Conjoint en deuil et dispute de couple

Réalisée par Lili · 31 janv. 2020 Deuil

Bonsoir.
Mon conjoint de 29 ans a perdu sa mere de 55 ans il y a 7 mois suite a une maladie.
Nous sommes ensemble depuis presque 3 ans et je n ai connu sa maman en bonne santé que 8 mois. C'était encore les balbutiements de notre couple.
Mon conjoint, pudique et introverti a reagit a la maladie puis au deuil avec beaucoup de colere et de mepris envers moi.
Nous avons des disputes tres fortes et assez fréquentes ( 1 semaines de disputes quotidiennes puis 4 semaines de répit).
Je suis tres tres proche de sa famille que j adore et j'ai tout partagé avec eux. Mon conjoint et moi sommes très amoureux mais aussi tres fragilisés par cette epreuve.
J aimerais savoir s il est courant, dans le deuil qu'on soit ingrat avec la personne qu'on aime, s il est normal qu'il y ait toutes ces disputes. Je ne trouve aucun conseil pour les conjoints d endeuillés. Et je suis toujours partagée entre me daire entendre quand il dépasse les limites ou me dire allez... c'est le deuil ça passera, sois patiente.
J ai peur de lui donner la mauvaise habitude de mal me parler.
A noter : je fais une psychanalyse qui m aide énormément a avoir du recul.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 1 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,

Merci de nous écrire.

Il est important de communiquer avec votre conjoint sur ce qui se passe entre vous, d'une façon détachée, prêts à écouter l'autre. Parfois c''est difficile à deux, les reproches et les frustrations vont ressortir et prendre toute a place dans la conversation qui dégénère ensuite en dispute.
C"est pour cela que l'aide d'un thérapeute de couple peut s'avérer utile. Devant un tiers, la communication devient fluide et l'écoute meilleure.
Je vous conseille vivement de consulter un thérapeute de couple. Si vous êtes de ma région, vous pouvez m'appeler.

Bien cordialement,

Felicia Asan

Felicia Asan Psy sur Champgenéteux

113 réponses

119 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2020

Bonjour,

Votre travail analytique vous aidera à aborder toutes ces questions même si cela ne va pas changer fondamentalement – pour le moment – ce que ressent votre conjoint.
Voici une interview à laquelle j’ai collaboré s’agissant du deuil.

https://www.psychologue.net/articles/le-deuil-le-point-de-vue-des-psychologues

A l’occasion d’un deuil, chacun se reconstruit à son rythme et selon ses possibilités, son vécu antérieur, l’idée qu’il se fait du grand passage, …. etc… ;
La souffrance occasionne des réactions passionnelles, contradictoires, qui échappent à la personne qui les vit.
Autrement dit, une approche rationnelle, des discussions à n’en plus finir n’apportent rien de bon.
Cette maman est partie de bonne heure. La colère, le sentiment d’injustice, parasitent encore votre conjoint qui exprime cela comme il peut, même si c’est maladroit et générateur de disputes, ce que vous nommez ingratitude.
Voyez mon article où vous aurez quelques pistes de réflexion.

Recevez mes salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6802 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2020

Bonjour,

Votre couple semble traverser une crise. Vous pensez qu'elle est due au décès de votre belle-mère et vous sentez que ce passage difficile pourrait être durable.
Perdre un parent est souvent un moment très douloureux, et peut être quelques fois assez "compliqué" à traverser.

Mais quelque soit la douleur que l'on ressent, elle n'autorise pas à ne pas respecter son entourage. Il vous est possible à la fois de compatir au chagrin de votre compagnon, et de lui signifier que la façon dont il s'adresse à vous vous fait souffrir à votre tour.
Il semblerait néanmoins que votre discorde se soit installée dans votre couple avant le décès de la mère de votre conjoint.

On pourrait poser l'hypothèse que vous aviez déjà certaines difficultés à communiquer entre vous, ce que le deuil a certainement majoré. Ainsi, pour l'heure vous ne pouvez échanger que sur le mode de la dispute et peut-être du reproche et peut-être les zones de silence entre vous sont-elles entrain de gagner sur le reste de votre relation.

Profitez de ce que vous soyez "très amoureux" et si votre conjoint est bien sûr d'accord, pour vous faire accompagner dans cette période aigüe.
Il serait dommage en effet que vous restiez sur ce mode de communication. Un accompagnement de couple voire une thérapie de couple pourrait sans doute vous être bénéfique et vous permettrait de transformer, avec l'aide d'un tiers psychologue clinicien.ne, vos difficultés actuelles.

Bien cordialement.

Sophie Bureau (Psychologue clinicienne à Issy les Moulineaux 92)

Sophie BUREAU Psy sur Issy-les-Moulineaux

78 réponses

46 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,
Votre conjoint est en deuil suite au décès de sa mère et cela a l'air de faire remonter pas mal de choses douloureuses pour lui.
Vous pouvez lire Elisabeth Kübler-Ross, qui écrit sur le deuil.
J'ai publié sur YouTube ou sur mon site (voir mon profil), une vidéo sur les 5 étapes du deuil.
Une de ces étapes est la colère : celle de se sentir abandonné par le départ de la personne.
Par contre, ce qui n'est pas ok dans votre relation, c'est que votre conjoint vous parle mal d'après votre partage.
Vous avez 2 possibilités soit conseiller à votre conjoint de consulter pour passer plus facilement cette période de deuil
Soit que vous consultiez en vous mettant d'accord avec votre psychanalyste: c'est une hypothèse qui n'engage que moi mais vous semblez avoir du mal à mettre des bonnes limites protectrices pour vous. Si c'est le cas, apprendre à se faire confiance et s'affirmer est important pour vous.
Je consulte sur Paris 11e/20e et vous pouvez me joindre pour discuter.
Bien chaleureusement, Lili.

Kim-Vân Nguyen-Dinh Psy sur Paris

191 réponses

209 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2020

Bonjour,

Votre travail analytique vous aidera à aborder toutes ces questions même si cela ne va pas changer fondamentalement – pour le moment – ce que ressent votre conjoint.
Voici une interview à laquelle j’ai collaboré s’agissant du deuil.

https://www.psychologue.net/articles/le-deuil-le-point-de-vue-des-psychologues

A l’occasion d’un deuil, chacun se reconstruit à son rythme et selon ses possibilités, son vécu antérieur, l’idée qu’il se fait du grand passage, …. etc… ;
La souffrance occasionne des réactions passionnelles, contradictoires, qui échappent à la personne qui les vit.
Autrement dit, une approche rationnelle, des discussions à n’en plus finir n’apportent rien de bon.
Cette maman est partie de bonne heure. La colère, le sentiment d’injustice, parasitent encore votre conjoint qui exprime cela comme il peut, même si c’est maladroit et générateur de disputes,.... ce que vous nommez ingratitude.
Voyez mon article où vous aurez quelques pistes de réflexion.
Recevez mes salutations.

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2278 réponses

6802 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,

Il est naturel de ne pas aller bien après avoir vu sa mère encore assez jeune souffrante d'une grave maladie qui a fini par la tuer : ceci explique sa colère, qui est une étape du deuil.
Vous écrivez qu'il manifeste du "mépris" envers vous... : il vous en veut... peut être, en apparence...., mais pourquoi ? Il est le seul à pouvoir le comprendre.
Il est assez courant que, aux moments très difficiles de la vie (comme la perte de sa mère, qui est un des plus douloureux événements à vivre à tout âge...), les gens soient "à fleur de peau" et qu'ils aillent mal, et que parfois ils "détournent" une partie de leur mal être envers ceux qui sont à proximité. C'est une façon de "survivre" psychiquement à ce qui est arrivé
La difficulté est que votre conjoint n'arrive pas à dire sa détresse, à partager ses émotions actuelles, qui sont fortes et diverses (douleur de la perte, mais aussi prise de conscience forcée et arrivée un peu trop tôt concernant les réalités de la maladie et de la mort, avec toutes les angoisses qui l'accompagne...).
Vous faites bien/mieux de vous taire quand il est en colère : attendez qu'il se calme..., et tentez de lui parler de ce que vous même vous ressentez à un autre moment, quand il va mieux. Parlez de vous et vos émotions, en évitant le plus possible les reproches...

Une thérapie de couple pourra vous aider à rentrer en communication sans arriver aux conflits. Elle pourrait l'aider aussi à traverser son deuil (et le votre, si vous êtes proche de sa famille et aviez été attachée à sa mère), et envisager votre vie à venir, avec des projets à deux. Mais... voudrait-il accepter une aide extérieure ?
Sinon... continuer à prendre du recul... à dire en analyse ce qui vous fait souffrir vous même, pour pouvoir vivre ses réactions sans les "prendre" à 100% pour vous même...

Je vous souhaite d'arriver ensemble à une relation plus apaisée.
sp

Silvia Podani Psy sur Issy-les-Moulineaux

4436 réponses

12213 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

2 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,

Le deuil est une épreuve, mais en ce qui concerne votre conjoint, cela dépend de ce qu'il attend de vous pendant cette période, à un niveau conscient et inconscient. Comme votre relation était déjà conflictuelle... la meilleure chose, étant donné que vous êtes déjà en analyse, est de proposer à votre conjoint une consultation de couple.

Si vous voulez continuer la discussion, je reste disponible!
Bien à vous, R CLIT
Docteur en Psychologie clinique, psychothérapeute, analyste sur Paris

Radu Clit Psy sur Paris

309 réponses

126 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,

Oui, le deuil peut vraiment perturber une personne et même changer sa personnalité.
Non, vous ne devez pas accepter qu'il vous parle mal par amour et respect pour vous.
Je vous encourage à poser des limites avec votre conjoint. Vous n'avez pas à jouer le rôle du défouloir.
Comme rien ne nous arrive par hasard dans la vie, cette expérience est là pour vous faire évoluer. Qu'est-ce qu'elle vous apprend sur vous, sur vos besoins, vos désirs, ... ? Les émotions qu'elle vous fait vivre, les avez-vous déjà connu dans votre enfance ?
De quoi accusez-vous votre conjoint quand vous vous disputez ? Regardez de quelle manière vous avez pu vous accusez de la même chose.
Sandrine Monteiro - Guide en développement personnel et thérapeute de couple. En présentiel à Dijon ou à distance

Sandrine Monteiro Psy sur Fontaine-lès-Dijon

66 réponses

70 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,
Merci pour votre message. Si votre conjoint est accessible à cette idée, vous pourriez lui conseiller de se faire aider pour travailler ce deuil. S'il n'est pas accessible à cette idée, des séances de thérapie de couple peuvent vous aider, dans la mesure où ce deuil a des répercussions sur votre relation. Sachez qu'un deuil dure au minimum un an parfois davantage. Le deuil peut provoquer de la culpabilité chez celui qui reste en vie, il semblerait que votre conjoint reporte cette culpabilité sur vous.
Quoiqu'il en soit, vous ne devez pas accepter qu'il dépasse les limites et devez réagir avant : cela peut l'aider justement à se reprendre. Vous êtes heureusement capable de prendre du recul.
Bien à vous
Sylvie Protassieff
Psychologue clinicienne - Psychothérapeute – Psychanalyste (Paris)

Sylvie Protassieff Psy sur Paris

809 réponses

620 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

1 FÉVR. 2020

Bonjour Lili,
Le fait que vous fassiez une psychanalyse et que cela vous aide à avoir du recul, peut, à la longue, ne plus être une bonne chose pour vous.
Trop prendre du recul peut vous faire perdre vos forces dans cette situation où votre conjoint n'a pas à mal vous parler.
Çà peut être le "travers" d'une thérapie (quelle qu'elle soit): vous allez vous soulager chez votre thérapeute, et peu à peu vous vous "habituez" à ce qui se passe d'inacceptable à la maison.
La psychanalyse peut aider en un sens, à résoudre certains traumatismes du passé, mais elle n'est pas nécessairement adaptée pour gérer la vie réelle et actuelle.
Il vous serait bénéfique de passer maintenant à une thérapie chez un - e thérapeute qui vous redonne l'énergie et la force de ne plus vous laisser manquer de respect par votre conjoint.
Je suis vigilante à cela dans ma façon d'accompagner les personnes, pour qu'elles ne supportent pas "l'insupportable". Je suis assez directe, pour qu'elles ne s'endorment pas (ce qui est le risque de la psychanalyse...)
Je vous accompagne volontiers
Inès AVOT LILLE et LONGUENESSE

Inès Avot Psy sur Ouve-Wirquin

6340 réponses

3475 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Deuil

Voir plus de psy spécialisés en Deuil

Autres questions sur Deuil

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 13450 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16300

psychologues

questions 13450

questions

réponses 137050

réponses