Dépendance affective et addiction: comment arrêter de surveiller son ex?

Réalisée par Marine · 2 déc. 2020 Aide psychologique

Bonjour,

je vais essayer d'être concise. J'ai été quitté par mon compagnon il y a maintenant 4 mois et je ne m'en remets pas. J'ai tenté beaucoup de choses: sophrologie, hypnose, psychologue, sport, écrire, pleurer etc. J'ai commencé depuis peu une thérapie par l'ICV (à voir où ça me mène..)
Mais pour moi c'est comme si c'était hier et je n'arrive pas à avancer. Pour info, il a 12 ans de plus que moi et nous sommes restés ensemble un peu plus d'un an.
J'ai lu beaucoup d'ouvrages sur la dépendance affective et clairement je suis dedans. Si on parle des troubles de l'attachement je dirais que j'ai un profil anxieux et que mon partenaire était évitant.
Il n'était pas amoureux de moi, même s'il avait des sentiments. Il communiquait très peu et moi qui ait toujours eu beaucoup de mal j'ai tâché de faire des efforts, d'adopter la communication non violente mais c'était très compliqué de s'ouvrir avec lui. Je finissais par envoyer des mails.
En me quittant il m'a dit que ce n'était pas sain, qu'il n'y arrivait pas, que je souffrais de son manque d'implication et qu'il avait besoin de rester seul (passé sentimental difficile: divorce houleux toujours en cours et enfants en bas âge). C'était compliqué ces derniers mois et le confinement n'a rien arrangé.
Mais je l'ai retrouvé sur un site de rencontres il y a un mois. C'était terrible, on s'est appelé et expliqué. Il me dit qu'il ne sait pas pourquoi il est dessus, que vu la situation actuelle il ne voit personne etc. Sauf que ça m'a juste anéantie. J'ai l'impression de toujours me faire avoir, qu'on profite de moi. Je me dis qu'il m'a menti, que peut-être il m'a trompé pendant notre relation. Je ne comprends pas comment on peut dire "je souffre trop, je ne veux pas faire souffrir quelqu'un d'autre" pour ensuite aller sur un site de rencontres. Je ne comprends pas comment il peut mettre fin à notre relation comme ça tout en même temps me faisant des cadeaux, en étant présent etc.

Si je devais résumer très rapidement mes relations passées je dirais que j'ai été trompé de différentes manières ce qui fait qu'aujourd'hui je ne sais plus faire confiance dans mes relations.
J'avais un ex, appelons le Y (que je soupçonne PN et que je suis arrivée à quitter) à qui je m'étais confié sur ma relation précédente (A), lui expliquant que j'avais été trompé. Quand on s'est séparé il est parti avec cette fille là pour laquelle mon ex (A) m'avait quitté. Donc comment dire, faire confiance devient difficile.

Ce qui n'a rien aidé avec le compagnon "actuel" c'est l'arrivée dans notre relation au tout début de son ex qui m'envoyait des sms, pour me dire qu'ils étaient encore ensemble, que je devais le laisser etc. Elle a fini par lâcher l'affaire mais ça n'a pas amélioré mon état de "paranoia" général.

Depuis plusieurs années j'ai donc pris l'habitude de "stalker", de vérifier le comportement de mes copains sur les réseaux sociaux. Je pense être une personne intelligente et sensée mais là-dessus je deviens totalement obsessionnelle et irrationnelle. Je sais que c'est mal et que ça n'arrange rien et pourtant c'est devenu comme une drogue dont je n'arrive pas à me défaire. Et quand je vois quelque chose de "suspect" je peux donc dire : "ah ben j'avais raison, je savais bien qu'il se passait quelque chose". Mes amis ont beau me rassurer je suis soulagée sur l'instant et après je me dis "on ne sait jamais, on me ment peut-être". C'est fatiguant pour mes proches et pour moi.

