre des notes chez vous: date de la crise, durée, raison etc. et ramener ces notes à la psychologue.
Ensuite, je pense que vous devriez lui demander une consultation en famille car je pense qu'il y a des choses à faire de votre coté, notamment lui mettre des limites plus claires. Le dialogue est important mais votre fille doit apprendre que ses désirs ne sont pas plus importants que les besoins des autres.
Vous écrivez que son père prend votre défense. Cela me fait penser que vous êtes dans une relation particulière avec votre fille où elle pense qu'elle est un adulte. Il ne doit pas vous défendre, il doit la cadrer.
Si vous avez besoin de discuter de ce sujet, je suis disponible.
Nathalie Goursolas Bogren
consultante en éducation
Analyste transactionnelle

Nathalie Goursolas Bogren Psy sur Sallanches

68 réponses

69 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023

Bonjour Nina,

Si votre fille minimise auprès du psychologue, vous avez tout à fait la possibilité de lui en parler vous-même. Il semble y avoir un contentieux entre elle et la petite sœur, il est possible qu'elle se sente rejetée par son père et qu'elle projette sous forme de colère une tristesse qu'elle ressent. La période entre 2 et 4 ans est parsemée d'épisodes de colère mais dans le cas de votre fille ça correspond à la naissance de sa petite sœur donc je pense qu'il serait bien de voir ce qui s'est passé à ce moment.

Par contre il reste une question en suspens: pourquoi votre fille est-elle suivie? A cause de ses crises ou bien d'autre chose?

Quentin GARDRAT, psychothérapie en ligne, tarif libre (le patient décide), Philothérapie.

Quentin Gardrat Psy sur Le Havre

390 réponses

226 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

22 MAI 2023


Bonjour Nina,

Les colères entre 2 et 4 ans sont représentatives d'une période de construction de l'enfant, dite "phase de séparation" et elles sont très fréquentes.

À 8 ans c'est autre chose qui se joue.
Je fais l'hypothèse que votre fille aurait pu vivre une situation traumatique.
Je m'interroge sur sa relation avec son  père, les petites filles sont souvent à la recherche du contact avec leur père. Y aurait-il eu un comportement inadapté de la part de son père ? Trop proche ou trop autoritaire ? Ou de la part d'un autre homme référent pour votre fille ? Grand-père, oncle, cousin, animateur...

Je vous conseille une thérapie familiale afin de prendre en compte les interactions entre chaque membre de la famille. Cela permet d'avoir une vue globale de ce qui se joue au quotidien.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1909 réponses

2132 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses