Besoin d’aide pour un proche vivant vraisemblablement dans l’anxiété

Réalisée par Julie · 12 mai 2024 Aide psychologique

Bonjour, J’imagine que ma démarche n’est pas commune, ma prise de contact avec vous n’est pas pour moi mais pour venir en aide à mon grand frère. Je suis consciente que c’est à lui de faire cette démarche mais j’aimerai d’abord éclaircir de mon côté certaines interrogations pour ensuite l’accompagner car je pense qu’il est dans un déni et aussi certainement honteux… Mon grand frère a 36 ans, marié et deux enfants. Son mariage bat complètement de l’aile. Il est au pied du mur. Un mur qu’il a érigé depuis son enfance, une enfance que je connais bien, étant sa cadette de 6 ans. Une enfance qu’il a vécue en tant qu’ainé d’une fratrie de trois métis, composante importante car nous sommes issus d’une double culture, noir-africaine et française. Deux cultures qui se sont entrechoquées dans notre éducation et épanouissement personnel. Mon frère, étant l’aîné, a reçu de plein fouet l’éducation extrêmement autoritaire de notre père, lui-même très orgueilleux et fier de son parcours. Un père qui l’a écrasé au point de lui faire perdre toute confiance en lui car il n’était jamais assez bon, toujours nul. Un père qui lui-même n’a jamais reçu d’affection et a vécu une pression énorme d’une famille, restée au pays, oppressante et toujours intéressée car il représentait l’enfant prodige qui a réussi socialement… Cette enfance a abouti sur une adolescence rebelle, à s’isoler de plus en plus socialement, sans réelle ambition jusqu’à poursuivre des études avec difficultés et quelques échecs, sans convictions mais tout de même sortir diplômé d’un master en commerce à 27 ans sans avoir jamais depuis travaillé dans ce domaine jusqu’à aujourd’hui. Car il a PEUR. Je ressens profondément cette angoisse qu’il a l’air d’avoir depuis son adolescence. Cette peur de l’échec, de décevoir. Donc il se contente de peu, travaillant comme manutentionnaire avec les conséquences physiques qu’engendrent ces métiers compliqués et ingrats. Un salaire au minimum… comme s’il pensait qu’il ne méritait que ça. Il a rencontré sa femme par hasard a 26 ans, sa première et unique relation avec une femme. Elle l’aime mais ne comprends pas ce qu’il se passe avec lui. Il fuit constamment. D’abord dans les jeux vidéos quand il était adolescent à jouer jour et nuit. Maintenant sur son téléphone, il me dit lui-même que c’est une addiction. Il a développé à une époque des TOC où il se déplaçait dans le séjour cuisine en marchant sur les mêmes carreaux du sol, constamment. Il ouvrait et fermait l’eau plusieurs fois, successivement. Ma mère a pensé un moment à des troubles autistiques lorsqu’il était plus jeune, mais la méconnaissance dans la société de l’époque a fait que c’était vite passé à la trappe. Malgré le fait que ma mère le pousse à consulter, il pense lui consulter « lorsqu’il ira mieux ». Il n’a rien compris… Nous, son entourage, ne savons plus comment faire pour l’aider à se reprendre, se trouver car il risque de tout perdre…Comment l’amener dans un processus thérapeutique sans le forcer ? Il a sérieusement besoin d’aide, j’ai besoin de conseils afin de tenter de le soutenir même s’il n'en fait pas la demande car il a peur d’affronter la réalité, honte de demander de l’aide, etc.
Merci de m’avoir lu, j’espère avoir un retour de votre part…

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 13 MAI 2024

Bonjour et merci pour votre témoignage, vous connaissez très bien votre frère et vous venez de le décrire d’une façon très pertinente, il y’a beaucoup d’amour et de respect pour votre ainé mais vous ne pouvez pas l’aider à prendre une décision qui n’appartient qu’à lui vous l’avez très bien compris car on ne peut aider que celui qui veut bien se faire aider, votre amour et votre affection l’aide déjà beaucoup, parlez lui sans le juger, soutenez le, aidez-le à prendre conscience qu’il mérite d’avoir la vie qui le rendra heureux et pour cela peut-être d’envisager à parler à quelqu’un qui aura une oreille attentive en toute neutralité et bienveillance, faites lui confiance, soutenez toujours ce dialogue, vous faites déjà beaucoup pour lui et peut être un jour il vaincra ce père pour pouvoir mener sa vie en toute sérénité. Je reste à votre écoute. Bien à vous

Caroline Clini Psy sur Courthézon

37 réponses

13 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 MAI 2024

Bonjour,

Votre démarche est très douce et bienveillante à l'égard de votre frère qui, a énormément souffert des exigences démesurées de votre père et de son manque d'affection aussi. Il a une très mauvaise estime de lui-même aujourd'hui et n'a pas de REpère (le mot n'existe pas par hasard...).

