Comment me positionner face à un profil évitant/désorganisé, avec addiction ?

Réalisée par DiDi · 4 sept. 2023 Aide psychologique

Bonjour.
Je me permets d'exposer ma situation ici car je cherche des réponses par rapport à ce que je vis. Cela fait environ 1 an et demi que je connais un homme, la trentaine. Moi je suis un peu plus jeune. Avant lui, je sortais d'une longue relation saine. Je suis littéralement tombée amoureuse de cet homme, que j'ai vu…quelques fois sobre (C'est l'eau et le vin). Au début il s'est plutôt emballé comme si j'étais celle qu'il attendait depuis longtemps, il y avait ce côté euphorique, et je mets toujours les choses au clair sur mes attentes dès le départ. Je précise que l'entourage ne l'a jamais vu avec une fille avant... En le mettant rapidement face ses problèmes, Monsieur a fait une dépression de 2-3 mois, en me rejetant avec des discours qui signifiaient qu'il ne serait pas à la hauteur et qu'il ne voulait pas changer de vie mais que ce n'était pas moi le problème mais bien lui. Je pense que notre rencontre a réveillé des peurs. Je précise qu'en me renseignant dans l'entourage, son mal de vivre a toujours été permanent avec constamment cette idée d'en finir un jour. Puis il est revenu, et les week-end se sont enchaînés avec bourdes sur bourdes et conflits sur conflits (Monsieur est en déplacement en semaine), ce qui a occasionné des périodes de silence de plus d'un mois à plusieurs reprises, et je l'ai toujours laissé revenir. Ne voyant aucun avancement dans les faits (malgré quelques rares moments de lucidités de sa part) je me suis bien évidemment rendu à l'évidence qu'il ne s'était pas ouvert à l'amour et pour cause, après m'être renseignée longuement, il semblerait qu'il présente un trouble de l'attachement ÉVITANT et/ou DÉSORGANISÉ, il semble y avoir un mixe des 2, en termes de réactions, que je ne vous détaillerais pas ici, tellement la liste est longue ! En effet Monsieur a perdu sa Maman très jeune, il a un manque de confiance en lui, est immature, présente divers blocages, et se complaît à noyer son mal-être dans l'alcool tous les week-end (depuis très jeune apparemment). Au début j'avais pensé qu'en lui donnant confiance, il ralentirait. Désormais j'ai compris que le déclic ne pouvait venir que de lui pour que l'on puisse avancer dans cette relation donc j'ai pris de la distance en lui expliquant qu'il fallait faire soigner son alcoolisme. Ce qui n'a pas été bien pris du tout depuis le mois de Mai, car ceci est perçu malheureusement comme un mauvais jugement de ma part. J'ai essayé le mutisme, cela n'y fait rien, il revient en se livrant un peu mais reste dans le déni pour l'alcool. Je maintiens la distance physique depuis plusieurs mois. Ducoup je ne cesse de me demander quelle est la bonne solution à adopter. Être hors d'atteinte de communication complètement, ce qui reviendrait à tirer un trait définitif ? Car il maintient une légère proximité par messages, et je ne comprends pas ce qu'il cherche, il veut me voir mais sans proposition concrète. Je précise qu'il fuit toute expérience charnelle, cela semble lui faire peur. J'ai l'impression que cela pourrait être une première fois.. J'ai compris que j'avais mis de la pression en attendant de lui ce qu'il ne voulait/pouvait pas me donner, et je me suis malgré moi positionnée en sauveuse et la frustration m'a rendu dépendante affectivement. Pourtant ma grande force, c'est que je suis indépendante dans ma vie, mon quotidien, mes activités. J'ai pris du recul pour mon propre bien (même si je suis consciente de sa souffrance), car son comportement toxique m'enfonçait (Crise de colère notamment). Ce garçon est adorable au fond et a du potentiel, j'aurai pourtant voulu aller plus loin car il est rare que je ressente des sentiments aussi profonds. J'essaie de ne plus me faire d'illusions tout en éveillant sa conscience par quelques paroles durant nos courtes conversations (il me contacte alcoolisé) car je ne sais plus vraiment ce que je dois dire ou pas. Ce que je voudrais finalement savoir c'est : Suis-je un passe-temps lorsqu'il s'ennuie ? Une béquille hasardeuse (étant la seule à m'être attardée sur lui vu les difficultés dès le départ et à être encore là ce qui donne le sentiment d'être ici par hasard et pour servir un intérêt mais lequel, celui de flatter son ego ?) ? Qu'attend-t-il de moi, cela fait 1 an et demi qu'il entretient notre "relation à distance "de façon ambiguë alors que j'essaie de m'éloigner pour avancer. Quelle attitude adopter pour que cela soit bénéfique pour moi comme pour lui, puisqu'il garde contact comme pour garder le lien...avec des banalités comme pour capter mon attention...Que sommes-nous pour ce genre de personnes, que doit-on interpréter et comment réagir de la bonne manière ? Comment ne pas perdurer dans un cercle vicieux ? Se rend-t-il compte qu'il me fait du mal ? Se rend-t-il compte au moins de ce qu'il ressent ou non ? En définitive, je lui ai dit qu'il était temps pour moi de passer à autre chose vu qu'il ne souhaite toujours pas s'engager. J'ai l'impression qu'il ne l'entend pas ? Il est évident qu'il lui faut une thérapie pour tout, mais il n'en est pas encore à là à l'instant T. Pourquoi m'interroger sur une relation qui relève du néant, me direz-vous ? Je souhaite juste avoir les clés en main pour affirmer ma position. Merci beaucoup pour vos réponses et votre temps !