Même encore aujourd'hui et surtout je dirais, je continue à vérifier, machinalement, tous les jours. Je regarde ses connexions sur whatsapp, ce qu'il met sur facebook (je n'arrive pas à l'enlever de mes contacts), sur instagram, etc. Ça n'aide clairement pas à couper les liens. J'analyse et surinterprète tout ce que je vois jusqu'à me rendre malade et pourtant j'y retourne, comme si j'aimais me faire souffrir. Je regarde encore le profil de son ex femme, tout comme je regarde le compte de mon ex pervers narcissique qui m'a démoli. Je me dis "pourquoi je fais ça?" Quelle personne censée continue à se faire du mal comme ceci??
Je ne suis plus concentrée au travail bien entendu. Et lorsque j'allais au cinéma par exemple pour essayer de m'aérer la tête et de ne plus penser, je ressentais un réel manque au bout d'une heure, à me dire que je manquais peut-être une information importante sur lui, un like d'une femme, etc..

Ma question, si on peut dire que ça en est une, serait comment faire pour arrêter ses schémas répétitifs qui me détruisent? Et si vous aviez une idée du "pourquoi" je fais ça..

Merci beaucoup...

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Meilleure réponse 3 DÉC. 2020

Bonjour Anamnèse,
Vous êtes dans la dépendance affective et il est donc tout à fait "classique" que vous ayez en face de vous une personnalité fuyante.
Cet autre que vous n'arrivez pas à oublier souffre de son côté de la blessure de rejet : il est actuellement incapable de s'engager dans une relation "profonde" parce qu'il ne se sent pas à la hauteur, qu'il a cette (fausse) conviction que tôt ou tard, la personne qu'il admire s'en rendra compte et le rejettera, ce qui est sa plus grande peur. C'est pour cette raison qu'il préfère prendre les devants, s'enfuir et se réfugier dans des relations qu'il sait être superficielles, donc beaucoup moins souffrantes en cas de rejet. De plus, il souffre de faire souffrir son autre, d'où la deuxième raison de son choix ( "je souffre trop, je ne veux pas faire souffrir quelqu'un d'autre"). Tout cela est bien sûr lié à la façon dont il s'est construit dans un contexte insécure et souvent avec un des parents contrôlant.
Quant à vous, tout ce que vous avez mis en place jusqu'à présent pour traiter votre dépendance affective a échoué. Cela n'est pas étonnant car seule une partie du travail a été faite : à savoir l' identification du masque que vous portez (dépendance affective) mais pas de travail de guérison sur la blessure d'abandon qui en est la cause. Il y a en effet tout une reprogrammation à initier, en agissant sur les mémoires négatives : les informations enkystées dans votre inconscient pendant votre petite enfance vous ont fait grandir avec cette conviction (fausse également) que vous n'êtes pas véritablement "aimable" au sens propre du terme. Dès lors, dans toutes vos relations sentimentales, vous ne pouvez pas faire confiance à l'autre et il a beau essayer de vous rassurer, vous n'y croyez pas...En recontactant votre "enfant intérieur" et en remplaçant les programmes négatifs par des informations positives, sous la guidance du thérapeute et avec des outils appropriés, on peut guérir. En conclusion ,vous avez besoin d'apprendre à vous aimer pour être aimée en retour.
Je connais très bien cette situation pour l'avoir moi-même vécue. Je vous propose si vous voulez, un premier échange téléphonique, sans engagement de votre part. N'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus sur ma thérapie.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique BLANCHE Psy sur Saint-Brieuc

2310 réponses

1336 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2020

Bonjour,
Effectivement, vous faites une fixation sur le passé et vos ex. Le but d'une thérapie serait dans l'idéal que vous viviez dans le présent et que vous pensiez à vos projets d'avenir.
Pensez vous que vos ex vous complétaient? Vous sentez vous en manque?
Il est possible bien sûr d'arrêter ces compulsions à la répétition, mais pour cela il faudrait comprendre le point de départ de votre problématique dans votre contexte de vie actuel et votre vécu.
Nous pouvons en discuter brièvement si vous le souhaitez
A très bientôt
Cordialement

Marjorie LUGARI - Psychanalyste - Sexothérapeute - Praticien en psychothérapie

LUGARI Marjorie Psy sur Saint-Maximin-la-Sainte-Baume

1868 réponses

2449 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2020

Anamnèse bonjour,

Le pourquoi de vos schémas répétitifs est à rechercher dans votre passé avant toutes les relations que vous citez. Les schémas trouvent leur source souvent dans l'enfance et sont liés à des personnes qui formaient votre cadre , famille, ami(es)... Le pourquoi est donc en vous conscient ou inconscient pour le moment. Je ne sais pas si l'ICV prend en compte les protecteurs intérieurs qui peuvent bloquer et empêcher la prise de conscience d'événements anciens. En effet on a des protecteurs intérieurs qui jouent très bien leur rôle et empêchent qu'on aille voir là où ça fait mal, j'imagine que c'est pour cela que aucune méthode n'a marché jusqu'à présent, vos protecteurs font très bien leur travail, même si par ailleurs vous avez une part de vous qui vous fait tenter plein de choses, parce qu'elle aimerait vraiment que ça change pour vous.
Donc si l'ICV ne marche pas non plus, dirigez-vous vers une thérapie qui tient comptes des protecteurs intérieurs comme l'IFS (Internal Family Systems) par exemple. La thérapie IFS invite au dialogue avec les parts de soi en douceur et avec bienveillance elle permet d'aller contacter des protecteurs et comprendre pourquoi ils travaillent si dur.

Anne Auffret Psy sur Plougonver

1067 réponses

711 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2020

Bonjour

Vous avez mis en place un moyen de vérifier que l'on ne peut faire confiance à personne, ce choix au moment où vous l'avez fait était pour vous aider à supporter les épreuves que vous traversiez . Aujourd'hui vous êtes piégée car ces vérifications qui passent par les réseaux sociaux sont faciles d’accès et addictives , cette traque incessante, ces indices à la recherche d'une vérité ressemblent à une enquête. Qui cherchez vous à défendre sinon vous? Vous souffrez de ces ruptures , vous vous inquiétez de celles à venir , vous revisitez celles du passé. Oui la vie est faite d'expériences agréables et désagréables et nous trouvons un équilibre en faisant certains choix pour continuer à avancer ce contribue à l'affirmation de notre identité.
Le doute, la maitrise, la vérification sont générateurs de beaucoup d'angoisses et de mal-être. Vos démarches successives montrent que vous voulez avancer en vous libérant de toutes ces contraintes qui vous emprisonnent, continuez à chercher la thérapie qui vous conviendra il faut essayer plusieurs fois avant de réussir à se débarrasser d'une forme d'addiction sans accoutumance physiologique. Un changement se profile vous êtes au stade de contemplation c'est le stade qui précède celui de décision ou de préparation à l'action. Vous pouvez agir sur votre comportement avec les TCC et en parallèle faire une psychothérapie dynamique qui vous aidera à comprendre vos processus psychiques profonds .
Bien à vous
Psy-Véronique-Eyraud-Les Angles-Gard

Véronique EYRAUD Psy sur Les Angles

315 réponses

214 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2020

Bonjour Anamnèse,
vous trouverez des réponses à vos questions comment et pourquoi en faisant un travail thérapeutique auprès d'un professionnel. Il ne reste qu'à franchir le pas de la prise de rdv et de vous y rendre, une fois que vous serez parvenue à faire cela pour votre premier rdv, vous saurez que vous êtes réellement prête à avancer.
Patricia ELDIN

Patricia Eldin Psy sur Remoulins

683 réponses

257 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 DÉC. 2020

Bonjour ,
Les relations affectives entre 2 personnes sur le mode d attachement anxieux / evitant est tres compliqué mais pas impossible. Cela demande de mettre en lumiere vos blessures, de vous obliger à penser à vous, à vous reconnecter à vous meme pour vous aider à lacher ce lien.
Si la personne en face tient à vous elle reviendra lorsque vous ne montrerez plus de signe de dependance affective et qu'il pourra lui aussi explorer le pourquoi du comment de sa fuite face à la peur de l engagement (mais cela il doit s en rendre compte seul )
Si ce n est pas

Cynthia Belles Psy sur Perpignan

61 réponses

19 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 11000 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 12550

psychologues

questions 11000

questions

réponses 63600

réponses