Je suis perdu (psychose)

Réalisée par Hallitaro · 30 avril 2024 Aide psychologique

Bonjour, alors voilà j’ai 18 ans et petit, j’étais déjà très mature pour mon âge a 13 ans, je commence le cannabis, mais la même année, je me fais agresser, humilié devant beaucoup de gens suite à cette humiliation, j’avais peur d’aller dans cette ville, je regardais s'il n'y personne du groupe..etc j’avais peur qu’on me fasse du mal mais voilà rien m’inquiétait j’ai toujours été un peu craintif mais ça va mais à 16 ans en fumant je fais un bad trip qui me plonge dans dépersonnalisation+derealisation et là je tombe dans une anxiété généralisé pendant 1 ans je fais le parcours typique de la personne anxieuse (AVC, arrêt cardiaque.etc) mais voilà j’ai entendu un reportage sur les maladies mentales et la le début de l’enfer je suis sur à 100% que je vais devenir « fou » je me demande juste quand j’ai une telle anxiété vraiment j’en peux plus ça va faire 10 mois que j’ai cette peur et vraiment je suis désespérée pour moi ma vie est foutu et je vais être en HP j’ai donc contacté un psychologue et un psychiatre qui m’a mis sous AD ça va faire 4 mois mais voilà la peur ne s’en va pas et pour rajouter à tout ça comme j’ai vu sur le net les schizophrène sont parano et je fais un lien avec moi car j’ai des pensées comme par exemple il pourrait me tuer ou me faire du mal je sais que c’est irrationnel et que jamais sa va arriver mais mon cerveau veut pas arrêter à chaque fois du coup je me dis que je suis parano donc schizophrène et que ma vie va être foutu j’ai totalement conscience et c’est pour sa que je suis aller chercher de l’aide mais pour moi c’est clair… je vois pas d’autre option je suis un peu déprimé du coup et chaque jour est un enfer, j’ai peur de commencé à y croire et que je devienne fou je pense que c’est possible.
Alors voilà est ce que c’est de l’ hypervigilance? De la paranoïa ? Autre ?
Est-ce que je peux commencer à y croire ?
Est ce le début vers une psychose ?
Est ce que les personnes anxieuses on souvent se genre de chose ?
Merci pour votre sincérité, j’en est vraiment besoin, je ne veux pas qu’on me rassure, je ne veux pas me voiler la fasse et nier tout ses symptômes inquiétant merci beaucoup à vous vraiment et très bonne journée

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 MAI 2024

Bonjour,

Je comprends que vous avez des antécédents de consommation de drogues à l'adolescence, qui ont eu des effets néfastes tels que des symptômes d'anxiété et d'autres manifestations physiques graves. Vous avez subi des agressions et des humiliations potentiellement traumatisantes qui ont renforcé la tendance anxieuse. Aujourd’hui, vous essayez de comprendre les symptômes que vous ressentez, en essayant de vous auto-diagnostiquer en recherchant sur Internet les troubles correspondants, et vous avez peur persistante de devenir fou.

Ce qu’il est important de savoir ici, c’est ce que le psychiatre et psychologue que vous avez consulté ont dit à propos de vos problèmes. S’ils ont établi un diagnostic, vous devez vous laisser guider strictement par celui-ci et non par ce que vous voyez sur Internet. Internet est riche en informations mais il ne remplacera jamais le travail des médecins ou des professionnels de la santé mentale et du bien-être.

La psychothérapie sera pertinente pour vous afin de mieux comprendre les troubles qui vous affectent et vous donner les outils pour y faire face. Je suis à votre disposition si vous souhaitez essayer les approches d'Hypnose, PNL, TCC et autres approches de thérapies brèves. Bien à vous,

Nilton Mascarenhas,
Praticien en Hypnose Ericksonienne et Thérapies Brèves.

Nilton Mascarenhas Psy sur Paris

540 réponses

4940 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MAI 2024

Bonjour,

J'entends que vous vous sentiez perdu face à toutes ces idées et ressentis.

Il est difficile de dresser un tableau exacte de ce qui se passe pour vous car il faut que des entretiens thérapeutiques structurés soient conduits pour être au plus proche de ce qui se passe pour vous. Néanmoins, il est possible que l'épisode traumatique que vous avez vécu (votre agression) ne soit pas résolu au niveau psychique et qu'il continue à se jouer à l'infini en arrière plan : on pourrait alors regarder du côté d'un épisode post-traumatique. Votre sentiment de sécurité ayant été anéanti lors de votre agression, votre système d'alerte (celui qui s'enclenche dans les situations dangereuses ou menaçantes) est alors resté enclenché en permanence, ce qui génère de l'anxiété et peut amener un sentiment de paranoïa; même les psy ne peuvent être des personnes de confiance. Pourtant, une part de vous a conscience qu'aucun d'eux ne vous fera de mal, ce qui est très encourageant car vous restez connecté à la réalité.
Quant au cannabis, il peut déclencher et/ou amplifier le sentiment de paranoïa, tournez-vous alors vers l'arrêt progressif de la consommation en étant suivi par un professionnel.

De plus, le psychiatre qui vous suit vous a prescrit des antidépresseurs qui ne semblent pas agir, il serait alors nécessaire de rediscuter de cela avec lui. Parlez-lui de votre anxiété, du sentiment de paranoïa, de votre peur de devenir "fou".

Dans tous les cas, il est nécessaire de maintenir un lien avec des professionnels de la santé mental.

Bien à vous,
Anthéa Bailleux
Psychologue clinicienne et du développement

Anthéa Bailleux Psy sur Lyon

57 réponses

202 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 MAI 2024

Bonjour Hallitaro,

Vous avez besoin d'une Psychothérapie et d'un personne qui vous aidera à apprendre dans la relation que vous pouvez traversé la peur et que vous êtes en mesure de rester dans la présence à vous mêmes et à l'autre.
C'est vrai parfois c'est un chemin " d'y croire" d'imaginer que vous allez y arriver n'ai pas facile. Vous pouvez trouver un PSY que vous aidera dans ce cheminement de transverse la peur.
C'est un besoin fondamentale de se sentir en sécurité et de pouvoir faire appel à vos ressources. Si quand vous avez été plus jeune vous n'avez pas expérimente un attachement suffisamment bon pour traversé la peur, jamais c'est trop tard pour y arriver

Attention à tout ce que vous trouvé sur le Net. Vous pouvez inconsciente continuer à nourrir la peur et pas l'espoir pour vous en sortir.

Pourquoi attendre dans la peur ? Vos peurs peuvent être aussi un bon indicateur d'aller trouver un PSY relationnel qui vous aidera à co-creer de bases sécurisantes pour traverser ces angoisses et à vous auto-réguler.
Vous évoquez le mal que vous avez suivie avec ces drogues. Continuez - vous à consommer ?
Ne lâche pas le bras et courage pour balancer la peur avec l'aide d'un PSY à d'autres régions cérébrales qui vous aideront à la traversé et pourquoi pas être un moteur pour vous en sortir.
En Thérapie Gestalt la peur est un indicateur d'un message que vous avez besoin d'écouter pour vous en sortir, savez vous dans quel direction ?
Trouvez vous un Psychothérapie pour transformer la peur en Amour et compassion vers vous même pour cultiver votre confiance et cultiver vos ressources.

Bien à vous,

Rosa Velayoudon Gomez

Rosa Velayoudon Gomez Psy sur Marcoussis

11 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 MAI 2024

Bonjour Hallitaro,
De ce que vous décrivez, vous n'êtes pas fou (ni schizophrène, ni paranoïaque). En revanche, je vous conseille d'arrêter tout de suite le cannabis ou toute autre drogue, d'arrêter progressivement les AD (Je ne pense pas qu'ils soient efficace dans votre cas mais si vous avez commencer à les prendre depuis plus de 2 semaines, vous ne pouvez arrêter que progressivement) et d'entamer une psychothérapie pour traiter sérieusement votre trouble anxieux, sachant que cela peut être un travail assez long et pas facile, mais cela vaut le coup si vous voulez retrouver une vie apaisée.
Bon courage à vous.
Frédéric DUQUEROIS
Psychopraticien en Analyse Transactionnelle
Adultes et Couples, en Individuel et en Groupe
Nantes

Frédéric Duquerois Psy sur Nantes

358 réponses

92 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 MAI 2024

Bonjour,

Oui, l’anxiété et tout ce que vous avez vécu (agression, humiliation) et les effets délétères du cannabis peuvent à eux seuls amener aux crises d’angoisse avec la peur de « devenir fou = psychotique ».

Pour sortir de ces angoisses il faudrait effectivement continuer à vous soigner en prenant les médicaments qui peuvent vous aider à renoncer à l’auto traitement par le cannabis.
En parallèle il faut absolument continuer aussi la psychothérapie.

Mettre en place une bonne discipline de vie et des habitudes saines (nourriture, sport) vous sont indispensables.

Devenir « fou » est une peur irrationnelle, qui vous empêche de vivre.
Les dits « fous » ne se posent pas cette question…

Je vous souhaite d’arriver à faire ce qu’il faut pour vous sentir bien dans votre vie.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4374 réponses

12000 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 MAI 2024

Bonjour Hallitaro,

Votre recherche d’auto-diagnostic est très élaborée pour votre âge ainsi que votre questionnement.
Il faudrait davantage d’informations pour pouvoir répondre à vos demandes.
Je comprends que vous cherchiez des réponses un peu partout mais il faut néanmoins faire attention aux sources dans lesquelles vous allez piocher ces infos..
Votre inquiétude est compréhensible au regard des éléments que vous exposez.
N’hésitez pas à continuer la thérapie avec un psychologue afin de pouvoir travailler les différents traumas vécus.
Si besoin vous pouvez me contacter.

Angela ROQUI Psy sur Fréjus

2 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonsoir, H.
A partir de certaine expérience avec la psychose, je ne peut pas faire un diagnostic à partir de ces mots. Mais, le diagnostic est utilisé pour déclencher le processus thérapeutique et mieux s'adapter à votre écoute. La cannabis, en dépendant comment vous utilisez, peut développer des paranoïas et des autres effets. Le plus important est d'écouter son cas, ses motivations, ce qui a motivé les comportements, sentiments, frustration. Il faut vous faire un accompagnement singularisé.

Bien à vous,
C.

Franciele Castilho dos Reis Psy sur Grenoble

4 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Vous n'êtes pas parano ,vous ne pouvez pas l'être avant au moins 40 ans ok ? Pourquoi prendre du cannabis ,pour faire comme les copains ? Et s'ils se trompaient ?le cannabis peut vous donner des troubles de la concentration ,des troubles de la mémoire ,donc autant rester avec la peur ,je vous rassure tout de suite :qui n'a jamais connu l'angoisse ? Continuez surtout de voir votre psychologue et / ou votre psychiatre et n'hésitez pas à parler de vous ,de votre passé . bien amicalement à vous

Catherine Pourtein Psy sur Buxerolles

658 réponses

396 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,
La prise de cannabis est directement liée à votre trouble anxieux et de cette dépersonnalisation.
Vous consommez toujours du cannabis à ce jour ? Commencer jeune le cannabis comme vous l'avez fait, avec une consommation journalière et sur une longue période change toute la biochimie de votre système nerveux et peut créer des troubles de la personnalité à l'âge adulte.

L'agression et l'humiliation ont été superposées aux effets du cannabis. Donc votre état actuel n'est pas psychiatrique, mais une anxiété généralisée avec peut être un peu de trouble paranoïaque, mais je pense que c'est lié.
Ce ne sont pas les antidépresseurs qui vont changer quelque chose, ni un psychiatre qui ne fera que vous anesthésier avec des médicaments sur un mal être plus profond à travailler avec une thérapie appropriée (voir mon profil).

Cordialement
Hypnothérapeute clinique - Thérapie intégrative & holistique

Nathalie Follmann Psy sur Clichy

5365 réponses

31374 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,

Tous vos symptômes sont cohérents avec une trouble de l’anxiété généralisée (TAG), par effet d’accumulation dans le temps. Mais votre anxiété semble avoir démarré très tôt dans votre existence, pour des raisons que vous ignorez probablement ou alors avec lesquelles vous ne faites pas encore le lien, ce qui vous a conduit à developer une sensibilité accrue vis-à-vis de votre environnement et donc une capacité à enregistrer beaucoup d’informations précocement (le fameux « mature pour mon âge », typique des gens anxieux). Je vous spoile, non vous n’allez pas développer de psychose (extrêmement peu de chance, et pas dans la logique d’un prolongement de ce que vous vivez déjà). Ça ne veut pas dire que votre souffrance actuelle et qui s’est progressivement installée depuis un moment ne mérite pas d’être traitée pour ce qu’elle est : de l’anxiété profonde, largement suffisante pour continuer à vous pourrir la vie si vous ne faites rien dans le bon sens. Vous me voyez venir…: une thérapie. Si jamais vous souhaitez entamer une démarche thérapeutique avec moi, je suis disponible, ne serait-ce que pour vous donner des renseignements. Même si vous contactez quelqu’un d’autre pour le faire, parfait. Mais faites quelque chose. Vous n’êtes pas condamné à souffrir à ce point. Il se pourrait même que vous trouviez de la sérénité, de la légèreté, de l’épanouissement, un plaisir profond à vivre… ;-). Vous le méritez, allez-y.

Alexandre Thorlet Psy sur Paris

562 réponses

458 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,
Vous semblez beaucoup souffrir de votre situation. Tout d'abord, vous avez eu le bon réflexe d'aller demander de l'aide auprès de professionnels. Est-ce que vous êtes toujours en contact avec eux ? Il n'est jamais "trop tard" lorsqu'on parle de santé mentale.
Il paraîtrait que vous ayez le besoin qu'on vous donne un diagnostic concernant votre état anxieux. Si c'est le cas, seul un médecin psychiatre sera habilité à le faire. Un point de vigilance à avoir cependant : le risque d'obtenir ce diagnostic, qui peut d'ailleurs ne pas être correct, est de s'enfermer dans la case "fou" qui est stigmatisante. Il peut être rassurant pour certains mais également désespérant pour d'autre. Votre anxiété prend aujourd'hui toute la place dans votre existence mais c'est un état qui peut évoluer, ce n'est pas ce qui vous représente en tant que personne. Parlez en à votre psychiatre pour avoir son avis sur la question.
Concernant votre quotidien, vous avez constaté qu'un changement était nécessaire. Pour ça d'abord je vous conseille de continuer à voir des psy (-chiatres, -logues, -praticiens). De manière générale, à ne pas rester seul avec vos pensées. Car vous vous en êtes certainement aperçu : penser sans cesse augmente les angoisses, diminue la prise de recul et donc l'impression qu'une issue positive est possible. sortez dehors, passez du temps avec d'autres personnes bienveillantes, faites des activités qui vous déconnectent de votre mental.
Le cannabis détend, mais favorise aussi les pensées angoissantes et donne envie de rester seul avec soi et ses pensées. Si vous pouvez réduire, je vous encourage à le faire avec ou sans addictologue. Cependant, si c'est votre source de plaisir, votre béquille actuellement pour vous détendre, écoutez-vous. Ne vous rajoutez pas du stress pour atteindre l'objectif de diminuer vos consos.
Avez-vous des personnes de confiance dans votre entourage ? Des personnes qui vous apaisent, qui savent vous écouter ou qui vous changent les idées ?
Mon message se veut rassurant, bien que ce ne soit pas ce que vous vouliez. Selon moi, vous traversez surtout une phase de votre vie très difficile qui vous épuise et dure depuis trop longtemps selon vous. Vous faites preuve de beaucoup de résilience. Comme toute épreuve de vie, il suffit souvent d'être bien accompagné pour réussir à avancer et à sortir de ce tourbillon négatif.
J'espère que vous trouverez quelques pistes de réponses et de réflexions. N'hésitez pas si vous avez d'autres questions ou l'envie de poursuivre cette conversation.
Bonne journée à vous,

Lysiane Noirot

Lysiane Noirot Psy sur Besançon

2 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Ne restez pas seul avec ces angoisses. Vous pouvez me joindre par téléphone dans un premier temps.
CS

Claire Sackstetter Psy sur Moirax

5 réponses

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,
je sens bien toute votre inquiétude et anxiété dans ce que vous écrivez. Vous fumez du cannabis depuis longtemps et surtout avez fait un "bad trip". C'est une cause principale de crise psychotique chez les ados, ce qu'on appelle aussi une bouffée délirante. Les AD peuvent être une béquille efficace, mais restent une béquille qui ne remplacera jamais l'investissement dans une psychothérapie. Donnez-vous du temps et un espace thérapeutique pour comprendre ce qui vous arrive, mettre de la conscience sur ce qui se passe pour vous et pouvoir envisager une autre organisation mentale et de vie. Le temps que vous vous accorderez à travers une psychothérapie sera réparateur. Il n'y a pas de réponse toute faite ni de médicament miracle. J'ai accompagné des jeunes de votre âge dans des problématiques similaires. Chacun a pu trouver ses propres ressources et sa route.
Bien à Vous,
Valérie

Valérie Billard Psy sur Biarritz

4 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,

Tu as traversé une expérience traumatisante à un jeune âge, ce qui a pu laisser des séquelles émotionnelles importantes. Il est compréhensible que cette agression et cette humiliation aient eu un impact sur ton bien-être mental et ta perception de toi-même et du monde qui t'entoure.

Les traumatismes peuvent avoir des effets durables et complexes sur la santé mentale, et il est courant de ressentir de la peur, de l'anxiété et de la méfiance après de telles expériences. Il est également courant de chercher des moyens de faire face à ces émotions, ce qui pourrait expliquer pourquoi tu as commencé à consommer du cannabis à un jeune âge.

Cependant, la consommation de substances peut parfois aggraver les problèmes de santé mentale et ne constitue pas une solution à long terme pour faire face aux traumatismes.
Même pires ! ils provoquent ce genre de déréalisations /dépersonnalisations de façon très fréquentes. Il serait peut-être utile pour toi de rechercher un soutien professionnel, comme un thérapeute , qui peut t'aider à explorer tes sentiments, à faire face à tes expériences passées et à développer des stratégies saines pour faire face au stress et à l'anxiété .

J 'ai a plusieurs reprise pu aider des personnes dans ton cas .... et, la guérison a été rapide. Alors garde confiance!

Tu n'es pas seul dans ce que tu traverses, et il est courageux de chercher de l'aide pour surmonter les défis auxquels tu es confronté.
L'EMDR, associé a la thérapie serait bénéfique. N'hésite pas à parler à quelqu'un en qui tu as confiance et à demander de l'aide lorsque tu en as besoin.

Bon rétablissement,

Thalia Inna

Thalia Inna Psy sur Bordeaux

949 réponses

1127 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,
L'essentiel est que vous trouviez un bon psychiatre, avec lequel vous vous sentirez en confiance, en sécurité et entendu. N'hésitez pas à en changer si vous ne vous sentez pas assez bien avec lui ou elle. Pensez à identifier vos besoins : une psychothérapie sans doute, et pas seulement un traitement médicamenteux.
Les symptômes que vous décrivez peuvent être liés à l'usage précoce du cannabis, tout comme à un problème psychique -ou à une combinaison des deux. Dans tous les cas, il faudra envisager un sevrage, car les excitants (drogue, alcool) accroissent les problèmes psychologiques.
Votre angoisse est compréhensible. Trouvez le médecin qui vous aidera à voir clair. Je vous souhaite du courage, de la force, et l'ouverture que vous permettra le psychiatre adapté.
Bien à vous,
V. Maréchal

Valérie Maréchal Psy sur Metz

81 réponses

215 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour

Il n'y a pas d'évidence que vous soyez de structuration psychotique, ce qui signifie que vous ne pouvez pas devenir fou ou schizophrène. En effet il est impossible de passer d'une structuration névrotique à une structuration psychotique. Vous ne courrez donc pas ce danger.
Par contre vous êtes quelqu'un d'hyper angoissé à la base et sur les angoissés la prise de cannabis ne fait qu'augmenter l'angoisse, d'où votre badtrip. J'espère que vous avez depuis arrêté de fumer ce produit car c'est la première chose à faire pour calmer vos angoisses.
Comme tous les angoissés vous êtes toujours en train d'anticiper le pire. C'est une manière maladroite de tenter de reprendre le contrôle des situations parce que votre angoisse est liée à un manque de confiance profond en vous. J'ai beaucoup de patients dans cette situation.
Cela se gère et vous pouvez bien diminuer vos angoisses et apprendre à les gérer.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure en visio est entièrement gratuite et sans engagement. Vous pouvez librement prendre un rendez vous sur mon agenda en ligne.

Bon courage à vous

Michel le BAUT
Psychopraticien
Thérapeute Jungien
Analyse de rêves

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4218 réponses

21718 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,

Je comprends que vous soyez inquiet à propos de vos symptômes et que vous vous demandiez si cela pourrait mener vers une psychose.

Votre psychiatre et votre psychologue sont là pour vous accompagner.

Les avez-vous questionnés sur vos préoccupations ? Qu’en disent-ils ? Un diagnostic a-t-il été établi ?

Les personnes anxieuses peuvent avoir des pensées inquiétantes et des idées de paranoïa mais cela ne signifie pas forcément qu'elles seront atteintes par une psychose.

L'hypervigilance peut, également, être une conséquence de l'anxiété, tout comme la dépersonnalisation et la déréalisation.

Votre traitement est une étape importante dans votre prise en charge.

Soyez patient, les médicaments peuvent prendre du temps à agir et peuvent nécessiter des ajustements en fonction de l'évolution de vos symptômes.

Continuez à suivre les consignes de votre psychiatre quant à la posologie et aux éventuels effets secondaires.

Enfin, il est important de ne pas rester isolé.

N'hésitez pas à parler de vos difficultés, de vos craintes et de vos ressentis à une personne en qui vous avez confiance, que ce soit un ami ou un membre de la famille. Est-ce possible pour vous ?

Avez-vous, également, une activité qui vous permette de vous sentir bien, d’évacuer ce trop-plein ?

N'oubliez pas que l'anxiété, la paranoïa et l'hypervigilance sont des symptômes fréquents chez les personnes qui souffrent de troubles anxieux et qu'il existe des moyens efficaces pour les appréhender.

Je vous souhaite de trouver le soutien et les ressources qu'il vous faut pour surmonter cette période difficile.

Christine TEIXEIRA
Psychopraticienne
Thérapeute en Psychogénéalogie
Secouriste en santé mentale PSSM France

Christine TEIXEIRA Psy sur Pau

6 réponses

38 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour Hallitaro,

L'anxiété est le résultat d'un trauma. Une situation qui apparait dans votre vie rappelle ce trauma qui vous submerge et que vous n'êtes pas capable, aujourd'hui, de gérer et déclenche votre anxiété, voire des crises d'angoisses. A vous lire, consciente de vos problèmes et à la recherche d'une aide, ne semble pas montrer une pathologie psychotique. Il faut vous faire aider par un thérapeute si ce n'est pas déjà le cas, lequel vous aidera à comprendre votre situation et à vous apaiser.
Bonne journée à vous également.

Hannah CAP Psy sur La Roche-sur-Yon

6 réponses

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,

La prise cannabis n'est pas sans danger pour le cerveau, et peut favoriser la perte du sens du réel parfois, et engendrer de fortes angoisses.

Il est difficile, à ce stade, d'effectuer un diagnostic, le psychiatre et le psychologue que vous avez contactés, ont sans doute réalisé ce travail.

En tout cas, l'angoisse forte que vous ressentez va nécessiter plusieurs pistes à suivre :

- prenez-vous toujours de la drogue ? si oui, être accompagné pour arrêter me semble important
- pratiquez-vous un sport qui vous permette d'évacuer le stress et les tensions ?
- quelle alimentation avez-vous ?
- comment est votre sommeil ?
- comment se passent vos relations familiales ? avec vos parents ? vos frères et soeurs ? vos camarades, amis, copains, copines ?

Pour apaiser l'angoisse, il existe bien évidemment des solutions chimiques sous forme de médicaments pour calmer les crises.

Ensuite, un travail peut se réaliser pour comprendre l'origine des angoisses, mais aussi parvenir à atteindre un sentiment de sécurité intérieure.

Des outils existent, on peut en parler si vous le souhaitez.

Cordialement

R Françon

Robert Françon Psy sur Lyon

23 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour,
D'après les éléments que vous évoquez, il semblerait que l'agression que vous avez subie ait pu provoquer chez vous un traumatisme psychique. Comme tout traumatisme, ce dernier peut "réchauffer" des fragilités antérieures et vous rendre davantage vulnérable, il doit être pris en charge. Aujourd'hui, vous évoquez beaucoup d'angoisse / anxiété qui peuvent être les conséquences directes du trauma initial. L'usage de psychotropes (cannabis) par la suite a pu faire office de catalyseur et les révéler. Le traumatisme constitue un état de stress majeur pour l'organisme et peut engendrer divers symptômes tels que ruminations, déréalisation, dépersonnalisation (qui peuvent être des formes paroxystiques de l'angoisse), pensées anxieuses... et vous amenez à des comportements de réassurance qui peuvent aussi avoir comme effets néfastes de venir nourrir votre angoisse. N'est pas fou qui veut, ne recourrez pas à l'autodiagnostic, si vous avec des peurs, des questions, sur ce que vous traversez aujourd'hui, faites appel à un professionnel.
Bon courage à vous.

Julien Vaillant Psy sur Montgeron

31 réponses

7 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Bonjour Hilario

Le fait que vous vous interrogiez montre de prime abord que vous êtes en pleine possession de votre santé mentale, et que vous avez conscience qu'il edt de votre ressort d'aller vers du mieux.

Il est important de revenir sur vos ressentis pour ne pas laisser vos idées et croyances négatives diriger votre perception et votre attitude. Votre corps parle et l'écouter est déjà une première étape.

Vos émotions vous envoient des messages pour que vous puissiez reagir en conséquence. Soyez à leur écoute avec bienveillance.

Laurence DESSAINTS Psy sur Bougival

5 réponses

6 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 MAI 2024

Avez vous consulté une thérapeute et êtes vous encore suivi?
Quel est le problème le plus handicapant: la peur?

Magaly JAQUARD Psy sur Paris

5 réponses

1 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13050 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 13050

questions

réponses 136200

réponses