Mon fils ne me parle plus depuis un an, que faire ?

Réalisée par lynda · 27 oct. 2014 Parentalité

Suite à une grosse dispute entre moi et mon fils de 17 ans, je suis séparée du papa depuis 13 ans, mon fils a claqué la porte de chez moi et il est parti chez son père. Cela fait un an que je ne l'ai pas revu.


Je ne sais même pas ce qu'il fait, il avait arrêté ses études à cette période-là. J'ai envoyé plusieurs messages à son père mais il ne me répond pas, je n'ai pas de nouvelles de lui non plus.


Je ne sais quoi faire, ça réveille en moi l'histoire de ma grand-mère qui n'a jamais revu son fils toute sa vie.

Réponse envoyée

Nous validerons bientôt votre réponse pour ensuite la publier

Une erreur s'est produite

Merci de réessayer plus tard

Réservez un rendez-vous immédiat en ligne pour 49 €

Obtenez une aide psychologique en moins de 72 heures avec des professionnels en choisissant le créneau horaire qui vous convient le mieux.

Meilleure réponse 28 OCT. 2014

Bonjour Lynda,

Avez-vous tenté de rappeler directement votre fils, sans passer par son père?
Avez-vous réfléchit aux circonstances qui ont conduit votre fils " à claquer la porte"?
A 17 ans, c'est encore l'adolescence, peut-être y'a t-il des choses qu'il a mal compris, mal interprété?

Il semble aussi qu'il y ait quelque chose de l'ordre de la répétition qui se joue chez vous et il serait peut-être intéressant d'aller creuser de ce côté là...

Cordialement,
Nolwen Le HALPER
Psychologue Clinicienne

Nolwen Le Halper Psy sur Olonne-sur-Mer

7 réponses

29 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

26 NOV. 2015

Bonjour,
Je vis la même problématique avec mon fils de 15 ans.
1 an d'impossibilité de dialoguer.
Comment avez-vous réussi à vivre avec cette absence de lien ?

Je ne cesse d'entendre des propos bienveillants me disant laissez le partir, être libre, se construire auprès de son père.
Il est dans le silence total, ni de pourquoi, ni je ne veux plus te voir, rien.

Attente, sans réel espoir de renouer, que le temps est long, lorsqu'il faut trouver par tous les moyens une envie de poursuivre sa route.
Lâcher prise, laisser cet attachement, autrefois naturel.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

6 NOV. 2014

Bonjour,

Dans votre dernière phrase se trouve probablement les réponses que vous cherchez. Allez visiter cette grand-mère, son histoire, son vécu avec son fils.
Si votre fils est parti et fait silence, il a ses raisons et elles doivent être considérées comme légitimes. Ce que vous avez à faire est d'accepter ce réel. Il vous donne de la peine mais c'est ainsi, pour lui c'est nécessaire pour avancer. Laissez le vivre son expérience paternelle et de votre côté, faites retour en vous, dans votre histoire familiale, savoir est la première clé. Je vois là une chance pour vous tous de construire une vie sereine. Le souvenir du passé de cette grand-mère est sans doute une alerte. Alors cessez avec le faire, concentrez vous sur l'Etre.

Bon courage. Samira Sofi

Samira Sofi Psy sur Paris

37 réponses

155 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

4 NOV. 2014

Bonjour à vous,

votre fils a peut être besoin de vivre et écrire son histoire avec son père. Peut-être que la manière est quelque peu passionnelle, à l'image de la relation qui le liait à sa maman... Accepter de partager votre fils avec un autre homme qui est son père. Je pourrai peut-être vous suggérer d'écrire régulièrement à votre fils sans attendre de réponse.

Lui faire signifier que vous êtes d'accord de sa décision: il faut juste éviter de le culpabiliser, le juger. Occupez-vous de vous même, vivez votre vie et remplissez-la de rencontres, d'activités, de voyages et de lecture... surtout acceptez que l'oiseau quitte son nid...

