Pourquoi je pleure quand je suis frustré ou en colère ?

Savoir pourquoi nous pleurons quand nous sommes en colère peut nous aider à mieux gérer les émotions et à changer les comportements nuisibles.

15 AVRIL 2020 · Lecture : min.
Pleurer de colère

Les pleurs sont notre première forme de communication. Quand nous sommes bébés et que nous n'avons pas encore parlé, nous pleurons de faim, d'épuisement et même quand nous voulons un peu d'amour et d'attention. Lorsque nous grandissons, les larmes peuvent exprimer, entre autres sentiments, la tristesse, la peur, la joie et même la colère.

Pourquoi pleurons-nous quand nous nous sentons en colère et frustrés ?

Pour répondre à cette question, il est d'abord important de savoir ce qui se passe dans notre corps dans les moments de colère. Lorsqu'une personne se met en colère, son système nerveux central la met immédiatement en alerte, déclenchant une série de réactions physiques. La pupille se dilate, il y a libération de cortisol - l'hormone du stress -, le rythme cardiaque et respiratoire augmente et le flux sanguin est détourné vers les muscles, les laissant tendus.

Ce mécanisme est instinctif. Cela vient de la préhistoire, où aucun signe de menace ne nous laissait prêt à nous battre pour notre survie.

Plusieurs fois, le niveau de stress généré par la rage est si grand que nous ne sommes pas en mesure de revenir à notre état rationnel et d'expliquer par des mots ce que nous ressentons. Alors on pleure. Pleurer dans des situations de colère sert, entre autres, à réduire la tension.

Selon des psychologues experts en thérapie cognitivo-comportementale, les larmes psychiques - celles causées par un large éventail d'émotions, y compris la colère - sont produites en réponse à une émotion forte, mais elles peuvent également avoir un objectif plus complexe. Ces psychologues suggèrent que les pleurs sont une forme de communication non verbale qui aide à dire à l'autre qu'ils sont déjà allés trop loin, à générer de l'empathie ou à obtenir du soutien.

De plus, les larmes psychiques contiennent de l'enképhaline-leucine, un analgésique naturel qui se libère lors des pleurs. C'est peut-être pourquoi nous nous sentons mieux après avoir pleuré.

Les pleurs sont bons pour la santé

Pour William H. Frey, biochimiste et auteur du livre "Crying: The Mistery of Tears", pleurer est sain et n'est pas seulement une réponse à la douleur et à la frustration.

Selon Frey, qui a passé plus de 20 ans à étudier les pleurs, les pleurs aident à réduire le stress qui, s'il n'est pas contrôlé, peut avoir des effets très négatifs sur le corps, y compris un risque accru de maladies cardiovasculaires.

Selon les études de ce biochimiste, pleurer permet aussi :

  • de réduire la pression artérielle, laissant la personne plus calme ;
  • d'éliminer les toxines par les larmes ;
  • de libèrer du manganèse, une substance qui peut provoquer de la fatigue, de l'irritation et de l'humeur.

Les autres moyens de contrôler la colère

Comme vous pouvez le voir, pleurer est naturel et nécessaire à de nombreuses reprises. D'un autre côté, il n'est pas toujours nécessaire de pleurer pour contrôler la colère. Élargir notre gamme émotionnelle pour savoir comment agir dans les moments de colère peut être aussi bénéfique que je pleure. Nous énumérons ci-dessous 5 bonnes techniques pour gérer la colère :

  1. Réfléchissez avant de parler. Quand quelqu'un est nerveux, il est très facile de dire quelque chose qu'il regrettera plus tard. Respirez profondément et arrêtez-vous quelques minutes pour mettre de l'ordre dans vos pensées avant de parler.
  2. Faites des exercices. La pratique de l'activité physique est l'un des meilleurs moyens de réduire le stress. Faites une promenade ou faites un sport que vous aimez lorsque vous sentez que votre colère augmente.
  3. Écoutez de la musique. La musique a la capacité de changer notre humeur car elle influence nos émotions. Si vous écoutez de la musique relaxante lorsque vous êtes en colère, il est très probable que vous vous sentiez plus calme par la suite.
  4. Écrivez un journal. Prendre le temps de mettre ce qui vous arrive sur papier peut vous aider à réfléchir à vos sentiments et à trouver la meilleure façon de les gérer.
  5. Apprenez à rire de vous-même. Dans la mesure du possible, utilisez l'humour pour apaiser les tensions. Cela aide à baisser la garde et à trouver des solutions à ce qui vous dérange.

Photos : Shutterstock

PUBLICITÉ

psychologues
Écrit par

Psychologue.net

Notre comité d'experts, composé de psychologues, psychothérapeutes et psychopraticiens agréés, s'engage à fournir des informations et des ressources précises et fiables. Toutes les informations sont étayées par des preuves scientifiques et contrastées pour garantir la qualité de leur contenu.
Consultez nos meilleurs spécialistes en thérapie comportementale et cognitive

Bibliographie

  • National Library of Medicine - Is crying a self-soothing behaviour?, Asmir Gračanin, Lauren M. Bylsma, and Ad J. J. M. Vingerhoets : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4035568/
  • Je pleure à la moindre contrariété, Psychologies, Christophe André : https://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Emotions/Reponses-d-expert/Je-pleure-a-la-moindre-contrariete

Laissez un commentaire

PUBLICITÉ

Commentaires 9
  • Patty

    Moi chaque fois je vois quelqu'un dans la misère ou qui a l'air dans misère sa me fait pleurer et surtout a penser a plein de chose qui pourrait arriver

  • Ggu

    Merci pour ces imformation et conseil c'est un problème que j'ai eu toute ma vie de pleurer et que tous le monde croie que je pleure de peur ou de colère mèrci pour tout

  • Sousou M

    Moi je pleure lorsque je suis frustré et énervée, surtout mes camarades de classe me stress beaucoup et je pleure sans m'arrêter et si je veux parler j'explose et m'arrive même à faire des crises et j'essaie de me retenir mais j'arrive pas ces larmes je ne peux pas les contrôler

  • Nawelyc

    J’ai énormément de problèmes de familles, des disputes constantes, allant jusqu’à des bagarres ça en devient toxique, j’ai l’impression je suis constamment en alerte et à vif à chaque dispute je ressens comme un sentiment d’injustice et je me mets à pleurer encore et encore, je ne pleure jamais de tristesse uniquement de colère

  • Coco

    Je n’arrive plus à pleurer depuis longtemps!!!! Que m’arrive t’il ? Comment faire pour pleurer à nouveau ?

  • Ben Samassa

    Bonjour Rire au moment de la panique et au moment d’un bagarre ? Quel est la signification svp ? Lorsque je suis colère, au fond j’ai une seule envie, (le faire du mal) mais sur l’expression de mon visage je rigole!

  • Julys33

    Bonsoir, Moi je pleure à toutes les émotions, comme vous dîtes sa libère. Il met arrivé il y a quelques semaines de me mettre dans une colère tellement noire que je n'avais arrivée plus rien à contrôler. Les menaces que j'ai eu mon fais remonter à il y a 8 a 9 ans de ça. Dans ce genre de cas le 1 et le 5 ne sont pas de la partie. Tout le reste oui car ce sont mes moyens d'expressions que j'utilise couramment. Mon problème depuis toute petite et que je vis constamment dans des dépressions continuelles. J'ai beau avoir vu des psychiatres et psychologues depuis des années. Je n'ai jamais eu recours au moindre médicament. La parole c'est bien mais des fois les médicaments apaissent. Je suis régulièrement dans la colère sur tout un tas de trucs mais l'intensité de ses colères sont vraiment différentes. Ce n'est pas toujours facile extériorisé un mal être tel qu'un viole. J'ai beau essayer de me dire que ce n'est pas de ma faute mais c'est pas facile... Merci de votre attention

  • Kalicy

    Merci beaucoup pour cet article

  • Cia

    Merci beaucoup Votre article m'a vraiment aidée

derniers articles sur thérapie comportementale et cognitive

PUBLICITÉ