Cependant, il est le seul à pouvoir réellement agir pour sortir de cette situation et démarrer une psychothérapie. De votre côté vous pouvez simplement poursuivre ce que vous faites déjà : lui proposer une écoute sincère et l'inciter à prendre soin de sa santé mentale avec un(e) thérapeute. Vous pouvez lui préciser que la thérapie a vraiment une fonction phorique (c'est-à-dire le fait de résoudre à deux un problème auquel le patient ne trouve aucune solution tout seul) et permet de prendre beaucoup de recul sur ses blessure, le but étant évidemment d'impacter positivement sa vie d'aujourd'hui (son mariage est en jeu...).

Et, puisque vous avez aussi vécu une enfance similaire avec le poids de cette double culture noir-africaine et française et d'un père autoritaire / très exigeant, peut-être pourriez-vous aussi de votre côté entamer un travail thérapeutique et "ouvrir la voie" à votre frère qui envisagerait alors cette démarche comme utile à toute la famille. Mais il faut que vous en voyiez l'intérêt dans votre chemin personnel.

Je reste évidemment à votre écoute, vous pouvez me contacter directement via mon profil si vous en ressentez le besoin.

Anaïs | Psychopraticienne | Consultations en visioconférence et tarif libre (à partir de 20€/ séance, le patient décide)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

241 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour,

Votre grand frère semble souffrir de multiples troubles qui vont au-delà de l'anxiété. En plus de toutes les sensations résultant des crises d’angoisse, il peut être gêné de partager ce qu’il pense. Néanmoins, demandez-lui s'il a quelque chose à dire. Proposer une écoute active qui ne minimise pas sa souffrance est la voie idéale. Des phrases comme « ne t'inquiéte pas », « cela passera » ne font qu'empirer la situation. Montrer un véritable intérêt pour ses sentiments et ses préoccupations, poser des questions claires pour clarifier les points flous et éviter de porter des jugements est essentiel pour montrer votre soutien et valider ses émotions.

Encouragez-le à demander l’aide professionnelle. Aider votre frère peut être un défi et être épuisant sur le plan émotionnel. Il est donc important de prendre soin de vous également. Je suis disponible si nécessaire, sachant que j'ai des bases dans le domaine de l'interculturalité, qui pourrait être utile aussi bien à vous qu'à votre frère.

Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

541 réponses

5017 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour,

Merci pour ce partage qui illustre parfaitement la puissance de l'amour fraternel.

Beaucoup de retours très pertinents ont été faits sur votre situation. Dans un premier temps, il est certain, comme vous le savez, que vous ne pourrez pas l'amener à consulter si la démarche ne vient pas de lui. Néanmoins, il semble ne pas fermer cette porte totalement puisqu'il pense consulter lorsqu'il "ira mieux". Peut-être a-t-il déjà envisagé cette possibilité ? Cela semble indiquer que le process est en cours.

S'il y a des choses de son parcours que vous partagez dans lesquelles vous vous retrouvez ou que vous avez également pu vivre, vous pouvez essayer (et si c'est ok pour vous bien sûr) de lui en parler afin de susciter un effet miroir. Cela lui permettrait d'aborder une situation commune où qu'il connaît lui-même d'un point de vue extérieur.

Enfin, je rebondis également sur l'idée de pouvoir écrire. Les vertus thérapeutiques de l'écriture ont fait leurs preuves. Il existe d'ailleurs des livres d'écriture, je pense notamment au livre "écrire pour guérir " de Rupi Kaur qui peut être une bonne entrée en matière.

Je me tiens à votre disposition si besoin.
Bien à vous,

Lara Gonzalez.

Lara Gonzalez Psy sur Saint-Priest

16 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

15 MAI 2024

Bonjour Julie,
Effectivement, vous avez parfaitement raison, votre frère a besoin d'aller en thérapie. Vous pouvez juste continuer à lui suggérer régulièrement d'y aller. Un petit truc que j'ai déjà essayé et qui peut peut-être le convaincre de bouger : demandez lui ce qu'il souhaite à ses enfants dans la vie. Probablement qu'il va vous répondre qu'il souhaite qu'ils soient heureux, épanouis ou quelque chose de ce genre. Confrontez le alors gentiment sur le fait que pour que cela se réalise, il faut qu'ils aient un exemple sous les yeux et que pour l'instant, leur papa n'est pas modélisant pour eux. Cela est bien sûr sans garantie de succès, mais vous pouvez essayer.
Bon courage à vous
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 MAI 2024

Bonjour à vous,

Votre interrêt pour votre frère est tout à votre honneur, vous avez un coeur magnifique.
Toutefois vous savez déjà que vous ne pouvez pas l'obliger à se comprendre si ne ne souhaite pas lui-même faire ce choix.
Que pouvez-vous faire ? Respecter sont choix et lui faire confiance.
Il faut comprendre que vous analysez sa situation en faisant des suppositions ! Ces suppositions vous appartiennent, il serait peut-être bien d'essayer de comprendre pour vous-même ce que vous supposez être pour lui.
Car ce que nous voyons dans l'autre, ce que nous comprenons de celui qui est en face de nous est dans la grande généralité des ressentis que nous avons en nous-même.
Il est vrai que je retourne la situation.... Mais entre les lignes de que vous écrivez il y a de nombreuses interrogations ????
Je vous invite à prendre une consultation en ligne afin de commencer à ouvrir les porte vers la connaissance de soi.
Je vous remercie de votre confiance. Prenez soin de vous.
Cordialement. Christine LORIJON

Christine Lorijon Psy sur Haute-Goulaine

1964 réponses

1000 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MAI 2024

Bonjour,
Je salue tout d'abord ce bel élan d'amour fraternel qui émane de votre lettre !
Il y a, disons plusieurs biais qui peuvent être l'occasion d'une entrée dans une thérapie sans que le mot ne soit nécessairement dit.
Premier conseil : offrez-lui un livre-journal où il pourra déposer chacune de ses émotions, de ses pensées dominantes et alternatives.
Valorisez l'acte même d'écrire un carnet de bord, le grand bien que cela peut apporter de se dire et peut-être si le coeur vous en dit, partagez vos pensées toujours dans cet effort d'ouverture.
Dans ce même désir, proposez, suggérez, exposez des solutions alternatives mais ne dites jamais : il faut. Le questionnement sans jugement est toujours plus à propos.
Vous pouvez ensuite quand ce premier jalon est enclenché, proposer des lectures comme "je réinvente ma vie" ou plus simple "le piège du bonheur".
Il existe aussi une application gratuite qui peut s'utiliser comme un carnet de bord de ses émotions appelée : "jardin mental"
(on y note son taux d'anxiété, les choses positives qui nous sont arrivées dans la journée...elle contient aussi des informations, des numéros gratuits sur la santé mentale)...
Enfin, au vue de cette brève anamnèse que vous exposez au sujet de votre frère, il faut, selon moi, un thérapeute qui utilise plusieurs outils de la TCC et qui soit capable de l'intégrer à une thérapie plus analytique, car son histoire engage un rapport à l'identité, à l'estime de soi et la confiance en soi, qui eux-mêmes s'élaborent dans la petite enfance, puis l'adolescence.
Bien à vous
Frédéric LEMONNIER

Frédéric LEMONNIER Psy sur Compiègne

6 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MAI 2024

Bonjour

Votre frère a trop souffert de devoir toujours faire des efforts volontaristes pour arriver au niveau des exigences paternelles. Il n'a pas été assez encouragé affectivement. Il est épuisé. Il ne croit plus en lui.
Effectivement il aurait besoin d'un vrai suivi psychothérapeutique. Surtout s'il y a en plus une suspicion de traits autistiques. Il y a à l'aider à rebâtir sa confiance en lui, à trouver ses points de repères en lui et non dans l'image de son père.
Essayez de l'entourer, de le soutenir, en lui montrant les aspects positifs de la démarche.
Mais il est nécessaire qu'il s'y engage, car vous ne pouvez pas le guérir. La guérison lui appartient.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21788 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MAI 2024

Bonjour Julie,

Je vous remercie pour votre témoignage et je comprends votre désarroi.
Vouloir aider un membre de sa famille qui est dans le déni, est quelque-chose de difficile psychologiquement et demande beaucoup d énergie.
Malheureusement pour entamer une thérapie, il est indispensable que votre frère soit conscient qu il a besoin d aide. Ou dû moins qu il veut bien tenter une scéance.

De votre côté, si vous souhaitez être toujours là pour lui, protéger vous, prenez soin de vous. En effet votre frère aura besoin de vous à un moment et en étant vous même fragilisée, vous ne pourrez pas l accompagner.

La peur fait partie de sa vie, et c est aussi peut être une raison pourquoi il ne souhaite pas consulter: peur de l inconnu qu est la thérapie, la honte de demander de l aide, la peur du jugement.....
Vous pouvez lui dire,ou faire lire ces lignes, en Gestalt therapie, la bienveillance, le non jugement et la confidentialité sont omniprésentes. De plus, oser faire une thérapie est un acte courageux et le fait de le faire en ligne, de chez lui ou d un endroit qu il aime, permet pour lui, de rester discret.

Je vous souhaite bon courage à vous et vous remercie pour votre empathie pour votre frère.
Nathalie KERGASTEL
Gestalt praticienne







Nathalie KERGASTEL Psy sur Haguenau

16 réponses

8 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

13 MAI 2024

Bonjour Julie,

Malheureusement, il est difficile, et même impossible d’aider une personne qui ne souhaite pas se sortir de la situation dans laquelle elle se trouve (par déni, honte, déprime, etc.).
Vous pouvez lui suggérer que ce qu’il vit n’est que l’image qu’il se donne lui-même et qu’en se faisant aider, il pourra petit à petit changer sa façon d’être et donc sa vie de façon globale.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3475 réponses

3505 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses