Mon conjoint en deuil, me rejette. Quelle attitude adopter ?

Réalisée par Milie · 5 avril 2017 Deuil

Mon conjoint a perdu son papa il y a 2 mois. Sa relation avec lui était fusionnelle. Depuis son décès, il a voulu "redonner vie" à tout ce que son père entreprenait avant sa maladie (s'occuper des jardins, des chevaux etc...dans le village de naissance de son père).

Etant aussi chef d'entreprise, il est très prit par le travail, et en plein changement de société, ce qui le préoccupe par ailleurs.

Le voyant se surinvestir dans toutes ces tâches et délaisser sa famille (nous sommes parents d'une petite fille de 7 mois et ensemble depuis 14 ans), je me suis permise de lui faire comprendre qu'il en faisait trop... Que cela ne pourrait durer dans le temps. Chose que je n'aurai jamais dû lui dire...

Depuis 15 jour, il ne me parle quasiment plus, ne m'embrasse plus, ne dort plus avec moi...je suis l'objet d'un rejet de sa part que j'ai énormément de mal à supporter.

Je ne souhaite pas que notre couple soit mis à mal à cause de ce deuil.

Comment puis-je faire pour lui faire comprendre que je souffre de son attitude et que mon seul souhait est de l'aider. je ne souhaite pas être vue comme une ennemie mais une alliée.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 6 AVRIL 2017

Bonjour,

Le deuil est un moment particulier de la vie d'un être humain. La perte d'un être très proche - votre mari a perdu son père qui était certainement un repère important dans sa vie - , peut provoquer des réactions, attitudes inattendues, surprenantes: sidération pour les uns; identification à la personne défunte pour les autres; écart et distance par rapport à la vie courante...

Votre mari était proche de son père, à présent c'est un peu comme s'il chaussait ses bottes (de cheval), comme s'il se glissait dans sa silhouette reprenant ses activités...

Vous lui avez parlé et il s'est éloigné...

Vous pouvez lui reparler, non pas en lui reprochant de s'investir trop et de s'éloigner de vous, mais en lui disant que vous comprenez son deuil. Parlez lui en amie justement et non pas en ennemie...

Vous avez une petite fille de 7 mois et vous vivez ensemble depuis 14 ans: la venue de ce bébé ne vous-a-t-elle pas éloignée de lui aussi? Une naissance, un décès... entraînent de grands remaniements relationnels et psychiques... C'est tout cela qui'l faut voir.

Bien cordialement,
Fabienne Verstraeten
Psycho-praticienne analytique

Fabienne Verstraeten Psy sur Marseille

965 réponses

3933 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 OCT. 2019

bonjour Milie

Un deuil est une perte incommensurable et la capacité à l'accepter est vraiment personnel

Votre mari vient de perdre son père, qui d'après votre explication était pour lui un réel pilier dans sa vie, aujourd'hui il a besoin de se mettre dans la peau de son parent pour qu'il accepte cette disparition, cela lui permet de le "garder" encore un peu, on dirait qu'il s'est mit entre parenthèse

Vous pensez que sa souffrance l'éloigne de vous, sans doute que pour lui vous ne pouvez ressentir sa douleur, elle est tellement envahissante pour lui qu'il ne voit pas la votre aujourd'hui

Bien sur que la situation doit être compliquée à gérer pour vous et votre sentiment de solitude doit être très fort, cependant votre désir de rester son alliée vous permettra de prendre le temps de son retour dans votre vie

La vie reprend toujours le dessus, votre enfant est là pour vous y aider, continuer à vivre, petit à petit il reprendra pied dans sa vie, dans vos vies

La patiente est la meilleure conseillère

Odile Deville
Béziers

Anonyme-357830 Psy sur Béziers

5 réponses

3 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2017

Bonjour
Votre conjoint a pu prendre ce que vous l'avez dit pour de l'incompréhension, insensibilité, indifférence, face a sa douleur.? Ce qui a pu provoquer ce rejet envers vous, sa femme de qui il attend beaucoup plus de compréhension. Attention je ne vous juge pas, et ne me permettrai pas de le faire, je fais exprès de l'écrire ainsi pour me faire comprendre en ce qui concerne peut être ses ressentis envers vous, Selon mon expérience dans ma pratique...
Pour lui faire comprendre que vous souffrez de son attitude, ne le faites pas de suite, il pourrait ne pas être prêt, et pourrait le prendre mal. Vous voulez l'aider, soyez présente, en accueillant son chagrin, essayez de lui donner la parole avec une grande écoute, s'il pleure laissez le pleurer. Souvent face au deuil, au chagrin, l'entourage ne sait pas comment réagir, il suffit juste de lui donner votre amour, être présente, faire participer votre fille, et donnez lui le temps qui lui faut pour aller mieux. Chaque personne a sa manière de faire face au deuil.
Je reste a votre disposition si vous avez besoin d'en parler.

Isabelle Silva - Psychologue Clinicienne Psy sur Marigny

430 réponses

2460 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

7 AVRIL 2017

Bonjour Milie,
Je comprends votre désarroi et votre sens d'impuissance face à la souffrance de votre conjoint.
Mais le deuil est un processus parfois très long et la personne qui le vit ne peut pas comprendre les émotions des personnes qui sont autour de lui. Soyez patiente, dites lui que vous l'aimez, écoutez le et s'il est ouvert proposez lui de venir sur le site afin qu'il puisse trouver un écoute détaché et objectif de manière que lorsqu'il sera avec vous il pourra s'occuper de vous et de votre petite.
Je peux vous assurer que la patience, l'écoute empathique et bienveillant sont des "outils" fondamentaux pour rétablir le dialogue avec votre conjoint et l'aider à dépasser sa souffrance.
N'hesitez pas à consulter vous aussi, cela pourra vous aider à vous libérer de votre propre souffrance et à vous soutenir dans cette épreuve difficile. Vous serez mieux et vous pourrez supporter mieux votre mari.
Si vous voulez vous pouvez me contacter sur mon espace perso.
Bien à vous
Livia Clara-Vilnat praticienne en psychologie

Livia CLARA-VILNAT Psy sur Bourges

1109 réponses

4539 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AVRIL 2017

Bonjour Milie,

Effectivement, votre mari semble particulièrement souffrir et son comportement, son attitude signe me semble-t-il une grande difficulté à traverser cette épreuve, à faire le deuil comme on peut. A vous lire, on dirait qu'il lutte pour maintenir en vie son père de façon symbolique.
Pourquoi pensez-vous que vous n'auriez pas dû lui dire ? Vous êtes son présent, sa femme. Il est normal que vous vous inquiétiez et que vous lui fassiez part de votre inquiétude. Peut être l'a-t-il mal compris ?
A-t-il de la famille (fratrie, mère....) avec qui vous pourriez en parler ? peut être que quelqu'un d'autre pourrait essayer de discuter avec lui.

bon courage

Anonyme-266438 Psy sur Beaumont-le-Roger

173 réponses

287 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 AVRIL 2017

Bonjour je partage l'analyse de Mr Gaillard et je me permets d insister sur le fait que face à un deuil chacun fait comme il peut avec ses capacités de résistance à la souffrance causée par la perte. S'isoler pour pouvoir "digérer" son chagrin, revivre les souvenirs en commun avec la personne disparue, intégrer la personne dans son monde intérieur est nécessaire sinon cela reste souffrant car interrompu...Les croyances actuelles sur le couple qui se dit tout et qui vit tout ensemble non-stop sont à remettre en question, il y a un espace commun et un espace individuel. Ce n'est pas la fusion et le collage qui sont des preuves d'amour mais une façon de ne pas être face à soi-même. Vous protéger en s'isolant en est une par contre. C'est plus difficile que de faire porter à l'autre sa tristesse, sa mauvaise humeur...Lui dire que son attitude est difficile à supporter est un poids supplémentaire. Essayez en attendant de trouver des moyens de vous sortir de ce huis clos et de nouveaux centres d'intérêt bien à vous.
Bon courage.
Catherine TUDAL. Psychologue.

TUDAL Catherine Psy sur Boulogne-sur-Gesse

237 réponses

1799 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

5 AVRIL 2017

Bonjour,

Il est clair que ce deuil, aboutissement d’une relation fusionnelle, a totalement déstabilisé votre conjoint et que celui-ci réagit comme il peut, par un surinvestissement du passé (de son père) et du présent.
2 mois c’est court, tellement court, pour remonter la pente.
Inutile de lui faire comprendre que vous souffrez de cette attitude, puisqu’il le sait de toute façon.
Il ne vous rejette pas, il vit un manque que vous ne pouvez combler en ce moment.
Ne cherchez à l’aider à oublier, à aller mieux contre son gré.. Son temps de reconstruction n’est pas le vôtre.
En vous faisant aider de votre côté, cela pourrait être un déclic pour lui, de mieux percevoir ce que vous vivez et pourquoi pas, de porter un regard différent sur lui même, voire même, se faire aider à son tour.
Courage et cordialement

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2272 réponses

6754 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Deuil

Voir plus de psy spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses