Je vis avec le diable ?

Réalisée par JuliaP · 13 déc. 2023 Aide psychologique

Bonjour,
J’ai 29 ans et mes 30 ans arrive à grand pas. Pourtant j’ai l’impression d’avoir raté ma vie. Si je suis encore en vie à ce jour c’est uniquement pour éviter toute souffrance à ma mère. Si par malheur il lui arriverait quoi que ce soit je la rejoindrais immédiatement, car actuellement elle est ma seule raison de vivre.
Je vous explique.. Je suis actuellement en couple depuis 10 ans nous vivons chez ma mère depuis tout ce temps.
Avant d’être avec lui j’étais une femme drôle, sociable, ayant plein d'ambition, … mais ça c'était avant de rencontrer le diable..
Tout d’abord, je dois vous dire… Je suis une petite fille qui a grandit dans un mariage voué a l’échec, mes parents se sont séparés quand j'avais 10 ans car mon père était alcoolique et battait ma mère. Il na jamais vraiment été présent pour moi et cela fait 8 ans que l’on se parle uniquement par sms. Donc je pense que mon envie de protection et la peur d’abandon viennent de là.
Ensuite, je n’ai pas un physique avantageux, je suis plutôt enrobé, les garçons ne se bousculer pas pour m’avoir donc quand je tombais amoureuse si ce garçon me remarquer c’était le graal pour moi.

J’ai été très longtemps amoureuse de lui avant qu’il daigne craquer.
Au début on se voyait en secret, il était doux et me disait de belles choses, mais me laisser souvent en suspens. C’était un garçon qui était beaucoup entouré de ses amis et on se voyait peu. J’étais en second plan mais je l’acceptais car pour moi c’était inconcevable que je le laisse filer.
Apres 1 an j’ai commencer a rencontrer sa famille, ses amis, … mais très peu. J’ai toujours eu ce sentiment qu’il avait honte de moi. Il a commencer à dormir chez moi (chez ma mère) de plus en plus régulièrement jusqu’en y vivre. Et là je commençais à voir son vrai visage… crises de jalousie à répétition, rabaissements, insultes, menaces, … quand il partait trop loin il finissait par s'excuser mais du lendemain c'était reparti.
Tout ce temps je faisais mes études supérieures sous peur, j'ai d’ailleurs raté de nombreuses années mais j'ai fini par obtenir mon diplôme. Ensuite je devais trouver un travail mais cela fait 5 ans que je suis diplômée et que je n'ai jamais travaillé car il ne veut pas.. il insinue que je ne saurais me comporter au travail. Donc pour éviter toutes embrouilles j’ai accepté la situation. Lui non plus ne travailler pas régulièrement mais là ça fait 1 an il travaille et les insultes et critiquent pleuvent ( tu ne fais rien de tes journées, tu es une glandeuse, tu ne sais rien faire, …)
Il m’a souvent menacer de partir. Mais à chaque fois il revenait. Il m’a déjà insulté de tous les noms, il me rabaisse sans arrêt sur mon poids, sur mes façons de faire, sur mes pensées, sur tout ce qu’il peut.
Je ne sors plus de chez moi même pour allez a la boulangerie mais nous ne faisons jamais rien non plus ensemble. J’ai l’impression d'être une prisonnière.
Il s'énerve sans cesse pour un rien et retourne tout le temps la situation sur moi en me disant que c’est de ma faute, que personne ne voudrait de moi, que je ne suis pas une femme car je ne sais pas cuisiner, que je fais exprès de l'énerver, … Tout est toujours de ma faute.
Cela fait 10 ans que nous habitons chez ma mère il ne se décide pas à déménager pour qu'on est notre logement, une famille etc… j’ai même l’impression qu'il profite de la situation pour épargner de largent. Il aime tout contrôler et j’ai l’impression d’être son pantin, il fait ce qu’il veut de moi.
Je ne vois plus aucun avenir avec lui, je vois ma vie qui défile et tous mes rêves s'envoler. Je n'aurais jamais de métier, jamais de permis, jamais d'enfants (moi qui en voulait une ribambelle). Je pense tous les jours à la mort. Si je devais tomber malade je ne me battrais même pas. J’attends que ça. Je suis au fond du gouffre et ma mère ne sen rends pas compte je ne veux pas lui briser le coeur.
Je ne sais plus quoi faire, quoi dire, j’ai tellement peur, je suis tellement triste qu’il m'arrive même de me dire qu’il ne me manquerait pas si il devait mourir.. suis je un monstre ?

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 17 DÉC. 2023

Bonjour Madame,

Manifestement vous ne vous trompez aucunement sur le diagnostic et vos propos sont complètement cohérents.
La difficulté pour vous est de sortir de cette situation.
Cette situation a un lien avec le fait que votre père était violent. Vous avez reconstitué chez votre mère, inconsciemment, le trio infernal. Votre conjoint a pris la place de votre père.
Ne croyez pas non plus que votre mère ne s'aperçoive de rien. Elle en souffre certainement pour vous mais vit votre soumission comme elle a vécu la sienne à votre père. Il n'y a pourtant aucune fatalité.
Vous rendriez très heureuse votre mère si vous vous sépariez de votre conjoint et la délivreriez d'un gros poids d'angoisse.
Mais dans cette situation vous avez besoin d'être aidée à comprendre et à vous extirper. Vous ne devez absolument rien à votre conjoint. Vous devez vous évader de la prison dans laquelle il vous enferme.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4279 réponses

22086 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

8 JANV. 2024

Bonjour,

Vous semblez évoluer dans une situation de dépendance affective. Il est courant qu’une expérience négative à l’adolescence ou au début de l’âge adulte, comme une relation abusive, change complètement notre façon de nous comporter et de voir nos relations futures. Cela semble être votre cas. Pour que vous puissiez surmonter l’insécurité, vous valoriser, vous centrer et acquérir une robustesse émotionnelle, il est important d'entamer une thérapie. Des approches telles que l’Hypnose, la PNL ou la TCC peuvent être très pertinentes. Je reste entièrement à disposition si besoin.

Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

563 réponses

5252 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

27 DÉC. 2023

Bonjour Julia,
il me semble comprendre, à travers la façon dont vous décrivez la situation, que vous avez maintenant compris que tous les maux dont cet homme vous accable, ne sont que des mots.
La réalité est sans doute bien différente, et votre force de résistance à tout cela m'amène à penser que vous avez beaucoup de ressources, qui ne demandant qu'à se mettre en oeuvre pour écrire votre vie. VOTRE vie, et non celle qu'il vous impose.
Nul doute qu'une aide psychologique pourrait vous permettre de comprendre ce qui vous empêche actuellement de stopper cette relation inacceptable, et surtout, comment en sortir. Une aide et un soutien sans faille, pour engager le changement qui est urgent.
Christophe PAVIE

Christophe Pavie Psy sur Jonzac

20 réponses

16 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

L'enfant qui subit l'agressivité de son parent peut penser qu'il le mérite parce qu'il n'est pas assez bien, pas satisfaisant.
Il se sent responsable.
C'est son conditionnement de départ , sa croyance profonde.
Au cours du temps il va valider cette croyance, ce que vous faites en écoutant votre conjoint.
La petite fille que vous étiez a pensé mériter d'être malmenée et vous continuez à accepter de l 'être.

Vous n'avez pas eu encore l'occasion d'analyser votre histoire, votre construction de départ et vous êtes sous son emprise.

Votre conjoint a donc toute la liberté d'agir ainsi. Aucune limite n'est posée.
Votre mère ne vous a pas montré l'exemple car elle même a subit.

Rien n'est irréversible mais il faut faire le choix de vouloir changer les choses.
Faites vous accompagner, osez reprendre les rennes de votre vie.

Courage, ne donnez plus le pouvoir de votre bonheur, ou plus exactement malheur à cet homme.

S.Filleul.

Sandrine Filleul Psy sur Evry

657 réponses

323 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2023

Bonjour Julia,
Vous avez besoin de retrouver l'estime de vous-même, et une vie sociale : travail, sorties et amis.
Vous devez changer ce qui vous fait souffrir.
La souffrance psychologique et la culpabilité que votre partenaire vous fait subir, vous immobilise dans la peur.
Des associations peuvent vous soutenir car il s'agit de violence psychologique.
Vous devez réagir pour changer votre vie positivement.
Votre maman sera contente de cette évolution car elle remarque votre désarroi.
Je vous propose de vous accompagner afin de trouver en vous, les ressources nécessaires pour ce changement positif.
A bientôt.
Nathalie Dodret
Psychopraticienne et spécialiste en psychologie du travail
Conscience et Liberté d'Esprit

Nathalie Dodret Psy sur Carentan

61 réponses

17 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

20 DÉC. 2023

Bonjour Julia,
Non vous n'êtes pas un monstre, vous êtes plutôt, d'après ce que vous décrivez, sous emprise d'une personne avec un syndrome pervers. La seule solution avec ce type de personne est de couper toutes relations, mais ce n'est pas facile, d'autant plus que vous avez l'air désespérée et en souffrance avec peu d'énergie. Je vous conseille vivement d'aller en psychothérapie pour, comme on dit en psychanalyse, renforcer votre Moi et pouvoir ensuite prendre des décisions adultes sur l'avenir de votre relation amoureuse qui semble toxique, mais aussi sur votre vie en général.
Bon courage à vous!
Frédéric Duquerois
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

378 réponses

95 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 DÉC. 2023

Bonjour Julie,

Merci de partager votre histoire avec une telle ouverture. Votre situation est complexe, et il est essentiel de l'aborder avec une compréhension approfondie des dynamiques psychologiques en jeu.

À travers le prisme du Voice Dialogue, votre récit révèle plusieurs 'parts' ou sous-personnalités qui influencent votre expérience. Premièrement, il y a la part blessée de l'enfant, qui a vécu le traumatisme de la séparation de vos parents et l'absence d'un père stable. N'ayant jamais pris soin de cette partie, aujourd'hui elle vous pousse à chercher la stabilité dans vos relations même si elles sont nocives.

Ensuite, il y a votre "part protectrice", qui s'est développée pour vous aider à naviguer dans ces relations difficiles. Cette part cherche à éviter le conflit et la douleur en acceptant des situations qui ne sont pas dans votre intérêt. Bien qu'elle agisse pour vous protéger, elle peut parfois vous empêcher de reconnaître les dynamiques abusives. Votre partenaire a pris le total contrôle sur votre vie en s'appuyant sur cette part en vous.

Aujourd'hui votre relation met en lumière une dynamique de contrôle et de dénigrement, où votre part protectrice est constamment activée pour éviter les conflits. Ce cycle crée un environnement où toute ambition créativité ou joie de vivre est supprimée, vous laissant vous sentir piégée et sans pouvoir.

Il est également important de reconnaître le rôle de la part critique interne, qui peut être renforcée par les commentaires négatifs de votre partenaire. Cette part critique peut vous faire douter de votre valeur et de vos capacités, alimentant ainsi un cycle de faible estime de soi et de dépendance émotionnelle. Donnant ainsi le plein pouvoir à l'autre.

Pour avancer, il est crucial de travailler à renforcer votre part autonome – celle qui reconnaît votre valeur intrinsèque, vos désirs et vos besoins. Cette part peut vous aider à établir des limites saines dans vos relations et à prendre des décisions qui favorisent votre bien-être et votre épanouissement.

Imaginez un moment où vous vous réveillez le matin en vous sentant en sécurité et sereine. Dans cette vie, votre voix compte, vos rêves sont vivants, et vous êtes entourée de personnes qui vous soutiennent et vous valorisent. Vous avez un travail qui vous épanouit, où vous pouvez utiliser vos talents et vos compétences. Vous vivez dans un environnement où vous êtes libre de vous exprimer, sans crainte de jugement ou de dénigrement. C'est une vie où votre part autonome, celle qui connaît votre valeur et vos désirs, est forte et vous guide. Vous allez vous dire que c'est trop tard. Que vous avez "perdu" 10ans de votre vie et qui voudra vous embaucher aujourd'hui? Sachez que les seuls obstacles qu'on rencontre sont ceux qu'on se pose.

