Comment pardonner une infidélité quand celle-ci est dégradante pour L'infidèle ?

Réalisée par Anonyme_10-12 · 31 mars 2023 Thérapie de couple

Bonjour,

Je m'explique, après 6 ans de relation et un magnifique voyage à l'autre bout du monde, je sentais qu'elle mettait beaucoup de distance dans la relation et je lui faisais remarquer, ce à quoi elle répondait qu'elle trouvait que nous n'étions pas trop en phase et que ça lui faisait peur etc… De mon côté j'essayais de proposer des choses nouvelles pour la stimuler car je n'étais pas aussi fataliste sur la situation.
Notre voyage s'est bien passé mais avec toujours cette petite distance qui revenait épisodiquement, cela ne nous empêchait pas d'avoir de beaux moments de complicités mais pas autant que je ne l'aurais espéré, pas comme avant.
À notre retour les choses se sont bien passées pendant 2 semaines, et après c'était le début du cauchemar pour ma part… Du jour au lendemain, elle était devenue complètement distante, complètement effacée, ne répondant pas au message, semblait indisponible et toujours occupée, rajoutez à cela le fait qu'elle disait se coucher tôt…
(Détail important, je précise que nous habitons à 1h de route l'un de l'autre dans une configuration où je dispose de mon appartement et elle vit chez ses parents). Nous avons toujours eu ces petits écarts lors de notre histoire, quand l'un terminait ses études, l'autre y était encore, etc, etc… au rythme de nos chassés-croisés nous savions tous les 2 qu'un jour nous allions nous rejoindre.)
Je suis quelqu'un qui attache une grande importance à la communication et à la nécessité de crever l'abcès avant que les conséquences ne soient plus désastreuses…
Elle de son côté, n'est pas du genre très expressive, plutôt du genre à garder pour elle et enfouir sous le tapis, il faut gratter sa carapace pour espérer avoir des infos. Partisante du "ça finira par passer".
De mon côté j'ai découvert le sexe avec elle, elle connaissait déjà, j'y accorde une plus grande importance qu'elle d'ailleurs ce qui peut engendrer des frustrations de mon côté mais jamais au point de vouloir aller ailleurs.
Nous avions quelque chose de spécial et qui semblait unique, une sorte de d'Alter égo, quelqu'un avec qui je pouvais être totalement moi-même et qui semblait ne pas avoir de retenue à mon égard, la légèreté de se sentir aimé pour ce que l'on est.
Pour la suite de l'histoire nous étions dans un contexte où mon travail est plus difficile à trouver que le siens, à force de discussions nous nous étions mis d'accord sur le fait que si quelqu'un devait quitter son travail c'était plutôt elle. Et par conséquent devoir emménager avec moi.
Me suivre.
Mais ça impliquait énormément de choses, -devoir quitter la maison familiale
-quitter son travail et ses collègues
-potentiellement acheter une voiture
-vivre ensemble

En quelque sorte, quitter brusquement et pour tout et pour tout, sa zone de confort.
Mais pour autant je concevais tout à fait de chacun garder son projet professionnel et de trouver un logement à mi-chemin afin de réellement commencer une vie à deux sans trop de contraintes… Mais je ne l'avais jamais exprimé… Et elle ne parlait pas, et n'a jamais dit qu'elle ne voulait plus ça, s'est complètement renfermée dans cette idée et s'était fixée des deadlines pour le faire sans que je ne sois au courant. Moi qui cherchais à ne surtout pas lui mettre la pression, qu'elle le fasse quand elle serait prête.

En parallèle de ça j'avais des opportunités professionnelles sur Paris, et bien que la vie parisienne ne m'intéressait pas du tout, je ressentais autour de moi, par nos proches le sentiment de fierté qui en découlait, une sorte d'approbation générale sur le sujet et porté par leurs estimes, je m'étais presque convaincu du projet.

Elle me voyait, pensant qu'il s'agissait là de l'opportunité de ma vie, alors que clairement c'était vivre avec elle que j'aurai choisi et Paris ne m'intéresse pas.

Et de son côté, professionnellement parlant, un tournant majeur était en train de s'opérer… Mais évidemment je n'étais pas au courant, j'aurais aimé l'être, pour la soutenir.