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 5 SEPT. 2023

Bonjour,

Je vous fait une analyse en fonction de votre ressenti cela ne vaut pas un diagnostique Médical. Cet homme présente effectivement un trouble de l'attachement sévère, lié à son histoire, qui l'empêche d'avoir une relation équilibrée et stable.
Il est dans l'ambivalence et cherche une proximité affective sans s'engager concrètement, ce qui vous laisse dans le flou et vous fait souffrir.

Sa préférence pour les relations intermittentes et superficielles, ainsi que son recours excessif à l'alcool, sont des signes qu'il n'est pas prêt pour une vraie relation de couple.
En continuant le contact, vous restez pris au piège de faux espoirs et rendez votre deuil de cette relation difficile.

Il a besoin d'un long travail personnel avant d'être capable d'aimer et de répondre à vos besoins. Vous ne pourrez pas le guérir.
Vous méritez une relation épanouissante, avec quelqu'un de disponible émotionnellement.

Je vous conseille de couper définitivement contact, pour pouvoir faire votre deuil et retrouver confiance en vous. Expliquez-lui fermement que vous ne voulez plus entretenir cette ambiguïté malsaine.

Protégez-vous en vous recentrant sur vous, vos amis, vos projets. Vous verrez qu'avec le temps votre souffrance s'atténuera.
Vous saurez reconnaître les signaux à l'avenir pour éviter ce type de relations toxiques.

Je vous souhaite de vous épanouir sentimentalement.

Thalia Inna
Psycho praticienne et hypnotherapeute
EMDR
En téléconsultation et presentiel

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

919 réponses

1067 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 SEPT. 2023

Bonjour Didi,

Tout d'abord vous citez le trouble de l'attachement évitant, il serait bon de le confirmer par un thérapeute bien qu'il y est des signes. Ce que je veux dire, c'est qu'en émettant un diagnostique sans confirmation, vous pouvez partir sur un profil irrattrapable selon votre idée et sur une fausse piste. Il faut creuser par une thérapie, encore faut-il qu'il le veuille. Aussi, Effectivement vous n'êtes aucunement tenue au dévouement de vous oublier pour cette personne si elle ne veut pas avancer. Une thérapie de couple afin d'avoir l'avis d'une tierce personne hors entourage pourrait être utile également. Je vous invite à me joindre. Prenez soin de vous.

Afonso Stéphanie

Stéphanie Afonso Psy sur Evry

163 réponses

11 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 SEPT. 2023

Bonjour Didi,
Il est perceptible dans votre post que vous avez votre réponse à votre questionnement de ce que cette relation peut ..ne pas vous apporter......
Les troubles addictologiques sont en effet souvent alimentés par des carences affectives et troubles de l'attachement, ce que vous avez manifestement clairement repéré..
Non qu'ils ne soient pas accompagnable mais qu'il faut que ce soit l'intéressé qui le souhaite ( pas son entourage).

La question est : souhaitez vous vous positionner en sauveuse ? (ce qui ne l'aidera pas) .
Si non, comment poser vos limites et vous protéger de ce type de relation ? car , vous le savez peut être puisque vous mentionnez ce type de posture, on n'est pas non plus attirée par un rôle de sauveur par hasard...dans ce post, aucune mention de vous et de ce que vous souhaitez dans la vie !
Mon conseil : glissez lui un flyer de l'association "alcoolique anonyme" cf leur site internet ,(gratuit et qui donne d'excellents résultats) .
S'il n'est pas intéressé de les découvrir, fuyez...

J'accompagne aussi les "codépendants" ( personnes qui se positionnent en sauveurs) ..
donc si encore besoin malgré tout , contactez moi ...je propose 30 min d'échanges gratuits pour évaluer si je peux aider et si une accroche est là.
En tout cas, prenez soin de VOUS;

Sylvie Bel
Psychopraticienne spécialisée en addictologie et TCA
Consultations en présentiel à Saintes (Charente Maritime) ou en visio

.

Sylvie Bel Psy sur Saintes

7 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 SEPT. 2023

Bonjour à vous

Je comprends que cela fait un an et demi que vous êtes en couple avec un homme plus âgé que vous qui souffre d'alcoolisme. Finalement, cet homme ne se sent pas bien dans sa vie et votre relation semble vaine.
Il m'est impossible de vous dire ce que ressent ce monsieur, quels sont ses souhaits ou ses intentions avec vous etc...et sincèrement cela n'apporterait pas grand chose pour vous concrétement.
Ce que je vous invite à faire, par contre, c'est à regarder "en vous" ce que cela vous fait vivre. Comment vous sentez vous lorsqu'il vous contacte à nouveau ? que cherchez vous en lui répondant encore et en gardant ce lien ? Vous dites qu'il vous fait du mal : comment est ce mal ? qu'est ce que cela réveille dans vos expériences passées ?
Vous pouvez faire cet état des lieux guidé par un thérapeute afin de vous aider à clarifier votre état intérieur. C'est toujours plus limpide quand les choses sont exprimées à un tiers.
Et ensuite, je vous demande : que voulez vous pour vous aujourd'hui ? quel type de relation amoureuse désirez vous ? comment imaginez vous votre prochaine relation amoureuse ? qu'avez-vous envie de faire pour en arriver là ?
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner davantage dans cette recherche.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1210 réponses

2349 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

14 SEPT. 2023

Bonjour Didi, Vous avez su voir et accueillir la souffrance de cet homme et en cela, vous avez comme apporté une peu de lumière dans l'obscurité, son Inconscient à perçu, un tout petit peu, le possible d'une relation dans la confiance. Et vous avez décrypté son profil émotionnel, le trouble de l'attachement : évitant ou désorganisé. Le profil désorganisé est un mixte de l'anxieux préoccupé de la relation (veut la maintenir quoiqu'il en coûte) et l'évitant qui craint tellement la relation, le contact, la proximité et en particulier intime, qu'il s'éloigne : il est dans la méfiance. Comme vous l'avez découvert, les racines de ce comportement sont dans son enfance. et lui seul peut faire la démarche de réparer son enfance en lui. Et, comme vous l'écrivez, vous êtes attachée à cet homme qui pourtant ne répond pas à vos attentes, cela révèle une part de vous qui a un léger trouble de l'attachement : anxieuse préoccupée de la relation au point de vous investir en mode "sauveuse" ou peut-être aussi légèrement ambivalente aussi et cette part vous attire un ambivalent ou un évitant : parce que je lis que vous savez vous mettre en retrait de la relation même si vous subissez, je détecte une part qui s'en satisfait peut-être ? C'est lors d'un accompagnement que cela est plus lisible par le thérapeute. Je lis aussi que vous avez conscience de vos qualités, compétences, de votre estime de Vous : je vous encourage à vous appuyer sur ces ressources, bases vous libérer de votre part émotionnelle qui vous tient dans cette situation bloquée. C'est possible et plus facile grâce à un accompagnement psychothérapeutique adapté pour dénouer les troubles de l'attachement, même léger. Je vous remercie pour votre attention. Thérèse Badonnel Ferry

Thérèse Badonnel Ferry Psy sur Verneuil-sur-Seine

84 réponses

87 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour DiDi
Les clés sont multiples confiance en Soi, attachement.
Pourquoi être passé d’une relation qui était à priori saine à son opposé ?
Voulez vous le sauver où vous sauver ?
Autant de questions que je vous conseillerais d’approfondir pour vous avec un thérapeute.
Nous sommes fait de croyances qui proviennent de nos premières émotions. Pour prendre conscience de nos répétitions il faut les mettre en lumière. ( peut être que cette relation est là pour vous montrer que l’on ne peut pas sauver les autres. Elle peut être la reproduction de votre prime enfance où vous vouliez absolument aider )
Je vous souhaite une belle semaine

Lionel Vautrot Psy sur Perrigny-lès-Dijon

6 réponses

2 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour,

D'après ce que j'ai compris, vous êtes dans une relation qui se heurte à deux obstacles majeurs : d'un côté votre conjoint a une histoire de vie compliquée, montrant des signes d'un trouble de la personnalité, de l'autre il a un problème de dépendance à l'alcool. Le fait est que pour que votre relation soit fonctionnelle, votre partenaire doit l’être également. La personnalité évitante dans les relations affectives constitue une forme de souffrance à laquelle on n'est pas toujours préparé. Il s’agit sans aucun doute d’une situation de grand impact et d’épuisement, tant pour la personne elle-même que pour son entourage. Il est important qu’il fasse la démarche de demander une aide spécialisée.

Nous avons tous une limite, vous devez connaître la vôtre. Si la seule chose que vous retirez de cette relation compliquée est une situation douloureuse, mieux vaut prendre vos distances. N’oubliez cependant pas qu’il est préférable d’inciter d’abord dans la mesure du possible, votre partenaire à demander l’aide d’un.e spécialiste. Un changement est peut-être possible.

Je suis disponible si besoin pour un accompagnement si besoin, en présentiel ou par visio, bien à vous.

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

448 réponses

3462 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour Didi,
Les personnes alcooliques, ou plutôt qui jouent au jeu de l'alcoolique, comme on le décrit en Analyse Transactionnelle, cherchent systématiquement des personnes pour jouer. Le salaire du jeu, qui n'est pas conscient, c'est de l'attention soit d'un sauveur qui leur pardonne leurs écarts de conduite, jusqu'à ce qu'ils recommencent, soit d'un persécuteur qui les critiquent (Voir le triangle dramatique de Stephen B. Karpman). Votre compagnon est dans le déni par rapport à son comportement vis-à-vis de l'alcool, vous ne pouvez pas faire grand chose pour lui. En revanche, vous pouvez agir sur vous. Allez en thérapie pour explorer pourquoi vous êtes fortement attirée par ce genre d'hommes. Vous découvrirez alors certainement de nouvelles options pour vous dans cette relation.
Bon courage à vous.
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes, Couples, Groupes
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

231 réponses

67 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour,

Pour commencer, il faut comprendre qu’on ne peut pas aider une personne qui ne souhaite pas l’être. Ensuite, il faut savoir que l’alcool sera toujours une barrière entre vous tant que son alcoolisme ne sera pas traité (mais pour cela, il faut réellement le vouloir).
Pour le reste, qu’importe, puisque seules ces deux réalités rendent impossible toute relation.
De votre côté, je vous invite à un peu plus d’égoïsme en prenant conscience de cette souffrance que cette relation malsaine (le rôle de sauveuse est particulièrement nocif à long terme). Aujourd’hui, vous semblez aveuglée par les sentiments que vous avez pour cet homme. Je vous invite pourtant à prendre du recul pour bien mieux analyser la situation.
N’hésitez pas à vous faire aider si vous en ressentez le besoin, ne faites pas comme lui.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3259 réponses

3193 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour Didi,

Effectivement pourquoi vous interroger sur une relation qui relève du néant ? Je veux bien vous donner des éléments de réponse sur cette question qui vous concerne.
Qu'avez-vous vécu dans votre enfance ou petite enfance en lien avec l'addiction ? Y a t'il eu un parent ou grand-parent alcoolique ou dépendant ? Ou une autre personne proche qui a compté dans votre construction de personnalité ?
En rencontrant cet homme actuellement vous êtes peut-être inconsciemment en train de vouloir soigner la/le proche de votre enfance.