Bonne continuation à vous. Madame YILDIZ - Psychanalyste- sexologue

Berrine Janssoone Psy sur Aix-en-Provence

102 réponses

555 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

3 NOV. 2014

Bonjour Lynda,

Vous ne donnez pas de détail sur les motifs de cette grosse dispute qui a, selon vous, entrainé la rupture (était ce vraiment le seul élément ?).
Je comprends par ailleurs que vous avez élevé votre fils seule ; il peut aussi être normal qu'à cet âge, il soit en recherche de repères masculins et aussi dans une sorte de rébellion contre une autorité maternelle perçue comme trop pesante ; le fait qu'il soit parti chez son père peut aussi être un élément positif de sa construction en tant qu'homme, il peut correspondre aux besoins qu'il a en ce moment.

Il me semble que ce qui est important dans ce que vous entreprenez pour restaurer le dialogue avec votre fils est de reconnaitre sa souffrance et de lui dire combien vous l'aimez de manière inconditionnelle et que vous respectez sa décision de mettre une distance entre vous, même si cela vous fait souffrir.
Dans la mesure où il est encore mineur, je ne comprends pas pourquoi vous ne pouvez pas obtenir de pouvoir le voir. Quel rôle joue donc le père dans cette situation, son silence n'est pas acceptable (avez vous un "contentieux" avec lui ?), car vous êtes tous deux ses parents.

L'histoire de votre grand-mère peut peut-être vous donner des pistes sur des aspects transgénérationnels, et ce qui se transmet inconsciemment de l'histoire des générations qui nous ont précédées. Mais cette histoire n'est pas la votre, vous n'êtes pas obligée de la reprendre à votre compte et de la reproduire.

Je vous souhaite de pouvoir reprendre le dialogue avec votre fils. Cela peut prendre du temps, et je vous invite à consulter un thérapeute pour vous aider à comprendre et peut-être accepter pour le moment, cette situation douloureuse, mais pas forcément définitive.

Bien cordialement
Eve Briand

Eve Briand - Cabinet de Psychothérapie Psy sur Saint-Maur-des-Fossés

20 réponses

72 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2014

Bonsoir,
Tant que votre fils était mineur et dans la mesure où vous partagiez l’autorité parentale, son père avait obligation de vous informer. Vous auriez pu saisir le JAF. Désormais votre fils est majeur, il est libre de vous contacter ou pas et son père ne peut l’y obliger et il n’est plus tenu de vous informer de ce que fait votre fils.
Vous le dites vous même cette souffrance vous renvoie à une scène passée, sans doute les préoccupations que vous y mettez et surtout les raisons de votre dispute seraient à travailler avec un professionnel.
Ne désespérez pas car parfois le temps permet de mieux comprendre et admettre une dispute passée, votre fils fera peut ête ce chemin.
Cordialement
Sylvianne Spitzer
Psychologue, psychothérapeute, victimologue

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2014

Merci pour toute vos réponses je lui ai déjà écrit plusieurs fois, il ne veut pas me répondre, il ne réponds même pas à mes parents et ça fait donc un an qu'il ne voit pas sa petite soeur de 3 ans qu'il adore.

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

29 OCT. 2014

Bonjour,
J'aime beaucoup le lien que vous faites avec votre grand mère... Il y a surement une piste à étudier de ce coté là... Comprendre cette histoire pour vous aider à faire autrement.
Vous pouvez vous faire aider par un thérapeute systémique pour utiliser aux mieux vos compétences pour que votre histoire soit moins douloureuse.
Poursuivre votre cheminement me semble une bonne idée,
Cordialement

Christophe Gobin Psy sur Royan

68 réponses

409 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour, il manque beaucoup d'éléments de votre histoire pour vous aider.

Le plus pertinent pour vous serait d'envisager de voir un psychologue pour qu'il puisse vous aider plus concrètement dans votre histoire.

Isabelle Bellin Psy sur Entre-deux-Guiers

21 réponses

157 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour,

justement si vous avez ces craintes de rupture définitive, autant faire un effort !
Dans la relation familiale, il faut etre cool, c'est souvent la croix et la bannière !
Purgez-vous la tête de toutes pensées négatives ou agressives et recontactez-le. Ce ne sont pas les mots qu'on entend mais la tonalité qui s'y associe.

Bon courage. DB

Didier Bodin Psy sur Bonneval

80 réponses

608 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Je comprends à quel point ça peut être douloureux.
Écrivez-lui de temps en temps, gentiment, sans lui faire aucun reproche, banalement.
Lui avez vous dit que vous l'aimez?

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour,

Cette séparation brutale avec votre fils à cause d'une dispute doit être très difficile à vivre.
Il y a sûrement des choses dans cette situation qui restent à éclaircir.
D'un côté comme de l'autre, j'ai envie de dire surtout que pour vous, cela vous refait surgir un passé douloureux concernant votre grand-mère et son fils .

L'important aujourd'hui c'est que cette histoire vous concerne, c'est la vôtre au présent.
Le fait de comparer votre histoire avec celle de votre grand-mère et son fils vous fait aussi souffrir.
En prenant conscience que vous ne voulez pas la même issue d'histoire pour vous et votre fils cela je pense accentue encore plus votre souffrance.

Est-il possible d'écrire à votre fils pour lui expliquer votre peine de ne plus le voir?
Il faut c'est sûr arriver à pouvoir communiquer à nouveau avec lui, par contre ne pas brusquer les choses ni la situation.
S'il a décidé de vivre chez son père, laissez le libre de son choix mais faites lui comprendre que vous regrettez sûrement de vous êtes emportée, peu importe le quiproquo et qui avait tort ou raison.

Votre fils a besoin d'entendre que vous vous souhaitez renouer le contact avec lui, que c'est important pour vous et parce que vous l'aimez.
Bien à vous

Chantal Pironi Psy sur Oullins

45 réponses

156 J'aime

Réalisez une thérapie en ligne

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour,

Vous pouvez peu etre en parler avec un professionnel. Afin de pouvoir y voir plus clair avec le lien que vous faite à votre grand-mère...
Pour votre fils, tentez de lui écrire si vous avez l'adresse du domicile de son père... En lui laissant un moyen de vous joindre s'il le souhaite... Il faut parfois laisser le temps au temps... Même si quand il s'agit de ses enfants le temps semble encore plus long.

Bonne continuation. CF

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour,

Votre fils est quasiment majeur et il serait contre-productif de le forcer à renouer contact avec vous sans que cela ne vienne de lui.
Il serait utile de poser les éléments qui ont amené ces ruptures avec lui et son père avec un psychologue car cela doit vous faire souffrir.
Dans un autre temps peut-être pourrez vous lui écrire une lettre pour expliquer votre ressenti sans jugement et le souhait que vous avez d'avoir de ses nouvelles.
Cordialement,
Peggy CAPERET
Psychologue

Peggy Caperet - Psychologie & Culture Psy sur Paris

31 réponses

91 J'aime

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

28 OCT. 2014

Bonjour Lynda,

En ce qui concerne l’absence de contact avec votre fils et par rapport à vos droits parentaux, avez-vous pris attache avec le JAF à ce sujet ? Une association d’aide aux familles dans votre région pourrait déjà vous apporter un appui dans ce domaine.

En ce qui concerne votre histoire personnelle, de ces souvenirs qui se rappellent douloureusement à votre mémoire, il y a là une souffrance enfouie qu’il conviendrait d’aborder avec un(e) psy afin que cet épisode ne soit pas seulement celui du manque vis-à-vis de votre fils, mais la possibilité d’une cicatrisation de cette blessure familiale antérieure.

Courage et cordialement à vous

Maurice Gaillard Psy sur Vincennes

2270 réponses

6743 J'aime

Contacter

Cela vous a été utile ?

Merci d'avoir donné votre avis !

Psy spécialisés en Parentalité

Voir plus de psy spécialisés en Parentalité

Autres questions sur Parentalité

Expliquez votre situation à nos psychologues

Faites votre demande de manière anonyme et recevez une aide psychologique en 48h.

50 Il est nécessaire d'écrire 12650 caractères de plus

Votre question et ses réponses seront publiées sur le portail. Ce service est gratuit et ne remplace pas une séance de thérapie.

Nous enverrons votre question aux experts de ce thème qui traiteront personnellement votre cas.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

La séance de thérapie n'est pas gratuite et sera sujette aux tarifs en vigueur du professionnel.

Renseignez un pseudo pour rester anonyme

Votre question vient d'être révisée.

Nous vous aviserons par e-mail quand elle sera publiée.

Si vous avez besoin d’une aide psychologique immédiate, vous pouvez réserver une consultation dans les 72 heures au prix réduit de 49 €.

Cette question existe déjà.

Merci d'utiliser la barre de recherche pour connaître la réponse.

psychologues 16100

psychologues

questions 12650

questions

réponses 134300

réponses