Toutes ces choses mises bout à bout ont contribué à nous perdre…

Pour en revenir à l'histoire, je disais plus tôt que du jour au lendemain et sans réellement le voir venir (dans l'ivresse d'un sentiment accompli ou je semblais avoir tout ce que je voulais et que la seule chose qui me manquait sembler de partager ma vie avec la femme que j'aime)

J'ai évidemment remarqué, que son comportement était anormal, elle ne me disait plus je t'aime, fuyait les discussions et ne répondait plus vraiment.

On se voyait habituellement les weekends etc… on devait se voir et c'est à ce moment-là qu'elle m'a annoncé être perdue ne plus savoir ce qu'elle veut, avoir l'envie d'aller voir ailleurs, que nous nous étions rencontrés trop tôt, qu'elle avait perdu les sentiments etc…

Moi naïf, ne pouvant faire surface, complètement assommé par la nouvelle, je pleurais…

Les jours qui suivent je lui propose de rester seule pour souffler, réfléchir et savoir ce qu'il en est.
Pendant toute une semaine je suis resté dans le flou, sans nouvelles etc… Le weekend suivant mes messages laissés sans réponse… ça ne pouvait plus continuer comme ça j'ai demandé à la voir sur un parking pour discuter, j'avais écrit une lettre d'amour accompagnée d'une rose. C'est à ce moment-là que se montre devant moi quelqu'un que je ne reconnaissait pas, complètement détachée. Elle m'annonce qu'elle a pris sa décision il y a 30min et qu'il vaut mieux qu'on en reste là et que la relation doit s'arrêter, elle pleure, je suis complètement abasourdi… je n'ai strictement aucunes informations, je lui tire les vers du nez pour comprendre car je suis dans le flou total, un véritable cauchemar… j'apprends qu'elle a "croisé la route de quelqu'un à son travail et qu'elle a ressenti des choses". Ajoute qu'elle ne lui parle pas et que lui ne le sait pas.

Elle me demande à la prendre dans ses bras, ce que je fais par peur de regretter si je ne le fais pas…Puis je pars…

2 semaines se passent, sans nouvelles d'elle mais avec des nouvelles de toute sa famille qui m'appelle pour avoir des informations. Suite à cela j'apprends qu'elle fuit tout le monde, qu'elle ne parle à personne y compris ses parents chez qui elle vit et qu'elle semble organiser tout son temps avec ses collègues (essentiellement des femmes)...

À la fin de ces 2 semaines, nous sommes mi-décembre, je reçois un message de sa part, qui me demande comment je vais et qui souhaiterait me voir.

Moi pensant qu'enfin elle va me dire la vérité et que je pourrais enfin avancer et arrêter d'imaginer, j'accepte de la revoir pour lui parler.

Elle m'annonce qu'elle était complètement paumée, mais qu'elle a retrouvée ses Esprits, et que le fameux mec (un homme 2 fois plus âgées qu'elle, marié et père de famille) l'a forcée à pleins de choses qu'elle a toujours refusé avant qu'il ne lui vole un bisou et elle, excédé, a fini par céder.

Elle me certifie que je sais tout et me jure qu'il ne s'est rien passé de plus…

On se retrouve pendant ces quelques semaines, on ne se voit pas pour Noël etc… et puis on passe le nouvel an ensemble avec des amis à moi.

Je sentais qu'elle ne me disait pas la vérité et comme elle n'était pas revenue avec de réelles réponses, j'ai pour la première fois de ma vie, profité qu'elle soit à la douche pour regarder dans son téléphone…
Qu'elle ne fut pas ma surprise quand je tombe sur les fameuses conversations où je vois des "je t'aime tu me manques" tous les jours, "j'ai hâte de te revoir" ajoutez à cela une photo en sous-vêtements…etc etc etc…
À ce moment-là je rentre dans la salle de bain et, confrontée à ma découverte, elle se met à pleurer en disant qu'il l'a forcée etc…
Moi paralysé par la situation, ne peut pas concevoir une telle chose…
Lui demande d'expliquer pour quelles choses il l'aurait forcée…
Elle exclut l'acte sexuel et affirme la contrainte sur les bisous, les mains aux fesses et les photos dénudées en précisant qu'il l'appelait à chaque fois qu'il sentait qu'elle décrochait pour récupérer le contrôle sur elle…

À ce moment-là les messages datent de fin novembre et ne remontent pas plus loin…

J'accuse le coup prend du recul pendant une journée et m'empresse de revenir auprès d'elle par peur de la perdre…
Je demande des informations pour croiser les différentes versions qu'elle me donne et elle me certifie et me jure que je sais tout et qu'il ne sait rien passé de plus…
Encore des mensonges…

Dans une démarche bienveillante ou je refuse de remettre cette histoire sur la table à la moindre dispute etc, je lui propose de passer au-dessus de ça en en parlant une dernière fois pour ne plus jamais y revenir.

Après plus de 2 heures de discussions, où elle me fait des promesses droit dans les yeux en me tenant les mains et en se promettant de belles choses l'un à l'autre… Je lui demande de voir les conversations une dernière fois afin de bien m'assurer que cela ne dure pas depuis plus longtemps qu'elle me le dit.

Je sentais que mon quelque chose clochait… elle avait un comportement à me faire culpabiliser de voir le mal plus qu'il y en avait selon elle…
À force d'insister, elle craque et m'annonce que c'est une conne qu'elle m'a trompé, qu'elle se déteste et que je dois la quitter parce qu'elle est horrible et ne mérite pas mon amour…

Je tombe encore une fois de 15000 étages même si je me doutais qu'il y avait plus mais la déception et dégoût m'envahissent…
En parallèle de ça elle se met à se faire du mal et à respirer péniblement et à vouloir prendre ses clés de voiture pour partir.

Ni une ni deux, je la retiens, planque ses clés, la calme, l'empêche de se faire du mal et lui propose de rester dormir et qu'elle ne parte que le lendemain matin…

Toute la nuit je m'occupe d'elle… la conforte etc…

Mais le lendemain je lui annonce que c'est fini, que la déception est trop grande et que jamais plus rien ne sera comme avant.
À ces mots, elle m'appelle directement, l'échange est très fluide, dans la bienveillance elle pleure et est triste de la situation.
Moi de mon côté je suis ravagé, j'ai l'impression que ma vie m'échappe depuis ces 3 derniers mois et je suis en plein cauchemar qui me font prendre des décisions que je n'ai pas envie de prendre…

Le lendemain de cette annonce je la retrouve sur mon palier elle qui attendait depuis 3h que je n'arrive… Je la prends dans mes bras et l'accueille chaleureusement, elle m'avait extrêmement manqué.

Suite à ça on essaie d'y voir clair, s'ensuivent des semaines à essayer de comprendre, moi qui ai besoin de la vérité parce que déçu par ces semaines et semaines de mensonges… je lui demande de me raconter comment les choses se sont passées, on lui disant qu'avoir les détails me permettrait de savoir si elle est sincère bien que les mots soient très difficiles…

Elle m'a raconte l'histoire me disant qu'il l'a forcée, qu'elle était là se laissant faire, à subir la situation, elle qui cherchait une oreille attentive pour se confier, est tombée sur quelqu'un de malveillant avec un tout autre projet… et comme ayant répondu à son besoin à elle, elle s'est senti obligée de répondre à ses besoins à lui, les bisous, la tendresse, les câlins, le sexe…
Tantôt dégoutée par la situation et par cet affreux personnage qui n'avait strictement rien d'attirant à part sa présence, elle se sent sale pour ce qu'elle fait et y voit, en continuant, un moyen de se flageller pour la mauvaise conduite qu'elle a… un besoin de se faire du mal par la situation qu'elle se croit comme quelque chose qu'elle a besoin à ce moment-là…
Elle finit par ouvrir les yeux et se détacher de cette situation complètement irrationnelle et complètement dépourvue d'avenir, impossible à présenter devant ses parents, qui s'est avéré être en aucun cas mieux que la relation qu'elle avait avec moi, et ce en tout point, la seule chose qu'elle traduit comme un besoin qu'elle avait, c'était une présence à n'importe quelle moment et être valorisée par quelqu'un d'autre…

J'insiste encore et encore sur le besoin de la totale sincérité afin de retrouver cette confiance…
Elle maintient encore que je sais tout etc…
Et qu'au moins elle avait attendu de me quitter pour faire ce qu'elle avait à faire, cette version encore et encore comme pour se convaincre.

Mais voilà, moi, de mon côté, je me sens complètement pris pour un con, un dégât collatéral, sans être pris en considération, complètement manqué de respect, trahi.
Et je sens également que mon intuition a flairé quelque chose…

J'ai donc en tête d'aller voir ce fameux type pour comprendre et donc lui exposer ce que je pense, toujours sans violence, cela n'aurait rien arrangé et m'aurait desservi. Je souhaite lui exposer ce que je pense en le rabaissant en passage et en l'humiliant pour qu'il sorte de ses gonds et me fasse part d'éléments nouveaux dans cette histoire… Je me devais de résoudre mon déshonneur… Et je confie à ma copine, mon projet.

Elle craque et me raconte que c'est arrivé plus de fois qu'elle le prétend et surtout que c'est arrivé alors même que nous étions toujours ensemble et ce la veille et le jour même de notre rupture…

Encore des mensonges et des gros en plus…
Je suis complètement abattu encore et encore…

Complètement perdue dans ses mensonges, elle n'arrête pas et s'enfonce dedans…
Elle se justifie en disant qu'elle ne comprend pas que je puisse vouloir et avoir besoin de la vérité et qu'il faut savoir garder un jardin secret… Quand on cherche à recréer une confiance brisée, on ne garde pas de secret qui peuvent tout détruire…

Je suis allé voir le fameux type… j'ai été reçu comme un malpropre, insulté, menacé, et violenté, et moi je souriais, force est de constater que ce type était répugnant, pas propre sur lui, repoussant et les dents marrons… il n'avait strictement rien pour lui, pas même ses capacités sexuelles puisqu'impuissant et précoce…
Toutes ces choses qui font que j'ai eut un profond sentiment de dégoût et de haine à l'égard de ce clochard, et je faisais le lien avec son besoin d'avoir l'ascendant psychologique sur une femme, à se sentir puissant, mis en valeur et se sentir utile…

En parallèle de ça elle n'arrêtait pas de me dire qu'elle savait ce qu'elle voulait, qu'elle avait moins peur de faire les choses maintenant et qu'elle souhaiterait quitter son travail pour me rejoindre parce que "peu importe où je suis et ce que je fais, tant que je suis avec toi à construire la vie dont je rêve"

Maintenant ses peurs, angoisses : peur de l'engagement, peur de l'avenir, peur de tout et peur de me perdre…

Voilà où nous en sommes aujourd'hui…
Désolé c'était très long mais je ne voulais pas épargner de détails tant cette histoire est compliquée à comprendre…

Tout porte à croire qu'elle à préférer rejeter avant de potentiellement être rejetée par mon projet professionnel nous rendant incompatibles…
Ou alors une peur de l'engagement nourrie par ses traumatismes durant l'enfance, peur qui s'est transformée en angoisse et elle s'est senti obligée de créer encore plus de distance avec moi en allant vers le premier qui lui montrait de l'intérêt ?

Allait-elle chercher une façon d'avoir ce dont elle avait besoin, à savoir quelqu'un de présent et de disponible n'importe quand ??

Dorénavant nous nous sommes laissés 2 semaines, loin l'un de l'autre pour faire le point, et elle pour mettre de mots sur ce qu'elle a vécu, sur ses angoisses, ses peurs, et tout ce qu'elle veut et ne veut pas afin de potentiellement envisager un après…

J'aimerais vos avis sur la question, j'ai besoin d'y voir clair même-si je dois me faire à l'idée que le cerveau humain ne nous fait pas toujours fonctionner de façon logique et rationnelle et que parfois il n'y a rien à comprendre…

Je suis profondément déçu par tous les comportements irrespectueux, dégouté par le niveau auquel elle s'est rabaissée avec ce type, relation pour laquelle n'importe qui de normalement constitué et doté de raisonnement n'aurait pas approuvé et trouvé ça dégoûtant.

Je suis en colère, déçu et dégoûté par la situation, je la considère "indigne" en quelque sorte et sale…
Toutes ces émotions que je ressens sont là qu'en je ne suis pas avec elle et tout s'efface quand elle est avec moi, avec la complicité, les éclats de rire, etc…


Et je conclurai par la problématique suivante :

Est-il encore possible de pardonner et d'aller de l'avant, si tenté que ses peurs de l'engagement puissent être surmontées, et dans une dynamique ou elle a baissé dans l'estime que j'ai pour elle désormais, (et ce de façon permanente ou provisoire, je ne sais pas encore…) ?

Merci beaucoup,

À vous lire.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 AVRIL 2023

Bonjour
Vous vous êtes bercé d’illusions tout au long de votre relation dans un déni de quelque chose qui est revenu vous surprendre brutalement : le réel.
C’est l’épreuve du réel que vous traversez actuellement.
Vous ne dites pas votre âge mais je comprends que vous êtes de jeunes adultes qui venez d’entrer dans la vie active et dans la vie d’adulte.
Si vous vous posez la question de comment pardonner c’est que cela ne vous vient pas naturellement. Et c’est déjà tellement difficile de pardonner une trahison que si vous devez forcer le pardon c’est encore plus hypothétique.
Mais votre compagne a-t-elle formulé le vœux de continuer la relation avec vous ?
Sinon à quoi bon ?
Vous aviez avec elle tout au long de votre relation une attitude assez paternaliste et moralisante ce qui a probablement fait naître en elle le désir de la transgression. De plus il y a eu passage à l’acte.
Vous êtes traumatisé aujourd’hui et vous vous dites que vous allez pardonner pour oublier et reprendre la relation comme si rien ne s’était passé et que vous allez réaliser quand même les projets et les rêves que vous aviez formulés ensemble.
Mais voilà: l’épreuve du réel encore et toujours.
Comment pardonner à votre objet d’amour ce qui l’a dégradé à vos yeux ?
Vous seul avez la réponse à votre question.
Personne ne peut y répondre à votre place et il n’existe aucun mode d’emploi ou Tuto pour ce genre de blessures.
En revanche si vous souhaitez être accompagné dans votre réflexion je reste à votre écoute,
Bon courage à vous.
Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2360 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 SEPT. 2023

Bonjour

Vous devez clairement réfléchir à votre capacité à dire NON et à vous respecter dans une histoire d'amour. Cette personne vous a délibérémment menti droit dans les yeux à plusieurs reprises.
Il est temps d'ouvrir les yeux et vous dire que vous méritez une relation saine et qui vous valorise, avec une personne de confiance, où la communication est fluide.
Je pense aussi qu'il faut apprendre à poser les limites à ne pas dépasser dans votre relation ce que vous êtes prêt à accepter et à ne pas accepter. Il est difficile de fonder quelque chose sur une cette histoire. Je vous invite à prendre plus que 2 semaines de recul et à faire un travail sur vous (vous pardonner à vous de vous êtes fait manipuler avant de lui pardonner à elle).
Il faut savoir dire stop quand les limites sont dépassées plusieurs fois par l'être aimé. Ce qui est votre cas.
Bien à vous
Charlotte
Psychologue
Travail Couple Famille
rdv en ligne uniquement

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

247 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 AVRIL 2023

Bonjour,

Dans cette histoire vous semblez avoir revêtu le rôle du père. Cela pourrait expliquer cette envie de protéger, de dire ce qui est bon de faire, de punir le transgresseur.
Épanouissez-vous professionnellement, dans un premier temps, c'est dans l'ordre des choses.
L'écoute, la communication bienveillante semblent être des qualités que vous allez mettre à profit dans votre travail. C'est un éclairage que cette mésaventure nous apporte.

Laissez votre petite amie fera un travail sur elle-même. Gardez-vous d'endosser ses blocages au risque de faire des confusions comme quitter un travail, une belle occasion au lieu de sa petite amie.

Si cela vous est pénible et que vous avez envie de cultiver cette histoire d'amour alors un accompagnement vous serait conseillé.

Cordialement,
Fouzia FOUFA

Fouzia FOUFA Psy sur Marseille

100 réponses

215 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 AVRIL 2023

Bonjour monsieur
Je pense que l'un comme l'autre avez besoin de vous faire aider car vous venez de traverser une période très difficile.
Votre compagne a besoin de guérir ses blessures d'enfance, afin de ne plus chercher auprès du premier venu de l'intérêt. Et savoir si elle vous aime.
De votre côté, je pense qu'une aide vous permettrait aussi de faire le point sur votre vie, et vous projeter avec ou sans elle, dans un avenir qui vous rendra heureux
Je vous reçois en rdv présentiel ou visio, vous ou votre compagne, comme vous le souhaitez, avec bienveillance
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6327 réponses

3396 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2023

Bonjour,
Pour répondre clairement à votre question, je pense que si votre partenaire ne fait pas un vrai travail sur elle, en se faisant accompagner, elle reproduira tôt ou tard. Il y a certainement dans son enfance de quoi expliquer cette tendance à prendre de la distance et à se laisser manipuler par des personnes peu recommandables. La blessure du rejet peut se cacher derrière cela et il se peut qu'elle ait cette fausse croyance (plus ou moins inconsciente) qu'elle ne mérite pas d'être aimée et que par conséquent cet homme sale était tout ce à quoi elle pouvait prétendre. Cela ressort d'ailleurs de certains de ses propos. La peur du rejet fait développer une système de défense, celui du fuyant avec cette tendance à mentir (pour ne pas être rejetée).
On peut toujours sortir des schémas dysfonctionnels mais encore faut-il qu'elle soit motivée et en ressente le besoin. Vous ne pourrez pas la forcer et sachez qu'on s'épuise pour rien à endosser le costume de "sauveur".
De votre côté, cette histoire a réactivé vos propres blessures : celles qui ont installé en vous les peurs de 'l’abandon et de la trahison.
Tout cela mériterait d'être vérifié bien sûr dans le cadre d'une consultation mais vous pourriez déjà "dégrossir" en lisant cet ouvrage de Lise Bourbeau "les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même". Vous verrez si vous reconnaissez votre partenaire dans le profil du fuyant. Peut-être accepterait-elle de le lire aussi.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4440 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2023

Bonjour,

La première question que vous devez vous poser est la suivante : pourrez-vous retrouver la confiance indispensable en couple avec une personne qui ment ou vous cache d’actes graves ?
La seconde est la suivante : pensez-vous pouvoir réellement lui pardonner ces moments d’égarement (c’est-à-dire que vous ne l’évoquerez plus dans le futur) ?
Si et seulement si la réponse est positive, alors vous pouvez peut-être envisager une thérapie individuelle ou de couple pour vous aider à retrouver un couple heureux et soudé.
Dans le cas contraire, je vous invite à entamer le deuil de cette relation où les actes ont été bien trop loin pour qu’un avenir puisse être envisageable. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3370 réponses

3339 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2023

Bonjour,

Vous vous êtes connus jeune, et êtes tous deux au début de vos carrières professionnelles. Il est assez fréquent, dans ce contexte, qu'une distance se créée, faite d'objectif de vie et d'envie qui changent tout autant que de besoin de connaître autre chose avant de construire, de s'engager...

Mais dans votre cas cela semble aller au-delà de ce processus somme toute classique.

Votre compagne semble effectivement souffrir de blessures traumatiques liées à son enfance, qui la renvoient au manque de respect vis a vis d'elle meme... ainsi tu as une blessure de trahison qui la met dans une posture de culpabilité +++. Il est tout a c'est logique qu'elle se sente perdue et qu'elle se sabote elle-même...

Cela réveille de votre côté les mêmes blessures qu'elle, avec le degout, l'irrespect et la trahison...

Oui il est possible de pardonner, de refaire confiance et d'aller de l'avan si vous envisager tous les 2 de faire d'abord une thérapie individuelle pour nettoyer et digérer vos propres blessures et éventuellement une therapie de couple si vous decidez de rester ensemble.

Quoiqu'il arrive une thérapie individuelle vous permettrai d'eviter de revivre, tot ou tard, une situation similaire, encore et encore, avec une aitre personne...

Une approche de type détachement émotionnel pourrait vous apoorter des benefices rapides et profonds.

Chaleureusement,
*** Neurotherapeute *** Psychopraticienne *** Détachement Emotionnel Express

Marjorie Servaux Psy sur Avignon

26 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 AVRIL 2023

Bonjour,
La situation que vous avez vécu semble avoir beaucoup d’enjeux différents : vos sentiments à vous, ses sentiments à elle, vos projets d’avenir, vos peurs et craintes, un tiers, des mensonges, la possibilité de pardonner ou pas…
Si je comprends bien, vous vous questionnez s’il est possible d’avoir un avenir ensemble où le pardon, l’amour sont toujours possibles.
Vous décrivez avoir été blessé et que ces sentiments sont toujours très présents. Qu’est-ce que vous voulez, indépendamment de si cela peut ou pas marcher, indépendamment de ce qu’elle veut ou craint ? La réponse à cette question pourra possiblement éclaircir votre questionnement à vous. Un travail sur soi pourrait vous aider à y voir plus clair ainsi qu’à surmonter cette période difficile.

Ana Santos Psy sur Ivry-sur-Seine

12 réponses

9 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Thérapie de couple

Voir plus de psy spécialisés en Thérapie de couple

Autres questions sur Thérapie de couple

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134750

réponses