Vous dites êtes littéralement tombée amoureuse de lui, et ensuite dans votre écrit vous le nommez "Monsieur". Vous sentez-vous toujours amoureuse ? Cette façon de le nommer serait-elle révélatrice d'un profond agacement ? D'une déception ? De frustrations ?...
Auriez-vous besoin de reconnaissance ? Besoin d'évolution ?

Je reste à votre disposition si vous souhaitez approfondir ces questions.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1849 réponses

2046 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 SEPT. 2023

Bonjour,

Il est évident que vous avez traversé une relation complexe et difficile avec cet homme, et vous semblez être consciente des dynamiques en jeu. En tant que psychologue, je vais essayer de répondre à vos questions et vous fournir des conseils pour naviguer au mieux dans cette situation.

Votre rôle dans sa vie : Vous avez décrit que votre présence semble importante pour lui, mais il semble avoir du mal à s'engager pleinement. Il est possible qu'il vous perçoive comme un soutien émotionnel, un confident ou une source de stabilité, mais qu'il ait du mal à s'engager dans une relation amoureuse plus profonde en raison de ses problèmes personnels non résolus.

Comprendre ses besoins : Il est important de reconnaître que les personnes avec des troubles de l'attachement évitant ou désorganisé peuvent avoir des besoins émotionnels particuliers. Ils peuvent rechercher la proximité tout en la redoutant, ce qui peut créer des comportements ambigus. Essayez de comprendre ses besoins et ses peurs sans pour autant négliger vos propres limites et besoins.

Communication : La communication ouverte est essentielle. Vous pouvez exprimer vos propres besoins, attentes et limites de manière claire et respectueuse. Soyez honnête avec lui sur ce que vous ressentez et ce que vous attendez de la relation.

Prendre soin de vous : Il est important de prendre soin de votre propre bien-être émotionnel. Si la relation devient toxique ou vous cause de la frustration, il est tout à fait valable de prendre de la distance pour votre propre bien-être. La dépendance affective peut être difficile à surmonter, mais la conscience de ce problème est un premier pas vers la guérison.

Décision de passer à autre chose : Si vous avez pris la décision de passer à autre chose, il est essentiel de la communiquer clairement. Il est possible qu'il ne l'entende pas ou qu'il ait du mal à accepter la fin de la relation, mais vous devez respecter votre propre choix. Vous méritez une relation saine et équilibrée.

Thérapie pour lui : Vous avez souligné à juste titre que votre partenaire aurait besoin d'une thérapie pour aborder ses problèmes personnels, notamment son alcoolisme et ses troubles de l'attachement. Cependant, il ne peut entreprendre ce processus que s'il en est prêt. Vous ne pouvez pas forcer quelqu'un à changer s'il n'est pas disposé à le faire.

Clés en main : Vous avez déjà les clés en main pour affirmer votre position en posant des limites saines et en prenant soin de vous. Vous ne pouvez pas contrôler ses actions, mais vous pouvez contrôler les vôtres et choisir de maintenir une relation qui vous respecte et vous nourrit émotionnellement.

Impact sur vous : Il est clair que cette relation a eu un impact sur vous, y compris sur votre estime de vous-même et votre bien-être émotionnel. Continuer à travailler sur votre indépendance émotionnelle et à vous entourer de soutien peut vous aider à guérir.

En résumé, votre bien-être est la priorité. Continuez à communiquer avec respect, prenez soin de vous et assurez-vous que la relation vous convient. Si cela devient trop difficile à gérer, il peut être nécessaire de tirer un trait définitif pour préserver votre santé mentale et émotionnelle. Le chemin vers la guérison peut être difficile, mais il est possible de trouver une relation épanouissante dans l'avenir.

Stéphanie Sleiman Psy sur Massy

7 réponses

2 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12350 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16050

psychologues

questions 12350

questions

réponses 132650

réponses