Addiction au sexe et vie à deux

Réalisée par Alex · 3 mai 2024 Addictions

1 an et demi de relation, la cohabitation s’est fait très rapidement. Mon conjoint est bipolaire, mais medicamenté et « stable » depuis 20 ans, selon lui. D’une gentillesse quasi extrême, il veut toujours plaire à tous le monde et à beaucoup de difficulté à s’affirmer et à mettre ses limites. Bisexuel, il n’a jamais été en couple avec un homme et m’a toujours affirmé que sur le plan sentimental seule les femmes l’intéresse. C’est quelqu’un de très sensible, susceptible et qui se positionne souvent en victime face aux événements de la vie. Il est souvent entrain de relater les événements de son passé qui l’on fait souffrir. Il m’a toujours exprimé du désir et me complimente régulièrement, mais j’ai toujours ressentie un malaise face à son authenticité. Entrepreneur, anxieux et manquant clairement de confiance en lui, il me renvoie souvent une image de moi-même que j’ai de la difficulté à comprendre. Comme si je n’étais jamais suffisante et c’est le cas. Comprenez-moi bien, si je dis ça c’est que je sais que personne ne peut combler tout les besoins d’une autre personne dans toute les sphères de sa vie. Il a grand cœur, moi aussi… probablement 2 dépendants affectifs qui s’ignorent un peu. Bref, j’ai découvert dernièrement qu’il consommait énormément de porn en ligne, qu’il allait sur des sites de rencontres anonymes juste pour regarder des photos de profils, qu’il allait souvent voir des images de filles qu’il connaît sur Facebook ou autre réseaux et qu’il se masturbait de manière compulsive plusieurs fois par jour. Lorsque je les mis devant les faits il s’est senti extrêmement mal, en pleine crise d’anxiété. J’ai abordé le sujet très calmement sous l’angle de la dépendance et j’ai vraiment tenue compte de la souffrance sous adjacente qu’il devait vivre au quotidien. Il m’a jurer qu’il arrêterait tout, mais je n’y crois pas. Je ne pense pas qu’il soit si facile d’arrêter du jour au lendemain. Malgré toute ma compréhension je me sens blessée et trahie et je ne sais plus comment réagir. Je ne veux pas le stigmatiser, mais je crois qu’une thérapie en profondeur est nescessaire pour lui et peut-être pour nous… je ne sais pas si je m’embarque dans un processus trop lourd pour moi, mais j’aimerais beaucoup arriver avec un plan de match qui respecte mes limites sans le faire souffrir d’avantage. Comment l’aider sans y laisser ma peau, j’en sais rien.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 4 MAI 2024

Bonjour,

Merci pour votre témoignage. Vous pouvez peut-être vous interroger autrement : comment pouvez-vous vous aider face à cette situation ? Ce qui vous met en souffrance dans votre couple est-ce uniquement d'ordre sexuel ? Qu'est-ce qui est trop lourd ? Quel est l'écho, dans votre vie, dans cette expression d"y laisser votre peau" ?

Il n'est pas possible d'aider une personne qui ne "veut" pas être aidée et c'est souvent toute la difficulté lorsqu'il y a une addiction. Dans l'addiction sexuelle, il y a souvent un mélange de déni, de honte, de culpabilité, de souffrance psychique, d'anxiété, troubles sexuels, etc. La personne addict est souvent en grande souffrance, démunie et en difficulté pour demander de l'aide.

Votre conjoint n'a peut-être pas bien conscience de son rapport à la sexualité ou peut-être que si. La masturbation compulsive, notamment à travers le visuel (pornographie ou autre), sert souvent à gérer les frustrations sexuelles ressenties, à soulager les tensions, à combler un manque affectif, à satisfaire les envies sexuelles ou encore les fantasmes inavouables, etc. Cela peut être un tout qu'il ne peut ou ne veut partager avec vous car cela pourrait être en complet décalage avec ce qu'il veut vivre dans son couple.

J'entends que vous vous sentez blessée et trompée (cela fait-il écho à votre capacité à vous sentir désirée ? A un malaise de voir votre compagnon prendre du plaisir en regardant d'autres femmes ? Etc). Par ailleurs, ses comportements sexuels cachés ont-ils un impact dans votre sexualité de couple : préfère-t-il la pratique masturbatoire plutôt que de faire l'amour avec vous ?

Vous avez parlé de cette difficulté et c'est déjà un grand pas. Il faut parfois du temps pour que cela se décante. Peut-être que la personne qui a le plus besoin d'aide aujourd'hui, c'est vous. Et ce serait dans cette démarche personnelle que vous pourriez mieux envisager votre couple.

Je reste à votre disposition.

Céline
Psycho-somatothérapeute spécialisée en sexo-conjo thérapie
Des Vagues... à l'Âme

Céline Orthion Psy sur Bretenoux

21 réponses

41 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

12 MAI 2024

Bonjour Alex,

L’essentiel c’est ce que vous vivez avec ce compagnon qui est très « spécial » (bipolaire et bisexuel) : en quoi son addiction vous affecte et affecte votre relation ?

Pouvez vous accepter ses habitudes ?
Puisqu’une addiction, et de surcroît sexuelle, ne peut être soignée qu’avec une grande motivation et désir de changer.

Toute addiction est une sorte d’auto traitement contre l’anxiété et les angoisses, et remplit un vide intérieur. S’il veut renoncer à sa consommation excessive de porno et à la masturbation compulsive votre copain à besoin d’une thérapie avec un spécialiste en addictions.
Vous ne pouvez pas beaucoup l’aider…, mais si vous êtes contre ses pratiques et s’il veut vous garder ça pourrait être une bonne motivation.

Ayez néanmoins à l’esprit que son fonctionnement psychique est et sera toujours influencé par sa maladie, que je vous conseille d’étudier pour mieux le comprendre.

Si d’autres questions se posent à votre relation une thérapie de couple peut vous aider à trouver les solutions le mieux adaptées à vos problèmes.

Vous même vous pouvez consulter seule pour mieux définir vos besoins et vos limites.
sp





Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4354 réponses

11952 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2024

Bonjour,

Concernant la pornographie, c'est une addiction au même titre que l'alcool ou la drogue et il est difficile d'en sortir seul sans aide. Un(e) thérapeute pourrait l'aider à comprendre ce qu'il recherche par ses épisodes de masturbations compulsives : performance ? sentiment de plénitude lié à la jouissance ? impression de domination et de séduction ? Derrière ce comportement, se cache évidemment quelque chose de plus profond et peut-être que votre compagnon a des blessures que cet acte vient combler (par exemple s'il a une faille narcissique, ces "performances" lui font se sentir puissant). Du côté de votre vie intime partagée, comment cela se passe-t-il ? Est-ce fluide ? Réussissez-vous à bien communiquer ensemble ? Est-il suffisamment à l'aide pour vous confier ses fantasmes ?

De votre côté, si son addiction vous fait tant souffrir c'est qu'elle vient réveiller votre manque de confiance en vous et votre ressenti de "ne jamais être suffisante". Là encore, ces sentiments font probablement écho à votre passé et à votre enfance. Démarrer un travail thérapeutique serait l'occasion de parler de ces émotions, de comprendre leur origine et surtout de faire en sorte qu'elles ne viennent plus "polluer" votre vie actuelle. La confiance et l'estime de soi sont des piliers essentiels qui s'explorent en thérapie.

Dernier point (et pas des moindres) : la bipolarité dont souffre votre compagnon est une réelle pathologie qui impacte le quotidien malgré un traitement médicamenteux et un suivi psy. En tant que partenaire, vous devez donc accepter la maladie et ce qu'elle implique au regard de vos propres besoins. Vous êtes vous déjà demandé si vous étiez profondément prête à vivre avec ce poids ? Il est essentiel que vous respectiez aussi vos limites...

Je reste évidemment à votre disposition pour creuser tous ces éléments en séance si vous le désirez.

Anaïs | Psychopraticienne | Consultations en visioconférence et tarif libre (à partir de 20€/ séance, le patient décide)

Anaïs Goguenheim Psy sur Aix-en-Provence

170 réponses

239 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2024

Bonjour Alex,

Une grande partie du comportement de votre conjoint, et surtout le sentiment d'étrangeté que vous éprouvez parfois face à lui, provient de sa pathologie. Même si sa bipolarité est canalisée par le traitement il restera quelqu'un de différent dont les réactions sont parfois surprenantes par rapport au monde des personnes sans pathologie particulière. C'est quelque chose qu'il est absolument nécessaire que vous intégriez car certaines choses ne changeront pas.
Concernant la pornographie c'est effectivement une forme d'addiction qui n'est pas forcément sans lien avec sa pathologie et qui doit représenter une compensation. Cela n'a rien à voir "contre" vous. Il ne vous trompe pas et d'une certaine façon il assouvit ses besoins en évitant de les satisfaire avec une autre, parce qu'il tient à vous et vous respecte. La question est surtout de savoir si cela modifie votre vie intime et vous pénalise vous de ce point de vue.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4190 réponses

21607 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2024

Bonjour Alex,

Le point le plus important à éclaircir est de comprendre pourquoi il ressent le besoin de consulter ces sites et qu’est-ce qu’il en retire.
Est-ce uniquement pour arriver à une excitation suffisante pour entrainer une masturbation qui elle-même va produire le plaisir de l’orgasme ? Si c’est le cas, c’est une sorte d’addiction à l’orgasme et au plaisir qui s’en suis, ainsi qu’une sensation de plénitude physique. La consultation de site n’est peut-être qu’un moyen et pas une cause. Peut-être alors que de son point de vue, vous n’avez pas assez de relations physiques en couple.
Par contre, à l’opposé, c’est peut-être un besoin de plaire, de séduire, d’avoir de l’emprise sur d’autres qui est la cause de ces consultations.
Il peut aussi y avoir d’autres raisons comme le manque de confiance en soi, etc.
Comme vous pouvez le constater, seule une thérapie permettra de déterminer ce qui est en jeu et permettra ainsi de mieux axer les moyens à mettre en place pour améliorer la situation.

Je reste à votre disposition et à votre écoute.

Pour plus de détails, contactez-moi.
N’hésitez pas à vous faire une idée du sérieux de ma méthode en consultant les avis sur ma fiche.

Christophe
-------------------------------------------------
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
* Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3450 réponses

3453 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2024

bonjour comme vous l'avez dit vous même l'important c'est de respecter vos limites, mais quelles sont-elles ? le savez-vous ? As-t-il réellement son orientation sexuel ? je pense qu'il est nécessaire d'éclaircir ses points pour pouvoir avancer ensemble. Rappelez vous que vous n'êtes pas là pour le sauver mais pour l'accompagner.
Bon courage à vous.
Cordialement

Betty Exposito Psy sur L'Étang-Salé

4 réponses

1 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MAI 2024

Bonjour, je comprends que vous vous sentiez, blessé et trahi. Effectivement c’est dur d’arrêter ses addictions du jour au lendemain sans aide. Une thérapie de couple pourrait être bénéfique pour vous deux, Il va falloir travailler sur les raisons de cette addiction puis se fixer des objectifs réalistes, trouver des activités pour remplacer le comportement addictifs.
Le chemin peut être long, c’est normal de vous poser des questions. Il va falloir trouver des compromis pour vous épanouir tous les deux et que personne n’en souffre. Si vous souhaitez être aidé et commencez une thérapie de couple, je reste à votre disposition pour plus d’informations ou pour une prise de rendez-vous. Diplômé en Sexo thérapie Et thérapeute de couple je pense pouvoir vous aider
Cordialement Marie De las cuevas

Marie De Las Cuevas Psy sur Bordeaux

2 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Addictions

Voir plus de psy spécialisés en Addictions

Autres questions sur Addictions

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135900

réponses