Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment calmer une névrose ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

La névrose est un trouble psychique complexe qu'il peut être difficile de calmer.

8 janv. 2019 · Lecture : min.
Comment calmer une névrose ?

La La névrose est une maladie complexe, fruit d'un conflit entre le Ça et le Moi. Lorsque nos désirs ou pulsions sont en conflit avec le monde extérieur, la névrose se crée et perturbe le quotidien de la personne. 

La névrose est un trouble psychologique qui n'est pas dû à un dysfonctionnement du système nerveux. Elle apparaît lorsque des pulsions n'ont pas pu accéder au conscient, et peut avoir différentes formes : 

  • Anxiété
  • Obsessions
  • Phobies...

La névrose peut provenir d'un traumatisme vécu dans l'enfance ou l'adolescence. Contrairement à la psychose, la personne est consciente de son état, des retombées sur sa vie privée ou professionnelle, et souhaite que les choses changent. 

La névrose phobique

L'individu qui souffre d'une névrose phobique comprend que sa phobie est irationnelle, voire absurde, mais ne peut pas y remédier par simple volonté. Il met en place des techniques d'évitement pour ne pas être confronté au stimulus ou à l'objet de la peur. 

La phobie est en réalité plus profonde qu'une simple peur : il s'agit d'un réel refoulement d'une angoisse, qui se précise sous la forme d'un objet ou encore d'un animal. C'est une sorte de fuite, une porte de sortie qui empêche la véritable angoisse de se libérer. Autrement dit, une angoisse précise va se manifester sous la forme d'une phobie : un enfant qui a peur du noir pourrait ainsi avoir peur d'être séparé de ses parents. 

Pour calmer la névrose phobique, il est conseillé de faire appel à un professionnel compétent dans les domaines suivants : 

  • Psychothérapie, psychanalyse, avec éventuellement un suivi en groupe
  • Thérapie cognitivo-comportementale. 

shutterstock-691919563.jpg

La névrose anxieuse

L'anxiété peut devenir pathologique lorsqu'on la ressent à tout moment de la vie, lorsqu'elle complique l'existence et induit des problématiques chez la personne : troubles du sommeil, crise d'angoisse, troubles dépressifs... L'anxiété est d'ailleurs souvent une constituante à part entière de la névrose. 

Il est possible de la traiter en associant une prise médicamenteuse (anxiolytiques) et un suivi psychothérapeutique ou psychologique. La lutte contre l'angoisse au quotidien peut aussi passer par des exercices de relaxation : respiration, yoga, taï-chi, méditation pleine conscience, etc. 

La névrose obsessionnelle

Ce type de névrose trouve son origine dans des conflits incoscients qui vont ensuite apparaître sous une manifestation physique. Lorsque l'angoisse est trop grande, les gestes ou crises de panique permettent au patient de se défendre, même si cela semble paradoxal. 

Ici encore, il est recommandé au patient de suivre une psychanalyse ou une psychothérapie, éventuellement associée à une prise médicamenteuse si nécessaire, notamment des anti-dépresseurs. Des séances de relaxation seront aussi particulièrement indiquées. 

La névrose asthénique

Cette névrose est très particulière et se traduit par une fatigue constante du patient, qui entre souvent dans un cercle vicieux : fatigué et ayant la sensation d'être malade, il délaisse ses activités, ce qui le fatigue encore plus. 

Contrairement aux autres névroses, celle-ci peut avoir une source biologique : trouble digestif, cardiovasculaire ou encore infectieux. Le traitement doit donc être adapté à chaque patient, et passera par un suivi médical et psychologique. 

shutterstock-599864105.jpg

La névrose hypocondriaque

La personne a constamment la sensation d'avoir une maladie grave, voire d'être sur le point de mourir. Les consultations médicales la calment un moment, puis l'attention se focalise sur un autre petit désordre organique qui fait que la machine s'emballe à nouveau. 

La guérison de la névrose hypocondriaque passe d'abord par une reconnaissance par le patient de son trouble, puis par un suivi par un psychologue spécialisé qui pourra l'aider à reconnaître le conflit à l'origine de la névrose. 

Photos : Shutterstock

Si vous souffrez d'une névrose, n'hésitez pas à prendre contact avec les professionnel(le)s présent(e)s sur le site. 

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail
Commentaires 1
  • laure4

    Bonjour, cet article n est pas clair. Et petri de contradictions. Un traumatisme a des repercursions sur le système nerveux (autonome). Lorsque vous dites que la névrose n est pas due a un dysfonctionnement du système nerveux.... Et que vous dites qu elle peut venir de traumatismes dans l enfance... Vous dites 3 choses et son contraire. D ailleurs, un trauma dans l enfance n est pas un "traumatisme" mais un trauma. Puisque la, vous pointez la source du traumatisme. Un traumatisme a une source : le trauma. Lorsque vous dites qu il faut faire de la respiration, et que vous dites que la névrose n est lie au système nerveux... C est encore une contradiction puisque la respiration agit sur le système nerveux... "Névrose" n est pas un diagnostique... c est un vague champs en psychopathologie d orientation psychanalytique,... sans plus. "La névrose est un trouble psychique "complexe" qu il est peut être difficile de calmer." D autant plus complexe que ce n est pas un diagnostique.