Psychologue.net
Psychologue.net
Sur Google Play Sur la App Store

Comment savoir si je suis amoureux ?

<strong>Article révisé</strong> par le

Article révisé par le Comité Psychologue.net

Que l'on soit au début ou au coeur d'une relation de couple, on peut se poser cette question. Et si la réponse paraît simple, de nombreux facteurs sont à prendre en compte.

8 juin 2018 · Lecture : min.
Comment savoir si je suis amoureux ?

Comment savoir si je suis amoureux ? La réponse peut changer tant de choses dans nos vies, depuis la façon dont nous interagissons avec un partenaire actuel ou potentiel, jusqu'à la manière dont nous nous voyons nos objectifs futurs ou nous-mêmes. Vous pensez que vous êtes peut-être amoureux ? Découvrez-en plus avec ces études basées sur les signes de l'amour et de l'attachement.

Vous êtes accro à cette personne

L'amour modifie le cerveau. Dans les premiers temps d'une relation, cette euphorie que l'on ressent est due à l'augmentation de l'activité neuronale dans les zones du cerveau riches en dopamine (liées au système de récompense) et celles reliées à la poursuite des récompenses. Il y a aussi un pic d'activité dans le cortex cingulaire antérieur, la zone du cerveau liée aux pensées obsessives, un vécu classique des individus qui tombent amoureux (Aron, Fisher, Mashek, Strong, & Brown, 2005). Alors que la relation progresse vers du long terme, penser au partenaire active le système de récompense ainsi que les zones du cerveau impliquées dans l'attachement, mais moins dans la pensée obsessive (Acevedo, Aron, Fisher, & Brown, 2011).

Vous avez envie que vos amis et votre famille aiment cette personne

De nouvelles preuves montrent que les individus sont souvent motivés à mobiliser du soutien pour la personne avec qui ils sont (Patrick & Faw, 2014), ce qui se rapproche de l'idée que le cercle social des individus joue souvent un rôle important dans le succès d'une relation (Sprecher, 2011). Vouloir être au fait de ce que sa famille et ses amis pensent d'un partenaire actuel ou potentiel est un bon signe du fait que vous vous soyez attaché à la personne.

Vous célébrez les succès de cette personne, même si vous-même ne réussissez pas

Si vous êtes tombé amoureux de quelqu'un, vous avez probablement une réaction atypique en le voyant exceller à quelque chose pour lequel vous n'êtes pas forcément doué. Les partenaires romantiques se sentent connectés et peuvent partager leurs succès. C'est pourquoi,  plutôt que de se sentir négatifs et inférieurs, ils ressentiront souvent de la fierté et des émotions positives à voir leur partenaire réussir, même si c'est quelque chose qu'eux-mêmes ne savent pas faire (Lockwood & Pinkus, 2014).

shutterstock-698202028.jpg

Vous appréciez cette personne, et elle vous apprécie

L'affection est différente de l'amour, mais y est souvent un pré-requis. Dans une étude pluri-culturelle, des chercheurs ont prouvé qu'un facteur critique pouvant prédire directement l'amour était l'affection réciproque, lorsque chacun apprécie clairement l'autre (Riela, Rodriguez, Aron, Xu, & Acevedo, 2010). De même, une évaluation de la personnalité de l'autre vue comme hautement désirable est un précurseur à l'amour.

Cette personne vous manque lorsque vous êtes séparés

Le fait qu'une personne nous manque prouve à quel point nos vies sont devenues interdépendantes. Si vous vous demandez si vous aimez quelqu'un, essayez de voir à quel point il ou elle vous manque lorsque vous êtes séparés. Une étude de 2008 a montré le rapport entre l’intensité du manque de l’autre et le niveau d’engagement dans la relation.

Votre identité a grandi en connaissant cette personne

Lorsque vous tombez amoureux, votre identité évolue, change. Vous vous découvrez de nouveaux traits, de nouvelles caractéristiques qui grandissent dans la diversité du concept de soi à travers l'influence de votre nouveau partenaire amoureux (Aron, Paris, & Aron, 1995). En d'autres termes, le "vous" avant de tomber amoureux est différent du "vous" après être tombé amoureux. Peut-être ressentez-vous la différence, peut-être que d'autres la voient. Quoiqu’il en soit, les choses qui vous tiennent à coeur, vos habitudes, vos loisirs, tout est sous l'influence (on l'espère, positive) d'un nouveau partenaire romantique.

shutterstock-375336118.jpg

Vous êtes jaloux, mais pas suspicieux

Une petite dose de jalousie est en réalité saine, et non toxique. Depuis une perspective évolutive, la jalousie est une adaptation qui aide les relations à rester intactes en sensibilisant ses membres aux menaces potentielles. Les personnes jalouses ont tendance à être plus engagées dans la relation (Rydell, McConnell, & Bringle, 2004). La jalousie "émotionnelle" ou "réactive" est prédite par des facteurs positifs de la relation, comme la dépendance et la confiance. Mais les personnes qui s'engagent dans la jalousie "suspicieuse", comme par exemple regarder secrètement le téléphone de son partenaire, ont souvent des troubles liés à l'anxiété relationnelle, à une faible estime de soi et à un manque d'assurance chronique (Rydell & Bringle, 2007).

Tomber amoureux et construire un attachement sont une base merveilleuse pour une relation saine. Pour autant, il faut garder à l'esprit le fait qu'être en couple (ou choisir de commencer une relation) est souvent basé plutôt sur la satisfaction et le sentiment d'être bien en la présence de l'autre. Des modèles de réussite relationnelle (comme le modèle d'investissement de Rusbult) montrent que le coeur d'une relation de couple est l'investissement mutuel et l'engagement. Si l'amour est passion, sécurité et confort émotionnel, l'engagement est la décision nécessaire faite dans un contexte social et culturel d'être avec cette personne. L'amour a besoin du soutien de l'engagement pour fleurir en une relation stable et saine.

Photos : Shutterstock

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail