Mon conjoint est devenu mechant suite deuil

Réalisée par Gigi · 17 juil. 2021 Aide psychologique

Mon conjoint a perdu sa maman suite à une maldie il y a un mois. Il est fils unique et n'a pas de relation avec son papa.
Je l'ai aidé a s'occuper de sa maman durant la maladie et depuis son décès je l'ai assisté pour toutes les démarches. Mais voilà suite à la peine, il a développé une colère et il s'en prend facilement à moi avec des mots blessants et sans raison. Seulement je suis enceinte de 4 mois et je n'arrive plus a encaisser, il me fait pleurer plusieurs fois par semaine à cause de ses paroles et agressivité.
Je ne sais plus comment agir, je prends sur moi mais je n'arrive plus a afficher un sourire (chose qui me reproche).

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 18 JUIL. 2021

Bonjour Gigi,

Le deuil est une période remuante qui bien souvent fait remonter des blessures anciennes. Il y a tout un processus pour vivre le deuil, il y a plusieurs étapes qui peuvent se présenter, le déni, la colère, la tristesse, l’acceptation, etc, pas forcément dans cet ordre là.
Si votre conjoint n’est pas prêt à se faire accompagner par un-e thérapeute, ce qui serait la démarche la plus appropriée, alors proposez-lui une démarche à deux. Que vous puissiez rencontrer ensemble un-e thérapeute pour vous accompagner ici et maintenant dans l’arrivée de votre bébé.

Et s’il refuse cette option-là, alors faites la démarche pour vous. Faites-vous accompagner pour vivre cette grossesse le plus sereinement possible.
Il existe des « outils », des ressources pour accueillir avec plus de détachement ce que la vie nous envoie.
Si l’on m’envoie un jugement, comment je peux l’accueillir et le laisser glisser, comme sur une cape de pluie, rester dans mon axe, centrée avec moi-même ? Il s’agit-là de bien faire la part des choses, ce que l’on me dit-là, est-ce que cela m’appartient ou bien est-ce que cela appartient à l’autre ? Ce jugement est envoyé avec le filtre de celui qui le dit. L’un va me trouver trop grande, un autre trop petite, alors que ma taille n’a pas changé ! C’est juste leur façon à chacun de percevoir qui je suis. Donc le jugement leur appartient…

Vous avez été présente pour votre conjoint pendant la maladie de sa mère, et dans toutes les démarches concernant le décès. Merci d’avoir été près de lui, de lui avoir apporté ce soutien. Maintenant, vous aimeriez qu’il soit à vos côtés, qu’il vous soutienne et vous accompagne pendant cette période si particulière qu’est la grossesse et la venue d’un bébé. Oui ce serait tout à fait juste qu’il soit là, présent. Or quelque chose le dépasse, l’envahit et il n’est plus tel que vous l’avez connu.
Prenez le temps de lui parler, lui dire combien vous avez fait de votre mieux pour l’accompagner pendant toute cette dernière période, et combien vous êtes en fragilité aujourd'hui.
Si vous ne savez pas comment vous y prendre, un autre outil précieux est la CNV, Communication Non Violente, il s’agit de parler de soi à la 1ère personne, sans accuser l’autre, sans porter de jugement.

Si vous souhaitez davantage de détails, je suis disponible pour vous écrire plus longuement.

Je reste à votre écoute.
Claire Thomas,
Psychosomatothérapeute

Claire Thomas Psy sur La Chapelle-Caro

1907 réponses

2129 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

19 JUIL. 2021

Bonjour Gigi,

Je vous remercie pour le partage.

Il y a divers points qui ressortent dans votre message.
- Premièrement, avez vous pensé au fait qu'il perde sa mère et qu'à votre tour vous deveniez mère? Les grossesses corollaires à un deuil d'un parent proche sont souvent complexes à gérer pour les futurs parents.
- Deuxièmement, cette colère fait partie des étapes du deuil et je comprends que cela soit difficile pour vous au quotidien étant donné votre état.
- Troisièmement, en avez vous parlé à votre conjoint? La communication est elle possible?

