Ma famille rejete mon conjoint

Réalisée par Blob · 3 janv. 2023 Aide psychologique

Bonjour,

Je suis en couple avec mon conjoint depuis 20 ans, mais ma famille ne l'accepte pas. Mon frère a été le premier à le détester littéralement ... nous l'avons pourtant toujours soutenu, accueilli plusieurs fois chez nous mais il ne le supporte pas, il ne s'en est jamais caché... j'ai toujours encaissé... limité les dégâts malgré nombre d'humiliation envers mon conjoint, ça a finit par réellement éclater entre mon frère et moi quand mon fils a eu quelques mois, il critiquait toujours mon conjoint face a moi presque chaque jour... et il a cité mon fils, il m a dit qu'avoir fait un enfant avec lui était la plus grosse connerie de ma vie que j'étais désormais coincée (on a eu cet enfant apres 16ans de vie commune!) là je ne l'ai pas accepté, il m a dit qu'il ne voulait plus jamais voir mon conjoint qu'il n à jamais aimé, n'aime pas et n'aimera jamais (je passe sur les insultes) quitte à sacrifier les anniversaires/Noël de mon fils c'était lui ou mon conjoint... j'ai refusée sa demande et j'ai donc choisit le père de mon fils.... mon frère après plusieurs mois, et bien qu'ON, ni moi ni mon conjoint, ne l'ai jamais empêcher de voir notre enfant chez les autres membres de la famille (par exemple lui tendre pour lui dire bonjour/aurevoir puisque c'était un bébé) m'a appelé en pleurant qu'il voulait voir son neveu.... j'ai accepté évidemment et les choses se sont tassées, il a comprit qu'il était allé trop loin et ne le critique plus, du moins face à nous...

Mais voilà désormais c'est ma soeur qui le déteste.... elle a 4 enfants mon conjoint qui les a tous "vu naître" les aime beaucoup mais il est maladroit, dans sa famille quand un enfant fait des siennes on gronde, directement et avec un ton très fort, il a été élevé ainsi, hors dans la mienne on est beaucoup plus patient... je lui ai expliqué que ce n'était socialement pas acceptable "chez nous" que ce n'était pas ses enfants et que ce sont les parents qui gèrent... mais voilà un jour il a râlé et ma sœur a explosée face à lui : que dirais tu si je parlais comme ça à ton fils? Il lui a répondu : tu peux le faire ça ne me choquerait pas... elle a prit ses enfants ses affaires et elle est parti... depuis, et alors qu'ils se voient peu, je vais voir ma famille sans lui hors fetes/anniversaire de mon fils et le mien, elle ne le supporte plus c'était il y a 2 ans et pourtant elle ne passe pas l'éponge, il a essayé, réellement de faire des efforts mais c'est trop tard elle lui est rancuniere.. résultat il a passe Noël et nouvel an dans le canapé seul personne ne lui adresse la parole, il dit c'est pas grave je suis là pour toi demain je rentre, profite t'inquiète pas pour moi mais j'ai mal pour lui...

Et désormais j'ai le sentiment que c'est mon fils qui devient la cible des risés et remarques par ma sœur (pas mon frere qui pour le coup adore son neveu, réellement) il est fils unique donc de base catalogué (alors qu'il ne refuse jamais de partager on me dit : ce sera forcément un égoïste...), alors qu'il subit des heures de frustration (il a 3ans et demi) fais pas ci fais pas çà et le pire de tout des qu'il prend un jouet la petite dernière de ma soeur (qui évidemment ne sera pas égoïste puisque fraterie oblige n'est ce pas) lui reprend instannement et on ne lui dit jamais rien..... ce nouvel an après 8h de "non" mon fils a fini par lancer un jouet par terre, ma sœur lui a littéralement hurler dessus et a confisqué le jouet... il était en pleures et épuisé je l'ai prit endormit sur le canapé et après ça on m a reproché d'avoir je cite "disparue" de la soirée.... puis ce fut un froid glaciale jusque à ce qu'on parte le lendemain. Au levé le petit est allé voir ma sœur (de lui même je lui ai rien demandé) en s'excusant... : je suis désolé tata, je suis vraiment désolé tata pour le jouet... elle lui a répondu : oh mais je ne te le ressortirai pas.

A côté de ça moi j'adore ses enfants j'ai une relation très forte avec chacun de ses enfants je les aime du fond de mon cœur, je les câline je les embrasse je les prend en vacances chez moi, je fais beaucoup de choses avec eux depuis toujours, et ma sœur ne prend même pas mon fils de 3 ans et demi dans ses bras quand de lui même il vient s'excuser ?! Au lieu de ça dans les 10 mn qui ont suivi ses excuses elle lui a dit : je vais t'appeler crotte de nez, ça va crotte de nez, bah oui tu as toujours le doigt dans le nez (il a 3 ans ! Quel enfant de 3 ans ne met pas son doigt dans le nez?) J'ai l'impression qu'il est en train de payer d'être le fils de mon conjoint! Depuis qu'on est rentré mon fils me dit : sois gentil maman ou j'appelle tata!

Comment dois je réagir face à çà, si je lui dit tout ça elle va faire la langue de bois, ou pire critiquer mon conjoint qui s est isolé toute la soirée (si il reste à table avec nous il est simplement ignoré!) Et dans ce cas je vais explosée et j'ai peur des conséquences parce que pour moi la famille est tellement importante, ses enfants sont tellement importants et je sais que je suis importante pour eux, mais en même temps je souffre de tout ça et si je souffre de voir mon conjoint rejeté depuis si longtemps je ne supporte pas l'idée que ce soit au tour de mon petit garçon

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 4 JANV. 2023

Bonjour
Vous avez choisi de vivre avec un homme qui est maintenant le père de votre enfant. Que cela plaise ou pas à votre famille c’est ainsi.
Existe-t-il une réelle raison à cette détestation ?
En Psychogénéalogie on observe parfois que certaines familles choisissent un bouc émissaire parmi l’un des leurs pour expier une faute consciente ou inconsciente qui se passe de génération en génération.
Vous devriez vous interroger sur l’origine de ces comportements de mise à l’écart sur votre conjoint et empêcher que cette méchanceté gratuite ne se déplace sur votre enfant. Ce surnom dont il est affublé par sa tante est terriblement humiliant et n’a rien de drôle.
Je vous invite à travailler en séance ce qui se joue et se rejoue au sein de votre famille pour briser ce cycle de détestation et pour protéger votre enfant. Contrairement à votre conjoint qui peut se défendre, votre fils n’a que 3 ans et ne peut que subir les brimades et dévalorisations., qui vont perturber son développement psycho-affectif.
Posez-vous sérieusement la question de savoir pourquoi vous continuez de visiter votre famille dans ces conditions ? Les scènes que vous décrivez sont extrêmement pénibles pour votre conjoint et votre enfant. Pourquoi insistez vous ? Quel bénéfice en tirez vous ?
Je reste à votre écoute si vous souhaitez en parler plus avant.

Bien à vous
Frédérique Pouzol
Psychopraticienne
Psychothérapie -Psychogénéalogie

Anonyme-409158 Psy sur Le Bar-sur-Loup

521 réponses

2362 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

10 JANV. 2023

Bonjour
Votre message dit à quel point vous avez besoin de parler de votre histoire comme si vous étiez en prise à des fils invisibles des tensions importantes qui mériteraient vraiment d’être «  parlées » en psychothérapie.
N’hésitez pas, je peux vous accompagner dans ce sens. Bien à vous.

Myriam Lasry Psy sur Paris

591 réponses

242 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 JANV. 2023

Bonjour madame
Comme le dit ma consœur, votre conjoint, maintenant votre fils est la cible de qqc qui ne lui appartient pas, et en fait les frais.
Soit vous savez dans quel schéma est enfermée votre sœur, et vous lui dites, ce qui n'est pas gagné car il y a des chances qu'elle ne vous croie pas. Soit vous décidez d'arrêter de mettre votre enfant dans ces situations de souffrance pour lui.
Bien à vous
Inès Avot

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6332 réponses

3438 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour ou plutôt bonsoir "Blob",

La situation que vous décrivez, les comportements de votre famille, à l'écart de votre mari de votre enfant, et même de vous-même sont insupportables. Je comprends tout à fait que vous essayez de faire le maximum pour garder un lien avec votre famille. Il y a des moments dans l'existence, ou des choix s'imposent ! On pourrait également parler de priorité.
Les scènes que vous décrivez sont d'une grande violence, et je ne sais pas comment cela va se terminer, mais cela ne présage de rien de bon, de positif... La base d'une relation durable, épanouissante, soutenante, positive est le respect. Sans cette condition, il n'y a pas d'amour, de bienveillance, ou de bientraitance possible... Chaque interaction devient pratiquement toxique.
Donc je vous renvoie à vous-même, et à ceux qui compte pour vous dans votre vie. Que souhaitez-vous pour vous-même, votre enfants, votre mari ? Qu'est-ce qui compte le plus à vos yeux, maintenir les rencontres et le lien familial, au préserver le bien-être et la sécurité affective et morale de votre mari et de votre enfant ?
Je sais, ce n'est pas un choix facile, mais tant que les conditions ne change pas, tant qu'il n'y aura pas eu une explication honnête et une volonté de changement exprimée par votre famille, ces situations se reproduiront.
N'oubliez pas que de ne pas choisir, c'est choisir, et souvent laisser l'initiative aux autres de faire ce qui leur convient le mieux à vos dépens. Je vous invite sincèrement à penser à vous et à vos proches, et à faire des choix et claire et responsables.
Si vous avez besoin de soutien ou d'aide psychologique, n'hésitez pas à consulter pour trouver la force et la clarté en vous-même.

Je reste à votre écoute avec attention et bienveillance,
Xavier Dubouch
Psychopraticien - Gestalt-thérapeute

Xavier Dubouch Psy sur Périgueux

931 réponses

516 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour,

Vous me semblez être dans une situation qui pèse lourd sur vos épaules et sur votre coeur depuis longtemps.

Vous essayez de respecter les opinions de tous et de composer, vous voulez que tous soient heureux. Vous vous rendez évidemment malheureuse dans cette tâche puisqu'il s'agit d'une tâche impossible à accomplir, vous n'êtes pas responsable du bonheur de chacun. Mais plus important encore, vous vous oubliez à travers tout ça. Vous vous demandez si vous devez choisir entre votre famille et celle que vous avez créé avec votre partenaire. Je vous suggère un troisième choix : vous-même.

Nous pouvons en discuter ensemble si vous le souhaitez

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie
Bien à vous
Marjorie Lugari
———————-
*** psychanalyste praticien en psychothérapie
*** sexothérapeute aide à la Parentalité

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10866 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Chère InconnueN,

Votre long récit m'a beaucoup touchée, j'en retire un conflit intra-familial basé sur des émotions et des éprouvés entre adultes depuis bien trop longtemps, venant se répercuter sur des enfants, spécifiquement votre fils, que je considère comme otage et victime dans cette histoire commencée bien avant son arrivée en ce monde.

Personne ne peut obliger quiconque à aimer autrui mais personne n'a le droit d'utiliser un petit enfant dans cette scène familiale désobligeante et disproportionnée où de manière récurrente, plusieurs membres de votre famille déversent de la haine sur l'homme que vous avez choisie et avec qui vous avez eu leplus beau cadeau du monde: un enfant !

A cette lecture, j'en éprouve une sensation de complot contre votre conjoint, par voie de cause à effet vous impactant et vous mettant en réelle souffrance mais je vois aussi que votre fils ne doit en aucun cas être pris pour cible de par sa fragilité ( son âge; sa construction psycho-affective et cognitive) car je ne sais pas quel âge a cet enfant mais il en gardera toujours des empreintes dans son moi et son identité, des doutes sur ce qu'il vaut lui, sur ce qu'il est et sur ce que ses parents aussi représentent même si il vous adore. Par ce conflit familial, une faille est ouverte en lui et il en va de sa construction; de ses ancrages ( la famille est un socle, une base -refuge et non pas un terrain de guerre miné ).
Je vous invite à le mettre hors portée de cette situation entre adultes où des enfants ( vos neveux, nièces également) sont tout simplement utilisés par les "grands", les plaçant dans ce que nous appelons un conflit de loyauté.
Les enfants n'ont pas à être manipulés, utilisés comme des projectiles pour se faire du mal entre adultes et régler ses "comptes".

De votre message, il émane de la tristesse de votre part, de la souffrance ( vous êtes coupée en deux et c'est bien normal) mais aussi de la haine et vraisemblabement de la jalousie car pourquoi avoir depuis vingt ans autant rejeté votre conjoint?
Il faudrait remettre Toutes les cartes sur la table, déjà vous, parler de ce poids dans votre esprit et votre coeur, pour rechercher une alternative à cette situation si négationniste.
Vous aimez votre famille et c'est normal mais vous aimez aussi votre conjoint et votre fils. Une lecture revisitée de ces points majeurs peut vous permettre déjà de vous délester de la toxicité des faits mais aussi de prendre un certain détachement émotionnel de chacune des actions de vos proches, voir autrement leurs comportements en déchargeant les émotions véhiculées vous aidera, car visiblement le dialogue est clos, du moins je n'en espère pas autant d'après vos explications, seule la communication entre adultes aurait pu redonner le réel sens au concept de "Famille".
Je vous invite à effectuer ce petit travail d'analyse pour ajuster votre manière de penser, de réagir et de vivre dans cette situation ancrée.
Vous ne les changerez pas mais vous, vous avez la capacité de modifier le processus en détournant la toxicité de vous, de votre fils et de votre conjoint.

Je suis à votre disposition en téléconsultation, en toute bienveillance et à votre guise, vous avez cette volonté de déjouer le cercle infernal, continuez, ne lâchez rien, il en va de vous trois et d'une meilleure ambiance sur un plan plus élargi. il existe des failles de part et d'autre, des écarts ( comme des perceptions éducatives par exemple différentes), c'est là-dessus qu'il fait agir pour rendre le climat plus respirable. Vous devez prendre de l'altitude et ainsi vous sortirez de cette spirale néfaste pour tous. Vous avez la capacité requise. Ne rentrez pas dans le jeu des bassesses. Vous vallez bien mieux.

Avec toute mon empathie.

Prenez soin de vous et de votre fils.
Mettez les priorités au bon endroit.

Bénédicte EscaronS
Praticienne en Pyschothérapie
Thérapeute d'aide à la parentalité
Psychanalayste
Thérapeute en TCC grande anxiété, stress post traumatique
Sophrologue
Praticienne en PNL
Diplômée en Neurosciences ( Paris) et Psychotraumatologie ( Nancy)

Benedicte Escaron Psy sur La Haye-d'Ectot

892 réponses

9329 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour,
On voit dans votre récit que finalement votre sœur fait exactement ce qu'elle reprochait à votre conjoint : elle crie sur vote petit garçon, le réprimande comme votre compagnon le fait face à ses neveux.
Mais ce que l'on voit aussi, c'est que vous êtes beaucoup plus indulgente face au comportement de votre mari : vous le plaignez, vous avez mal pour lui.
Il faudrait que vous voyiez la situation d'un peu plus plus haut : la vie vous fait travailler au travers de ces personnages vos propres blessures de rejet et d'injustice, contractées dans vote propre enfance. La façon passive, résignée dont vous réagissez montre que vous avez grandi en apprenant à "encaisser", à accepter ce que vous savez pourtant inacceptable. Qui vous criait dessus quand vous étiez petite ?
Votre challenge est de vous positionner en refusant pour votre fils ces comportements : vous ne l'avez pas fait avec votre mari, alors la vie vous ressert la même soupe avec votre frère d'abord, puis votre sœur. Si vous hésitez encore, c'est parce que justement vous craignez d’être rejetée. Il y a un travail de reprogrammation à opérer pour abandonner vos fausses croyances et adopter une posture d'affirmation.
Je peux vous accompagner sur ce chemin si vous le souhaitez.
Je consulte en présentiel ou par visioconférence. Merci de me contacter avant de vous inscrire sur l’agenda de la plateforme.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l’enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4507 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour,

Ce n'est pas une situation simple. On a l'impression que votre famille n'accepte pas facilement la "différence" et du coup vous donne l'impression de ne pas respecter votre choix. C'est eux qui ont tort.
Mais comme toujours dans ces situations il faut trouver un équilibre. A la fois mettre les récalcitrants devant leur responsabilité et à la fois ne pas couper la relation totalement.
Vous avez gagné une victoire par rapport à votre frère car vous avez joué le jeu d'accepter une distance et c'est lui qui, en fin de compte, est revenu vers vous.
Même si votre conjoint a pu être maladroit vous devez agir de la même façon avec votre soeur. Elle prend votre fils en "otage" de la situation pour faire en quelque sorte pression sur vous. Il ne faut pas tomber dans le piège. Il faut lui manifester vos choix. Donc si elle ne veut pas changer d'attitude avec votre fils et si elle ne veut pas le prendre chez elle, il n'y aucune raison que vous preniez vos neveux chez vous. Je sais que cela peut être difficile pour vous mais vous devez mettre votre soeur devant ses responsabilités si vous voulez avoir une chance que la situation évolue. Le choix de votre conjoint ne la regarde pas du tout. C'est votre choix et c'est ce que vous devez lui manifester. Vous devez même privilégier vos relations avec votre frère pour montrer à votre soeur que ça peut se passer autrement.
Par ailleurs il faudrait que vous ayez une petite explication avec votre fils par rapport à la réflexion qu'il vous fait. Parles lui un peu de sa tante telle qu'elle est (avec son langage à lui) car là il a l'impression que c'est elle la "morale", sans doute parce que vous n'avez pas bronché. Il peut comprendre la situation mais ne le laissez pas dans le doute.
Je reste personnellement à votre disposition, sachant que ma première séance d'une heure est entièrement gratuite et sans engagement.

Bon courage à vous

Michel le BAUT

Michel Le Baut Psy sur Marseille

4229 réponses

21810 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour à vous

Votre situation familiale est particulièrement douloureuse et conflictuelle.
Pour pouvoir bien vous aider, j'aimerai en savoir plus sur votre histoire, votre enfance, vos schémas familiaux. Je sens également que vous avez grand besoin de parler et d'exprimer tout cela face à une personne extérieure qui vous écoutera avec bienveillance et disponibilité.
Je vous invite à prendre rdv pour aller "réparer" tout ce qui a pu vous faire souffrir jusque là.
La thérapie peut vraiment vous aider à prendre conscience des émotions présentes, leur laisser une place en vous et aller petit à petit leur donner un nouveau regard. Ainsi vous trouverez votre juste place pour vous positionner face à votre famille.
Je me tiens à votre disposition pour vous accompagner dans ce processus.

Prenez soin de vous
Hélène CHAMBRIS
Gestalt Thérapie Humaniste Intégrative
Rdv en ligne ou en présentiel à Marseille 8ème

Hélène Chambris Psy sur Marseille

1254 réponses

2371 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonjour,

Je vous invite à garder à l’esprit une chose. Vous avez choisi votre partenaire, mais vous n’avez pas choisi votre famille. Malheureusement pas loyauté on reste bien trop souvent du côté de la famille puisque l’on pense que ces liens sont indéfectibles.
Cependant, ici, votre frère, puis votre sœur ont des attitudes nocives pour vous et votre couple. Leur attitude semble vraiment hors de propos par rapport à votre situation.
Le choix que vous avez fait d’avoir une vie de couple avec votre partenaire ne les regarde pas et ne devrait pas affecter les relations que vous avez entre vous. Ce n’est pas pourtant pas le cas et je vous invite à le signifier en vous rangeant du côté de votre conjoint.
Quelles sont les véritables raisons qui poussent votre fratrie à détester votre partenaire ? Est-ce de la jalousie ?

Je reste à votre disposition et à votre écoute.
Pour plus de détails, contactez-moi.

Christophe
_______________________________
Thérapeute de couple - Sexothérapeute
Rendez-vous en ligne uniquement

Christophe Nieaux Psy sur Melun

3481 réponses

3505 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 JANV. 2023

Bonsoir Blob,
j'ai trouvé votre message très touchant; je ressens chez vous une réelle souffrance, beaucoup d'acceptation et une réelle bienveillance à l'égard des personnes qui vous entourent.
Cependant, vous, votre conjoint et votre fils acceptez de vivre des situations douloureuses sans rien dire. Vous exprimez clairement que vous avez "peur des conséquences, parce que pour moi la famille est tellement importante". Importante au point de se laisser maltraitée ?
Pourtant quand vous avez posez des limites avec votre frère, vous n'avez pas perdu le lien avec lui. c'est même lui qui est revenu vers vous et il a aujourd'hui d'excellentes relations avec son neveu.
Vous avez un travail personnel à faire pour comprendre ce qui se joue à l'intérieur de votre famille, comprendre quelle y est votre place, et quel y est votre rôle. Vous avez besoin de comprendre les raisons qui drainent vers vous (votre conjoint et votre enfant) tant de ressentiment, semble-t-il, irrationnel. Vous avez aussi un travail à faire sur votre croyance "Si je m'impose, ils vont me rejeter". Il semble y avoir un disfonctionnement dans votre famille et vous pouvez, en trouvant le positionnement juste (pour vous et votre foyer) remettre de l'équilibre.
Bien à vous,
Philippe Mathias

Philippe Mathias Psy sur Toulouse

197 réponses

103 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13100 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16250

psychologues

questions 13100

questions

réponses 136300

réponses