Prison mentale

Réalisée par Oscar · 2 nov. 2021 Aide psychologique

Bonjour, j'ai 23 ans et je suis en pleine thérapie mais j'aimerai avoir un autre point de vu extérieur.
En fait je ne saurais pas par quoi commencer mais globalement j'ai un blocage émotionnel qui s'est installé.
Mon quotidien est ritualisé et je n'arrive pas à en sortir. Je fait des tours de voiture et je fume des cigarettes. J'attend des notifications, des messages de ma copine ou des copains. J'habite chez ma mère et j'attend qu'elle soit sortie pour aller dans le salon. Je suis dans une insécurité permanente. J'ai aussi des doutes compulsifs sur est-ce que j'aime ma copine, et en fait cette question (qualifié de ROCD sur le web) me prend tout mon temps. Des doutes aussi compulsifs sur le fait que je sois une bonne personne ou non selon mes actions. Beaucoup de culpabilité, et j'ai l'impression d'être un imposteur, avec ma copine, avec le fait d'avoir besoin d'aller voir ma psy etc...
Ça c'était les symptômes globaux, pour faire plus en détail sur mon histoire mes parents sont séparés et se sont séparés très mal (par surprise, lorsqu'ils nous l'ont annoncé à moi et mon frère on pensait aller à Disney). J'ai eu une relation avec ma mère fusionnelle enfin je dirait pas ça comme ça mais elle faisait et continue d'anticiper mes besoins etc..
Actuellement je n'ai pas de travail et je suis tellement occupé par mes besoins de réassurance compulsifs que je n'arrive pas à faire autre chose. Impossible c'est plus fort que moi. Donc ça tourne en boucle et je m'isole. Je suis dans l'évitement avec mes amis. Au niveau de ma relation avec ma copine c'est "borderline" de ma faute. (On en arrive à mon vrai pb actuel)
Je n'arrive pas à exprimer mes besoins, à m'affirmer je rentre dans une position passif agressif. J'en arrive à presque mentir dans le sens où lorsqu'elle cherche à savoir une raison pour laquelle j'ai fait quelque chose je répond avec la peur et je répond en pensant que dire la vérité serait la tromper (je l'ai écrit instinctivement), puisque j'ai aussi la phobie d'impulsion de tomber amoureux d'une autre, ça me fait ruminer aussi. Dans tout ce désarroi il faut rajouter la dépendance affective évoquée plus haut. Au final je la blesse de par cette attitude et j'ai aussi un sentiment immense d'impuissance face à toute cette situation et je me fait (un film?) sur le fait que je vais rester bloqué comme ça. Ma copine a d'avantage d'énergie donc je me suis laissé absorbé par elle. Là actuellement j'ai provoqué une rupture et c'est la raison pour laquelle j'écris ce message. J'ai essayé d'écouter la partie de moi qui me disait de m'éloigner d'elle puisque de toute façon je ne l'aime pas et que ça va me faire une prise de conscience, que la relation est toxique (dans mes addictions j'ai aussi youtube et les vidéos sur le couple qui m'ont fait conclure cela)... Et au final je me sens toujours dans ce même état. Lorsque je n'ai pas tout ça et que j'arrive à être ce que j'appelle homme, la relation fonctionne. Bref je suis en plein délire et oui je m'en rend compte. Malheureusement avec la conscience de tout cela je n'arrive pas et surtout je n'arrive pas à voir quel chemin prendre. Avoir un projet pro par exemple, oui mais comme je l'ai écris je suis dans une boucle infernale d'auto-sabotage, de manque de confiance en moi, de perte de repère.
J'évite ma mère aussi, je me suis mit en tête qu'elle est à l'origine de cela mais comment casser le lien ? Si cela doit être fait.
Je sais que mon message est assez flou et déstructuré mais je préfère le laisser tel quel.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 3 NOV. 2021

Cher Jon,

Pourquoi vous préférez laisser un message flou et déstructuré ? C'est peut être le reflet de votre état interne? Et si vous commenciez par re écrire ce message pour introduire un peu d'ordre et de l'organisation ? C'est le début du changement...

Avec bienveillance
Analia Cervetto
Psychologue clinicienne
Yoga-psychologie, ACT et EMDR

Analia Cervetto Psy sur Antibes

72 réponses

451 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

9 NOV. 2021

Bonjour
Votre message est un appel à être entendu.
Plusieurs thèmes mériteraient d'être travaillées et surtout écoutés et entendus.
N'hésitez pas à me contacter pour cela.
Bien à vous

Myriam Lasry Psy sur Paris

572 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 NOV. 2021

Bonjour, Votre histoire est entièrement louable, d'abord parce que, vous l'exprimez, et qu'il semble que, pourtant, vous touchez presque ce que vous voudriez connaître, en tant que vérité. Mais c'est un peu comme si cette vérité restait de l'autre côté du fil, et que vous restiez derrière, en effet, à la fois observateur, à la fois acteur, pris entre deux eaux.
Le rapport au féminin vous est très fort. Est-ce culturel ou au niveau de votre éducation, le féminin s'impose à vous, ou vous impose une forme de contradiction.
Peut-être cela peut faire sens, déjà, dans un premier temps.
Nous ne vivons pas dans une époque qui valorise forcément l'amour, pourtant, être en symbiose avec sa mère, même s'il paraît l'inverse, est digne de valeur.
Peut-être qu'il est difficile de quitter véritablement la relation avec sa propre mère pour une autre relation avec une compagne. Que vous soyez conscient ou pas, responsable ou non. Ici, personne n'est coupable de quoique ce soit, il est des amours forts, même si cela serait votre maman qui aurait ce pouvoir sur vous, il est essentiel, tout d'abord, de vous ressaisir mais pour vous-même, au sens, vous reconnecter à vous-même. Vous verrez ensuite, ce qu'il en est, de vos relations. Prenez un temps pour vous, mais, cette fois, parce que vous le décidez vraiment, et l'assumez, avec ses raisons. Intelligemment. Il se peut qu'il y ait beaucoup de peurs, dues à un ensemble de choses. Et puis, en effet, une forme d'auto-interdiction de suivre tel ou tel projet ou tel ou tel chemin. Il se peut que le lien, que vous avez avec votre maman, ou mère, quel qu'il soit, soit si fort, que votre liberté se retrouve un peu, remise en question. Et on a souvent tendance, dans la vie, à retomber dans les mêmes schémas, vivre les mêmes archétypes, même avec d'autres personnes. Ce sera le même type d'histoire, sans le savoir.
Peut-être même, que vous prenez une part de responsabilité quand au divorce de vos parents, comme si l'homme, symboliquement, n'était pas parvenu à suivre cette vie familiale, mais avait opté pour une autre vie. Vous vous trouvez, du coup, exactement à cet endroit là, du fil, entre la position de votre maman, ou mère, et le chemin de votre père. Cela prouve votre respect pour vos deux parents, sans pouvoir choisir une direction. Un point stable ou un chemin à suivre. Et également, par amour inconscient, vous privilégiez rester entre les deux, sans pouvoir avancer. Ce sentiment est tellement fort, que cela vous bloque et vous perturbe. Peut-être même entre amour et agressivité. La contradiction.
Il y a en effet, parfois, dans la vie, des choix impossibles.
Par contre, il y a ce désir, en vous, de vivre quelque chose, et pour vous, je dirais. Je crois que la plus grande décision se situe là. Sauter le pas. Même si c'est une pulsion, pourquoi pas ? C'est peut-être ce qui vous définit, vous caractérise. C'est votre personnalité. Et une fois, que vous aurez emboîté le pas, pour vivre ce que vous voulez vivre, mais par rapport à vous-même, pour vous-même, vous verrez, vous n'aurez aucune difficulté pour continuer de vivre les relations avec ceux qui font partie de votre vie. Et ce n'est parce que vous vivrez votre vie, vos passions, que vous ne vivrez pas vos amitiés ou amours, et relations familiales. Si vous êtes un être hyperactif, vous avez même le droit de vivre une ou deux disciplines, ou foncer pour celle qui vous semble la plus forte.
Foncez. J'ai envie de vous dire.
Et c'est vous qui donnerez le sourire, aux autres.
Car le mouvement et la force sont toujours admirables.

Foncez.
De tout cœur.
Bien à vous.

Sheyen Evolving Psy sur Lyon

231 réponses

142 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour,
C'est effectivement difficile de vous aider alors que vous êtes déjà en thérapie et qu'il semble important de vous tenir à ce que vous avez commencé avec votre psy actuel.
Si cependant vous ne voyez pas d'amélioration d'ici quelques temps; vous pourrez peut-être rechercher une autre approche. Il semble, à la lecture de vos propos, que la peur du rejet soit présente : vous auriez alors besoin de guérir votre enfant intérieur et d'apprendre à vous aimer.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour

Je comprends votre situation, et vous êtes dans le questionnement régulier, et tout vos blocages vous empêche d'avancer.

Je vous propose de me contacter pour que nous puissions echanger, et ainsi pouvoir vous aider

Je reste à votre disposition

Bien à vous

Mr Keddi
Psychothérapeute et sophrologue

Alessandro Keddi Psy sur Rouen

905 réponses

653 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour Jon.

Votre message n'a rien de flou ni de déstructuré, il est tel qu'il doit être au moment où vous l'avez posté.

Je ressens cette souffrance et cette envie de vous en dégager.
Il est, selon moi, difficile de vous répondre par le biais de ce message car il "nous" faudrait le temps de séances pour avancer et cheminer sur votre parcours de vie et ainsi élaborer votre présent et votre futur ; ce que vous faites probablement avec votre psy.

Qu'est-ce qui vous fait avoir besoin d'un deuxième point de vue extérieur ?
Et sur quoi précisément finalement ?

Votre titre est "prison mentale".
De quoi ou de qui êtes vous prisonnier ? De quoi vous condamnez vous ?

Par rapport à votre maman, je vous invite à en parler avec votre psy avant de songer à "casser le lien". Il se peut qu'il y ait d'autres manières de procéder pour gérer votre relation avec votre maman.
Et je pense qu'avant de la tenir comme étant à l'origine de ce qui vous arrive, il serait tout aussi nécessaire d'étayer vos ressentis avec votre thérapeute.

Je retiens une phrase importante dans votre message, celle qui mentionne que "lorsque vous n'avez pas tout ça et que vous arrivez à être ce que vous appelez un homme, la relation fonctionne". Qu'appelez-vous être un homme ? Qu'est-ce qui se passe dans ces moments-là ?
Et surtout, "la relation fonctionne" signifie que vous connaissez cet état (vous l'avez déjà vécu), et qu'il vous est parfaitement possible de le trouver, et de manière plus régulière.

Ingrid Ballone Psy sur Salon-de-Provence

538 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour,
La seule chose que je me permettrai de vous dire c'est que vous avez grand besoin d'être rassuré dans tout ce flou déstructuré. Continuez votre thérapie, parlez de tous ça a votre psy qui est la pour vous aidez même si placer votre confiance en quelqu'un ne doit pas être chose aisée.
Faite un pas après l'autre vous allez y arriver.
Courage vous n'êtes pas seul.

Laurie Sanchez

Laurie Sanchez Psy sur Guégon

139 réponses

75 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour Jon,

Il semble qu'il y ai effectivement beaucoup de confusion en vous.

Dans ce contexte il ne serait pas professionnel de notre part de vous donner un avis alors que vous avez commencé une thérapie.
Cela ne ferait qu'ajouter de la confusion à la confusion.

Parlez en à votre thérapeute surtout

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4098 réponses

21056 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2021

Bonjour Jon,

Je vous remercie de vous être confié ici, cela n’a pas dû être chose aisée de tout écrire et de déverser vos ressentis comme tel.

Je comprends bien que vous êtes dans un cycle de répétition et que vous êtes totalement bloqué. Vous vivez une grande souffrance mêlée de culpabilités intenses. Votre vie manque cruellement de sens, c’est le vide.

A mon avis, vous avez besoin de mettre de côté le passé et le futur pour vous fixer dans le présent et trouver la réponse à qui suis je? Ou j’ai envie d’aller? Qu’est ce qui me porte et donne du sens à ma vie?

Nous pouvons en discuter, n’hésitez pas à m’écrire davantage.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie Lugari Psychanalyste Praticien en Psychothérapie Sexothérapeute
Retrouvez moi directement de chez vous en télé consultation via Doctolib pour votre plus grand confort

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10834 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134700

réponses