Je me réfère souvent à cette citation de Jung que je trouve incroyablement vraie: "Tout ce que nous refusons de voir à l'intérieur de nous, revient sous forme de destin". Je vous recommande de voir à l'intérieur de vous pour changer le votre!

Dans le Voice Dialogue, nous travaillons à explorer et à renforcer différentes parts de nous-mêmes. En travaillant ensemble, nous pouvons renforcer votre part autonome, celle qui peut vous aider à établir des limites saines, à prendre des décisions qui sont dans votre meilleur intérêt, et à construire une vie que vous aimez et dont vous êtes fière.

Je vous invite à me contacter pour discuter de la manière dont nous pourrions aborder ces questions ensemble. Vous avez le droit de vivre une vie épanouissante, et je suis là pour vous soutenir dans ce voyage.

Prenez soin de vous,

Sara Tij Psy sur Paris

67 réponses

55 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

Vous exprimez dans votre message un profond désespoir avec un sentiment de ne plus avoir d'avenir. Ce que vous décrivez pourrait ressembler à un phénomène d'emprise qu'exercerait votre partenaire sur vous : victimisation, culpabilisation, chaud/froid et intimidation.
Je vous invite à prendre contact rapidement avec un ou une psychothérapeute pour retrouver votre autonomie et redonner un sens à votre vie. Vous avez déjà pris conscience de certaines choses qui se jouent en vous et c'est déjà un grand pas. Ne vous arrêtez pas là. Vous avez certainement de nombreuses ressources dont notamment des diplômes, pour faire face à l'avenir.
Je reste évidement à votre écoute.
Bien à vous,
Philippe MATHIAS

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

197 réponses

103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 DÉC. 2023

Bonjour Lucie.
Je vais commencer par la fin de votre message pour revenir ensuite vers le début., afin de répondre à la question que vous vous posez « suis-je un monstre ? » Le monstre c’est selon l’étymologie celui qui montre et en général ses mauvaises tendances et je peux vous assurez que le « monstre » ce n’est pas vous pas plus que le « diable ».
Ce sont des mots forts que vous employez en rapport à ce que nous pourrions appelez les forces du mal. Le monstre fait peur et le diable nous divise et en tout cas ne représente pas ce qui est bien pour nous.
C’est une belle prise de conscience, il ne vous manquerait pas s’il devait mourir et ce sentiment est à la hauteur de la nuisance qu’il est pour vous, vous seriez sans doute soulagée.
Les décennies ont l’art de nous rappeler que le temps passe et qu’il passe vite et qu’il ne faut pas rater notre vie et à 30 ans vous ne l’avez pas ratée mais vous risquez effectivement de la rater si vous ne faites rien pour en changer le cours et changer une situation que vous subissez.
Je comprends votre peur et votre isolement face à une situation qui dure depuis 10 ans maintenant.
Vous pensez protéger votre mère en le lui parlant pas de votre situation et de vos sentiments et en vous isolant mais je pense qu’en lui parlant vous lui offririez le plus beau des cadeaux, celui de votre confiance ; même si votre mère a vécu avec votre père une relation toxique , elle est en mesure de comprendre votre situation et vous aidez à mettre fin à cette relation destructrice.
Vous êtes en effet, et en cela vous reproduisez un schéma, dans une relation toxique avec quelqu’un qui abuse de votre manque d’estime, qui vous humilie et vous abaisse et vous critique en permanence , vous dévalorise et qui profite qui plus est de l’hospitalité de votre mère.
Vous pouvez redevenir la personne que vous étiez avant cette relation, cette femme drôle, sociable, pleine d’ambitions.
Vote vie est déjà un enfer et vous êtres « prisonnière », imaginez un avenir avec des enfants avec le diable… Il est grand temps de réagir, de restaurer une estime de vous, de vous affirmer face à la personnalité probablement perverse de votre compagnons et de parler à votre mère peut-être dans un premier temps ou à un psy qui vous proposera une thérapie de soutien afin de vous aider à sortir de l’enfer
Tout le monde mérite de vivre une belle vie, y compris vous.
Je reste à votre écoute

