Un agresseur peut il oubliet les actes qu'il a commis ?

Réalisée par Jade · 20 janv. 2022 Violence faite aux femmes

Bonjour,
je vais essayée d'être assez claire et concise pour résumer ma situation.
Cela fait presque maintenant trois ans que je suis en couple avec mon copain âgé d'une vingtaine d'années. Il a toujours été très contrôlant avec moi, inquiet , n'avait pas confiance en moi , souffrait d'une mauvaise estime de lui , est très impulsif et au fil du temps est devenu de plus en plus violent verbalement et physiquement en entrant dans des phases de "crise paranoïaques" ou je ne parvenais pas à le raisonner .. Et ou moi aussi je me laissais petit à petit débordé par mes émotions.. Ses crises étaient souvent déclenchées par le fait que je parte en soirée avec des amis, il surveillait mes réseaux sociaux (même lorsque j'étais au toilettes il contrôlait ce que je faisait sur mon téléphone si j'étais connectée ect), on établissait des heures de sorties que je devais respecter pour le rassurer , et il me disait qu'il ne supportait pas rester seul sans moi..

J'ai tout d'abord pensé qu'il s'agissait de moi et de mon comportement que je ne le rassurais pas assez , que je devais lui mettre un cadre et passer plus de temps avec lui pour qu'il se sente rassuré , mais j'ai vite compris que cela ne changeait strictement rien et ses crises étaient de plus en plus incontrôlables au point ou il devenait violent physiquement. Je soupçonne qu'il souffre d'un trouble borderline, malheureusement il n'a jamais été suivi par un psychiatre au cours de notre relation , il n'y a donc aucun diagnostique établi le concernant. Malheureusement nous avons laissé les choses s'envenimer et lors d'une énième dispute nous en sommes venus au mains et il a commis cet acte sans mon consentement, sachant qu'il y avait des signes clairs que je ne voulais pas d'un rapport sexuel.
Je voyais qu'il ne faisait pas cela par plaisir , et qu'il voulait m'atteindre et me faire du mal. Un instant il a arrêté dans l'acte , et il s'est mis à pleurer me disant d'appeler la police , comme si soudainement il prenait conscience de ce qu'il venait de faire. Nous nous sommes séparés une première fois et j'ai finis par porté plainte contre lui , car d'autres fais avaient été commis à mon encontre qui menaçait ma vie professionnelle. Petit à petit nous avons repris contact, ce pour quoi j'ai annulé ma plainte , car je savais qu'il risquait la prison , afin que nous puissions suivre une thérapie de couple. Lorsque j'ai fais annulé ma plainte il s'est mis à me faire une crise en me disant qu'il n'avait aucun souvenir de m'avoir contrainte à avoir un rapport sexuel avec lui. Il confirmera cette même version devant la psychologue que nous avions consultée , il dit reconnaitre les faits , mais n'avoir aucun souvenir de la scène , comme si il était sortit de son corps à ce moment là. Je connaissais l’oubli lié à un évènement post traumatique mais je me demandais donc si cela est réellement possible que quelqu'un qui a commis une agression sexuelle puisse oublier comme cela les faits alors qu'il a été conscient que quelque chose de grave s'est produit ?
Aujourd'hui j'ai pris de la distance avec lui , et je suis repartie vivre chez de la famille pour me recentrer sur moi et surement entamer une psychothérapie cette relation m'a beaucoup atteinte psychologiquement sachant que je souffrais déjà auparavant de troubles dépressifs, mais je me pose beaucoup de questions, surtout cela me fait énormément de mal , car d'une certaine façon c'est comme si lui se plaçait comme une victime .. Je ne sais pas si c'est réel ou si c'est une forme de manipulation de sa part , donc je cherchais à avoir des avis extérieurs sur la question.

Merci de votre écoute

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 MARS 2022

Bonjour Jade, même après relecture ma dyslexie ma quand même fait défaut...
Et ne pouvant pas éditer ma première réponse, je me permets juste de corriger une phrase importante dans celle-ci.

« Oublier un événement commis et ça même s'il s’agit d’un acte d’agression est possible. Il est aujourd’hui difficile de le prouver, néanmoins cela s'effectuer avec des professionnels sur un suivi psychiatrique. Cependant, je vous avoue penser que cela n’est pas le cas dans votre histoire. »

En m'excusant pour cette erreur orthographique.

Thomas Villa Psy sur Chaligny

21 réponses

57 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 FÉVR. 2022

Bonjour Jade, oublier un événement commis et ça même s'il s’agit d’un acte d’agression est possible. Il est aujourd’hui difficile de le prouver, néanmoins cela est possible avec un suivi psychiatrique. Cependant, je vous avoue penser que cela est le cas cette histoire.

En l’occurrence il ne nie en aucun cas les faits, il dit surtout n’avoir aucun souvenir venant directement de lui en précisant « comme si il était sortit de son corps à ce moment là ».

Ce qui suppose dans un premier temps qu’il à quand même un souvenir de l’événement.

L’impression que cela me donne est que durant l’acte, il eut une prise de conscience envers ce qu’il vous faisait, au moment où il s’est arrêté et vous a demandé d’appeler la police. S'il a eu cette prise de conscience, c’est que cela ne l’a quand même pas laissé indifférent, et que plus tard, après tête reposée et un temps suffisant pour s’auto-analyser en cherchant lui-même des réponses à son propre agissement, il a personnellement trouvé cette réponse qui pouvait lui convenir dans sa situation.

C’est-à-dire une situation où il risque la prison pour son geste, et une situation ou mentalement il y a clairement un problème mais un problème auquel il n’a toujours pas de réponse claire et précise.

Effectivement l’idée d’un mensonge n’est pas non plus à écarter. Néanmoins partons principe qu’il ne ment pas et par conséquent mon point de vue suppose ce que je viens de vous citer ci-dessus.

Néanmoins mon avis professionnel ne devrait en aucun jouer sur les décisions que vous, vous souhaitez prendre. Je vous le donne comme réponse à votre question, cependant, garder à l’esprit qu’il s’agit quand même d'un acte totalement anormal que vous venez de subir.

Je ne peu donc, que vous conseiller de ne pas reprendre contact avec ce jeune homme dans un premier temps, pour vous même. Et d’être suivi psychologiquement si vous en ressentez le besoin.

Et en ce qu’il concerne cette personne, (si vous ne souhaitez pas maintenir votre plainte) j’estime qu’il devrait quand même débuter un suivi psychiatrique, dans une clinique pour avoir un diagnostic et être pris en charge pour éviter d’aggraver ses troubles. Si lui n’envisage rien à cela, prévenir les autorités ou les urgences psychiatriques de votre région pour que des démarches s’effectuent, peut-être une idée.

Je vous conseille quand même d'être suivie madame, notamment si vous avez des antécédents de dépression. Vous pouvez me contacter si mon profil vous intéresse. J'espère tout du moins ma réponse utile.

Cordialement,
Thomas Villa

Thomas Villa Psy sur Chaligny

21 réponses

57 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Violence faite aux femmes

Voir plus de psy spécialisés en Violence faite aux femmes

Autres questions sur Violence faite aux femmes

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13300 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13300

questions

réponses 136950

réponses