La peur d'être amoureux : philophobie

Vous avez peur de tomber amoureux ou il s'agit de votre partenaire ? Pourquoi et comment faire pour remédier à cela ?

5 JUIL. 2019 · Lecture : min.
La peur d'être amoureux : philophobie

La peur de tomber amoureux ou de s'engager dans une relation amoureuse est appelée philophobie. Cette peur peut aller jusqu'à avoir peur d'aimer ses amis ou/et sa famille. Et que se passe-t-il quand on a peur ? On instaure des mécanismes de défense...

Fuir devant l'amour...

Une personne qui souffre de philophobie va se servir de différents modes de comportement quand elle va sentir qu'elle est sur le point de tomber amoureuse. En effet, les personnes souffrant de cette peur vont s'obstiner à chercher le moindre petit défaut chez leur partenaire. C'est un mécanisme de défense très commun chez ces personnes, qui vont utiliser ces soi-disant défauts par la suite pour se justifier de ne pas aller plus loin dans la relation et de s'en arrêter là. 

D'autres vont avoir tendance à aller vers des personnes avec qui elles n'ont aucune chance pour ne pas avoir à faire face à leur peur de l'intimité. Elles vont ainsi se persuader du fait qu'elles peuvent aimer véritablement, mais que si ça n'a pas marché avec cette personne, c'est simplement que cet amour était impossible.

Une autre parade consiste à provoquer des disputes pour mener l'autre personne à mettre fin à la relation. Les conflits sont alors très souvent liés à de la jalousie... Pourquoi ? Car ces personnes vont utiliser pour excuse que leur partenaire les quitte pour quelqu'un d'autre. À noter que la fuite est très courante chez les personnes souffrant de philophobie.

Quoiqu'il se passe, si la relation commence à devenir sérieuse, qu'elle s'apprête à passer à l'étape supérieure, ces personnes vont commencer à réduire les contacts avec leur partenaire : elles filtrent les appels et vont jusqu'à trouver des excuses pour ne pas voir l'autre.

Comment dépasser la philophobie ?

Vous connaissez ou faites partis des personnes philophobent ? Sachez que la philophobie se soigne très bien. Si vous ne recherchez pas une aide pour être accompagné.e, sachez que vous réitérerez à chaque fois le même schéma, pour finir seul.e et dépressif.ve. Pensez à votre bien-être et celui des autres.

Plusieurs thérapies permettent de venir à bout de la philophobie :

  • Une thérapie cognitive : cette thérapie vous permettra d'identifier et de comprendre le processus mental qui vous amène à avoir peur. Le thérapeute vous aidera alors à mettre en pratique des techniques pour venir à bout de ce processus mental et le remplacer par un autre qui vous sera plus bénéfique.

  • Une thérapie de désensibilisation affective : le patient est exposé à l'objet ou la situation de sa peur, ici les relations amoureuses, afin de le désensibiliser. La technologie est parfois utilisée pour simuler des interactions, cela permet de préparer le patient à des situations qui peuvent arriver dans la vie réelle.
  • La PNL (Programmation Neuro-linguistique) ou l'hypnothérapie.

Si vous souhaitez travailler sur cette peur, contactez un professionnel spécialisé en phobies, il saura vous dire quelle thérapie est la mieux adaptée à votre situation. Pensez à votre bonheur et agissez, n'attendez plus pour contacter un professionnel.

Photos : Shutterstock

psychologues
Linkedin
Écrit par

Psychologue.net

Laissez un commentaire
Le nom sera publié mais pas l'e-mail

derniers articles sur phobies