Jean-Frédéric Blanchard
Psychanalyste, psychosomaticien

Jean-Frédéric Blanchard Psy sur Vénissieux

70 réponses

47 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 DÉC. 2023

Bonjour Lucie.

Je vais commencer par la fin de votre message pour revenir ensuite vers le début., afin de répondre à la question que vous vous posez « suis-je un monstre ? » Le monstre c’est selon l’étymologie "celui qui montre" et en général ses mauvaises tendances et je peux vous assurez que le « monstre » ce n’est pas vous pas plus que le « diable ».

Ce sont des mots forts que vous employez en rapport à ce que nous pourrions appelez les forces du mal. Le monstre fait peur et le diable nous divise et en tout cas ne représente pas ce qui est bien pour nous.
C’est une belle prise de conscience, il ne vous manquerait pas s’il devait mourir et ce sentiment est à la hauteur de la nuisance qu’il est pour vous, vous seriez sans doute soulagée. C'est seulement l'expression et votre vérité !

Les décennies ont l’art de nous rappeler que le temps passe et qu’il passe vite et qu’il ne faut pas rater notre vie et à 30 ans vous ne l’avez pas ratée mais vous risquez effectivement de la rater si vous ne faites rien pour en changer le cours et changer une situation que vous subissez. Je comprends votre peur et votre isolement face à une situation qui dure depuis 10 ans maintenant.

Vous pensez protéger votre mère en le lui parlant pas de votre situation et de vos sentiments et en vous isolant mais je pense qu’en lui parlant vous lui offririez le plus beau des cadeaux, celui de votre confiance ; même si votre mère a vécu avec votre père une relation toxique , elle est en mesure de comprendre votre situation et vous aidez à mettre fin à cette relation destructrice.

Vous êtes en effet, et en cela vous reproduisez un schéma, dans une relation toxique avec quelqu’un qui abuse de votre manque d’estime, qui vous humilie et vous abaisse ,avec quelqu'un qui vous critique en permanence , vous dévalorise et profite qui plus est de l’hospitalité de votre mère.

Vous pouvez redevenir la personne que vous étiez avant cette relation, cette femme drôle, sociable, pleine d’ambitions. Vote vie est déjà un enfer et vous êtres « prisonnière », imaginez un avenir avec des enfants avec le diable…

Il est grand temps de réagir, de restaure une estime de vous, de vous affirmer face à la personnalité probablement perverse de votre compagnons et de parler à votre mère peut-être dans un premier temps ou à un psy qui vous proposera une thérapie de soutien afin de vous aider à sortir de l’enfer Tout le monde mérite de vivre une belle vie, y compris vous.
Je reste à votre écoute.

Jean-Frédéric Blanchard

Psychanalyste et psychosomaticien
Je consulte à Lyon en présentiel mais aussi à distance par téléphone ou en visio conférencee

Jean-Frédéric Blanchard Psy sur Vénissieux

70 réponses

47 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 DÉC. 2023

Bonjour Julia,
Je vous répondrai la même chose que j'ai répondu à cette internaute : https://www.psychologue.net/questions/il-me-hurle-dessus-et-jai-peur
Vous avez besoin de nettoyer votre passé, votre enfance qui vous a conditionné à penser que vous ne valez pas mieux que ce que vous avez. Un travail de fond est nécessaire, mon approche est pertinente dans ce sens (voir mon profil) utilisant un ensemble de technique pour traiter les traumas.

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5394 réponses

31771 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 DÉC. 2023

Bonjour Julia

Je comprends que vous vivez chez votre mère avec votre compagnon et que celui ci ne souhaite pas que vous travailliez et vous dévalorise constamment. En effet, une telle attitude envers vous peut, petit à petit, vous faire complètement perdre confiance en vous et vous détruire à petit feu. Je comprends que cela puisse être extrêment difficile à vivre au jour le jour.
Vous dites que vous avez peur. Il serait nécessaire de vous faire accompagner d'un professionnel pour aller regarder de quoi sont constituées ces peurs ? à quelle époque elles remontent ? ont elles un lien avec votre père qui frappait votre mère ? etc....
Vous avez la possibilité aujourd'hui, de changer les choses en allant mettre de la conscience sur ce que vous vivez. Exprimer ce que vous ressentez et être guidé pour aller en profondeur vous permettra de clarifier ce que vous êtes et gagner en sécurité intérieure et en confiance en soi.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2379 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

Votre message me semble terrible : vivre pour votre mère…, et non pas pour vous même, accepter l’emprise perverse de cet homme sans vous y opposer…, être comme dans une prison et complètement déprimée est très triste pour la jeune femme que vous êtes !

Mais un espoir se profile : vous avez pris conscience de ce que votre compagnon vous fait vivre et osé écrire ici pour obtenir quelques avis et conseils.

Il est évident que malheureusement vous êtes en train de reproduire quelque chose de la vie de votre mère avec l’homme violent qu'a été votre père, et que votre soumission est due inconsciemment en partie à ce « modèle » maternel, et aussi comme tentative de vous faire aimer coûte que coûte par un homme, là où vous avez tellement manqué l’amour de votre père.

C’est dommage que votre mère n’ait pas pu vous conseiller et vous empêcher de rester à la maison au lieu de chercher un emploi et travailler après l’obtention de votre diplôme.
Est elle complètement « aveugle et sourde » à tout ce que cet homme vous fait vivre ?! Cela est peu crédible, à moins qu’elle aille très mal « dans sa tête »…

Vous avez grand besoin de prendre votre vie en mains : soigner votre santé, vous entourer des gens bienveillants qui peuvent vous aider à vous séparer et débarrasser de ce « diable » qui empoisonne votre existence tout en profitant de vivre chez votre mère.
Il est fort probable que vous n’ayez pas la force de la faire seule. Aussi, il se peut que cet homme réagisse mal à la séparation, s’il prend plaisir à avoir ce contrôle sur vous.
Évidemment, le mieux serait de vous faire aider par un-e thérapeute, mais cela peut représenter un coût trop important pour vous.
Vous pouvez faire appel à une association d’aide aux victimes (puisque vous en êtes une…) et aussi aux conseils d’une assistante sociale.

Souhaiter la disparition de quelqu’un qui vous fait souffrir n’a rien de monstrueux, c’est une réaction naturelle et de bon sens… : mais c’est à vous d’agir de façon mature pour vous séparer de lui tout simplement. Il vit chez vous…, donc vous pouvez lui demander de partir. Et cela avec le soutien de votre mère, qui est chez elle. Il est probable que malgré tout ce que vous croyez elle soit consciente de la situation et qu’elle soit contente de vous voir réagir contre ce que cet homme vous fait vivre.

Ensuite, vous pouvez vous occuper de vous : faire du sport, manger sain, vous ouvrir à l’extérieur, trouver un travail et devenir plus contente de votre image qui a été malmenée par votre compagnon.

Je vous souhaite de trouver la force d’agir dans le sens de vos propres intérêts et retrouver le goût de la vie, celle qui est largement devant vous !
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4433 réponses

12188 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Votre sentiment d'être piégée et désespérée dans votre situation actuelle résonne profondément, suggérant un schéma de dépendance émotionnelle et de faible estime de soi, probablement enraciné dans votre dynamique familiale précoce et encore plus enraciné dans votre relation actuelle. Vous reproduisez les mêmes dynamiques de votre enfance, cet homme a pris la place de votre père, un homme violent dans votre foyer, un trio avec votre mère.
Le besoin de protection et la peur de l'abandon que vous avez éprouvés peuvent provenir de l'instabilité et du manque de soutien affectif de votre enfance. Cette situation, associée à vos problèmes de perception de soi, peut vous avoir conduit à accepter et à normaliser les mauvais traitements dans votre relation.

Le comportement de votre partenaire - le dénigrement, les menaces et le contrôle - est un exemple classique de violence psychologique. Il est essentiel de reconnaître qu'il ne s'agit pas de votre valeur ou de vos capacités, mais de son besoin d'exercer un contrôle. Cette dynamique donne souvent l'impression d'être prisonnier de sa propre vie, comme vous l'avez décrit.

Pour se libérer d'un environnement aussi toxique, il faut mettre en place un réseau de soutien et demander une aide professionnelle. Il s'agit de redécouvrir votre valeur et vos forces, qui sont clairement évidentes, compte tenu de votre persévérance à l'université en dépit des circonstances. Je propose des consultations initiales gratuites et je peux vous aider à approfondir ces questions, en vous offrant un espace sûr pour comprendre vos sentiments et les options qui s'offrent à vous. N'oubliez pas que demander de l'aide est un signe de force et non de faiblesse. Vous n'êtes pas seul dans cette aventure.

Lorena Salthu
Conseils téléphoniques personnalisés. Urgences pendant le weekend
Psychopraticien -Coach de vie-Psyconeuroimmunologist -Psychanalyste
Séances en ligne ou en présentiel.
Français, English et Español

Lorena Salthu Psy sur Paris

832 réponses

2892 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

Les faits que vous décrivez sont de la violence psychologique et amènent à un phénomène d'emprise qui rend prisonnier et peut s'avérer destructeur. Vous décrivez très bien la peur, la tristesse, la perte d'identité que les victimes peuvent vivre, alliées à l'attachement affectif dont il est difficile de se libérer.

Vous méritez de vivre la vie dont vous rêvez et de retrouver confiance en vous pour vous lancer dans les projets qui vous tiennent à coeur.
Le parcours peut sembler difficile, mais il vaut le coup et je vous encourage à vous faire accompagner pour parvenir à sortir de cette relation qui vous bloque dans des émotions négatives. Vous pouvez également vous documenter sur le phénomène d'emprise psychologique pour mieux comprendre ce que vous vivez, car malheureusement, de nombreuses personnes ont déjà subit ou subissent encore le comportement d'un compagnon qui rabaisse, insulte et menace.

Je vous souhaite bon courage, prenez soin de vous.
Myriam Guilhermet
Psychothérapie, Art-thérapie

Myriam Guilhermet Psy sur Lyon

51 réponses

36 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Bonjour Julia.
La situation telle que vous la décrivez est extrêmement douloureuse : ce sentiment d'être emprisonnée chez vous, l'anticipation constante des colères de votre conjoint, qui vous dénigre, si je comprends bien, quotidiennement alors que votre estime de soi était fragile au début de la relation, vos rêves que vous voyez disparaître... Jusqu'à penser régulièrement à la mort.
Pour moi vous avez besoin d'aide, et ce le plus tôt possible. Vous avez déjà fait un premier pas important en parlant de votre situation ici. Une aide thérapeutique qui pourra vous fournir un espace bienveillant, une respiration, dont le besoin j'imagine se fait sentir avec l'emprise étouffante que votre conjoint exerce sur vous. Vous avez selon moi besoin également d'une aide plus extérieure, matérielle. Je vous conseille de vous rapprocher d'une association spécialisée dans les violences conjugales (car ce que vous décrivez, le contrôle sur ce que vous avez le droit ou non de faire, les insultes, en relèvent... les violences psychologiques et économiques sont aussi des violences), qui pourra vous donner des conseils plus directs, adaptés à votre situation, et probablement vous mettre en contact avec des personnes qui sont passées par là où vous en êtes.
Je vous souhaite de tout mon cœur de vous en sortir, de retrouver du plaisir à la vie, et de réaliser un jour les rêves qui aujourd'hui vous semblent inaccessibles.
Grégoire Taconet
Psychopraticien en Approche Centrée sur la Personne
Consultations en cabinet à Lyon et en visio

Grégoire Taconet Psy sur Lyon

70 réponses

33 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

Pourquoi vous infligez-vous tout cela ? Vous êtes très clairement en face de ce que l’on peut qualifier très probablement d’après ce que vous décrivez comme un pervers narcissique. Ce sont des personnes nocives et négatives qu’il faut absolument fuir.
Vous vivez chez votre mère. Prenez donc votre courage à deux mains, rassemblez ses affaires et mettez-le à la porte. Qu’il se débrouille. Ce qu’il vous montre n’est absolument pas de l’amour et je ne peux pas croire que vous pouvez en avoir pour un individu ayant ce type de comportement envers vous.
Il est temps de réagir et de reprendre votre vie en main. Je vous assure qu’elle peut être bien plus plaisante. Pour cela, il vous faut prendre les choses en main et accepter de vous faire aider si vous pensez que c’est nécessaire.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3525 réponses

3588 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

17 DÉC. 2023

Bonjour Julia,

Vous dites clairement que votre maman est votre seule raison de vivre.
Il y a comme une sorte de symbiose et vous êtes imbriquées dans vos histoires l'une l'autre.
Votre maman a souffert de la présence d'un homme alcoolique, votre père, et peut-être a-t-elle vécu un certain nombre d'années avant de pouvoir s'en extraire.
Vous êtes tellement fusionnelle avec elle que vous avez inconsciemment répété son histoire, peut-être pour porter à votre tour une souffrance avec la croyance inconsciente que cela soulagerait la sienne.

Cet homme qui vous maltraite est à l'image de votre père qui a maltraité votre mère. Il est temps que cela cesse, que cet homme sorte de cette maison qui est celle de votre mère. Dans un premier temps je vous invite à contacter une association de défense des victimes, à déposer des mains courantes ou des plaintes auprès de la gendarmerie. Puis à avoir une communication ouverte avec votre mère lui dire votre souffrance, lui demander du soutien. Vous dites : "Je suis au fond du gouffre et ma mère ne sen rends pas compte je ne veux pas lui briser le coeur. "
Je suis convaincue au contraire que votre mère se rend tout à fait compte de ce que vous vivez et que c'est actuellement qu'elle a le cœur brisé, probablement qu'elle se sent impuissante pour agir comme elle a pu être impuissante pour agir lorsque votre père la maltraitait.

Il est temps de mettre cet homme dehors, de vous reprendre, de sortir de chez vous d'aller acheter le pain, puis de trouver un travail, un logement et à votre tour sortir de chez votre mère, la laisser en paix vivre sa vie et trouver vous-même (vous-m'aime) votre propre autonomie et indépendance.

Il y a tout un chemin à faire pour cela et vous êtes capable de le faire.

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1919 réponses

2159 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

16 DÉC. 2023

Bonjour Julia

Il faut trouver la force (ou de l'aide de proches) de rompre et de mettre cette personne nocive en dehors de votre vie. Vous avez envie de travailler et d'avoir une vie sociale. Vous vous exprimez parfaitement et avez une vision claire de la situation. J'aimerais vous rassurer juste avec des mots en vous disant que vous n'êtes pas un monstre mais ça ne suffirait pas.
Posez vous juste une question : Si vous restez avec lui , qu'allez vous devenir dans un an ? deux ans ??? Si la réponse ne vous plaît pas, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Votre vie n'est pas finie à 30 ans et vous pourrez encore avoir des enfants et une rimbambelle ou juste un ou deux, je vous assure que ce n'est pas le nombre qui compte.
Je vous souhaite le meilleure et me tiens à votre écoute si besoin. Je consulte en visio sur psychologue.net
Bien à vous
Charlotte
Psychologue du travail
Couple et famille

Charlotte Drahy Psy sur Boulogne-Billancourt

521 réponses

252 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13350

questions

réponses 136950

réponses