Nous pouvons en parler ensemble, afin de vous apporter le soutien dont vous avez besoin en ce moment.

Je reste à votre écoute avec bienveillance et empathie

Marjorie Lugari - Psychanalyste - Praticien en psychothérapie - Sexothérapeute
Retrouvez moi en visio via Doctolib et cette plateforme ci pour plus de confort directement de chez vous

Anonyme-377370 Psy sur Aix-en-Provence

5591 réponses

10852 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JUIL. 2021

Bonjour Gigi.

Le deuil de votre conjoint semble le remuer violemment. Il souffre, il est en colère et ça fait partie du processus de deuil, soit ! Cela va se calmer. En théorie. Cela ne lui donne cependant pas le droit de vous faire souffrir, d’autant que cela ne peut que renforcer une culpabilité et sa colère. Cela ne le soulagera pas.
Il doit impérativement prendre conscience de ses dérives et de leurs conséquences pour vous et le bébé et consulter un professionnel qui l’aidera à faire son deuil, à accueillir et gérer ses émotions.

Qu’il s’engage sur cette voie ou non, il vous appartient de marquer vos limites, vis à vis de lui. Qu’êtes-vous prête à tolérer et qu’est-ce qui vous paraît inacceptable ? Je vous recommande de vous faire accompagner pour passer ce cap difficile. Vous l’aimez, vous avez envie de l’aider et, en même temps, devez vous protéger vous et l’enfant que vous portez.
Il serait dangereux, pour votre avenir et celui de votre enfant, de laisser s’associer dans votre quotidien la souffrance et l’amour.

Pensez-vous pouvoir en discuter calmement avec votre conjoint afin de consulter un thérapeute ensemble ?
Si non, contactez seule plusieurs professionnels et choisissez celui qui vous inspirera le plus confiance, afin que vous puissiez avancer à votre rythme et en toute sécurité.

Prenez soin de vous. Vous le méritez.

Claire Couvin
Hypnothérapeute, psychopraticienne et coach

Claire Couvin Psy sur Melun

189 réponses

132 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JUIL. 2021

Bonjour Gigi,
Vous traversez une situation difficile, faites vous aider par vos proches et par un psychothérapeute car une grossesse porte son lot de joie et d’inquiétude et vous n’êtes pas soutenue.
Votre mari est en deuil, la maladie de sa maman l’a préparée à celui-ci cependant la perte d’une personne que l’on aime est difficile à accepter et plusieurs mois sont nécessaires . La temporalité de deux émotions aussi contradictoires que la tristesse du décès et la joie d’une future naissance dans ce cas ne peut se faire que l’une après l’autre car faire son deuil est nécessaire pour s’investir dans la joie de la naissance.
Vous voilà prise dans l’étau de ce conflit et vous n’avez pas à subir tout ça . Votre mari a besoin d’être aidé par un psychothérapeute pour décharger sa peine et sa souffrance et accepter la perte afin d’être auprès de vous qui portez la vie et l’espoir. Ce n’est pas votre rôle, prenez soin de vous .
La grossesse entraîne de nombreux changements hormonaux et les premiers mois sont les plus difficiles à traverser car le corps, l’humeur sont modifiés . Ne restez pas seule ! Demandez à une personne de confiance de vous accompagner le temps que votre mari soit en mesure de s’investir dans le bel événement qui arrive .
Bien à vous
Psy- Véronique-Eyraud les Angles Gard

Véronique Eyraud Psy sur Les Angles

322 réponses

325 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JUIL. 2021

Bonjour Gigi,

Merci pour votre témoignage.
La colère fait partie des étapes du deuil.
Néanmoins, il est certain que votre conjoint n'a pas à s'en prendre à vous.
Est-ce qu'il est conscient de ses excès de colère, de cette agressivité que vous subissez ?
Il ne peut pas à la fois vous faire supporter sa colère, et vous reprocher de ne plus souffrir.
Vous faites votre maximum, il est tout a fait normal qu'il se remette en question afin de tout simplement vous laisser vivre normalement, sans reporter sur vous sa détresse.
Il est important pour vous que vous posiez des limites, même si c'est un moment douloureux pour lui.
Dire non, c'est vous protéger de ces paroles qui s'imprègnent, à force, en vous.
D'autant plus que vous êtes enceinte et que vos émotions ont toute leur importance.

Nous pouvons en parler si vous le souhaitez lors d'une séance afin d'explorer ce que vous pouvez avoir à votre disposition pour faire comprendre à votre conjoint de manière bienveillante que vous ne pouvez plus tolérer son comportement.
Avec mon soutien

Julia
Psychanalyse & Psychothérapie

Julia Bouchinet Psy sur Saint-Jean-de-Luz

1394 réponses

887 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JUIL. 2021

Bonjour Gigi,
Le deuil est un processus dont les étapes sont difficilement contournables et qui suivant l'intensité du lien avec le défunt peut prendre plus ou moins de temps. Après le choc et le déni, votre conjoint en est à la colère, ce qui explique qu'il en veut à la terre entière, sachant que ce décès réactive sa blessure d'abandon. De votre côté, c'est la blessure d'injustice qui est réactivée. Cependant, n'en faites surtout pas une "affaire personnelle", c'est vous qui "prenez" parce que vous êtes la plus proche. Je vous conseille d'ailleurs la lecture de cet ouvrage de Dom Miguel Ruiz "les 4 accords Toltèques". Essayez de visualiser, lorsqu'il vous parle mal que vous avez un bouclier et que ses paroles méchantes sont des flèches qui ne vous atteignent pas.
Vous attendez un bébé et c'est très important que vous soyez sereine, pour vous et pour l'enfant. Peut-être pourriez vous laisser un mot à votre conjoint pour lui expliquer que vous compatissez à sa douleur mais que vous souffrez lorsqu'il s'en prend à vous et que bientôt papa, il doit aussi penser à son petit enfant, ce que sa maman aurait certainement souhaité. Vous pouvez aussi lui conseiller de se faire aider, mais vous ne pouvez pas l'y forcer bien sûr.
Je vous conseille de passer du temps à marcher dans la nature, à faire des activités qui occupent le mental et surtout de bien prendre de la hauteur, tant que votre conjoint n'aura pas fini de traverser cette zone de turbulences.
Si vous avez besoin d'être accompagnée, n'hésitez pas à me demander un premier échange, gratuit et sans engagement.
Bien à vous
Véronique BLANCHE, Thérapeute Holistique
Guérison de l'enfant intérieur
Hypnose Ericksonienne
Soins énergétiques

Véronique Blanche Psy sur Quessoy

6558 réponses

4488 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

18 JUIL. 2021

bonjour à vous

Le deuil est un moment propre à chacun qui peut être long si l'enfant était unique...
Votre démarche est bonne quant au malaise que vous ressentez actuellement et pour aider votre bébé à se développer jusqu'à la fin toutefois, c'est lui qui doit se faire aider... La psychologie énergétique vous apporte l'équilibre.
Pour votre couple ces techniques sont fabuleuses par l'équilibre que vous, vous retrouveriez et pour votre cas personnel quelques séances suffisent largement, pour votre compagnon, cela lui permettra d'évacuer cette colère qu'il a en lui, d'exprimer cette tristesse qu'il refuse et qu'il renie parce qu'il est un homme, d'exprimer par des mots la douleur qu'il ressent et surtout de traiter tout cela pour réharmoniser son corps et donc son tempérament. Il retrouvera ainsi calme et sérénité.
Il faut lui en parler car la suite d'un deuil peut être une dépression chose que les hommes refusent également tout en y étant sujets...
Si vous n'avez pas de Psychologue énergéticien près de chez vous, je peux vous aider tous les deux via des visio consultations.
Très belle journée à vous
Véronique Mercier

Véronique Mercier Psy sur Calais

105 réponses

53 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Aide psychologique

Voir plus de psy spécialisés en Aide psychologique

Autres questions sur Aide psychologique

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12950 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16200

psychologues

questions 12950

questions

réponses 135950

réponses