Blocage après un deuil et des violences conjugales

Réalisée par 750374 · 15 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour,

Je me sens bloqué dans mes relations depuis déjà plusieurs années (4/5 ans).

Je me demande si une thérapie serait nécessaire dans mon cas ? Quel pourrait être mon diagnostic dans les grandes lignes ? Quels seraient le nombre de consultations nécessaires ?

Je ne suis pas très bavarde dans la vraie vie, j'ai peur d'être mal à l'aise face à un professionnel.

J'ai perdu mon père à l'âge de 20 ans (il y a 5 ans).
J'étais très proche de celui-ci étant enfant, mais à l'âge de 8 ans, j'ai commencé à ressentir de la colère en découvrant qu'il s'amusait avec des femmes sur internet. Ma mère était malade à cette même période (et c'était d'ailleurs un sujet tabou sa maladie). Concernant mon père, je l'ai pris comme une trahison pour toute ma famille et un giga secret.

Ma colère n'a jamais, cessée, on s'est détesté jusqu'à mon départ à 18 ans. A cette période, j'étais sans cesse comparé à ma soeur "parfaite", la n°1, l'aînée.

J'étais, celle qui était transparente, celle à qui on promet des choses sans les réaliser, celle qui demande mais qui ne reçois jamais. Je n'ai jamais eu d'affection, d'attention, d'écoute, d'intérêt de la part de mon père. Il préférait les écrans, l'alcool, la cigarette, mon frère aînée, les sites adultaire, libertin, X et discuter sur MSN avec des femmes.

Je lui en veux, aussi car il n'a jamais fait en sorte de prendre soin de lui, de sa maladie. Il à toujours tout fait pour éviter les rdv médicaux et les traitements qui lui était administrés.
Résultats il en est mort. J'ai clairement pris ça comme un abandon, il nous a laissé tomber. A croire qu'on était pas assez bien pour être dans sa vie.

Avant sa mort, il a été diagnostiqué dépressif et suicidaire. Il a toujours voulu être dans une tombe ou sauter par la fenêtre.

De son enfance j'en retiens 2 choses :
- pas attention, d'écoute de la part de sa mère (il est le 1er de 4 enfants très rapprochés).
- Sa mère (ma grand mère), à subi le même schéma. Aîné d'une famille de 4 enfants, elle était détesté par son père. Et mise à l'écart / non favorisée, par rapport à ses autres frères et sœurs. Je ne connais pas la raison.

Ce disfonctionnement qui me retombe sur la tête, a fini par me coûter ma première "relation longue".

1 mois après la mort de mon père, j'ai rencontré un garçon avec qui je me suis mise en couple. Il sortait d'une relation de 3 ans et de plusieurs relations pansements entre-coupées sur 10 mois.

Je n'ai jamais supporté d'être la "deuxième grosse relation". Il évoquait souvent sa relation de 3 ans pour raconter des annecdots. Je ne l'ai jamais supporté, (car on aime toujours moins le 2ème) et j'ai fini par le quitter car je ne supportais plus cette souffrance qu'il ne comprenait pas.

Il y a eu aussi beaucoup blague de mauvais goût sur mon physique, et ma façon de m'habiller.

Mon ex n'était pas affectueux, pas forcément à l'écoute face à mes troubles, dans ma perception, il ne me portait pas assez d'intérêt, et il préférait regarder ses écrans.

Pourtant, il a fait des efforts à son échelle, comme arrêter de faire des blagues de mauvais goût sur mon physique et mes vêtements, ou organiser des soirées resto, rando ou week-end touristique pour me faire plaisir.

J'ai toujours ressenti un gros manque d'écoute, d'attention et de légitimité dans mes relations sociales.

Dans cette relation, je cherchais constamment le conflit, le point négatif qui pourrait prouver qu'il m'aimait moins. Je repoussait sans cesse les limites pour voir s'il était capable de m'abandonner. Ça m'arrivait de ne plus lui répondre pendant plusieurs jours, ou de partir de chez lui à la moindre dispute.

S'en ai suivi 3/4 épisodes de violence de sa part lorsque j'ai emménagé chez lui. Il a essayé de m'étrangler, et c'est l'étape qui m'a réellement décider à le quitter.

Lorsque je l'ai quitté, il a foncé dans une relation pansement (au bout de 2/3 semaine). Et en a profité pour s'afficher excessive sur les réseaux sociaux, pour que je puisse le voir.

Depuis, je me sens bloquée, j'ai toujours un pieds dans le passé (mort de mon père + relation toxique). Je suis comme "en attente" de quelques choses de la part de mon ex.

J'ai l'impression que mon ex ne m'a pas vraiment oublié, et c'est la même chose de mon côté. J'espère son retour dans le fond, mais je sais aussi que se remettre avec lui est impossible après sa violence. J'ai peur qu'il revienne et que je retombe dans ces bras pour de mauvaise raison.

Je pleure souvent car c'est souvent la confusion totale.
Mon père me manque, je me sens vide, triste et en colère.
Je crois que ma relation avec mon ex me manque aussi, j'ai souvent envie de lui donner tout mon affection (tout en étant dans la colère par rapport à sa violence et à la souffrance qu'il a réactivité).

J'ai l'impression qu'il y a un lien entre ma relation avec mon père et cette relation amoureuse, et cela m'empêche d'avancer, de me projeter dans une autre relation.

Je n'ai jamais réussi à remettre en couple depuis cette période qui date déjà de plusieurs années.

Je pense sans cesse à mon père et à mon ex.

Je me suis aussi beaucoup écarté du monde social.
- Jai fait du tri dans mes amis
- je suis inquiète et extrêmement crispée dès qu'un homme me montre de l'intérêt.
- beaucoup de mes relations amicales, ont toujours été extrêmement superficiel et sans profondeur. Mais là, j'ai atteint le haut du panier, je ne fais plus aucun effort pour m'intégrer, je me contente d'être dans un groupe sans y participer.
- j'ai gardé qu'une seule amie, qui elle, m'a toujours tiré vers le haut. C'est la seule amitié saine et un peu plus profonde de ma vie.

Tout ce que je viens d'évoquer, ce sont des choses qui tourne en boucle dans ma tête quotidiennement et qui me retourne sans cesse le cerveau. Excuse-moi, c'est pas hyper ordonné comme rédaction.

Merci pour vos réponses ☺️

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 30 AVRIL 2024

Bonjour

Oui vous auriez besoin d'être accompagnée par un professionnel.
Votre père vous manque, en fait le père que vous n'avez jamais vraiment eu. Paradoxalement vous êtes en révolte contre le père que vous avez eu car il ne vous a pas donné l'attention que vous désiriez et qui vous manque aujourd'hui.
Ce manque d'attention vous le projetez sur vos relations amoureuses dans un désir mélangé entre compenser ce que vous n'avez jamais eu et régler vos comptes avec votre passé. De ce fait vous ne pouvez concevoir de relations amoureuses qui ne soit conflictuelle.
Il y a un travail à faire là-dessus car on peut tout à fait guérir de cela.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4089 réponses

21055 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12700 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12700

questions

réponses 134650

réponses